Catégories
#Invasion

La fin de la politique

Quand les parlementaires ne parlent plus

La secrétaire du bureau de l’Assemblée Nationale et députée de la majorité présidentielle, Annie Chapelier, dénonce l’impossibilité du travail parlementaire et l’influence des lobbies et think tanks (littéralement « réservoirs de pensée »).

Elle ne se représentera pas aux prochaines élections législatives.

Cette vidéo est pour tous ceux qui pensaient qu’ils pourraient contrebalancer l’élection de Macron en votant aux législatives…

Catégories
#Invasion

Coup d’État en cours : « Vire la république et vire la France ! »

Coup d’État – La république en marche vers le cimetière

Où l’on apprend que les 12 candidats à l’élection présidentielle, sans exception, nous ont menti et nous ont proposé des programmes bidon.

Ce qui est probablement la raison pour laquelle ils ont obtenu le nombre de signatures nécessaires à leur candidature.

En toute franchise, je ne m’attendais pas à ce que l’article Dauche contre groite : la vérité si je mens soit aussi vrai.

Catégories
#Invasion

Des agents du renseignement français tués en Ukraine

31 mars 2022 – Source Hal Turner Show

Des « conseillers » militaires américains et britanniques, plus des agents du renseignement français alliés aux nazis du bataillon Azov à Marioupol – maintenant piégés par les forces russes

Actuellement, ce qu’il reste du Régiment ukrainien Azov (régiment nazi) se terre dans la vaste Zone Industrielle d’Azovstal, à Marioupol, en Ukraine. Le groupe qui totalise 20 membres – des conseillers américains et britanniques, ainsi que plusieurs conseillers ukrainiens du SBU (police secrète) – est retranché avec plusieurs combattants du bataillon Azov.

Catégories
#Invasion

L’éternelle vigilance est le prix de la liberté

(Cliquez sur l’image pour voir la vidéo)

Si un agresseur potentiel, qui a un long palmarès d’agressions à son actif, pointe une arme sur vous, avez-vous le droit de l’attaquer en invoquant la légitime défense ou bien devez-vous attendre de prendre une balle ?

Sachant que cette balle est un missile équipé d’une tête nucléaire…

Catégories
#Invasion

C’est y du l’art ou du cochon ?

Walt Disney va sortir une nouvelle version de « Blanche-Neige »…

Blanche-Neige sera interprétée par une actrice latino, pour faire moins suprémaciste blanche raciste.

Les nains seront supprimés et remplacés par des « créatures magiques », afin de ne pas heurter la sensibilité des nains petites personnes.

Catégories
#Invasion

Meta ceinture, Alice, et bon voyage au pays des horreurs

(Cliquez sur l’image pour voir la vidéo)

Lorsque Mark Zuckerberg a annoncé que Facebook s’appellerait Meta, tout le monde s’est focalisé sur le fait que ce mot signifiait « Morte », en hébreu.

Si bien que le premier sens de meta- en anglais est passé inaperçu : au-delà, au-dessus.

Le transhumanisme est un mouvement intellectuel et culturel, je rajouterais industriel, qui a l’intention, sous prétexte d’améliorer l’homme, de le transformer peu à peu en machine.

Catégories
#Invasion

Vaccin… ni halal ni kasher et vraiment pas catholique

Le CDC admet que les vaccins contiennent des « cellules de fœtus humains avortés »

par The Standard, 13 novembre 2019 | Baxter Dmitry

Les vaccins couramment utilisés aux États-Unis contiennent des ingrédients comme des « types de cellules de fœtus humain » et des « cellules de pus de singes verts d’Afrique » recueillis sur des primates malades, d’après un document explosif publié par le CDC. Le rapport montre aussi que d’autres substances sont utilisées dans les vaccins fabriqués pour l’usage sur des humains, comme des circovirus porcins, du Thiormesal, de l’aluminium, du formaldéhyde, de l’albumine de sérum humain, des cellules humaines diploïdes, des cellules 293 prélevées sur des reins d’embryon humain, souvent appelées HEK 293, HEK-293, cellules 293 ou de façon moins précise cellules HEK, des cellules fœtales répertoriées sous l’appellation WI-38, MRC-5? HEK293, et autres –

Dans un PDF en ligne sur le site du CDC, intitulé « Excipient du Vaccin et Résumé des Supports », le CDC liste tous les excipients (souvent appelés agents additifs ou de remplissage) qui sont utilisés dans les vaccins couramment injectés aux adultes et enfants dans tout le pays.

La liste, datant du 19 janvier 2019, est « tirée des notices d’emballage des fabricants », d’après le CDC.

Pour lire la liste troublante des ingrédients de vaccins que Big Pharma injecte dans les corps, tels que « culture de cellules d’embryon de poulets » et « formaldéhyde », cliquez ce lien sur le site du CDC.

Natural News rapporte : la gamme de cellules WI-38 est largement connue pour être « dérivée de tissus pulmonaires d’un fœtus femelle blanc (caucasien), comme le reconnaît le site de Wikipédia pourtant pro-vaccin. L’Institut Coriell pour la Recherche Médicale explique, à propos de la gamme de cellules / WI-38 :

La gamme de cellules de MRC-5 a été développée en septembre 1966 à partir de tissus pulmonaires prélevés sur un fœtus de 14 semaines d’une femme de 27 ans, physiquement en bonne santé, mais sur laquelle un avortement a été pratiqué pour des raisons psychiatriques. La morphologie des cellules est de nature fibroblaste. Le karyotype est 46,XY, diploïdes mâle normal. Les doublages de populations cumulatifs pour la sénescence sont 42-48. L’isoenzyme G6PD est de type B.

Les cellules provenant des tissus de fœtus humains sont devenues un problème sacrilège , si bien que même le Vatican a fait une déclaration concernant leur emploi, dans laquelle il citait : « Les vaccins contenant des virus vivants qui ont été préparés à partir de souches de cellules d’origine fœtale, en utilisant des fœtus humains avortés comme sources de telles cellules. »

Vous pouvez trouver la réponse du Vatican sur cette page où ils débattent des problèmes moraux et éthiques « Du Principe de Coopération Légale avec le Mal ».

Ci-dessous, vous trouverez la liste complète publiée par le CDC, sans les doublons et classée par ordre alphabétique. Notez que ces ingrédients contiennent des métaux toxiques (sels d’aluminium), des cellules animales bizarres prélevées sur des humains, des singes, des vaches, des porcs et des poulets, des ingrédients dérivés d’OGM, l’élément radioactif baryum, des colorants chimiques artificiels, des excitotoxines telles que du glutamate, des agents chimiques de nettoyage (Triton X-100), des souches de dangereuses bactéries (E.coli), des substances chimiques toxiques telles que glutaraldéhyde, Thiormesal (mercure) et bien d’autres.

Personne ne peut réfuter cela, car c’est admis par le CDC lui-même.

Voici ce qui arrive à certains enfants quand on leur injecte des vaccins contenant ces toxines :La liste complète des excipients de vaccins publiée par le CDC peut être trouvée ici.

Baxter Dmitry est écrivain à Your News Wire. Il couvre des sujets tels que la politique, l’économie et le divertissement. Baxter a voyagé dans 80 pays et remporté des litiges dans chacun d’entre eux. Vous pouvez envoyer un e-mail à baxter@yournewswire.com et le suivre sur Twitter à @baxter_dmitry.

Il existe des scientifiques qui ont des valeurs éthiques, spirituelles ou religieuses. Malheureusement, force est de constater que la majorité d’entre eux méprisent ces croyances, « au nom de la rationalité scientifique’, comme le biologiste Richard Dawkins qui, en 2009, participa au financement, avec l’aide de la Royal Society, d’une campagne de publicité discriminatoire dont les affiches, placardées sur les bus londoniens, affirmaient ceci…

DIEU N’EXISTE PROBABLEMENT PAS. 

ALORS, ARRÊTEZ DE VOUS TRACASSER ET PROFITEZ DE LA VIE. 

C’est à ces mêmes scientifiques matérialistes que nous devons la déclaration de pandémie injustifiée, les masques obligatoires, le confinement, la distanciation sociale, le passeport vaccinal, l’interdiction de travailler, les enfants brimés à l’école par une politique dite sanitaire, mais que des experts ont critiquée comme étant dénuée de fondements scientifiques, sans oublier, bien sûr, ces vaccins qui contiennent des substances qui sont autant d’injures envers les croyants, qu’ils soient musulmans, juifs ou chrétiens.

Profitez de la vie ?

De qui se moque-t-on ?

Catégories
#Invasion

Ces millions d'Américains armés qui se préparent à reprendre leur pays

(Cliquez sur l’image pour voir la vidéo)

Ce patron et patriote, ancien militaire, explique qu’ils sont un million et déterminés à rouvrir leur comté coûte que coûte.

Combien sont-ils dans tous les États-Unis ?

Le mois de novembre, après les élections, a battu tous les records de ventes d’armes en Amérique.

C’est la raison pour laquelle les gouverneurs démocrates ont tenté de priver les citoyens de leur droit garanti par le Deuxième Amendement de la Constitution, celui de posséder des armes à feu et de constituer des milices armées pour défendre la sécurité d’un État libre.

Quoi qu’il en soit, la fraude électorale en aura poussé certains à se procurer des armes malgré ces interdictions.

Les patriotes, civils ou militaires, sont avec Trump, avec le peuple et pour la Liberté.

Les troupes US viennent d’être repositionnées dans tout le territoire américain, de même que les bâtiments de la Navy, comme l’a montré dans plusieurs vidéos de décembre le vétéran de l’armée Monkey Werx US.

Le Département de la Justice, le FBI, la CIA et bon nombre de républicains sont pourris jusqu’à la moelle. Les traîtres sont lâches. Tout comme le Parti Communiste chinois est lâche, avec sa stratégie sournoise d’infiltration et de subversion des gouvernements.

Face à des patriotes courageux prêts à mourir pour leur liberté, ce ramassis de couards ramollis et dégénérés n’a aucune chance.

Catégories
#Invasion

La Bête de l'Évènement est là… et elle a soif

(Cliquez sur l’image pour voir la vidéo)

YouTube vient de censurer cette vidéo.

Pour lire les nombreuses légendes, vous pouvez faire des arrêts sur image.

Le sénateur Richard Blumenthal, qui dit à un groupe d’officiels qu’il les excuse pour avoir menti au peuple américain, même si lui le regrette, est démocrate.

L’appel de Pioneer à Art semble fait sur une ligne sécurisée, raison pour laquelle il lui demande d’abord de vérifier si cet appel est justifié sur cette ligne. « Employé » signifie ici membre de « l’agence » [CIA] en service.

Le dernier film a été pris avec une body-cam [caméra d’intervention des officiers de police et militaires], comme en témoignent les numéros et codes affichés en bas à droite. On voit le même type d’enregistrements dans l’enquête du Mystère d’Isaac Kappy (Partie 5), effectués par la patrouille militaire et les officiers de police se rendant sur les lieux de « l’accident » d’Isaac.

La source de la vidéo ci-dessus, à l’exception du court extrait sur « la Bête de l’Évènement » est la chaîne chinoise G-TV, laquelle a publié les photos et vidéos pornos d’Hunter Biden en compagnie de la star chinoise Liu Yifei [Mulan du dernier film Disney], (voir Le Bidengate : les Biden libidineux) ainsi que la vidéo Le plan des kleptocrates.

Si vous prenez le temps de regarder méticuleusement cette vidéo, vous constaterez qu’elle explique certains évènements actuels : identification et mise sous contrôle électronique des êtres humains (comme pour le bétail) ; réduction de la population selon l’agenda des Nations Unies à 1/16e [500 millions], quitte à agrandir le cheptel, une fois que la faible population planétaire aura permis un débarquement des troupes au sol.

Comme vous pouvez le voir dans Adrénochrome, les vampires modernes, une fiole de 25 mg d’adrénochrome se vend 1000 $ à Hollywood, du moins était-ce l’ancien tarif. Avec la destruction de certains réseaux et souterrains, ça ne m’étonnerait pas que les prix aient flambé.

Un corps humain adulte de corpulence moyenne contient en moyenne 5 litres de sang. En arrondissant, on peut calculer que le sang a une densité volumique proche de l’eau, si bien que cela représente 5000 g de sang.

En évaluant le processus de synthèse sang-adrénochrome par défaut [minimum], on peut imaginer qu’à l’instar des drogues comme la cocaïne ou l’héroïne, il y a de l’adrénochrome « coupée » et de la « pure », si bien qu’en utilisant au maximum le sang pompé sur un adulte bien torturé, on pourrait peut-être obtenir 1500 g d’adrénochrome par tête.

Faites le calcul. Chaque humain vaut à lui seul entre 1000 000 000 $ et 2000 000 000 $.

Ici, je ne parle que des tarifs sur Terre où la marchandise est abondante, facile à se procurer.

Combien ça coûte en dehors du système solaire ? Du diable, si je le sais.

Ceux pour qui ce sujet paraît trop « invraisemblable » devraient commencer par lire (en regardant les vidéos incluses) OVNIs – Lorsqu’il n’y a plus rien à prouver.

Les membres du Deep State, franc-maçons du 33e degré, lucifériens ou satanistes de haut rang, illuminatis, etc., sont eux aussi des dupes de cette infiltration extraterrestre. Tous ces petits malins se sont fait embringuer dans ce plan mystico-sordide de coopérer au génocide, puis à la mise en esclavage de l’espèce humaine en échange de fortune, célébrité, sexe criminel, drogues, coupons de réduction sur l’adrénochrome et autres promesses mirobolantes comme « on va vous rendre une planète nettoyée de sa pollution et son réchauffement » où vous vivrez comme des seigneurs et pourrez bénéficier de nos technologies fabuleuses.

Ce programme est résumé dans L’Agenda 21 et 30 des Nations-Unies. Ici, une version PDF de la page Web pour le jour où le lien ne sera plus opérationnel, sans les vidéos.

Machin « Bête-de-l’Évènement », Merkel, Obama, Clinton, Gates, Soros, Biden, Rothschild, Rockefeller, le pape Francis et consorts croient naïvement que ces visiteurs dépourvus d’empathie pour la race humaine, qui pratiquent la torture comme divertissement, vont tenir les promesses qu’ils ont faites au humains félons.

On voit ça dans tous les films… Le laquais des méchants. Qu’est-ce qu’il lui arrive quand le méchant n’a plus besoin de lui ?

Elles en rigolent à l’avance, les Bêtes de l’Évènement, de se raconter comment, quand elles auront pris possession de cette planète, elles leur arracheront les organes bout par bout en pompant leur sang pour en extraire l’adrénochrome.

C’est le karma et plus l’univers met du temps à présenter la note, plus elle est salée, car il y a des intérêts qui courent avec le temps qui passe.

Sur ma chaîne YouTube (vidéo sur l’adrénochrome), quelqu’un était bouleversé par ces atrocités, disant que c’est d’une cruauté inacceptable, d’infliger pareilles horreurs à des êtres conscients…

Quiconque pense cela devrait devenir végétarien. C’est un coup à prendre, ça demande juste de chercher des recettes sur le Web et, passé quelques semaines d’adaptation, on trouve ça meilleur. qu’un régime carné.

J’y ai beaucoup pensé ces derniers mois et ça fait du sens. Ce qui se passe en ce moment, la population mondiale traitée de plus en plus comme des animaux de ferme et qui va finir à l’abattoir, c’est l’espèce humaine qui passe à la caisse pour payer sa note.

J’en avais déjà parlé sur le blog, mais vous savez pourquoi on est devenus végétariens à la maison, il y a à peu près huit mois, pendant le premier confinement ?

Je racontais les tortures et le cannibalisme sur les enfants, en faisant valoir qu’un animal, c’était un peu comme un gosse.

Allez, les humains, un petit effort, c’est le Grand Réveil et vous vous doutiez bien que ça ne pouvait pas être seulement pour les autres.

Catégories
#Invasion

Lettre de l'Archevêque d'Ulpiana au président Trump

(Cliquez sur l’image pour lire le PDF anglais – français)

Un de mes petits péchés mignons, sur ce blog, c’est de publier du contenu censuré par la dictature mondialiste.

Ceci est une lettre, traduite en français, envoyée par l’Archevêque d’Ulpiana au président Donald Trump.

J’ai remarqué hier que le lien de la traduction en français avait été bloqué sur la page Facebook de l’anon qui l’avait publiée.

Alors, j’ai pris un malin (je devrais plutôt dire « saint ») plaisir à jongler avec la technique pour récupérer la traduction et construire un PDF qui soit impossible à bloquer ou censurer.

C’est une belle lettre, bien écrite.

Que les anons musulmans avec qui j’ai eu maille à partir ces derniers jours n’en prennent pas ombrage, sur le mode « Ah, je le savais, Clark est un chrétien ».

Non, je ne mens pas sur ce blog, jamais.

Comme je l’ai dit sur YouTube, vu de ma petite fenêtre, Dieu, Allah, Vichnou, Jéhovah, Yahweh, Krishna, Brahma, Ku, le Tao et toutes les appellations s’adressant au(x) êtres/principes créateurs de cet/ces univers sont probablement des traductions du ou des mêmes Êtres.

J’ai, entre autres choses, fait beaucoup de traduction dans cette vie-ci, alors je connais très bien le sujet. N’importe quel traducteur vous le confirmera, les problèmes que posent les textes traduits, leurs erreurs d’interprétations, sont nombreux et complexes. Les excellents traducteurs sont rares et les erreurs foisonnent.

Certains disent Allah est grand, d’autres Dieu est infini, les New Age disent j’ai demandé à l’Univers…

Ayons au moins l’humilité ou l’honnêteté de reconnaître que ces choses nous dépassent tous, nous qui n’avons même pas été fichus, durant les années passées, de savoir ce qui se passait ici-bas, dans notre propre monde terrestre et nos petites sociétés humaines.

Je doute que quelqu’un puisse honnêtement dire qu’il savait déjà tout cela de longue date et qu’il n’a absolument rien appris au cours de ces derniers mois de folie.

Personnellement, je savais certaines choses : gouvernement mondial, dépopulation, pédophilie, corruption, gouvernement mondial occulte, invasion extraterrestre… mais pas que le Deep State avait planté ses griffes aussi profondément dans notre monde, au point d’en arriver où nous en sommes aujourd’hui… je ne savais pas pour l’esclavage, le trafic humain et le trafic d’organes prélevés sur des captifs sans anesthésie… je ne savais pas pour le cannibalisme, les chasses à courre avec du gibier humain, des enfants, ici en Europe…  quand on me parlait des chemtrails, j’étais dubitatif… et pire que tout, j’ai travaillé pendant une dizaine d’années pour le diable, sans même savoir qu’il avait infiltré l’entreprise qui m’employait et en avait pris le contrôle*. 

Alors que nous nous préparons tous à affronter le diable, je propose une Alliance divine. Tous les gens de bien, adeptes des spiritualités de tous bords, unissons-nous pour faire face au seul ennemi que nous ayons jamais eu, les hordes du Mal.

Nous allons en avoir besoin.

* Mise à jour 3 décembre 2021

Je viens d’apprendre que les fous furieux qui managent désormais cette compagnie obligent tous les employés à se faire injecter le poison que l’on sait, en violation de tous les principes scientifiques, éthiques et déontologiques originels de l’entreprise.

Catégories
#Invasion

La véritable colonisation vient d'ailleurs

Je ne suis pas CHARLIE.

CHARLIE HEBDO était un sarcasme dirigé contre Charles de Gaulle, le meilleur président que ce pays ait jamais eu et le plus respectueux des libertés.

Utiliser la liberté d’expression et la liberté de la presse pour provoquer, injurier, salir la réputation de gens honnêtes, c’est nuire à la liberté d’expression.

Ce qui n’empêche pas que ceux qui ont commis cet attentat contre les journalistes sont des criminels.

Si l’on faisait une vraie enquête pour remonter jusqu’aux commanditaires de ces meurtres, on aurait des surprises. Tout comme pour une majorité d’attentats qui sont des false flags [actions sous faux drapeau] : 9/11, Bataclan, Daesh, le groupe terroriste ISIS dont Alexis Cossette nous a expliqué dans une vidéo que le mot signifiait en réalité Israeli Secret Intelligence Service. De même pour les fusillades perpétrées pour détourner l’attention du Pizzagate, soi-disant commises par des fanatiques d’extrême droite.

Hier soir, après avoir posté sur YouTube la vidéo Un vrai Français comme on n’en fait plus, cinq personnes ont immédiatement annoncé qu’elles se désabonnaient de ma chaîne. L’une d’elle m’a même traité de SS sioniste. Aujourd’hui, un autre m’a reproché de « faire dans l’islamophobie ».

J’ai été étonné que ces gens n’aient pas vu plus tôt, écrit en majuscule dans mes vidéos, le mot LIBERTÉ.

Je me suis demandé si c’était l’ironie du titre qui les avait froissés, pourtant c’était plus une provocation envers les Français de souche : « Je m’appelle Rachid, je ne suis plus musulman, je suis musulman… mais je défends la France et ses valeurs, de toute mon âme, au risque de me faire brutaliser par la police. »

Combien de Français ont eu le courage de faire cela aujourd’hui ?

Je ne suis pas SS, comme en témoignent mes vidéos qui dénoncent la montée du nazisme actuel.

Je ne suis pas sioniste. Pendant longtemps, j’ai pensé qu’Israël était une création des nazis pour se débarrasser des juifs restants, en les envoyant se perdre sur une terre aride, au milieu d’un peuple qui verrait d’un œil hostile cette invasion.

Cependant, j’ai pris bonne note des documents révisionnistes de Rémy Daillet-Wiedemann, mais que je n’ai fait qu’effleurer, car il me faudrait des journées de 120 heures. Je ne vais pas prétendre être mieux informé que des gens qui y ont consacré des années d’étude, mais je ne vais pas non plus leur accorder foi sans m’y être plongé longuement et avoir tiré mes propres conclusions.

J’ai un coffre, quelque part dans un coin de mon esprit, marqué d’un grand point d’interrogation, où je range tous les sujets que je n’ai pas eu le temps d’étudier suffisamment pour me faire une opinion valide.

Cependant, je pense que toute migration massive de population est destructrice pour sa terre d’accueil. Ce ne sont pas des courants migratoires naturels, mais les milliardaires Soros, Rotshschild, Rockefeller et tous les satanistes mondialistes qui se sont acharnés à utiliser la générosité et les associations « humanitaires » pour détruire cette nation et les autres partout dans le monde.

Ce plan, comme l’a écrit Philippe de Villiers dans un de ses ouvrages, avait été annoncé à une réunion du Bilderberg par Zbigniew Brzeziński : « S’il vous plaît, aidez-moi à détruire les nations. »

Je respecte Philippe de Villiers et j’admire ce qu’il a fait pour la Vendée, une région que j’adore, notamment la création du Puy du Fou, mais si je devais faire un choix, je lui préférerais Rémy Daillet-Wiedemann, alias Thibaut Lacroise, question d’empathie.

Je ne suis pas de droite, je ne suis pas de gauche, ces mots n’ont aucun sens aujourd’hui. J’approuve ce que dit Rachid dans la vidéo, « Enfermez-les tous, ceux de droite et de gauche ».

Je n’appartiens à aucun camp religieux d’aucune sorte.

Je ne soutiens pas Israël, et je n’approuve aucune sorte d’invasion, mais je ne pense pas pour autant qu’on devrait chasser les juifs du Moyen-Orient. Pas plus qu’on devrait chasser les étrangers respectueux, qui aiment la France, son peuple et sa culture originelle, avant qu’elle ne soit défigurée par les socialo-mondialistes.

Ce qui est fait est fait, mais il faut arrêter ces exodes massifs, artificiels, créés pour la mise en place de l’agenda mondialiste qui n’a d’autre but que notre esclavage à tous, quelle que soit notre race, religion, culture ou nos origines.

Je ne suis pas plus partisan de l’islamisation de la France que j’étais partisan de la christianisation de l’Afrique, du Japon ou de l’Australie au temps des missionnaires.

Le mot « intégrisme » est trompeur, car les prêcheurs n’intègrent rien ni personne, ils ne font que générer des conflits et du malheur.

Comme Trump, je pense qu’on devrait restaurer à chaque nation, chaque peuple, chaque culture, sa grandeur.

Nous avions une belle planète, avec des cultures de toute beauté dans toutes les régions du monde, un véritable musée. La civilisation occidentale chrétienne était magnifique, la civilisation arabo-musulmane était magnifique, la civilisation africaine animiste était magnifique, comme étaient magnifiques les civilisations d’Extrême-Orient, hindouistes, bouddhistes ou shintoïstes, de l’Inde au Japon en passant par la Chine.

Chacune avec ses particularités, sa richesse, son originalité, sa beauté.

Une internaute m’a repris sèchement sur Facebook, l’autre jour : « On ne doit plus employer le mot race« , m’a-t-elle dit avec autorité.

Je lui ai envoyé une capture du dictionnaire Le Petit Robert qui définit ce mot avec des exemples d’usage. Elle n’a pas répondu.

Les gens devraient vivre sur une terre qu’ils aiment, avec un peuple qu’ils aiment, au sein d’une culture qu’ils admirent.

Fils et petit-fils d’immigré, avec des origines arabes, juives et vikings, je n’en reste pas moins attaché à cette terre de France, à sa culture, ses coutumes, son identité.

Une personne de ma famille a vécu en Afrique. Elle ne connaît pas l’histoire de France, car à l’école où elle allait, on lui enseignait les empires africains, et non ce que d’autres professeurs idiots ont fait dans d’autres écoles, faire apprendre à des petits Africains « nos ancêtres les Gaulois. » Elle aimait l’Afrique, telle qu’elle était alors, et pour rien au monde elle n’aurait voulu la changer pour qu’elle ressemble à la France. Elle a vécu dans deux pays d’Afrique différents, l’un animiste, l’autre majoritairement musulman, elle n’y a jamais croisé l’ombre d’un comportement dit « raciste », « xénophobe » ou « islamophobe », ni chez les blancs européens, ni chez les noirs africains. Les seules violences dont elle a été témoin furent des coups d’États dus à des conflits tribaux.

Certains invoquent l’argument « vous nous avez envahis, alors maintenant, c’est notre tour ».

De tout temps, il y a eu des invasions, cousines des guerres, avec leur cortège de souffrances, de massacres, d’horreurs. Les Romains ont envahi la Gaule, puis les peuplades germaniques déferlèrent sur cet empire gallo-romain. Deux siècles plus tard, ce fut le tour des Arabes que Charles Martel repoussa à Poitiers, en 732. Les « Germains » on recommencé en 1914, puis en 1939, avant que les Alliés ne les chassent de France. Plus tard, les Français ont colonisé l’Algérie et d’autres pays d’Afrique… avant que le Général de Gaulle, qui avait participé à libérer la France des Allemands, ne rende sa liberté à l’Algérie et ne crée un scandale en allant au Canada pour y clamer : « Vive le Québec… LIBRE ! »

Va-t-on aujourd’hui aller envahir l’Allemagne pour se venger des invasions passées ou même l’Italie, ce vestige de la Rome antique ? Va-t-on continuer de s’envahir les uns les autres pour nous venger des invasions de nos ancêtres qui subissaient, tout comme nous les subissons aujourd’hui, la politique et les décisions de rois, d’empereurs, de présidents criminels, d’industriels et banquiers sans scrupule ?

Le pape Urbain II appela à la première croisade sous un prétexte religieux, l’accès aux lieux de pèlerinage et au tombeau du Christ, mais le vrai mobile n’était-il pas plutôt économique ? Louis IX, le « bon roi Saint-Louis », si je me base sur le nombre de morts qu’il a causé en participant à la septième et huitième croisades, n’était ni bon ni saint. Sans compter qu’en plus d’occire des Arabes, il a aussi opprimé les juifs qui lui doivent le brûlement du Talmud et le port de la rouelle, ancêtre de l’étoile jaune.

Aujourd’hui, nous avons une chance de redonner à chaque peuple sa nation, sa culture, sa religion, sans que celles-ci soient opprimées, envahies, colonisées, infiltrées, impliquées dans des conflits, exploitées ou atomisées en les dispersant aux quatre coins du monde, pour isoler ses membres, afin de mieux les contrôler.

Cette réhabilitation des peuples et des nations souveraines est la base de ce mouvement qualifié par les mondialistes de « populiste » et « nationaliste », une connotation péjorative, alors que ces mots signifient le pouvoir au peuple et le droit redonné à chaque peuple de vivre comme il le souhaite dans une nation où il se sent chez lui.

Trump se bat becs et ongles pour faire retirer les troupes américaines de l’étranger et les rapatrier aux États-Unis, contre les démocrates qui font tout pour maintenir cette politique d’ingérence. Trump est le président américain le plus pacifiste des dernières décennies. Vous pouvez consulter les preuves de cette affirmation dans Pandémie ratée… plan B, guerre civile et plus si affinités.

La France devrait faire de même. Nos soldats n’ont rien à faire dans les pays étrangers, à part jeter de l’huile sur le feu en prétendant « résoudre les conflits » qui n’en finissent plus de s’éterniser.

Pareil pour ces industriels libéraux qui vont exploiter les ressources étrangères, n’est-ce pas Bill Gates ? sous prétexte de « fournir une aide économique et au développement ».

Les concepts de racisme, xénophobie, islamophobie, antisémitisme, etc. sont devenus de la propagande mondialiste pour monter les peuples et les cultures les uns contre les autres, en prétendant les réconcilier de force, tout en opérant des manipulations, faux attentats, provocations, afin de les faire se haïr les uns les autres, dans le style sournois des mondialistes satanistes.

On n’a jamais vu autant de rancœur et d’hostilité entre les peuples, races, ethnies, cultures que depuis que ces mots sont employés à tour de bras par les médias et que des lois ont été votées pour les interdire ou les punir.

Je suis un peu juif, un peu arabe et même descendant des vikings. Du coup, à l’école, j’ai parfois eu droit à deux types d’insultes, bougnoule et youpin. Ça ne m’a jamais traumatisé. Enfants, il nous arrivait de nous insulter, de nous chamailler et même de nous battre dans la cour de récré, mais on n’y accordait pas d’importance. On m’a aussi appelé « l’oreillard », à cause de la taille de mes oreilles, « triboulette » du fait de ma taille. Certains avaient aussi droit à « minus », « binoclard », « le gros » ou tout autre sobriquet, parce que c’est souvent crétin, un gosse, ça ne réfléchit pas beaucoup. Ça a trop d’énergie et pas assez de maîtrise de soi ni d’expérience.

Mais cette liberté de langage ne nous empêchait pas de jouer ensemble et de s’apprécier beaucoup plus que les enfants d’aujourd’hui, si j’en juge par ce que je vois en ce moment dans les établissements scolaires où les ambiances sont devenues beaucoup plus malsaines, et même dangereuses.

L’agenda nazi actuel comprend deux volets majeurs : 1. le plan Gates, « sanitaire », ou plandémie, qui vise à anéantir les libertés, nous réduire en esclavage, pour pouvoir opérer un génocide de 15/16e de la population ; 2. le plan Soros, ou mondialisation, qui vise à détruire les nations, les cultures et les religions, en mélangeant les peuples tout en les montant les uns contre les autres, opérant aussi une diversion pour mieux réaliser le plan 1.

Juifs, arabes, caucasiens, asiatiques, amérindiens, hindous, bouddhistes, chrétiens, protestants, orthodoxes, musulmans, africains, animistes, esquimaux, aborigènes (regardez ce qui se passe en Australie), qu’importe, tout le monde est visé par ce double plan.

Je vois l’être humain comme une âme incolore et le corps humain, comme un vêtement d’emprunt… ce qui n’empêche pas un minimum d’ordre et rangement dans les penderies et les placards.

Nous, frères et sœurs de la Terre, avons le même ennemi commun et, croyez-le ou non, vous l’apprendrez bien assez tôt, il n’est même pas humain.

J’ai hésité à mettre cette dernière remarque d’illuminé conspirationniste ufologue qui allait torpiller les statistiques du blog.

J’allais revenir sur l’article pour la supprimer mais entre-temps, Athena17 m’a envoyé les nouveaux liens de G-TV, la chaîne qui dénonce le CCP [Chinese Communist Party] et qui a mis sur Internet les vidéos porno d’Hunter Biden en train de fumer du crack et de se faire « masser » par ce que je croyais être une prostituée, il s’agirait en fait de Liu Yifei, l’actrice du blockbuster [film à gros budget] Mulan, agent de compromission sexuelle à l’étranger pour le compte du CCP.

J’ai d’ailleurs vu au passage une vidéo d’elle dans des postures plus que suggestives, il faudrait que je la retrouve, sur ce site au contenu trop volumineux.

DERNIÈRES NOUVELLES

Une vidéo porno d’Hunter Biden et de Yifei Liu, l’actrice de Mulan. 

Le personnage principal de Mulan, Liu Yifei. 

Tous les anons attendaient la fameuse divulgation qui allait bouleverser le monde, mais il semblerait que ça se passe sur G-TV, des tas de nouvelles vidéos choquantes déversées en permanence. On pourrait se demander pourquoi sur ce site chinois plein de sinogrammes qu’on ne comprend pas ? Torpiller le CCP et sa domination sur le monde ferait-il partie de la stratégie ?

Mais si cette nouvelle m’a frappé, ce n’est qu’un détail insignifiant, comparé à une autre vidéo que j’ai trouvé sur le site, où l’on voit le sénateur Richard Blumenthal en train de parler des aliens avec des images montrant ce que j’ai d’abord cru être un vaisseau spatial décoller d’une forêt juste à côté d’un champ ou paissent des vaches, jusqu’à ce que je réalise qu’il s’agissait d’une vache tractée dans le ciel, jusqu’à un disque de lumière.

Dans cette vidéo, on voit aussi un authentique reptilien dans une maison, filmé à quelques mètres de distance… Je ne savais trop s’il s’agissait d’images authentiques ou d’extraits de films pour illustrer ses propos, je n’ai pas regardé plus pour l’instant, car je voulais publier ce scoop le plus rapidement possible. Cependant, j’ai réalisé après coup qu’entre l’infrarouge de la caméra qui filme l’abduction de la vache et le code affiché sur la caméra d’intervention qui filme l’alien, ce n’était pas un film. J’ai des codes similaires sur la caméra de l’officier militaire qui filme l’accident d’Isaac Kappy et sur la caméra de tableau de bord du véhicule de patrouille militaire qui passe juste avant son « suicide ».

Sénateur Richard Blumenthal

Le cliché ci-dessous est vieux, flou et peu crédible en image fixe, mais c’est plus impressionnant en vidéo. Ça ressemble à une caméra infra-rouge.

En dessous, je vous ai mis les premières paroles du sénateur. Que les images soient authentiques ou non, je vais continuer de vérifier, mais les paroles du sénateur sont bien réelles.

« Les faits les plus importants… pour nous et que le peuple américain le comprenne, sont les faits qui n’ont pas été dits aujourd’hui. Et la raison pour laquelle ils n’ont pas été dits, c’est qu’ils sont largement classifiés [confidentiels]. Et la raison pour laquelle c’est important, c’est que le peuple américain n’a aucune idée, vraiment aucune idée, de l’immensité de la menace dans l’espace. »

Vous comprenez, maintenant, pourquoi Rachid bouleversé par l’islamisation, l’immigration sauvage et les attentats, ce n’est plus vraiment la priorité, même s’il semblerait que tout ce chaos social soit organisé comme prélude à une colonisation en bonne et due forme.

Leur obstacle majeur, pour l’instant, c’est que nous sommes trop nombreux. Ils doivent commencer par réduire le cheptel. Une personne en parle dans la vidéo, elle est en état de choc, au bord de l’hystérie, et si j’en juge par les photos de cadavres humains mutilés que j’ai vues dans cette même vidéo : ils ne mangent pas que des vaches.

Certains vont peut-être rigoler et se dire que Clark Kent a finalement pété un câble et que son blog, c’est vraiment de la théorie de la conspiration, et loufoque en prime.

Quand j’aurai traduit et sous-titré les vidéos et que je les publierai, leur rire pourrait bien leur rester en travers de la gorge.

Catégories
#Invasion

Le plan des kleptocrates

(Cliquez sur l’image pour voir la vidéo)

Cette vidéo a été hackée [piratée] sur le portable d’Hunter Biden, fils de Joe Biden, le candidat démocrate qui vient d’annuler tous ses rassemblements de campagne électorale depuis qu’un grand nombre de fichiers (images et vidéos) compromettants se sont répandus sur le Web, telle une fosse septique qui déborde.

En fait, la vidéo ci-dessus était suivie d’une longue partie de jambes en l’air d’Hunter Biden avec une prostituée chinoise. L’expression « jambes en l’air » est plus qu’appropriée, puisque la fille de misère, souvent appelée à tort « fille de joie », s’efforce de satisfaire Biden fils avec ses pieds.

Certains essayent de défendre ou de justifier ce soi-disant « plus vieux métier du monde », alors que la plupart du temps, ces pauvres filles sont brutalisées par leur « souteneur », on devrait plutôt dire « esclavagiste », ou rendues accros à des drogues dures, quand elles n’ont pas initialement été kidnappées, violées à la chaîne jusqu’à ce qu’elles se soumettent à la volonté de leur maître.

Si vous voulez vous débarrasser de l’image hypocrite que nous présentent certains médias ou artistes,  qui ne font que justifier leur complicité dans ce trafic inhumain, regardez le clip Combattez le silence.

Pour en revenir à la vidéo, j’ai coupé l’enregistrement complet d’Hunter Biden, qui semblait mettre sur un pied d’égalité la destruction du monde et le plaisir sexuel, pour en faire deux vidéos distinctes.

Cette vidéo du militaire chinois a déjà été mise en lien dans l’article précédent, mais ici, j’aimerais attirer votre attention sur quelques points intrigants.

D’abord, BGY, acronyme mystérieux de BlackRock Enhanced International Dividend Trust. Voulant savoir qui étaient les propriétaires de cette pieuvre financière, j’ai fait une recherche pour trouver les actionnaires majoritaires de cette compagnie. Pas son PDG Larry Fink qui n’est bien sûr qu’un manager pour le compte des vrais patrons. Je n’ai pas encore trouvé et je doute même que ce soit possible sur Internet. Pour un secret aussi bien gardé, il faudrait aller sur le terrain. Je ne suis qu’un digital soldier [soldat numérique], pas un reporter d’investigation.

Aujourd’hui, beaucoup ont des opinions sur « les plus grandes fortunes » du monde, mais je doute que ces gens communiquent de façon transparente sur leur richesse ou fournissent des relevés de compte bancaires, sachant que dans les sphères de la haute finance, les fonds se perdent dans une myriade de prête-noms, sociétés-écrans, groupes d’investissements, trusts contournant les lois antitrust, etc.

BlackRock qui, allez savoir pourquoi, me fait penser à Rockefeller, se traduit par « RocherNoir », pas une image rassurante. Surtout quand on sait que BlackRock a été créé grâce au soutien d’une autre firme de gestion des capitaux privés, Blackstone [Pierrenoire]. Ce qui se cache derrière l’appellation est tout aussi inquiétant, comme en témoigne cet extrait du média Occupy.com – Dévoiler BlackRock : Qui a peur de Laurence Fink et de son institution surpuissante ?(sauvegardé ici en PDF).

Spécifiquement, BlackRock est l’un des plus grands actionnaires dans toutes les banques US majeures, ce qui inclut JP Morgan Chase, Citigroup, Bank of America, Goldman Sachs, Morgan Stanley, et Wells Fargo.

Pour ce qui est des corporations les plus connues et les plus rentables, BlackRock est l’un des plus importants actionnaires de Walmart, General Electric, General Motors, Ford, AT&T, Verizon, Google, Apple, Exxon Mobil et Chevron.

Les autres avoirs de BlackRock incluent Microsoft, Johnson & Johnson, Amazon, Facebook, Berkshire Hathaway, Gilead Sciences, Pfizer, Procter & Gamble, Merck, Intel, Coca-Cola, Walt Disney Company, Home Depot, Philip Morris, VISA, McDonald’s, Cisco Systems, PepsiCo, IBM, Oracle, Comcast, Lockheed Martin, MasterCard, Starbucks, Boeing et ConocoPhillips, en même temps que des milliers d’autres marques de moindre importance.

Mais en dépit de sa taille et de son influence, BlackRock reste virtuellement à l’abri des lois  en tant que firme de gestion des avoirs. À la différence d’une banque, les firmes de gestion d’avoirs ne gèrent pas et n’investissent pas leur propre argent, mais elles le font pour le compte de nombreux clients. Dans le cas de BlackRock, ces clients se présentent sous la forme de banques, corporations, compagnies d’assurance, fonds de pension, fonds de richesse autonomes, banques centrales et fondations. Gerald Davis, professeur de gestion et d’organisation à l’université du Michigan, a décrit BlackRock comme « le géant silencieux » que peu connaissent, mais qui est « incroyablement puissant ».

Le pouvoir de la compagnie ne s’exprime pas seulement du fait de ses capitaux propres (actions) et  titres (possession des dettes), mais par son rôle en tant que conseiller des gouvernements et institutions. …

D’après le magazine Vanity Fair, l’une des phrases favorites de son CEO [Chief Executive Officer, Directeur Général] Fink, qu’il insère dans la conversation courante, c’est : « Comme j’ai dit à Washington… ».

Il est amusant de voir comment cette firme possède aussi bien Apple que son « concurrent » Microsoft,  mais aussi IBM, CocaCola et Pepsi, VISA et MasterCard, sans compter Google, Amazon, Facebook, Walt Disney qui possède aussi Marvel, etc. etc.

Et derrière tout ça, les propriétaires sont « des actionnaires », histoire de noyer les gros poissons au milieu des petits qui mangent leurs miettes, avant de se faire manger à leur tour quand ces gros poissons, véritables requins, ont un petit creux.

Voilà pourquoi il est difficile de savoir qui possède quelles actions de qui, quels pourcentages, quels contrats signés, quels sont les intermédiaires qui servent d’agents, comme ces « patrons » d’entreprise qui sont les marionnettes, mais aussi les paravents des actionnaires majoritaires qui tirent les ficelles, tapis dans un recoin sombre de cette toile complexe qu’est la finance mondiale.

Tout comme Bill Gates, George Soros et tous les autres CEO de grande entreprise, Larry Fink, monsieur « J’ai-dit-à-Washington », reçoit probablement ses instructions de quelqu’un d’autre qui, si jamais le résultat de ces « conseils » s’avérait désastreux, ne serait jamais inquiété, ni par les médias ni par la justice.

Maintenant, pour en revenir à la vidéo ci-dessus, vous vous souvenez que notre stratège chinois parle du plan 3F des kleptocrates pour détruire l’Amérique, « Fomenter la faiblesse, Fomenter le chaos, Fomenter la destruction ». Bizarrement, ces 3F me font penser aux fusillades, incendies multiples, émeutes Antifas ou BLM et bien sûr le plandémie à confinements répétés.

Un abonné de ma chaîne m’a fait intelligemment remarquer que « F » était la sixième lettre de l’alphabet, ce qui fait que le plan 3F devient le plan 666.

RocherNoir, Pierrenoire, 666… bonjour l’ambiance.

Catégories
#Invasion

Satan, cet ami qui vous veut du mal

Statue de Baphomet installée devant le Capitole d’Arkansas, en août 2018.

Je suis toujours en train de travailler sur Le mystère d’Isaac Kappy – Partie 4. La vidéo dont je fais la traduction et le sous-titrage dure 1 h 23.

Je compte en faire deux versions : une contenant seulement de courts extraits pour les pressés, mais aussi une version longue, pour les fans, ceux qui aiment aller au fond des choses et tout comprendre.

Entre-temps, j’ai découvert des informations tellement ahurissantes que je n’aurais pas d’autre choix que de faire une Partie 5.

Isaac Kappy n’était pas juste un acteur qui a sacrifié sa carrière pour verser dans le « complotisme ». Tout laisse penser qu’il était en contact avec des membres du FBI et au moins une personne de l’administration Trump.

Comment en est-il arrivé là en faisant des vidéos Periscope et en postant des informations sur Twitter, Instagram et Reddit ?

La réponse se trouve dans la grande quantité de gens qui gravitaient autour de lui et qui, à la fin, se comptaient par centaines, dont sa chère Famalamburguesa [Famille bourgeoise], communauté de fans et d’amis fidèles. Autant dire un réseau d’informateurs.

Je vous l’ai promis, je ne bâclerai pas ce reportage, quoi qu’il m’en coûte en heures de travail. Cependant, chers lecteurs, chères lectrices, je suis conscient de mettre votre patience à rude épreuve, alors, j’ai consacré un peu de temps à cette courte publication qui me paraît capitale, car elle explique le comportement de nos dirigeants et des « élites » (en vérité, des êtres dégradés) qui dirigent ce monde par l’argent, le pouvoir et les médias.

Ce n’est pas juste un sujet folklorique ou « complotiste », cette secte bizarre tout droit sortie du Moyen Âge, car Les 9 Déclarations de la Bible satanique sont les règles de vie auxquelles adhèrent tous ceux qui, en ce moment même, sont en train de vous pourrir la vie.

(Cliquez sur l’image pour lire les 9 Déclarations de la Bible satanique)

Par conséquent, ça vaut le coup de s’arrêter une minute pour y jeter un œil et méditer sur cette déclaration de guerre à l’humanité, car elle explique le comportement des lucifériens (dont beaucoup sont francs-maçons) jusque dans la moindre de leurs actions.

Macron fait les cornes

Ce que vous voyez sur cette photo, c’est Macron en train de faire le signe des cornes du démon dans le dos de Donald et Melania Trump.

Tout en rédigeant cet article, je me disais que ce signe me rappelait quelque chose, sans pouvoir mettre « le doigt dessus », puis j’ai eu une révélation…

Un double doigt d’honneur.

Catégories
#Invasion

Beyrouth : le vrai, le faux et l'étrange

(Cliquez sur l’image pour voir la vidéo)

Après avoir passé des heures à analyser ces 12 prises de vue de l’explosion avec un logiciel permettant de disséquer les films image par image, soit tous les 24e de seconde, je suis arrivé à la conclusion que la théorie du passage d’avions juste avant l’explosion ne tient plus.

Il apparaît donc que la vidéo que j’avais postée en début d’article était un montage audio plaqué sur une vidéo authentique.

Par contre, ceux qui ont fait ce montage n’ont pas compris que le moins qu’on puisse offrir aux victimes de ce drame et à ce peuple qui a tant souffert, c’est la vérité.

Par conséquent, je déplace cette fake video dans la section FAITS DÉMENTIS, pour montrer comment l’information peut être manipulée et inciter à la vigilance.

Depuis le 4 août, 17 h 10 fuseau horaire Copenhague-Paris (18 h 10, heure locale) les informations liées à l’explosion survenue au port de Beyrouth ne cessent de s’accumuler. Je mets à jour cet article à mesure que les nouvelles informations confirment ou invalident les anciennes.

FAITS CERTAINS

— Septembre 2013, le cargo Rhosus, immatriculé en Moldavie, navigue de la Géorgie vers le Mozambique lorsque, victime d’une avarie de propulsion, il est forcé de faire escale à Beyrouth où il est détenu par les autorités portuaires, car inapte à prendre la mer dans des conditions de sécurité acceptables, sachant qu’il transporte une cargaison de 2 750 tonnes de nitrate d’ammonium.

— Le nitrate d’ammonium se décompose à partir de 210 °C, sa température d’ébullition. Cette poudre solide compacte et instable se décompose en libérant de la chaleur et en formant des produits de réactions gazeux, d’où le caractère explosif de cette décomposition. Dans certaines conditions, il se produit un emballement de la réaction et une explosion, ce qui a entraîné dans le passé de nombreuses catastrophes (voir Liste d’accidents industriels impliquant du nitrate d’ammonium).

— L’armateur, un Russe domicilié à Chypre, abandonne le navire, déclarant ne pouvoir assumer le coût des réparations. Il abandonne aussi les marins à leur sort pendant un an, sans paye et à court de vivres, sur ce que des agents portuaires qualifieront de « bombe flottante ». La cargaison est finalement entreposée dans un hangar portuaire pendant 6 ans, jusqu’à ce jour funeste du 4 août 2020.

— Badri Daher, directeur général des douanes libanaises, a déclaré mercredi à la chaîne LBCI que les douanes avaient envoyé six documents à la justice pour prévenir du danger : « Nous avons demandé qu’il soit réexporté, mais cela ne s’est pas produit. Nous laissons aux experts et aux personnes concernées le soin de déterminer pourquoi », a déclaré M. Daher.

— Une autre source proche d’un employé du port a déclaré qu’une équipe, inspectant le nitrate d’ammonium il y a six mois, avait averti que s’il n’était pas déplacé, il « ferait exploser tout Beyrouth ».

— Selon deux documents consultés par l’agence presse Reuters, les douanes avaient demandé à la justice, en 2016 et 2017, d’exiger de « l’agence maritime concernée » qu’elle réexporte ou approuve la vente du nitrate d’ammonium, déposé dans l’entrepôt numéro 12, pour assurer la sécurité du port. L’un des documents citait des demandes similaires en 2014 et 2015.

— 7 août 2020, le président libanais refuse toute enquête internationale sur l’explosion.

— En date du 14 août, le bilan en vies humaines était de 220 morts et 6000 blessés.

FAITS DÉMENTIS

ATTENTION, CETTE VIDÉO EST UN MONTAGE AUDIO SUR DE VRAIES IMAGES

(Cliquez sur l’image pour voir la vidéo)

— Les vidéos montrant un missile s’abattant sur le port de Beyrouth, comme celle sur laquelle a été appliqué un film négatif, sont aussi des montages.

— Un missile air-sol tiré depuis un jet militaire se déplace à une vitesse d’environ Mach 1, soit 347 m/s [mètres par seconde], ou 1224 km/h.

— Une vidéo courante de smartphone prend 24 images par seconde.

— En une image de vidéo, le missile aurait parcouru : 347 mètres / 24 = 15 mètres.

— Aucune image de vidéo montrant un missile en plein vol ne peut afficher cet objet nettement, comme on le voit sur cette image de la vidéo. Il sera sous la forme d’un flou optique dispersé sur 15 mètres.

 
Beyrouth – explosion en négaztif avec montage missile

(Cliquez sur l’image pour voir la vidéso)

— En dépit des apparences, l’explosion qui s’est produite à Beyrouth, le 4 août, à 17 h 10, n’est pas celle d’une charge nucléaire, puisqu’il lui manquait le flash lumineux typique des explosions de bombe A (bombe à fission uranium-plutonium) ou H (bombe à fusion d’hydrogène).

— L’hypothèse qu’il s’agirait d’une mini-nuke, ou micro-bombe nucléaire, pourrait être vérifiée sur place par les Libanais, militaires, sécurité ou civils, puisqu’on peut acheter un compteur Geiger sur Amazon pour des sommes allant de 60 € à 250 €.

FAITS ÉTRANGES

— Le 4 août 2020, à 14 h 06, 3 heures avant l’explosion, la plateforme de détection des radiations affichées sur radmon.org a repéré un pic de radiation de niveau « alerte rouge » en Sicile.

Voici le graphe correspondant à la carte ci-dessus, pour la zone Italie-Sicile, au 4 août 2020.

— La Sicile ne possède aucune infrastructure nucléaire, l’Italie et la Sicile étant sorties du nucléaire civil en 1987.

— À vol d’avion, la Sicile est à 1862 km du Beyrouth, soit une heure et demie pour un jet fighter volant à une vitesse moyenne de Mach 2, la vitesse de pointe des jets conventionnels étant Mach 2,5.

— Le Liban s’enfonce dans une crise économique sans précédent depuis des mois. La vente de ce nitrate d’ammonium aurait été bénéfique pour la ville où l’on a vu récemment des gens se faire agresser pour une bouteille de lait.

— Le FMI faisait pression sur le gouvernement libanais pour qu’il accepte des prêts, tandis que le gouvernement refusait que ce prêt soit fait à n’importe quel prix, notamment une ingérence étrangère excessive. Le Monde titrait, dans un article du 16 juillet : « L’oligarchie politico-financière libanaise refuse d’admettre les pertes du secteur bancaire et s’oppose à sa restructuration. »

— Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves le Drian s’est rendu au Liban fin juillet, quelques jours avant le drame, pour exprimer l’agacement de la France face à l’inaction des autorités.

— 6 août, le surlendemain du drame, Macron interrompt ses vacances pour se rendre à Beyrouth, accueilli par le président libanais Michel Aoun.

— Macron a visité le site dévasté, entouré par la population qui l’exhortait en ces termes : « Aidez-nous ! Révolution ! » ou « Le peuple veut la chute du régime ! »

— « Je reviendrai pour le 1er septembre et s’ils ne savent pas les tenir (leurs engagements), je prendrai mes responsabilités avec vous », a promis Macron, ajoutant que le gouvernement libanais devait entreprendre « des réformes indispensables ».

— Macron a annoncé ce jeudi, depuis Beyrouth, l’arrivée jeudi prochain, au Liban, du vaisseau porte-hélicoptères amphibie Tonnerre qui apportera médicaments, personnel soignant et matériel. Long de 200 mètres, Le Tonnerre contient 69 lits d’hôpital avec extension possible, deux blocs opératoires et il peut convoyer jusqu’à 900 soldats. Une aide qui s’ajoute aux trois avions déjà arrivés à Beyrouth avec des équipes de médecins et un corps de sécurité civile. Macron a aussi promis « qu’un nouvel avion ravitailleur MRTT atterrirait sur le sol libanais avec des équipes de soutien de secours et des enquêteurs pour faire avancer les investigations, les recherches. »

— Reçu l’après-midi au palais présidentiel de Baabda, où il a rencontré le Président libanais Michel Aoun, le Premier ministre Hassan Diab et le chef du Parlement Nabih Berri, Macron a ensuite entamé un marathon de rencontres à la résidence des Pins avec les représentants des principaux partis politiques, parmi lesquels le Hezbollah.

— 6 août 2020, le Fonds Monétaire International (FMI) a appelé jeudi le Liban à « sortir de l’impasse » sur les réformes réclamées par la communauté internationale et qui peinent à se concrétiser dans un pays en plein naufrage économique. « Le FMI explore toutes les voies possibles pour soutenir le peuple libanais. Il est essentiel de sortir de l’impasse dans les discussions sur les réformes essentielles, et mettre en place un programme significatif pour redresser l’économie », a estimé dans un communiqué la directrice générale du FMI, Kristalina Georgieva. Le Liban en crise a initié des négociations à la mi-mai avec le FMI pour obtenir une aide financière, mais près de trois mois plus tard, le processus est au point mort. Le pays connaît depuis plusieurs mois une dépréciation inédite de sa monnaie, une flambée des prix, des licenciements à grande échelle et des restrictions bancaires draconiennes sur les retraits et les virements à l’étranger.

— 7 août 2020, Une pétition réclamant de placer le Liban sous mandat français recueille plus de 59 000 signatures.

— « Beyrouth espère obtenir une aide d’environ 10 milliards de dollars du FMI » (The World News – article supprimé)

Gercy, 02140, France

— Le 4 août est l’anniversaire de Barack Hussein Obama.

TRAFIC HUMAIN

– Le Liban, et plus particulièrement Beyrouth, est une plaque tournante du trafic sexuel et de la prostitution forcée. D’après cet article, ce trafic sexuel est en constante expansion. En plus des Libanaises, les filles sont importées depuis la Syrie, le Maroc, l’Afrique de l’Est ou l’Europe de l’Est.

— La page Wikipédia Trafic humain au Liban nous dit : « Le Liban est une destination pour les femmes asiatiques et africaines vendues dans un but de servitude domestique, et pour les femmes d’Europe de l’Est et syrienne, dans un but d’exploitation sexuelle commerciale. Les enfants libanais sont victimes d’une exploitation sexuelle commerciale et du travail forcé dans les secteurs de métallurgie, construction et agriculture. Des femmes originaires du Sri Lanka, des Philippines et de l’Éthiopie émigrent au Liban légalement, mais se retrouvent souvent dans des conditions de travail forcé du fait qu’on retient leur passeport, qu’on retient leur salaire, ou qu’elles sont confinées, menacées et subissent des agressions physiques et sexuelles. Cet article Le Liban reconnaît le trafic humain confirme la page Wikipédia affirmant que les autorités sont complices des rétentions de passeport, fausses accusations de vol, pour maintenir les esclaves prisonniers.

— Le port de Beyrouth a été choisi comme centre de transit portuaire par la seconde et la troisième compagnie maritime de transport par container, la Compagnie Maritime Méditerranéenne (MSC), basée en Suisse, et la Compagnie Maritime d’Affrètement – Compagnie Générale Maritime (CMA-CGM), qui est française.

— Mathilde Lemoine est économiste pour la CMA-CGM, mais elle est aussi l’économiste en chef d’Edmond de Rothschild.

— Il y a deux groupes Ocean Alliance qu’il ne faut pas confondre. Le premier est l’association écologiste et de conservation marine Ocean Alliance. La seconde est un partenariat entre diverses compagnies de transport maritime par containers, comme MSC et CMA-CGM, qu’on voit sur cet assemblage de logos, mais aussi EVERGREEN, la compagnie de transport d’Hillary Clinton.

— L’extension de l’accord Ocean Alliance entre les diverses compagnies de fret par containers a été prolongé jusqu’en 2027 : « Le CMA-CGM Group, groupe leader de transport maritime mondial, est heureux d’annoncer que Rodolphe Saadé, Président et Directeur Général du Groupe CMA-CGM, a signé aujourd’hui une extension de la coopération Ocean Alliance jusqu’en 2027. La cérémonie de signature a eu lieu à Hainan, en Chine, avec les cadres de COSCO SHIPPING, EVERGREEN et OOCL.

En plus d’être le nom de sa compagnie de transport maritime, Evergreen était aussi le nom de code d’Hillary Clinton, utilisé par les services secrets de la Maison-Blanche, sous la présidence de Bill Clinton. Le mot anglais evergreen, « toujours vert », qui est aussi le nom anglais du sapin, fait référence à la jeunesse permanente de cet arbre qui ne perd pas ses feuilles en hiver, contrairement aux arbres caducs. Pour cette raison, il symbolisait l’esprit éternel chez les Celtes qui l’utilisaient pour décorer lors des fêtes de solstice d’hiver (Noël). Notez que le trafic d’enfants fournit aussi la fabrication d’adrénochrome, considérée comme élixir de jouvence chez les élites satanistes.

— La Banque Centrale du Liban est une des nombreuses banques appartenant aux Rothschild. Information confirmée dans le Q Drop 137.

Rothschild banks Qmap 137

– Celle de Beyrouth est juste à côté du site de l’explosion.

— Macron a travaillé comme banquier chez Rothschild & Cie de 2008 à 2012.

— Le Musée Sursock d’art moderne est situé juste à proximité de l’explosion du port de Beyrouth et il a été fortement endommagé par celle-ci.

— Le Musée Sursock appartient à la richissime famille Sursock. Ceux qu’on appelle les « Rothschild de l’Orient » sont une aristocratie libanaise qui possédait autrefois 364 Km² dans la vallée du Jezreel en Palestine, qu’elle avait achetée à l’Empire ottoman. En 1929, les Sursock vendirent la vallée au Baron Rothschild.

— Fait peut-être sans rapport, le 6 août 2020, deux jours après l’explosion de Beyrouth, Trump a fait cette annonce : « Donc, j’ai beaucoup d’ennemis partout, ça pourrait être la dernière fois que vous me voyez durant un moment… beaucoup d’ennemis très très riches, mais ils ne sont pas contents de ce que je fais. Mais je pense que nous avons une chance de le faire et aucun autre président ne va faire ce que je fais. »

— Voici la capture d’une vidéo promotionnelle pour le musée Sursock qui affiche : « L’éducation est au cœur de notre mission, et une partie centrale de notre programme et de nos activités. Merci de nous soutenir et pensez à faire une donation lors de votre prochaine visite ou rejoignez les Amis de … » (Source : Annie Que Portah, compte fermé)

(Image, pas une vidéo, ne pas cliquer)

La spirale sur cette image publicitaire se réclamant de l’éducation des enfants pourrait (mais ce n’est pas obligé) être une allusion à un symbole pédophile (voir ce Document du FBI). Ci-dessous, la capture du symbole avec grossissement dont je vous mets la traduction : « NON CONFIDENTIEL –  LB logo aussi connu comme « Little Boy Lover » [Amoureux de Petits Garçons].

— Docteur Tarek Mitri est le président du Musée Sursock et il a été à la tête d’une mission de soutien des Nations-Unies en Libye après la guerre civile.

— En 2008, le musée a fait l’objet d’un projet de rénovation et d’expansion qui a duré 5 ans. Le musée a été agrandi avec quatre sous-sols en dessous du jardin, pour un coût de 12 millions de dollars, ce qui a fait passer sa superficie de 1500 m² à 8500 m².

— Le 8 août 2020, les enquêteurs découvrent, sous les entrepôts qui ont explosé, un réseau de salles souterraines.

(Cliquez sur l’image pour voir la vidéo)

PISTES SUPPLÉMENTAIRES

Publié par CNN, voici le témoignage d’un ex-agent de la CIA.

« Ce n’est pas seulement le nitrate d’ammonium », dit un ancien agent de la CIA, à propos de l’explosion

Par Tara John, Melissa Macaya, Mike Hayes, Veronica Rocha, Meg Wagner, Joshua Berlinger, Adam Renton, Zamira Rahim et Ed Upright, CNN 6 août 2020

Robert Baer, un ancien agent de la CIA qui a une longue expérience du Moyen-Orient a dit que les vidéos des explosions montraient que même si le nitrate d’ammonium se trouvait dans l’entrepôt, il ne croyait pas qu’il était responsable de l’explosion gigantesque qui a suivi.

Les premiers rapports ont rendu responsable de l’explosion un considérable incendie dans l’entrepôt de pétards situé près du port, d’après l’agence de presse libanaise NNA [National News Agency].

Le Premier ministre libanais, Hassan Diab, a dit par la suite que les 2 750 tonnes de nitrate, une substance hautement explosive utilisée dans les engrais et les bombes, ont été stockées pendant six ans dans un entrepôt portuaire sans mesure de sécurité, « mettant en danger la sécurité des citoyens », selon un témoignage.

Baer a dit qu’il pensait qu’il y avait des munitions militaires et du propergol. Il a estimé que ce pouvait être une cache d’armes, mais qu’il ne voyait pas trop qui en était le propriétaire.

« C’est clairement un explosif militaire », a-t-il dit. « Ce n’était pas du fertilisant comme du nitrate d’ammonium. Ça, j’en suis sûr. Vous regardez cette boule de feu orange et c’est clairement, comme j’ai dit, un explosif militaire. »

Baer a noté que le poudre blanche qu’on voit dans la vidéo de l’évènement avant la principale explosion est probablement un indicateur que le nitrate d’ammonium était présent et en train de brûler. Il a aussi noté que beaucoup de munitions explosaient avant l’explosion plus importante.

Aucune preuve d’une attaque : Baer a dit qu’alors qu’il doutait que l’explosion ait l’air d’être seulement celle du nitrate d’ammonium, ça ne prouvait toujours pas qu’il s’agissait d’une attaque. Le gouvernement a blâmé la mauvaise gestion et promis qu’il tirerait l’affaire au clair.

« Ça ressemble presque à un accident », a-t-il dit. « C’était de l’incompétence et peut-être de la corruption, mais reste à savoir si c’étaient des explosifs militaires, à qui ils étaient destinés ou pourquoi ils étaient stockés là ? »

Baer ne croit pas qu’on saura un jour la vérité.

« J’ai travaillé au Liban durant des années, et personne ne voudra admettre qu’il conservait des explosifs militaires dans le port. C’est stupide de faire ça. »

L’enquête a démarré : il apparaît que le récit du Premier ministre Diab a été appuyé par le chef de la sécurité générale Abbas Ibrahim, lequel a dit qu’une « substance hautement explosive » a été confisquée des années auparavant et stockée dans l’entrepôt, à seulement quelques minutes de marche des quartiers commerciaux et de vie nocturne de Beyrouth.

Le Premier ministre a entamé une enquête sur l’explosion, disant qu’il « ne trouverait pas le repos tant qu’on n’aurait pas trouvé les responsables de ce qui s’est passé, afin de leur faire rendre des comptes et leur infliger le châtiment ultime. »

Jusqu’à présent, aucune preuve évidente ne désigne la source de l’explosion.

La chaîne d’informations saoudienne Al-Arabiya English a publié cet article :

Une source affirme : le Hezbollah se servait du nitrate d’ammonium pour fabriquer des armes

Mona Alami, de Al-Arabiya English, mercredi 12 août 2020

Le Hezbollah a ponctionné lentement le nitrate d’ammonium qui était stocké dans le port et a provoqué l’explosion mortelle de Beyrouth pour fabriquer des missiles et des roquettes, d’après une source de la sécurité et une source proche de l’organisation.

Un entrepôt contenant 2 750 tonnes de nitrate d’ammonium a explosé à Beyrouth, mardi, tuant au moins 171 personnes, blessant des milliers et détruisant une grande partie de la ville.

À la suite désastre, des observateurs ont demandé pourquoi d’aussi vastes quantités d’une substance aussi explosive étaient conservées dans le port de Beyrouth, aussi près du centre de la ville aussi densément peuplé.

D’après une source ayant occupé un haut poste à la sécurité, lequel a parlé à Al-Arabiya English à condition que son anonymat soit préservé, le nitrate d’ammonium est resté dans le port pendant des années parce que « un tiers en prélevait régulièrement à des fins militaires. »

Cette affirmation a été confirmée plus tard par une source proche des chefs du Hezbollah qui ont spécifié qu’il était utilisé pour fabriquer des têtes de missiles et de roquettes, lesquels étaient envoyés par l’Iran au Liban et assemblés localement dans la région d’Hermel par le Hezbollah. Déjà, en 2O17, le magazine en ligne du Renseignement français avait déjà rapporté que le Hezbollah construisait deux sites souterrains au Liban pour y fabriquer des missiles.

« Les services de sécurité libanais ont aussi reçu des avertissements par les Américains, par le biais de l’ambassadeur US David Satterfield, sur l’existence d’usines de montages de missiles, et dans Sud du Liban et la Bekaa« , a ajouté la source haut placée à la sécurité, expliquant que les livraisons d’armes étaient transférées sur une base régulière au Liban, par le port et via les autres frontières du territoire.

Israël a systématiquement ciblé les livraisons de Téhéran au Hezbollah, transférées au Liban via la Syrie, effectuant des frappes sur les partis libanais à travers la frontière.

D’après la source appartenant à la sécurité, diverses organisations contrôlaient le port : les Douanes, la Sécurité générale, les Services de Renseignement de l’armée et plus récemment la Sécurité de l’État. La Trésorerie US a néanmoins accusé le Hezbollah de contrôler la plupart des installations portuaires de Beyrouth.

« Certaines sections du port et de l’aéroport sont utilisées pour les livraisons militaires clandestines au Hezbollah », a révélé une source proche des combattants du Hezbollah à Al-Arabia English, à condition que son anonymat soit préservé. La source, ex-membre de la sécurité, a indiqué que le terminal 5 était un point de transit pour le parti dans le port de Beyrouth. Le port est aussi le théâtre d’un business lucratif pour toute l’élite libanaise corrompue.

La chaîne d’informations saoudienne Al-Arabiya English a aussi publié cet autre article qui montre la réaction d’un pays inattendu, dans cette affaire.

« La Lituanie reconnaît le Hezbollah en tant qu’organisation terroriste après l’explosion de Beyrouth » (Al Arabia News – article supprimé)

Tommy Hilton, Al-Arabiya English, mardi 13 août 2020

La Lituanie a reconnu le Hezbollah comme étant une organisation terroriste et interdit à ses membres d’entrer dans le pays, a dit le ministre des affaires étrangères lituanien, mardi.

Cette mesure à l’encontre de l’organisation libanaise soutenue par l’Iran est prise neuf jours après qu’une explosion mortelle a détruit la plus grande partie de la capitale Beyrouth, tuant au moins 171 personnes.

« En nous basant sur des informations obtenues par nos agences et partenaires, nous pouvons conclure que le Hezbollah utilise des moyens terroristes qui présentent une menace pour la sécurité d’un grand nombre de pays, ce qui inclut la Lituanie », a annoncé le ministre des Affaires étrangères.

La Lituanie fait partie de l’Europe et elle est rattachée à l’OTAN sur le plan militaire.

QUESTIONS

— L’analyse de l’explosion par l’ex-agent de la CIA recoupe ce qu’on voit dans la vidéo montrant l’explosion sous douze angles de vue : 1. incendie de l’entrepôt de munitions ; 2. explosions répétées de munitions de type militaire ; 3. intensification de l’incendie ; 4. explosion d’une substance incendiaire et/ou explosive qui n’est pas le nitrate d’ammonium ; 5. explosion du nitrate d’ammonium avec son dégagement de gaz blanc (la sphère, puis le champignon). Vous pouvez confirmer ce dernier point en visionnant des vidéos d’explosion de nitrate d’ammonium, il y en a un certain nombre sur Internet.

— La taille des explosions d’un blanc lumineux sur la vidéo, et le bruit qu’elles font sous certains angles de prise de vue, excluent qu’il s’agisse de « pétards » ou « feux d’artifice ».

— La boule de feu orange et noire semble confirmer ce que dit cet ex-agent de la CIA sur la présence d’explosifs militaires et/ou propergol (carburant de missiles).

— Quant au propriétaire éventuel de ce stock de munitions et de substance explosive, libre à chacun de croire qui il veut : les médias, les responsables libanais qui accusent le Hezbollah, ou le Hezbollah qui nie ces accusations.

— Ce qui est sûr, c’est que l’administration libanaise a ignoré les requêtes en justice répétées des autorités portuaires pour faire déplacer ces 2 750 tonnes de nitrate d’ammonium susceptibles de faire exploser tout Beyrouth.

— Étrangement, le gouvernement libanais a refusé une enquête internationale… soi-disant pour éviter trop d’ingérence extérieure.

— Dans ce cas, pourquoi s’est-il soumis à l’ingérence française si intrusive qu’elle frisait la grossièreté, lorsque Macron, qui a fait mutiler les manifestants français par ses CRS à coups de flash-balls, est venu jouer les libérateurs révolutionnaires ?

— Cette ingérence française en incluait une autre, le prêt du FMI que le gouvernement libanais avait repoussé avec cette même volonté d’indépendance. Et qu’il a finalement accepté suite à la visite de Macron.

— Sur une vidéo, on voyait les gardes du corps de Macron bousculer le président Michel Aoun, tandis que le président français s’adressait à son peuple sur un ton où se mêlaient le sarcasme et la suffisance moralisatrice, sermonnant le gouvernement libanais comme des gosses désobéissants qu’on rappelle à l’ordre. Pire que l’ingérence, l’injure.

— Après avoir toléré une telle ingérence pour des raisons mystérieuses, pourquoi le gouvernement libanais a-t-il refusé une enquête internationale qui fournirait plus de moyens pour découvrir la vérité ?

— Quelle est la vraie raison de ce refus ?

RÉVOLUTION FRANÇAISE EXPORTÉE AU LIBAN

— Le mouvement de contestation Gilets Jaunes a été réprimé en France avec une cruauté et une sournoiserie sans pareil. Pendant que des policiers déguisés en manifestants commettaient des actes de vandalisme (voir vidéos sur le web), les CRS tiraient sur les vrais manifestants avec des armes « non létales » qui ont cependant tué ou mutilé des manifestants et manifestantes : yeux crevés, mâchoires fracassées, visages défigurés, doigts ou mains arrachés.

— Aussi, beaucoup de Français furent-ils choqués, pour ne pas dire indignés, de voir leur président inciter le peuple libanais à se révolter contre son gouvernement, alors qu’il avait si violemment réprimé la contestation dans son propre pays.

— Avec cette vidéo, cela devient beaucoup plus clair. Comme on dit, il n’y a pas de petit profit.

(Cliquez sur l’image pour voir la vidéo)

— Pour ceux qui pensent que ce serait une bonne idée que le Liban se place sous protectorat français, et sachant qu’une bonne photo vaut mieux qu’un long discours, voici une image qui montre le président Macron et le premier ministre Édouard Philippe en train de rigoler devant Notre-Dame qui brûle.

MANIFESTATIONS LIBANAISES 2019-2020

Les manifestations libanaises de 2019-2020, aussi connues localement sous le nom de Révolution d’octobre, sont une série de manifestations du peuple qui ont pris place au Liban, entamées initialement à cause de taxes sur l’essence, le tabac, les appels téléphoniques d’applications comme WhatsApp, mais elles se sont vite transformées en une condamnation de la politique sectaire, de l’économie stagnante et du chômage (46 % en 2018), de la corruption qui prévaut dans le secteur public et des lois qui favorisaient la classe dirigeante (comme le secret bancaire) et l’échec du gouvernement à fournir des services basiques comme l’électricité, l’eau et les sanitaires. Démarrées le 17 octobre 2019, les manifestations se poursuivent jusqu’à aujourd’hui.

Suite à ces manifestations, le Liban est entré dans une crise politique, avec le Premier ministre Saad Hariri remettant sa démission et appuyant les demandes des manifestants pour des spécialistes indépendants. Le 19 décembre 2019, l’ancien ministre de l’Éducation Hassan Diab fut désigné comme le Premier ministre remplaçant et chargé de former un nouveau cabinet. Les manifestations et actes de désobéissance civile ont continué après cela, les manifestants dénonçant et condamnant la désignation de Diab en tant que Premier ministre. Le 21 janvier, Hassan Diab fut nommé comme Premier ministre à la tête d’un cabinet de 20 membres, après trois mois de manifestations de grande ampleur. Diab fut posté Premier ministre avec le support du Hezbollah (ses alliés) et du Movement Patriotique Libre, dirigé par Gebran Bassil.

Une semaine avant l’explosion, le 26 juillet 2020, une manifestation eut lieu contre les négociations avec le FMI au sujet de la construction du barrage de Bisri, devant les bureaux de la banque mondiale.

Le 10 août 2020, Diab a annoncé qu’il démissionnait, ainsi que tout son cabinet, à cause de la colère suscitée par les explosions de Beyrouth le 4 août.

Catégories
#Invasion

Pétition pour déclarer George Soros terroriste et saisir tous les biens de ses organisations

À l’heure où j’écris cette ligne, la pétition en ligne sur le site de la White House [Maison-Blanche] a recueilli 251 214 signatures.

Vous pouvez la signer ici :

Déclarez George Soros terroriste et saisissez tous les biens de ses organisations affiliées selon la loi RICO* et NDAA** 

[NdT : la page a disparu du site de la Maison-Blanche après les élections de novembre 2020]

Rédigé par E.B. le 20 août 2017

Tandis que George Soros a sciemment, continuellement, tenté de déstabiliser et d’attaquer les États-Unis et ses citoyens, qu’il a créé et fondé des douzaines (probablement des centaines) d’organisations séparées dont le seul but est d’appliquer les tactiques terroristes sur le modèle d’Alinsky pour favoriser l’effondrement des institutions et du gouvernement constitutionnel des États-Unis, et tandis qu’il a étendu une emprise malsaine et abusive sur l’entièreté du Parti démocrate et une grande partie du Gouvernement fédéral US, le DOJ [Department Of Justice] devrait immédiatement déclarer George Soros et toutes ses organisations et leur personnel comme étant des terroristes nationaux, et saisir l’ensemble de leurs richesses et biens, tant personnels qu’organisationnels, d’après la Loi Civile sur la Confiscation.

RICO : loi pour lutter contre la mafia américaine et le crime organisé.

NDAA : National Defense Authorization Act, Loi d’Autorisation de la Défense Nationale.

Les crimes que cette pétition reproche à George Soros concernent les États-Unis, mais il les commet aussi contre la France par le biais des mêmes organisations qui, tel un cancer métastasé, infectent l’Europe.

Si le Département de la Justice américaine lance des poursuites contre Soros et saisit les biens de ses organisations américaines, le terroriste perdra une portion considérable de son influence et il y a des chances pour que d’autres pays se joignent à la curée.

La chute de Soros infligera un coup fatal à la mondialisation qui détruit la France, son économie, ses racines, son histoire, sa culture.

Soros considère l’anéantissement des États-Unis comme l’œuvre de sa vie, mais la France ainsi que toutes les nations souveraines sont incluses dans ce plan.

Voici maintenant la traduction d’un article du Washington Times (Sauvegardé ici en PDF) :

George Soros a beau avoir 89 ans, il est toujours aussi déterminé à détruire les États-Unis

En tout cas, ça en a tout l’air.

Sinon, comment interpréter autrement ses paroles au forum économique de Davos en Suisse ?

Aussi, Soros finance les campagnes électorales américaines, critique de façon acerbe les déclarations de Donald Trump et le capitalisme, soutient activement des causes gauchistes et dirige la Fondation Open Society qui elle-même soutient de nombreuses causes gauchistes.

Durant les dernières années, Soros s’est efforcé de prendre le contrôle des institutions légales, en injectant de vastes capitaux en faveur des candidats au poste de procureur général, dans des circonscriptions juridiques clefs.

« George Soros effectue une réforme discrète du système judiciaire US », rapportait déjà Politico, en août 2016.

C’est encore le cas aujourd’hui.

« Le PAC [Political Action Committee] financé par Soros injecte près d’1 million de dollars pour faire élire des procureurs », rapportait The Washington Post, après que le Comité d’Action Politique Justice et Sécurité Publique eut versé de l’argent aux candidats de gauche des Comtés d’Arlington et Fairfax, en Virginie, dans la course au poste de procureur de chaque État.

En novembre, le New York Times rapportait les « manipulations publicitaires et les 800 000 dollars versés de Soros pour la course au poste de procureur général ».

« Le bureau du procureur est l’une des premières lignes de défense locale de la Constitution et de l’État de Droit*. Cela signifie que l’impact progressiste immédiat est énorme – et c’est un impact qui peut être obtenu sans les luttes politiques coûteuses, comme celles visant à obtenir un siège de sénateur ou une place à la Cour Suprême.

[* situation d’une société qui est soumise à des règles juridiques et garantit le respect de ces règles à tous les citoyens.]

En d’autres mots, acheter un poste de procureur est rentable. Souvent, ça se fait discrètement, sans que ceux qui pourraient s’y opposer le remarquent.

D’autre part, Soros est aussi très occupé à acheter les sièges du Congrès et les médias, ou alors, surtout ces derniers mois, il finance la course électorale pour le Congrès, mais il va jusqu’à soudoyer les électeurs eux-mêmes.

Democracy Alliance, une association à but non lucratif fondée en 2005 pour promouvoir une vision progressiste** en Amérique et fondée par de riches élites, a récemment changé sa stratégie de financer des groupes de réflexion au cœur de Washington, D.C., au profit de petits groupes, presque inconnus, dans diverses communautés. Pourquoi ?

[** libérale, socialiste, gauchiste.]

Appelons ça — une fois de plus – de l’influence cachée.

En 2018, le média Politico a décrit comment s’effectuait le processus : « Kevin Rodriguez, jeune chanteur en herbe de 19 ans, est vêtu d’un jean serré et d’un sweat Nike gris et blanc. Il n’avait jamais entendu parler du puissant groupe donateur Democracy Alliance, mais il est devenu un outil clef du milliardaire pour faire basculer l’opinion publique dans la Sun Belt***. La clique des donateurs compte George Soros et Tom Steyer parmi ses membres, et elle finance discrètement une poignée de groupes politiques tel que celui qui se sert du jeune Rodriguez, Living United for Change in Arizona [Unis pour le Changement en Arizona]. »

[*** , littéralement « Ceinture du Soleil », toute la région sud des États-Unis.]

Cette stratégie vise à renverser Donald Trump en toute discrétion, « en récupérant un électeur à la fois, tout en infiltrant rapidement les États du Sud », comme l’écrivait Politico.

Une stratégie qui passe inaperçue de l’ennemi, si bien qu’il ne peut la vaincre, et qui tire sa force de donations faites par des sources obscures, presque impossibles à repérer, donc difficiles à contrecarrer.

Passe encore que Soros déverse sa haine du président et son mépris pour une Amérique d’économie libre sur la place publique, comme il l’a fait à Davos, quand il traitait Trump « d’escroc dont le narcissisme s’est transformé en tumeur maligne » (source CNBC).

Mais cela devient inacceptable quand il utilise son influence pour saper sournoisement la polique et la culture américaines.

À Davos, il a annoncé qu’il injectait 1 milliard de dollars dans un nouveau réseau universitaire créé par l’Open Society, afin de fonder des écoles partout dans le monde. Ces écoles « éduqueront les élèves contre le nationalisme », rapportait le Financial Time.

En d’autres mots : il s’agit d’enseigner à la génération suivante que la souveraineté est mauvaise – enseigner à la jeunesse émergente comment devenir de bons citoyens du monde obéissants.

Soros a qualifié son projet « le plus important et le plus durable jamais conçu ». Ça pourrait bien l’être, car s’il réussit, cela signifierait l’effondrement des frontières, la mise place d’un gouvernement mondial et la fin de l’Amérique telle que nous la connaissons.

Si les enfants sont notre espoir pour le futur, il faut enseigner aux enfants d’Amérique la grandeur de leur pays – avant qu’il ne soit trop tard et que l’Amérique, en tant que nation souveraine, n’ait plus aucun futur du tout.

Par Cheryl K. Chumley, 25 janvier 2020

J’ai pu observer ces derniers mois que la haine envers Trump des élites politiques, médiatiques, artistiques, était proportionnelle à leur implication dans de sordides crimes pédophiles ou pédo-satanistes.

La raison étant que l’Administration Trump et les militaires de son entourage ont déclaré une guerre totale au trafic humain et plus particulièrement au trafic, à l’exploitation sexuelle et aux crimes sur les enfants.

Soros est aux ordres des élites de la très haute finance mondiale, dont certains sont des pédo-satanistes et pédo-cannibales notoires.

Imaginez le cauchemar et l’horreur que cela peut être, pour un petit enfant, de se retrouver entre les griffes de ces monstres.

Le président des Philippines, Rodrigo Duterte, a prévenu Soros qu’il avait mis sa tête à prix.

Vladimir Poutine a lancé un mandat d’arrêt international contre George Soros.

Soros est aussi l’ennemi public N°1 du Premier ministre hongrois, Viktor Orban.

Les journalistes français, hypocrites et collabos dans l’âme, soutiennent le destructeur des nations, l’appellent « philanthrope », comme son comparse Bill Gates. Ils accusent les adversaires de Soros d’être « antisémites » ou d’extrême droite, alors que le monde idéal de Soros est une dictature nazie socialiste à côté de laquelle le IIIe Reich d’Hitler fait figure de paradis des libertés.

La souveraineté des nations et des peuples est la définition même de la démocratie. Seuls des fascistes voudraient s’y opposer.

La façon dont ces pseudo-philanthropes, Soros ou Gates, utilisent leur fortune pour piétiner la démocratie, les processus électoraux et les droits constitutionnels des citoyens est si évidente qu’on se demande comment des journalistes, soi-disant experts en politique ou en économie, peuvent être assez malhonnêtes pour fermer les yeux sur ces exactions et assez sournois pour camoufler ces trafics d’influence en torchonnant des articles sans âme.

Attendons que Ghislaine Maxwell, rabatteuse du trafiquant sexuel Epstein, ait dénoncé assez de noms pour qu’on apprenne qui est mouillé dans quoi, qui est tenu par quel chantage sordide parmi les PDG des groupes de presse européens.

Si vous allez sur Q  MAP Cases [Carte de Q, Procès – site supprimé], vous verrez qu’il y a encore 176 450 dossiers d’accusation scellés, 20 711 dossiers d’accusation descellés et 402 431 non scellés.

Sur la page Q  MAP Resignations [Carte de Q, Démissions – site supprimé], on peut voir que depuis septembre 2017, 12 275 PDG, à la tête de grandes sociétés dans le monde, ont donné leur démission.

On peut accélérer les choses en signant la pétition contre George Soros, en diffusant le lien par e-mail ou en le postant comme publication ou commentaire sur Facebook.

Une demi-journée après avoir commencé cet article, je jette un œil à la pétition : 251 632 signatures, 418 de plus.

Soros voulait détruire le monde…

Maintenant, le monde veut détruire Soros et le nombre de ses ennemis grandit de jour en jour.

Catégories
#Invasion

Pandémie ratée… plan B, guerre civile et plus si affinités

Voici des extraits de la page Wikipédia  Traite arabe :

La traite orientale

La traite orientale ou Arabe musulmane utilisait les voies commerciales des empires arabe puis ottoman : traversée du Sahara, de la Méditerranée, de la mer Noire, de la mer Rouge. Elle approvisionnait leurs principaux marchés aux esclaves, dans les grandes villes d’Afrique du Nord et de la péninsule arabique, puis de Turquie. Se déroulant en partie sur le continent, la traite orientale était moins visible, car le voyage maritime moins ostensible.Au Moyen Âge, une partie des esclaves terminaient leurs périples en Europe du Sud, en partie sous contrôle musulman : la péninsule Ibérique avec l’Al-Andalus jusqu’au XVe siècle, la Sicile jusqu’au XI e siècle, les Balkans à compter du milieu du XIVe siècle avec les Ottomans. [… … …]La traite orientale reste la plus longue et la plus régulière des trois traites [orientale, occidentale, intra-Africaine], ce qui explique qu’elle ait globalement été la plus importante en nombre d’individus asservis : 17 millions de Noirs selon l’historien spécialiste des traites négrières Olivier Pétré-Grenouilleau, du VIIe siècle à 1920. [… … …]

La traite intra-africaine ou interne

La traite intra-africaine remonte au moins au XIe siècle…La part de la traite intra-africaine dans l’ensemble de la traite a fortement progressé au XIXe siècle, selon le sociologue Peter Manning. Avant 1850, seulement un tiers des captifs africains restaient sur place. Puis entre 1850 et 1880, leur nombre devint supérieur à ceux exportés par les traites occidentales et orientales. Après 1880, les interdictions de traite transatlantique commencèrent à produire leurs effets et la quasi-totalité des captifs resta sur place. Manning estime à 14 millions le nombre d’esclaves restant sur place, soit l’équivalent de la moitié des captifs exportés par les traites occidentales et orientales. [… … …]

Quant à l’historien Serge Daget, voici ses estimations en 1990 : traite atlantique : 11,7 millions ;
traite trans-saharienne : 7,4 millions ;
traite orientale : 4,28 millions.

En conclusion, on peut voir que le nombre d’Africains réduits en esclavage par les Africains et Nord-Africains est supérieur au chiffre de l’esclavage pratiqué par les blancs occidentaux.

Et voici quelques extraits de la page Wikipédia Esclavage :

L’esclavage n’étant pas prohibé par l’islam, les pays musulmans hésitèrent encore plus que les Européens à l’abolir : Albert Londres, dans Pêcheurs de perles, signale du trafic régulier d’esclaves en Arabie en 1925. [… … …]

L’Arabie saoudite n’a aboli l’esclavage qu’en 1962, comme son voisin le Yémen. L’un de ses autres voisins, le Sultanat d’Oman, ne le fera qu’en 1970. [… … …]

L’abolition de l’esclavage en Tunisie a commencé par la libération des esclaves blancs sous la pression des pays européens, au début du XIXe siècle. [… … …]

Selon les chiffres de l’Indice mondial de l’esclavage (Global Slavery Index 2014), élaboré par la fondation Walk Free [Marche Libre], une ONG internationale ayant son siège social à Perth (Australie), le monde comptait en 2014 près de 36 millions de personnes prisonnières d’une forme ou d’une autre d’esclavage moderne (ce chiffre s’élève en 2019 à 40 millions selon l’Organisation Internationale du Travail [OIT] et la Rapporteuse spéciale sur les nouvelles formes d’esclavage) : travail forcé, traite d’êtres humains, servitude pour dettes, mariage forcé et exploitation sexuelle. Tous les 167 pays étudiés compteraient des esclaves au sens moderne du terme. Les deux continents comptant le plus d’esclaves seraient l’Asie et l’Afrique : l’Inde (14,3 millions de victimes de l’esclavage), la Chine (3,2 millions), le Pakistan (2,1 millions), l’Ouzbékistan (1,2 million), la Russie (1,1 million) ; puis le Nigeria, la République démocratique du Congo, l’Indonésie, le Bangladesh et la Thaïlande. En pourcentage de la population, les pays comptant le plus d’esclaves seraient la Mauritanie (4 % ; l’esclavage y est héréditaire, les Maures noirs étant esclaves des Maures blancs de génération en génération), l’Ouzbékistan (3,97 %), Haïti, le Qatar, l’Inde, le Pakistan, la République démocratique du Congo, le Soudan, la Syrie, et la Centrafrique.

Cette page d’histoire refermée, revenons dans le présent pour assister à un évènement peu ordinaire, un rituel étonnant où l’on voit des blancs faire pénitence pour expier leur honteuse « blanchitude » d’esclavagiste raciste, oppresseur de noirs.

(Cliquez sur l’image pour voir la vidéo)

Un couple de libéraux [démocrates] blancs embrasse les bottes de militants du Black Power.

Arrêtez de vous pincer, vous ne rêvez pas.

Sachant ce qui précède sur l’esclavage, les militants noirs comptent-ils aussi aller dans les quartiers à forte majorité arabe ou islamique pour leur demander de faire la danse de la serpillière ?

Nous sommes entrés dans une nouvelle phase du plan anti-Trump.

L’objectif est de provoquer une guerre civile aux États-Unis et de soutenir politiquement les émeutiers démocrates depuis les pays occidentaux comme la France.

Q nous l’avait expliqué dans la première vidéo du mouvement QAnon, Le plan pour sauver le monde. Les patriotes, membres d’agences de renseignement militaire américain, s’étaient demandé, avant les élections de 2016, si la seule solution pour éviter que la sociopathe Hillary ne remporte les élections, ce n’était pas un coup d’État.

Comme cela aurait pu déclencher une guerre civile, les patriotes optèrent pour LE PLAN, une stratégie patiente, subtile, complexe, de longue durée, basée sur la guerre de l’information, laquelle est la raison d’être de ce blog.

Quoi qu’en disent les médias payés par les lobbies mondialistes, Trump est le président américain le plus pacifiste des dernières décennies…

Ronald Reagan (20 janv. 1981 – 20 janv. 1989)

1981, Engagement du Golfe de Syrte.

1982–1989, Intervention multinationale au Liban.

1983, Invasion de la Grenade.

1986, Bombardement de la Libye.

1987-1988, Guerre des Tankers.

1989, Second Incident du Golfe de Syrte.

1989, Bataille aérienne de Tobruk

George H. W. Bush (20 janv. 1989 – 20 janv. 1993)

1989–1990, Invasion du Panama.

1990–1991, Guerre du Golfe.

1991–2003, Opérations d’interdiction de survol de l’Iraq.

1992–2003, Première intervention US dans la Guerre civile en Somali.

1992-1995, Guerre de Bosnie-Herzégovine.

Bill Clinton (20 janv. 1993 – 20 janv. 2001)

1994–1995, Intervention militaire en Haïti.

1998–1999, Guerre du Kosovo.

1998, Opération Infinite Reach.

George W. Bush (20 janv. 2001 – 20 janv. 2009)

2001-présent, Guerre en Afghanistan

2003, Invasion de l’Iraq.

2003–2011, Guerre d’Iraq.

2004–présent, Conflit armé du Nord-Ouest du Pakistan.

2007–présent, Seconde intervention US dans la Guerre civile en Somali.

Barack Hussein Obama (20 janv. 2001 – 20 janv. 2009)

2009–2016, Opération Ocean Shield.

2011, Intervention internationale en Libye.

2011–2017, Opération Observant Compass.

2014–présent, Intervention dirigée par les Américains en Iraq.

2014–présent, Intervention dirigée par les Américains en Syrie.

2016–présent, Guerre du Yémen.

2016–présent, Intervention américaine en Syrie.

Donald Trump (20 janv. 2017 – …)

2018, bombardement des installations d’armes chimique de l’État Islamique.

Voilà pour la « guerre ».

Par contre, pour la paix, en 2018, Trump a fait retirer les troupes américaine de Syrie, malgré les protestations de ses opposants et des médias.

En 2019, il signe un accord de paix avec les Talibans, incluant un plan de retrait des troupes américaines d’Afghanistan.

Actuellement, Trump s’efforce de retirer les troupes américaines d’Afghanistan contre l’avis des démocrates. En 2019, des contingents ont été renvoyés en Afghanistan à mesure que Trump les faisait rentrer au pays.

Depuis la bavure où un policier blanc a tué un délinquant noir lors d’une arrestation suspecte, ses opposants politiques font tout pour déclencher une guerre civile sur le territoire américain, avec la complicité des gouverneurs démocrates.

Pourquoi arrestation suspecte ?

Parce que les trois policiers qui entouraient l’assassin de George Floyd ont permis aux passants de filmer l’étranglement en direct avec leurs smartphones pendant 8 minutes et 46 secondes.

Lors d’une interpellation, aux États-Unis comme en France, les policiers éloignent les témoins et leur interdisent de filmer les interventions.

Les patriotes déplorent souvent la stupidité des démocrates, libéraux, mondialistes, BLM, Antifas, pédo-satanistes, pro-dictature sanitaire, anti-Trump et autres socio-criminels… mais leur handicap mental est une bénédiction. Il est la garantie que le bien triomphera du mal.

Ici, dans cette dernière vidéo, on voit le rappeur Raz Simone qui distribue des fusils d’assaut AR-15 aux manifestants « pacifiques » qui ont pris le contrôle de la Zone Autonome  de Capitol Hill.

(Cliquez sur l’image pour voir la vidéo)

Trump est en train de rapatrier 57 000 soldats basés en Allemagne.

Si les émeutiers Black Lives Matter et antifas, poussés par les démocrates, déclenchent une guerre civile sur le sol américain, Trump et les patriotes vont se retenir d’intervenir jusqu’à ce que la majorité du peuple américain réclame à cor et à cri d’envoyer l’armée dans les zones de conflit.

C’est déjà ce qu’il fait, se retenir, alors que les émeutiers pillent, brûlent des magasins, des maisons, des immeubles, blessent ou tuent des civils, particulièrement dans les quartiers noirs (voir article Être ou ne pas être une bonne personne).

Ces pillages, incendies, agressions et meurtres commis par les « manifestants », feront paraître les soldats américains comme des sauveurs.

Maintenant, analysons les forces en présence…

D’un côté des démocrates pédo-satanistes, dépourvus du moindre sens éthique, partisans de l’immoralité et de la paresse, avec en guise d’armée, des racailles défoncées à toutes les substances illicites qu’on trouve dans la rue, armées de fusils, de pistolets et de battes de base-ball.

De l’autre côté, un président courageux, droit, avec des valeurs morales, qui a su se construire une fortune grâce à son intelligence et son labeur, entouré de la fine fleur du renseignement militaire, notamment des généraux qui sont des stratèges hors pair et qui ont sous leurs ordres l’une des armées les plus puissantes au monde.

En plus, si les antifas et Black Lives Matter entament une guerre civile, Trump disposera de pouvoirs d’exception, aussi bien militaires que juridiques, encore plus étendus que ceux qui lui ont été accordés par la crise sanitaire.

Si le machiavélisme des démocrates aboutit et qu’ils déclenchent un conflit armé frontal, ils auront activé eux-mêmes le plan auquel Q et les patriotes avaient renoncé, pour éviter des souffrances au peuple américain.

Notez que pour ce plan, appelons-le l’Opération Storm, je n’ai pas parlé de Trump.

Parce que Trump, c’était l’autre plan, la solution pacifique.

Si l’armée prend la relève, en accord avec la loi et la Constitution à cause d’une situation de guerre sur le territoire, les démocrates et leurs complices seront balayés comme des fétus de paille sous les chenilles d’un tank.

Voilà pourquoi je parlais de bêtise.

Mais ils ne sont pas juste bêtes, ils sont aussi très méchants.

Il y a environ deux semaines, une étrange activité aérienne a été repérée aux alentours de Washington, dans la zone des manifestations et des émeutes.

D’abord, je suis tombé sur le compte Tweeter d’un membre des forces spéciales qui signalait les rondes de surveillance d’un hélicoptère spécial entre Washington et la Caroline du Nord, le Sniffer, appareil de détection de matériaux radioactifs.

5e942-tweet2btalk2bsniffer2bfull
La Somme de Toutes les Peurs, est un roman d’espionnage de Tom Clancy sur une alerte à la bombe nucléaire.

MilSpecOpsMonkey a posté le trajet de l’hélicoptère, de Washington D.C. à la Caroline du Nord.

Ce soldat donne aussi l’adresse d’un site qui traite de matériel militaire, sur lequel il y avait cet article décrivant la mission de l’hélicoptère Sniffer :

Un hélicoptère de Détection Nucléaire Effectue une Mission de Surveillance Aérienne Autour de Washington D.C.

Des rapports d’étranges activités aériennes dans les environs de Washington D.C. continuent de nous parvenir au cœur des mesures prises dans la capitale face aux manifestations et émeutes qui ont fait suite à l’assassinat du résident de Minneapolis, George Floyd, la semaine dernière. Un peu plus tôt aujourd’hui, un hélicoptère du Département de l’Énergie, équipé d’un système spécifique pour mesurer et cartographier les niveaux de radiation, a fait un vol autour d’un périmètre plus large que la zone du District de Columbia. On ne sait pas si le vol était lié d’une quelconque façon aux manifestations en cours ou si c’était juste une surveillance de routine.

L’hélicoptère en question, un Bell 412 qui porte le numéro d’immatriculation N411DE, est l’un des deux appareils qui font partie du Système de Mesure Aérien (AMS) qui inclut aussi  plusieurs avions bimoteur Beechcraft King Air, l’Agence Nationale pour la Sécurité Nucléaire (NNSA). La division du Département de l’Énergie responsable de surveiller l’élaboration et la construction d’armes nucléaires gère le programme AMS au moyen de ses Laboratoires de Détection à Distance. Des sections de l’AMS sont basées à Joint Base Andrews, juste à l’extérieur de Washington D.C. à Nellis Air Force Base, près de Las Vegas dans le Nevada.

Nul doute que les Clinton, Obama et consorts n’hésiteraient pas à atomiser Washington pour se débarrasser de Trump, si ça leur permettait d »échapper à leur procès et leur condamnation plus que certaine, en tuant tous ces manifestants BLM et Antifas qu’ils utilisent comme des pions jetables, sans compter la population dans cette ville et ses environs.

D’ailleurs, avez-vous vu que les interrogatoires d’Hillary Clinton ont commencé ?

Et cette expérience sociale démente, cette Zone Autonome  de Capitol Hill, avec son symbole Bisounours LGBT, un parapluie rose, tandis que les gangs préparent la guérilla avec des fusils d’assaut AR-15.

Ce n’est plus la réalité, c’est un film entre Pulp Fiction, Des Hommes d’Influence et Idiocracy.

Finalement, je comprends pourquoi on nous traite de conspirationnistes… Qui peut croire une histoire aussi démente ?

Catégories
#Invasion

OVNIs – Lorsqu'il n'y a plus rien à prouver

Photo NASA AS12-49-7319HR

(Ceux qui n’aiment pas lire peuvent passer l’introduction de cet article et aller tout de suite à la fin pour regarder les vidéos.)

Dans cet article, j’utilise le mot OVNI et non le terme PAN, Phénomène Aérospatiaux Non identifiés. Je trouve cette pudibonderie linguistique, appliquée aux 150 000 000 de témoignages recensés par l’ONU depuis 1947, d’autant plus inutile qu’elle fait l’impasse sur les véhicules observés sur terre et sous l’eau, par des civils ou des militaires.

Je viens de relire un livre intrigant sur la Lune, lequel affirme que c’est un satellite artificiel, creux, habité, pourvu d’eau (tardivement confirmé par la NASA) et d’une atmosphère superficielle. Puis, j’ai cherché ces photos que l’auteur évoque dans son livre, recherche d’autant plus difficile qu’Internet est très pollué sur le sujet des ovnis. Photos et vidéos truquées abondent : mal faites, assorties de musiques inquiétantes à l’ambiance X-Files, commentées par une voix déformée pour créer un effet dramatique.

En parlant de X-Files, cette série télévisée a fait plus de tort à l’ufologie que tous les autres séries et films de science-fiction réunis. Comment discréditer un sujet en 10 leçons, filmée façon kitch, avec des thèmes outranciers et des trucages peu réalistes. Je dis en 10 leçons, mais c’est plutôt en 208 épisodes, de 1993 à 2016 !

Financer une série pareille pendant 23 ans ! Qui a pu faire ça ? Des aliens souhaitant rester incognito ?

J’ai appris que les producteurs avaient donné le rôle du croyant (I want to believe!), Mulder, à l’acteur le plus sceptique, et inversement, le rôle de la sceptique Scully à l’actrice qui aurait été plus convaincante dans un rôle qui s’accorde avec ses convictions. La vérité est ailleurs ! mais pas dans cette série télévisée.

Sur Internet, debunkers (démystificateurs), plaisantins, ufologues et dénonciateurs peu exigeants contribuent à discréditer le sujet, en postant des photos et vidéos qui sont autant de preuves que ceux qui croient à la présence d’ovnis et d’extraterrestres, dans le ciel ou sur terre, sont des naïfs faciles à berner.

Je ne vous ai toujours pas donné le titre du livre, dont j’ai lu la version anglaise, format liseuse Kindle : PENETRATION, THE QUESTION OF TERRESTRIAL AND HUMAN TELEPATHY (Pénétration, la question de la télépathie extraterrestre et humaine), par Ingo Swann. Pénétration, car il s’agit de « pénétrer », percer à jour, les mensonges des gouvernements, des militaires, de la NASA, des autorités scientifiques et des médias.

Il y a quelques années, j’avais lu la version française, PÉNÉTRATION aux Éditions du Sphinx, mais pour ceux qui possèdent une liseuse électronique et un anglais suffisant, je recommande la version originale.

À force de rechercher les documents cités dans ce livre, censés témoigner d’une présence extraterrestre dans notre système solaire, j’ai ressenti le besoin d’effectuer un travail de documentation approfondi, méticuleux.

J’ai un esprit bizarre, pour un auteur de fictions… un esprit cartésien. Même dans un roman de SF ou de fantasy, je tiens à la cohérence et à la vraisemblance de l’histoire. Je me souviens d’une discussion, à ce sujet, avec le directeur d’une maison d’édition.

— La fantasy n’as pas besoin de justification, me disait-il, critiquant le fait que mon histoire commençait dans le monde réel, avant d’aller se perdre dans un autre.

Beaucoup d’excellents romans de fantasy ou fantastiques commencent dans le monde réel (Les neufs princes d’Ambre, La tapisserie de Fionavar, Harry Potter…)

L’écriture imaginaire n’a pas besoin de justification, mais elle ne peut se passer de vérité. Les personnages, les lieux, les situations doivent paraître réels, authentiques, « vrais ». Les univers doivent être cohérents. Sinon, ce n’est plus de la fantasy, mais de la « fantaisie ».

Comme disait Stephen King dans son livre Écriture : « Mentir est en revanche la grande faute impardonnable. »

Autrefois, j’étais fan de SF et fantasy, mais aujourd’hui, je trouve rarement un roman qui me passionne, car depuis des décennies, les auteurs sont poussés à écrire des histoires « originales » par des éditeurs qui veulent du nouveau, nécessité commerciale oblige. Résultat, c’est à qui écrira les histoires les plus invraisemblables.

C’est un paradoxe, mais j’ai besoin qu’une fiction soit réaliste, cohérente, plausible, pour pouvoir m’y plonger.

Dans la préface de son roman Le treizième guerrier, Michael Crichton raconte qu’il avait fait des recherches en bibliothèque sur un manuscrit, jusqu’à ce qu’il se rappelle que ce manuscrit n’existait pas, qu’il l’avait imaginé dans son roman. Voilà un auteur qui mettait de la sincérité dans ce qu’il écrivait.

Si j’ai besoin qu’une fiction soit réelle, autant dire qu’en matière d’ufologie, je n’accorde de crédit qu’à des témoignages très plausibles.

Conspiration ou confidentiel ?

L’ufologie n’est pas seulement polluée par un journalisme bâclé, mais par l’odeur sulfureuse d’une conspiration gouvernementale. Le terme conspiration (comme son synonyme complot) est un abus de langage.

S’entendre à plusieurs, dans le dos de ceux qui ne sont pas « dans la combine », est une activité humaine courante. Tout le monde le fait, de l’école jusqu’à la tombe où l’on emporte ses secrets : secrets de famille, rétention d’informations en entreprise, scandales politiques étouffés durant des années, procès faisant intervenir de nombreux témoins, mais jamais élucidés, évènements historiques aux interprétations contradictoires ou douteuses, etc.

À l’ère de l’information, tandis que l’outil médiatique est devenu l’instrument de pouvoir par excellence, il n’est pas étonnant que la manipulation de ladite information soit au centre des intérêts privés.

Cependant, crier au loup ou à la conspiration sans s’appuyer sur des informations fiables revient à discréditer la cause même qu’on prétend défendre.

D’un autre côté, derrière le debunker (démystificateur) de conspirations se cache souvent, non pas un sceptique, mais un Bisounours qui a placé sa confiance dans les médias, les institutions, les idéaux démocratiques, et qui s’est construit une conception rassurante de la réalité. Si bien qu’il rejette tout ce qui peut ébranler cette vision. Les journalistes des médias officiels aussi ont intérêt à discréditer toute idée de conspiration, car elle braque les projecteurs sur le fait qu’ils ont mal fait leur travail et qu’ils devraient enquêter sur ces lobbies pyramidaux qui financent leur organe de presse, autant dire mordre la main qui les nourrit, à leurs risques et périls.

Du mensonge à la conspiration, ce n’est qu’une question de degré. Quelle est l’importance du mensonge, sa gravité ? Combien de personnes sont dans le secret ? Est-ce qu’il constitue une infraction légale ? Est-ce un mensonge par commission ou omission ? Quels moyens sont utilisés pour imposer l’omerta ? Est-ce que ce sont des moyens légaux ou des pressions abusives, comme celles exercées par la mafia ou les terroristes ? Et si ces moyens sont « légaux », ne constituent-ils pas un détournement de l’appareil juridique à des fins anticonstitutionnelles ? Dans un pays où l’on pratique la torture en cas d’atteinte à la sécurité nationale, que devient la « légalité » ?

« Tout le monde ment », chantaient Bertignac et les Visiteurs. Pas tout le monde, et pas toujours, mais certainement les services secrets, puisque c’est leur métier, et tous ceux qui collaborent avec eux dans les gouvernements et l’armée. Et comme il existe des sociétés militaires privées, autant dire des armées qui n’ont aucun compte à rendre à l’administration gouvernementale, ça ouvre des perspectives de confidentialité peu rassurantes.

Il faudrait faire preuve d’aveuglement pour croire que les mensonges d’État n’existent pas. L’histoire en est remplie. Il y a un mois, j’ai été voir une pièce de théâtre, intelligente et très bien jouée : Trois quarts d’heure avant l’armistice. J’y ai appris un fait troublant, survenu à la fin de la guerre de 14-18.

« L’État-major connaît depuis la veille l’heure exacte de la fin des hostilités : 11 h. Mais parce que les ordres sont d’attaquer l’ennemi jusqu’à la dernière minute de la guerre, des soldats tomberont dans la nuit précédente et la matinée. Qu’à cela ne tienne : on écartera les témoins, on ira jusqu’à déplacer un régiment sur le front d’Orient, on inscrira la date du 10 novembre sur les tombes des derniers fauchés… »

Le 11 septembre 2016, j’avais posté un article sur un autre mensonge d’État qui suscite encore de nombreux débats : le 11 Septembre (World Trade Center). L’article, intitulé Heureux les simples d’esprit, car ils n’y verront que du feu, traitait du film de Massimo Mazzucco.

J’avais aussi réalisé un glossaire du film, car les circonstances de cet évènement sont complexes par leur technicité. Difficile de faire preuve d’intelligence dans un domaine sans connaître le langage spécialisé qui le définit. C’est peut-être la raison pour laquelle les personnes ayant posé des questions pertinentes sur le 11 septembre sont des pilotes et des ingénieurs, tandis que ceux ayant soutenu des thèses incohérentes sont des politiciens et des journalistes.

Sans vouloir faire un mauvais jeu de mots, on pourrait qualifier les avions, impliqués dans cette catastrophe, d’objets volants non identifiés, tant les témoignages sont contradictoires. Par exemple, celui qui s’est enfoncé dans la façade ouest du Pentagone, laquelle venait juste d’être refaite et blindée, aurait pu être piloté à distance, d’après certains pilotes. Un drone.

Mais revenons à la question des OVNIs. Est-il possible que les agences spatiales comme la NASA ou les gouvernements en charge d’un programme spatial nous mentent ?

Jetons un œil sur cet extrait d’article de Wikipédia : Informations classées secrètes.

Secret d’État

L’objectif d’un classement secret est de protéger l’information contre un emploi susceptible de nuire à la sécurité nationale.

Niveaux de secret

Bien que les systèmes diffèrent d’un pays à l’autre, la plupart d’entre eux ont des niveaux correspondants à ceux définis ci-dessous (les termes anglais correspondants sont en italiques). Les niveaux sont classés du plus fort au plus faible.

  • Extrêmement secret – Extremely Secret : Le plus haut niveau de secret de l’information. La divulgation publique d’une information pourrait nuire très gravement et de manière irréversible à la sécurité mondiale.
  • Très secret – Top secret : La divulgation publique de cette information pourrait causer un dommage grave pour la sécurité nationale.
  • Secret – Secret : La divulgation publique d’une information classée secret pourrait nuire sérieusement à la sécurité nationale.
  • Confidentiel – Confidential : La publication d’une information classée confidentielle peut nuire ou être préjudiciable à la sécurité nationale.
  • Restreint – Restricted : La divulgation publique d’une information classée restreinte pourrait causer des effets indésirables. Tous les pays n’utilisent pas cette classe.
  • Non protégé – Unclassified : Ce niveau est utilisé pour les documents gouvernementaux dont le niveau de sensibilité ne correspond pas à une des classes ci-dessus. Leur lecture ne nécessite pas d’habilitation spécifique.

Ces niveaux de classement génériques n’offrant pas la finesse nécessaire à la protection des informations les plus sensibles, ils sont complétés par un système de « protection spéciale », multi-niveaux, composé de « compartiments ».

Peut-on appliquer les idéaux démocratiques et respecter la constitution dans un gouvernement qui décrète toute information qu’il désire dissimuler confidentielle ou très secrète, pour raisons de « sécurité nationale », et peut la protéger par des sentences d’emprisonnement, d’une durée de trente ans, dans une prison militaire ?

L’expression « programme spatial civil » est relative. D’abord parce que l’armée américaine emploie des sous-traitants civils, ce qui inclut la NASA. Ensuite, sachant que l’espace est la position stratégique dominante sur la surface du globe, la coopération entre les agences, NASA, armée, CIA, NSA, est obligatoire, qu’il s’agisse des technologies, comme les satellites de communication, ou des photos.

Qui dit armée dit stratégie. Qui dit stratégie dit secret. Qui dit secret dit mensonge.

Y a pas photo

Ingo Swann évoque des sources relativement fiables, concernant la présence extraterrestre sur la Lune, et il donne des numéros de référence NASA dans son livre. Mais ces photos, tirées de l’ouvrage de George Leonard, Somebody Else Is On The Moon (Il y a quelqu’un d’autre sur la Lune), sont de très mauvaise qualité en impression papier.

Même si on constate qu’il y a, ici et là, une excroissance ou une structure anormale, vu la faible résolution du cliché, ce ne sont pas des preuves. Comme cette photo prise lors de la mission Apollo 14, montrant une tour s’élevant au-dessus du sol lunaire.

Nasa 71-H-781

Ce cliché est référencé dans le livre sous l’intitulé Super Rig 1971 (Super Derrick 1971). La structure est à peine visible (à gauche), mais elle n’est guère plus parlante avec un grossissement (à droite).

Ce qui est étonnant, c’est que la photo originale NASA 71-H-781 ait disparu d’Internet, et que plus personne n’arrive à la retrouver.

Autre contradiction, si vous allez sur l’Apollo Image Gallery, vous ne trouverez aucune des photos mentionnées dans le livre de Swann, tirées du livre de George Leonard, Somebody Else Is On The Moon.

Pourquoi ces rares photos NASA qui traînent sur Internet, supposées montrer des structures sur la Lune, sont-elles d’aussi mauvaise qualité, comparées à celles disponibles sur l’Apollo Image Gallery ?

NASA AS14-66-9250-54

(Cliquez sur l’image pour l’agrandir)

 Par ailleurs, je suis tombé sur cette photo de l’agence spatiale chinoise, prise au cours d’une mission en 2013.

(Cliquez sur l’image pour l’agrandir)

Que sont ces deux points lumineux dans le ciel lunaire, à droite du module ? Des étoiles ? Dans un ciel entièrement noir ?

Je n’ai jamais aperçu d’ovni, mais j’ai connu quelqu’un qui en avait vu un, stationné dans un champ. La machine, un disque typique, a décollé avec une accélération si brutale que n’importe engin conventionnel, s’il avait fait un départ aussi instantané, se serait démantelé, tuant les pilotes ou passagers.

Ce témoignage, observation d’un ovni à moins de 150 mètres, ce qui constitue une Rencontre Rapprochée du 1er type (RR1) dans la classification de Hynek, m’a paru d’autant plus crédible que son auteur, un sceptique endurci, n’aurait jamais raconté cette histoire si sa femme n’avait insisté pour lui faire avouer ce dont il avait été témoin, chose qu’il fit avec un certain embarras.

L’auteur de Pénétration nous livre son propre témoignage de Rencontre Rapprochée du 1er type. Je ne m’étendrai pas sur cette partie du livre pour ne pas spoiler (gâcher) le suspens. Les aventures de cet homme, embauché tour à tour par l’Institut de Recherche de l’Université de Stanford, la CIA, puis un groupe encore plus occulte que cette dernière, en vue d’effectuer un repérage sur la face cachée de la Lune avec sa technique de Remote Viewing (vision à distance), se lisent comme un roman d’espionnage.

Prouver la présence d’extraterrestres, sur la Lune ou sur Terre, n’est pas l’objet du livre de Swann. Son propos est plus subtil. C’est ce que j’ai le plus apprécié chez l’auteur, sa finesse d’esprit, et sa capacité à soulever des questions inattendues, étayées par des raisonnements cohérents.

Par exemple, la NASA a transporté sur la Lune des hommes, du matériel, des véhicules. Puisqu’il y a de l’eau sur cette planète (document sauvegardé ici en PDF), pourquoi ne pas installer des bases lunaires ? Sachant que l’eau, en plus d’être source d’alimentation (culture de végétaux sous serre), permet la production d’oxygène et d’hydrogène, ce qui rendrait les modules habitables sur de longues périodes. Sans oublier que l’hydrogène et l’oxygène sont des carburants.

À l’époque où Swann a écrit son livre, les campagnes médiatiques du gouvernement américain invoquaient comme prétextes le refus du Congrès, le désaccord des contribuables, la baisse d’intérêt du public pour le programme lunaire.

Pourtant, le programme spatial qui a succédé au programme lunaire, sondes et vaisseaux envoyés vers Mars, est plus coûteux que son prédécesseur. De plus, le programme d’exploration lunaire russe (sauvegardé ici en PDF) n’a pas été abandonné. Pas plus que le programme d’exploration lunaire chinois.

Quant à l’intérêt du public… comme disait une directrice en marketing dans Les secrets du marketing alimentaire :

« Je vais vous révéler certains secrets, sur la façon dont nous vous faisons acheter ce que nous voulons que vous achetiez. En tant que responsable marketing, quand je lance un nouveau produit, en quoi consiste mon travail ? Eh bien, mon travail est de faire en sorte que vous le vouliez, le désiriez, que vous en ayez absolument besoin. »

Les chargés de marketing ne réalisent pas que des campagnes publicitaires pour le pain tranché ou autres biscottes. Quand ils sont employés par les gouvernements, on les appelle « chargés de communication ».

« Le programme lunaire américain a été interrompu pour des questions de budget et de baisse d’intérêt du public. »

Vous achetez ?

On a balayé sur la Lune

Ingo Swann conseille de se procurer un télescope puissant, plus de 600 X, pour observer soi-même la surface lunaire. Bon nombre d’anomalies lunaires, comme une légère couronne atmosphérique à ras de la surface, des lumières, des structures apparaissant et disparaissant, ayant été rapportées par des astronomes utilisant de puissants télescopes, et ce depuis le XIXe siècle.

Alors que je cherchais des informations sur la puissance des télescopes actuels (le livre de Swann date de 1998), j’ai découvert que plusieurs astronomes amateurs avaient mis ce conseil en application, avec des résultats étranges.

L’un deux, Crrrow777 (Corrrbeau777), a filmé une espèce de couverture optique, qu’il appelle Lunar Wave (vague lunaire). Ce phénomène a été filmé par d’autres astronomes amateurs.

La vidéo est en anglais, mais les images, d’une bonne définition, parlent d’elles-mêmes. Dans cette vidéo, Crrrow777 explique qu’il a fait appel à des ingénieurs et graphistes pour comprendre cette ligne optique qui balaye la Lune, selon un modèle sphérique, légèrement gonflé au centre, indiquant que le phénomène recouvre bien la surface de la planète et ne déborde pas de la sphère. Selon ces spécialistes, cette déformation optique n’est pas due à la caméra.

(Cliquez sur l’image pour voir la vidéo)

Les prises de vue des vidéos de Crrrow777 sont excellentes. Dans ses clips, l’astronome amateur explique que ce qu’il dit n’est pas « la vérité », mais seulement ses opinions ou conjectures. Mais c’est là où le bât blesse, car il affirme quantité de déductions non prouvées, comme « la Lune est une illusion », « toutes les photos NASA sont truquées » et « la station spatiale ISS n’existe pas ». Dommage d’utiliser un travail de prise de vue aussi pointu pour aboutir à des conclusions infondées.

La question ovnis-extraterrestres devrait être traitée avec de la logique, pas des opinions, sous peine d’apporter de l’eau au moulin de ses détracteurs. Les « mauvaises preuves » agissent comme une critique à l’encontre du sujet, génèrent de la confusion mentale, même dans l’esprit des personnes ayant l’esprit ouvert.

La solution à cette avalanche de fausses informations, désinformation, canulars sur le sujet de l’ufologie, c’est de concentrer de l’information de qualité dans un même endroit.

Seul, le soufre est sans grand effet. Tout comme le salpêtre et le charbon de bois. Mélangés dans les bonnes proportions, ils peuvent faire décoller un projectile : balle, boulet de canon, fusée.

C’est l’objectif de cet article que j’enrichirai à mesure que je trouverai des informations convaincantes sur le sujet.

Toc ! toc ! la Lune sonne creux

Les bizarreries de notre « satellite » ont aussi été pointées du doigt par des scientifiques.

La densité de la terre est 5,5 g/cm3, tandis que la densité lunaire n’est que 3,34 g/cm3.

En 1962, le docteur Gordon Mac Donald, scientifique à la NASA, affirmait :

Si l’on résume les données astronomiques, on s’aperçoit que l’intérieur de la Lune est creux, et non une sphère homogène.

Le prix Nobel de chimie Dr Harold Urey a suggéré que la densité réduite de la Lune est due à de vastes cavités à l’intérieur de la Lune.

Le Dr Sean C. Solomon, du MIT, a écrit :

Les analyses du Lunar Orbiter ont grandement amélioré notre connaissance du champ gravitationnel de la Lune… indiquant la possibilité effrayante que l’intérieur de la Lune puisse être creux.

Considérant la taille de la Terre et son champ magnétique, un satellite de la Terre devrait être d’une taille inférieure. Par exemple, les deux lunes de Mars, Phobos et Deimos ont des diamètres respectifs de 21 km et 22,5 km. Pourtant, la Lune a un diamètre d’environ 3476 km !

Un satellite creux, d’une taille 100 fois trop grande pour la planète dont il est soi-disant issu, peut-il être naturel ?

Essai français, botté en touche

Le GEIPAN, Groupe d’Études et d’Informations sur les Phénomènes Aérospatiaux Non Identifiés, affilié au CNES, Centre National d’Études Spatiales, avait remis, en 1999, le rapport COMETA (COMité d’ÉTudes Approfondies) au Premier ministre Lionel Jospin : Rapport Cometa – Les OVNIs et la défense : À quoi doit-on se préparer ?

Témoignages de pilotes, militaires, rapports de gendarmerie, en France et à l’étranger, avec un avant-propos qui suggère discrètement le manque de transparence de l’administration américaine sur la question des ovnis.

Il est possible que les États-Unis en sachent beaucoup plus que nous, et qu’ils aient effectivement récupéré une épave (à Roswell ?), voire des cadavres. Leur politique de secret, voire de désinformation sur les OVNI peuvent avoir diverses causes, mais la plus importante est probablement leur désir de conserver pour eux le bénéfice technologique des recherches sur le sujet.

On trouve ce rapport au format PDF téléchargeable ici. On le trouve aussi en librairie chez J’ai Lu et aux Éditions du Rocher, vendu sur Amazon en format papier, ainsi qu’au format électronique, publié par Thriller Editions.

Ce qui est étonnant, dans ce rapport, c’est le flop médiatique, signe du peu de crédit accordé à ces pilotes qui ont vu des engins les prendre en chasse, tourner autour de leur avion, adopter des comportements tactiques, puis disparaître à des vitesses hypersoniques sans le moindre bang ni bruit de réacteur. Des témoignages évoquant des machines volantes dont la technologie surpasse haut la main les modèles dernier cri utilisés par l’armée la mieux équipée de cette planète.

Malgré la sévérité appliquée à la vérification des cas rapportés, la communauté médiatique officielle s’est comportée comme si ces témoins n’avaient pas vu ce qu’ils avaient vu, accueillant le rapport COMETA par des railleries ou de l’indifférence.

Enfin, comme vous le verrez dans la vidéo intitulée AU CŒUR DE L’ÉTRANGE, même le GEIPAN pratique la langue de bois en étouffant et en altérant des témoignages d’observateurs de bonne foi. Ils ont d’ailleurs revu à la baisse le pourcentage de PAN (Phénomènes Aérospatiaux Non identifiés) de type D, pour lesquels aucune explication n’a été trouvée.

Même si l’on peut louer le courage de ceux qui sont à l’initiative de ce rapport, le département ufologue du CNES apparaît trop soumis au « qu’en-dira-t-on » officiel et au « médiatiquement correct », s’il n’a pas été placé sous une autorité de censure, dans une optique « d’objectivité scientifique ».

Dans son livre, Ingo Swann décrit la manipulation mentale effectuée par les trois pouvoirs en place : militaire, scientifique et médiatique. Ce qui s’est passé avec le rapport COMETA lui donne raison.

Rangez les éprouvettes, lâchez les pitbulls

Il y a trois approches possibles du sujet ovni.

La première est « scientifique », si tant est qu’on puisse qualifier de science une étude qui se contente de rapporter des observations de véhicules aériens, sans technologie disponible pour l’étude, sans axiome, sans principes vérifiables, sans expérience reproductible en laboratoire. Tout sujet dont l’intitulé se termine par -logie n’est pas une science. Les véhicules entraperçus ne restent pas suffisamment en place pour qu’on puisse les étudier.

La seconde est journalistique, la plus courante, car la plus facile, celle qui demande le moins de rigueur. À l’exception de quelques journalistes, la majeure partie de la presse rédige des articles qui font plus appel aux émotions qu’à la logique, en mettant les rieurs de leur côté, en accord avec la politique éditoriale de leur journal. Un journaliste n’est pas supposé écrire ce qu’il sait, ou ce qu’il observe, mais plutôt ce qu’on lui demande.

Les journalistes des organes de presse majeurs ne sont pas libres, ils obéissent aux ordres du rédacteur en chef, qui reçoit ses instructions de la direction du journal, laquelle direction du journal est subordonnée à des groupes financiers et des lobbies.

Prenez un magazine culturel comme Science & Vie, et regardez dans cet article de Wikipédia qui le finance :

Mondadori France (précédemment EMAP France) est un éditeur de presse française, filiale du groupe italien Arnoldo Mondadori Editore (dont la maison mère est Fininvest) Avec plus de 30 publications, c’est le troisième éditeur de magazines en France.

Donc, Science & Vie appartient à Mondadori qui appartient au holding Fininvest.

Si on regarde la définition de holding, on lit ceci :

… la société holding est une société mère. Elle permet à une personne ou à un groupe de personnes de détenir et/ou de contrôler une multitude de sociétés nationales et internationales sans avoir besoin d’apparaître en tant que dirigeante de toutes les sociétés « filles ».

Qui détient et/ou contrôle Fininvest qui détient et/ou contrôle Arnoldo Mondadori Editore qui détient et/ou contrôle Mondadori France qui détient et/ou contrôle la politique éditoriale de Science & Vie ?

La troisième approche des enquêtes sur les ovnis est juridique. L’attitude de certaines autorités laisse transparaître des violations constitutionnelles, des dissimulations d’informations, de faux témoignages, comme on le voit dans des vidéos en fin d’article, malgré le recours à des avocats pour obtenir des documents, grâce au Freedom of Information Act, de l’US Air Force, de la CIA ou la NSA, lesquelles agences cèdent avec réticence, quand elles les cèdent, des pages tellement caviardées que ce sont des aveux de dissimulation de preuves.

À quand, une observation d’ovni appuyée par constat d’huissier ?

Les témoignages, bien qu’appartenant à la catégorie des « preuves imparfaites », seraient recevables dans le droit civil français.

Un enquêteur sur les phénomènes aérospatiaux devrait être tenace, dépourvu de complaisance face à l’hypocrisie des autorités ou de la presse, rigoureux dans ses enquêtes, et écarter de sa méthodologie toute présomption qui ne serait pas recevable devant une cour de justice.

Tout est relatif, même l’impossible

Une autre tendance s’est dessinée, depuis des années, la thèse selon laquelle des ovnis (soucoupes, triangles, cigares, etc.) pourraient être des projets de vaisseaux ultra-secrets, américains, russes ou autres, construits par rétro-ingénierie de vaisseaux extraterrestres, avec des moteurs antigravitationnels. Vous prenez un vaisseau extraterrestre qui s’est crashé, vous le démontez, puis vous essayez d’y comprendre quelque chose pour en construire de semblables. Ou alors, vous recevez un coup de main des extraterrestres supposément infiltrés dans la population humaine ou travaillant dans des bases secrètes.

Toujours dans le but d’étayer ma documentation, je me suis procuré un livre qui traite ce thème. La couverture évoque un film de SF des années 60. Le titre est Programmes spatiaux secrets et alliances extraterrestres, de Michael E. Salla. Ce livre est bien noté sur Amazon. Je n’en suis qu’au premier tiers, mais il se pourrait que je fasse un article sur cet ouvrage quand je l’aurai fini.

Les informations contenues dans ce livre ramènent le livre d’Ingo Swann à un témoignage terre à terre. Il y est question d’engins à la technologie ultra-avancée, dotés de moteurs à antigravitation, capables d’atteindre des vitesses de Mach 12 en quelques secondes, utilisant la magnétohydrodynamique, ainsi que d’autres technologies encore plus exotiques, fabriqués secrètement par des compagnies aérospatiales connues. Les témoins seraient d’ex-membres du personnel, embauchés avec des contrats d’une durée de 20 ans, puis renvoyés dans le passé avec régression d’âge (l’employé est « renvoyé »… à l’âge de l’adolescence) et effacement de leur mémoire. Dans ce livre, notre monde apparaît comme un vaste Truman Show orchestré par un complexe militaro-industriel surpuissant, ayant ses ramifications dans tout le système solaire et au-delà.

Plus une affirmation est invraisemblable, plus elle devrait être étayée par des preuves solides. Des témoignages de personnes connues, qui s’avancent courageusement et s’expriment en leur nom, sont recevables par une cour de justice. Pas des témoignages d’inconnus ou de gens désignés par des pseudonymes, ni des »preuves » par ouï-dire, Machin a dit à Bidule que Truc lui avait rapporté… sachant qu’aujourd’hui Truc est décédé.

Sans compter les paradoxes engendrés par le voyage temporel. Pas seulement les contradictions habituelles qu’on trouve dans les romans de SF, du style « si je vais dans le passé pour tuer ma grand-mère, je ne serai jamais né et n’écrirai donc pas cet article. » Non, le problème, c’est l’interférence entre champ de conscience et matière, telle qu’elle apparaît dans la physique quantique (voir l’article Cantique des quantiques : un coup de pied dans les particules). Un voyage temporel présuppose que ladite conscience se scinderait en deux, à vivre une réalité sur une ligne temporelle 1, tout en vivant une seconde réalité sur la ligne temporelle 2.

Le livre Programmes spatiaux secrets et alliances extraterrestres se lit comme un thriller, mais sa crédibilité est entachée de lacunes et d’incohérences.

La réalité, en accord avec les lois quantiques, est probabiliste. Les probabilités sont affaire de pourcentage. Quelles sont les probabilités pour que le scénario dépeint par Programmes spatiaux secrets et alliances extraterrestres soit vrai ? Étant donné le nombre de témoignages, recoupements, informations cohérentes, indices, nombres de témoins impliqués appartenant à des sources et époques distinctes, preuves circonstancielles (et non directes), je dirais pas plus de 20 %. Mais je n’en suis qu’au premier tiers de l’ouvrage, donc histoire à suivre…

De plus, quand deux faits paraissent contraires, ce qui est la définition même d’incohérence, il reste la possibilité qu’un troisième fait survienne, qui les réconcilie.

Exemple :

1. La Terre est ronde.

2. Impossible, les gens dans l’hémisphère sud marcheraient la tête en bas.

3. Le bas et le haut ne sont pas des notions absolues, mais relatives. La force gravitationnelle, exercée depuis la surface vers le centre de la Terre, est parallèle à la direction « haut/bas » en tous points de la sphère terrestre.

Ou pour le dire plus simplement : qui sait de quoi demain sera fait ?


(Mise à jour le 7 janvier 2018)

Je viens de finir le livre de Michael E. Salla, Programmes spatiaux secrets et alliances extraterrestres, et plutôt que d’écrire un article à son sujet, je vous mets le commentaire que j’ai posté sur Amazon. Je n’écrirai pas d’article, car pour valider les « preuves circonstancielles » présentées dans cet ouvrage, je devrais faire un travail d’investigation et de vérification des liens et ressources qui me demanderaient des mois de travail, peut-être plus.

Je viens de voyager dans l’espace… et au-delà

Cinq étoiles, non pas parce que je suis persuadé que tout ce qui est dit dans ce livre est parole d’évangile, mais parce qu’il est bien écrit et constitue un travail d’investigation colossal, très bien référencé, avec des centaines, si ce n’est des milliers de liens et ressources.

D’autre part, que tout ce qui est rapporté par l’auteur soit vrai ou non, ces témoignages de quatre dénonciateurs (avec celui de la postface) sont passionnants et laissent entrevoir des horizons extraordinaires. Je pourrais donner des raisons, des pourquoi et des comment, pour justifier ces appréciations, mais cela m’obligerait à « spoiler » des éléments clefs du livre, or une grande partie de mon plaisir de lecture a reposé sur le suspens, la surprise et la découverte de choses dont je n’avais même pas idée.

Certaines certitudes étaient déjà acquises, témoignages d’observation de vaisseaux, présences de spatiaux dans notre système solaire. Surtout que je lisais ce livre en même temps que je rédigeais un article sur les observations d’ovnis, après avoir lu le tout aussi passionnant « Pénétrations » d’Ingo Swann (la version originale anglaise), donc j’étais déjà dans l’ambiance. Mais avec le livre de Michael E. Salla, je dois dire que ma mâchoire s’est décrochée et mes yeux ont jailli de leurs orbites.

Je reste dubitatif (je ne dirais pas sceptique, car face au sujet ovnis et ETs, c’est presque synonyme de fermeture d’esprit) sur trois aspects : les incroyables avancées technologiques nazies dès les années 30, la thérapie génétique de rajeunissement, et surtout, le voyage temporel, lequel heurte ma compréhension de la physique quantique. En effet, si une même personne se retrouve à vivre deux lignes temporelles parallèles conjointes, que devient son « champ de conscience » ? Il se scinde en deux moitiés réduites ? Il se dédouble en deux parts égales ? Dans ce cas, les deux consciences ne sont-elles pas intriquées (entremêlées) ? Donc, en communication l’une avec l’autre.

De plus, ces voyages dans le temps conduisent à toutes ces joyeusetés qu’on voit dans la SF, où chacun intervient sur la ligne temporelle pour détourner le cours de l’histoire (par exemple, étouffer bébé Adolph Hitler dans son berceau) et on se retrouve avec une patrouille du temps qui fait la police pour empêcher les intervenants maladroits de « déchirer la trame spatio-temporelle », comme dans les romans de Poul Anderson

Mais comme disait le physicien Richard Feynman :  » Je crois pouvoir dire sans risque de me tromper que personne ne comprend la mécanique quantique. » Alors, quant à prétendre avoir une idée cohérente de ses implications spatio-temporelles… Et tandis que je me pose ces questions, une petite voix me souffle : « Qu’est-ce que la réalité ? »

Ne serait-ce qu’un détail significatif, ces fameuses « plaques de verre intelligentes » mentionnées par le dénonciateur Corey Goode… si on y réfléchit bien : c’est quoi, un smartphone, une liseuse ou une tablette, à part de vieux modèles 1.0 des susdites plaques de verre ?

Ce qui est sûr, c’est que le futur est déjà là, en train de frapper à notre porte, et cet excellent livre de Michael E. Salla, contribue à ouvrir quelques verrous.


Des pépites dans le bazar

Cela m’a pris des heures de recherche, avant de constater qu’il existait, noyées au milieu des « preuves » non fondées et des canulars, des ressources cohérentes sur le sujet de la Lune et la présence extraterrestre dans notre système solaire.

J’ai retenu ces reportages vidéo que j’ai regroupés en un best of . Si j’en trouve d’autres, je les rajouterai au fur et à mesure.

On s’aperçoit, en visionnant ces témoignages non seulement crédibles, mais évidents, que le mur qui entoure le sujet ovnis et extraterrestres est en train de se fissurer un peu partout dans le monde, que ce soit dans les sphères militaires, du renseignement, ou de certains gouvernements.

Les derniers informés de ce changement de tendance semblent être nos journaux et médias officiels. Ce n’est pas un scoop. De tout temps, les nouvelles idées ont dû se frayer un chemin dans le goulet étroit du retard culturel.

Témoignages sur les technologies extraterrestres

Sujets traités :

  • Témoignages de pilotes, militaires ou civils.
  • Vagues d’observations aux USA en 1952.
  • Opération Blue Book de l’armée américaine, visant à discréditer le sujet des ovnis et les témoignages.
  • Investigation du professeur d’astronomie Allan Hynek (l’homme qui a donné son nom à la classification des types de rencontres d’ovni).
  • Point de vue des scientifiques sur la vie ailleurs dans l’univers.
  • Centre SETI de recherche d’intelligence ET.
  • L’incident de Roswell.
  • Témoignages d’abductions.
  • Points de vue scientifiques sur le voyage intersidéral.
  • Peter Davenport et l’UFO National Reporting Center.

(Cliquez sur l’image pour voir la vidéo)

OVNIS – Lorsqu’il n’y a plus rien à prouver

Sujets traités :

  • Témoignages de pilotes, militaires ou civils.
  • Intervention de Jacques Patenet, Directeur du GEIPAN.
  • Interventions d’Yves Sillard, ancien Directeur général du CNES.
  • Intervention de Claude Poher, Directeur en astronomie-astrophysique.
  • Interventions de Jean-Luc Bruneau, conseiller scientifique du Général de Gaulle.
  • Témoignage de Jean-Charles Duboc, Commandant de bord d’Air France.
  • Interview d’opérateurs radar.
  • Rapport COMETA.
  • Intervention du Général Letty, général de division de l’armée de l’air.
  • Lumières d’Hessdalen et analyses des échos radar.
  • Observations radar de 1952 aux USA.
  • Allocution du Major General John A. Samford.
  • Explication de la « poche d’air chaud » pour des ovnis faisant des pointes de vitesse de 200 km/h à 12 000 km/h.
  • Croquis effectués par des militaires américains.
  • Annonce officielle des USA « qu’ils arrêtaient d’enquêter sur les ovnis. »
  • Peter Gersten, avocat américain, obtient des documents CIA, US Air Force et NSA.
  • Rapports du NARCAP (National Aviation Reporting Center on Anomalous Phenomena, Centre de signalisation aérienne des phénomènes anormaux).
  • Harcèlement moral contre Emma Baroud, ancienne adjointe au maire de Phoenix, Arizona, et faux témoignage de l’US Air Force.
  • Aveux du gouverneur de l’Arizona quant à son faux témoignage.

(Cliquez sur l’image pour voir la vidéo)

OVNIS – Les nouveaux dossiers secrets

Sujets traités :

  • Drones repérés au-dessus de centrales nucléaires.
  • Témoignages de militaires, personnages politiques, scientifiques et ex-agents de services secrets.
  • L’ovni de Kumburgaz, en Turquie.
  • Vidéos d’ovnis du monde entier.
  • L’ovni du volcan Popocatepetl, au Mexique.
  • Photo NASA d’Apollo 15, d’un être humanoïde photographié sur la Lune.
  • L’ovni de Santa Monica, en Californie.
  • Le GEIPAN, Groupe d’Étude et d’Information sur les Phénomènes Aérospatiaux Non identifiés.
  • Points de vue scientifiques sur le voyage intersidéral.
  • Témoignage sur l’ovni survolant la centrale nucléaire de Golfech, dans le Tarn-et-Garonne, le 6 octobre 2010.
  • Le GEIPAN étouffe le témoignage de la centrale de Golfech avec un mensonge, puis rouvre l’enquête, trois ans plus tard.
  • Ovnis repérés au-dessus de 15 centrales nucléaires françaises.
  • Témoignage du Lieutenant Colonel Robert Salas, neutralisation des missiles nucléaires sur la base de Malmstrom, Montana.
  • Témoignages d’Haravilliers, Val-d’Oise, 10 janvier 1998.
  • 300 témoignages annuels en France, jamais reconnus par le GEIPAN.
  • 21 septembre 1987, allusion de Reagan devant l’ONU.
  • 7 décembre 2012, le Premier ministre russe, Dimitri Medvedev, dévoile l’existence du dossier secret remis au président russe, concernant les extraterrestres présents sur la Terre.
  • Conférence de Washington, en mai 2013, 40 militaires et ex-agents secrets révèlent ce qu’ils savent sur le sujet ovnis et extraterrestres.
  • Témoignage du lieutenant-colonel Richard French sur sa mission Blue Book, visant à discréditer le sujet ovnis.
  • Divulgation des rapports concernant la révélation de Richard French, par l’armée de l’air US.
  • Découverte de la planète Kepler 186F par la NASA.

(Cliquez sur l’image pour voir la vidéo)

Témoignage de Donna Hare, prestataire de la NASA, sur les dissimulations de photos classifiées

Sujets traités :

  • Falsification de photos prises sur la Lune.
  • Menaces et sanctions à l’encontre de ceux qui ne respectaient pas les consignes de secret.
  • Projection de simulation et suivi en temps réel des déplacements d’un vaisseau extraterrestre dans le centre de contrôle de la NASA.

(Le texte, anglais et traduit en français, de cette vidéo est téléchargeable à ce lien.)

(Cliquez sur l’image pour voir la vidéo)

Un sergent de l’Air Force témoigne sur les bases lunaires extraterrestres

Sujets traités :

  • Historique de carrière du Sgt Karl Wolfe.
  • Niveau de sécurité top secret crypto, accréditation d’accès à des informations top secret cryptographiées, nécessitant un stockage et un traitement particuliers.
  • Description de la nature du travail effectué dans le laboratoire de la NSA et révélations concernant une base lunaire.

(Cliquez sur l’image pour voir la vidéo)

(Cliquez sur l’icône paramètres de la vidéo


pour activer les sous-titres en français.)