Catégories
#Covillusion

Malades d'inquiétude

(Cliquez sur l’image pour voir la vidéo)

Message du Professeur Gilbert DERAY, Hôpital Pitié Salpêtrière

Coronavirus, attention danger, mais pas celui que vous croyez.

Depuis 30 ans, de mon observatoire hospitalier, j’ai vécu de nombreuses crises sanitaires, HIV, SRAS, MERS, résurgence de la tuberculose, bactéries multi-résistantes, nous les avons gérées dans le calme et très efficacement.

Aucune n’a donné lieu à la panique actuelle.

Je n’ai jamais vécu un tel degré d’inquiétude pour une maladie infectieuse et d’ailleurs pour aucune autre.

Et pourtant, Je ne suis pas inquiet quant aux conséquences médicales du Coronavirus. Rien dans les chiffres actuels sur la mortalité et la diffusion du virus ne justifie la panique mondiale sanitaire et surtout économique.

Les mesures prises sont adaptées et efficaces et elles permettront le contrôle de l’épidémie. C’est déjà le cas en Chine, foyer initial et de loin le plus important de cet agent infectieux, ou l’épidémie est en train de s’éteindre.

L’avenir proche dira si je me suis trompé.

Par contre,

• Je suis inquiet des vols de masques et que ceux nécessaires à la protection des personnels soignants et des personnes à risque, nos anciens et celles déjà malades, en particulier les patients immunodéprimés, soient distribués pour une efficacité nulle dans les aéroports, les cafés et les centres commerciaux.

• Je suis inquiet des vols de gels nettoyants.

• Je suis inquiet de ces rixes pour acheter du papier toilette et des boîtes de riz et de pâtes.

• Je suis inquiet de cette terreur qui conduit à faire des stocks obscènes de nourriture dans des pays où elle est disponible dans une abondance tout aussi obscène.

• Je suis inquiet pour nos anciens déjà seuls et qu’il ne faut plus ni voir ni toucher de peur de les tuer. Ils mourront plus vite mais seulement  de solitude. Nous avions l’habitude de ne pas rendre visite à nos parents et grands-parents si nous avions la grippe, pas de les éviter « au cas où » et pour une durée indéterminée, ce n’est en rien différent pour le coronavirus

• Je suis inquiet que la santé ne devienne un objet de communication belliqueuse et de conflit comme un autre, alors qu’elle devrait être une cause ultime de lutte dans le rassemblement.

• Je suis inquiet que notre système de santé, déjà en grandes difficultés, soit prochainement débordé par un afflux de malades au moindre signe de syndrome grippal. Ce sont alors toutes les autres maladies que nous ne pourrons prendre en charge. Un infarctus du myocarde ou une appendicite ce sont toujours des urgences, un virus rarement.

La couverture médiatique sur le coronavirus est très anxiogène et elle participe à l’affolement de chacun.

Cela conduit aux théories du complot les plus folles du genre, « ils nous cachent quelque chose ». Rien n’est obscur, c’est impossible en médecine dans ce monde du numérique ou la connaissance scientifique est immédiate et sans filtre.

Le coronavirus ne tue (presque) que les organismes déjà fragiles.

Je suis inquiet que ce minuscule être vivant ne fasse que dévoiler les immenses fractures et fragilités de nos sociétés. Les morts qui se compteront alors par millions seront ceux de l’affrontement des individus dans l’indifférence totale de l’intérêt collectif.

Gilbert DERAY, Hôpital Pitié-Salpêtrière, Paris.

Le point de vue de cet expert médical, habitué des épidémies, est ce que j’ai trouvé de plus proche de la thèse développée dans l’article Pharmarketing.

Catégories
#Guerre de l'information

Qompte à rebours

0

Ça a commencé le 13 mars 2020 à minuit.

Le décompte est de 30 jours.

La date butoir est le 13 avril.

N’encombrez pas votre caddy avec un mètre cube de papier toilettes, faites des stocks de pop-corn.

Catégories
#Covillusion

Pharmarketing

La carte animée ci-dessus, datée du 5 mars 2019, est sur la page anglaise de Wikipedia intitulée Déclenchement du Coronavirus 2019-2020

En dessous de cette carte, on peut trouver les informations suivantes :

Maladie : Maladie du Coronavirus 2019 (COVID-19)

Souche virale : Syndrome aigu respiratoire sévère coronavirus 2 (SARS-CoV-2)

Localisation : mondiale

Premier cas : 1 décembre 2019

Cas confirmés : 100 000

Guéris : + 55 000

Morts : + 3 400

Territoires : 96

Cependant, l’article Wikipédia sur la grippe [ordinaire] nous dit :

La grippe grave ne doit jamais être méconnue du fait de la possibilité de décès : il faut savoir que la grippe est la seconde cause de mortalité par maladie infectieuse en France (2 000 à 4 000 décès par an en France, derrière la pneumonie à pneumocoque). Ce tableau clinique particulier associe des signes spécifiques de grippe avec une insuffisance respiratoire aiguë, et parfois défaillance multi-viscérale. Elle est toujours consécutive à l’infection d’un sujet fragilisé.

Ainsi, avant la vague médiatique « coronavirus » 2019, chaque année, la grippe courante tuait 2000 à 4000 personnes en France.

Cherchez grippe, statistique mondiale : dans le monde entier, avant la récente campagne de matraquage sur le coronavirus, la statistique annuelle de décès par la grippe courante approchait les 500 000 morts (470 000), cela fait 1283 morts par jour, soit un décès toutes les 67 secondes.

Alors, pourquoi la panique actuelle ?

Le dictionnaire donne cette définition de l’hystérie : (PATHOLOGIE) Ensemble de symptômes neurologiques qui ont l’apparence d’affections organiques malgré l’absence de lésions organiques décelables.

Si vous consultez l’article Wikipédia sur l’hystérie, vous lirez que le psychisme d’une personne, sans aucune affection organique diagnostiquée, peut provoquer les symptômes physiques suivants : anesthésies, paralysie, cécité, contracture, crises épileptiques, comas…

À preuve de cette influence de l’esprit sur le corps, il y a le phénomène des stigmates, ces marques des plaies du corps de Jésus de Nazareth crucifié qu’ont portées certaines personnes au cours de leur vie. Le phénomène, signalé à partir du XIIIe siècle, est d’ordre mystique en religion. Pour la médecine moderne, il serait d’ordre psychosomatique, sans certitude quant aux différentes hypothèses proposées.

Ces personnes, dites « stigmatisées », auraient présenté, à partir du XIIIe siècle, des marques semblables à celles du Christ sur diverses parties de leur corps :

– sur les mains ou les poignets, rappelant les plaies causées par les clous lors de la crucifixion ;

– sur les pieds ou les chevilles, rappelant les plaies causées par les clous ;

– sur la tête, rappelant les plaies causées par la couronne d’épines ;

– sur le dos, rappelant les coups de fouet ;

– sur le côté droit du thorax, rappelant la plaie causée par le coup de lance ;
– sur les épaules, rappelant les blessures causées par le poids de la croix que le Christ a portée en cheminant vers le mont Golgotha.

La psychiatrie a collé de nouvelles étiquettes sur ces phénomènes qu’on qualifiait autrefois d’hystérie. Des termes ronflants qui font plus sérieux : trouble de conversion, trouble de la personnalité histrionique et trouble somatoforme.

Conversion signifie qu’un phénomène de l’esprit se convertit en une réalité physique. On s’en était aperçu, merci bien.

Histrionique est l’adjectif dérivé du nom histrion qui signifie « bouffon » ou « comédien ». Donc, « trouble de la personnalité histrionique » est une façon scientifique de dire « faire le bouffon » ou « jouer la comédie ».

Enfin, somatoforme, du grec soma, le corps. Pour dire qu’un phénomène de l’esprit prend forme sur le corps, même idée que conversion.

Quid de la valeur scientifique de ces diagnostics ?

Le 13 mai 2013, le journal Le Monde publiait un article qui jetait un sérieux discrédit sur la validité du DSM, le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux, bible des psychiatres, sorte d’encyclopédie des maladies et troubles mentaux :

Pétitions, appels au boycott, déclarations et livres-chocs de spécialistes dénonçant un ouvrage “dangereux” qui fabrique des maladies mentales sans fondement scientifique et pousse le monde entier à la consommation de psychotropes… Aux États-Unis et dans de nombreux autres pays dont la France, la tension monte dans les milieux psy, à quelques jours de la présentation officielle de la nouvelle édition du DSM* (Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux), prévue au congrès annuel de l’Association de psychiatrie américaine (APA) qui se tient du 18 au 22 mai à San Francisco.

L’interaction psychosomatique [du grec psukê, âme et soma, corps], l’influence de l’esprit sur le corps, est si habituelle qu’on ne la remarque plus. C’est la forêt cachée par les arbres.

Si on lui annonce le décès d’un être cher, une personne pleurera ; à partir d’une simple idée, ses glandes lacrymales entreront en action pour verser des larmes… même si cette nouvelle s’avère être fausse par la suite : « Nous sommes désolés, il s’agit d’une erreur, votre mari n’était pas dans l’avion, il avait décommandé son billet la veille du crash. »

Si on leur annonce une nouvelle terrifiante, comme par exemple « les États-Unis viennent de déclarer la guerre à l’Iran, ça va être la 3e guerre mondiale », les gens qui croient ce mensonge auront des réactions physiologiques de peur ou d’anxiété.

Dans ces deux cas précédents, le processus physique a été actionné par une information, pas une cause matérielle.

On retrouve cette interaction psychosomatique lorsque des patients réagissent en bien ou en mal à des médicaments placebo, une substance inactive administrée à un malade en lui faisant croire que celle-ci va le guérir.

Un placebo se présente sous la forme d’un médicament, mais il est tout à fait neutre, c’est-à-dire qu’il n’a aucune action biologique. Il peut toutefois permettre à une personne à qui il est prescrit de développer des changements physiques et mentaux, dus à la seule idée d’être soignée. Les placebos sont utilisés dans le cadre d’essais thérapeutiques pour offrir une comparaison avec les effets du médicament testé : certaines personnes se voient prescrire le médicament en question, d’autres un placebo.

Le mot placebo vient du verbe latin placere et peut se traduire par « je plairai ».

Lorsque ce médicament fictif a des effets négatifs, il convient plutôt de l’appeler nocebo, « je nuirai ».

De nombreux tests effectués par des scientifiques ont démontré que 35 % des patients réagissent positivement à un médicament placebo.

Plus d’un tiers des êtres humains voient leur corps obéir à une suggestion les informant qu’ils vont aller mieux.

Ce pourcentage de 35 % d’effet du placebo a été publié dans le JAMA (Journal of American Medical Association) de 1955 (THE POWERFUL PLACEBO, LA PUISSANCE DU PLACEBO). Sur cette première page accessible sans abonnement, on peut lire :

Par exemple, en 1946, le physiologiste et biostatisticien Morton Jellinek, en étudiant 199 patients souffrant de migraines, découvrit que 79 ne furent jamais soulagés avec un placebo, tandis que 120 furent soulagés.

120 sur 199, cela fait 60,30 % de patients souffrant de migraines, soulagés avec des placebos !

Ces comptes rendus d’expérience ont été publiés par le respectable Journal de l’Association Médicale Américaine, pas un magazine de médecine parallèle.

Le nocebo étant une variante du placebo, on peut s’attendre à ce qu’un pourcentage équivalent de sujets développe des pathologies, si on leur fournit une suggestion adéquate en leur faisant ingérer un médicament inactif : « Je vous préviens, ce médicament a des effets secondaires, vous aurez peut-être des nausées, des migraines, des réactions cutanées ou des difficultés respiratoires… »

Le pouvoir hypnotique de la peur

L’hypnose se caractérise par les phénomènes suivants :

– réduction du champ de conscience (hyperfocalisation) ;

– introspection (l’attention se fixe sur des idées ou images visualisées, plutôt que sur l’environnement du temps présent) ;

– développement d’hallucinations, de rêves (comme précédemment, l’esprit est centré sur des images, plutôt que la réalité extérieure) ;

– un sentiment d’absence, de dissociation, une perte des repères spatio-temporels (conséquence du précédent, la personne perd peu à peu contact avec l’environnement extérieur).

Le mot suggestion désigne :

l’influence d’une idée sur le comportement, la pensée, la perception, le jugement ou la mémoire. Une personne peut accomplir un acte ou élaborer une pensée de son propre chef, ou parce que cet acte ou cette pensée lui sont dictés par une idée.

L’hypnose est provoquée en répétant un message visuel ou auditif, ce qui provoque une hyperfocalisation avec réduction du champ de conscience, déconnecte peu à peu la personne du réel et la centre sur la suggestion répétée par l’hypnotiseur.

Répétez le même stimulus, auditif ou visuel, et vous obtiendrez des degrés d’hypnose légère sur les sujets les plus réceptifs.

Un hypnotiseur ayant un but thérapeutique (si l’on omet les illusionnistes de spectacle), ses suggestions sont positives. Elles visent à ce que la personne se détende, se sente bien, dorme, s’imagine dans un endroit agréable et sécurisant.

Il est cependant possible d’induire un type particulier de transe possédant une part des caractéristiques de l’hypnose thérapeutique : réduction du champ de conscience, introspection, développement d’hallucinations, sentiment d’absence, dissociation.

Si l’on répète une suggestion menaçante encore et encore, l’attention de la personne se fixera dessus à l’exclusion des autres repères spatio-temporels.

D’autre part, le trouble panique est une forme aiguë de l’anxiété, marquée par quelques spécificités. Causé par une hausse subite de stress, le trouble panique peut mener à un comportement d’évitement. On parle de trouble panique seulement en présence d’au moins quatre symptômes de l’anxiété.

– Transpirations

– Nausées

– Impression d’étouffer

– Douleurs dans la poitrine

– Accélération du pouls

– Respiration plus rapide

– Fourmillements dans les bras et les jambes

– Sensation de chaleur ou de fraîcheur soudaine

– Sentiment d’irréalité

– Peur de perdre le contrôle

– Crainte de la mort

– Interprétation erronée de toute situation perçue comme dangereuse

Notez que les quatre items en italique peuvent être assimilés à des symptômes grippaux.

On peut s’attendre à ce qu’une personne vulnérable au bourrage de crâne médiatique ressente certains de ces symptômes, contribuant ainsi à l’amorce d’un phénomène nocebo chez les sujets les plus suggestibles.

Depuis le début de la campagne marketing sur la maladie à coronavirus 2019 [COVID-19], nous avons vu des personnes être contaminées par cette psychose : elles font des stocks de désinfectant et de nourriture, se lavent les mains jusqu’à en avoir des gerçures, regardent les informations sur le coronavirus (dites covid-19, ça fait plus scientifique, plus contagieux) en état de transe…

Science rigoureuse versus flou artistique

Cependant, si vous cliquez sur ce lien coronavirus, l’article Wikipédia vous dit qu’il s’agit d’un groupe de virus responsables de maladies bénignes comme le rhume.

Ce qui caractérise une science, c’est la rigueur, la certitude des résultats, l’invariabilité des axiomes, la précision des équations. La gravitation universelle est une loi. Si une pomme tombe d’un arbre, elle va obligatoirement être attirée vers le bas. Ce n’est pas « peut-être », « probablement » ni « il se pourrait que ».

Dans l’article maladie à coronavirus 2019 [COVID-19], vous trouverez ces passages au ton incertain, peu scientifique :

« Le SARS-CoV-2 semble donc bien très proche d’un virus dangereux. »

« Le virus pourrait s’introduire dans le liquide céphalo-rachidien des contaminés. »

« La période d’incubation semble être le plus souvent comprise entre quatre et sept jours et très certainement inférieure à quatorze jours. »

« L’OMS estime que la période d’incubation dure probablement autour de cinq jours, entre deux et dix jours. »

« Le 30 janvier 2020, une infectiologue de l’hôpital Cochin (Paris), Odile Launay, déclare : on peut être contagieux avant même d’avoir des signes cliniques… »

« Le 6 février 2020, selon une étude chinoise supervisée par Zhong Nanshan, le médecin à l’origine de la découverte du virus du Sras [Syndrome Respiratoire Aigu Sévère] en 2003 et menée sur près de 1 100 patients, le temps d’incubation du virus pourrait varier entre 0 et 24 jours, avec une durée médiane de 3 jours… »

Tout le long de l’article, vous avez droit à ces expressions douteuses : semble, pourrait, estime, probablement, peut être, pourrait…

Sur son lit de mort, Louis Pasteur aurait confessé que « c’était Claude Bernard qui avait raison, que le microbe n’était rien, que le terrain était tout ».

Dans les faits, le SIDA, la maladie de la vache folle et le H1N1 n’ont jamais abouti aux pandémies qui nous avaient été prédites par les médias.

Selon certains médecins et biologistes, dont des prix Nobel, le virus du SIDA n’existe pas. Ce serait d’autres pathologies, qui du fait de cette erreur de diagnostic appelée SIDA, ne reçoivent pas le traitement approprié : certains types d’hépatites, leucémies ou contamination radioactive engendrant de l’immunodéficience.

Extrait de Wikipédia, Syndrome d’immunodéficience acquise :

Les signes cliniques de l’infection par le VIH [Virus de l’Immunodéficience Humaine] varient selon le stade de la maladie. Dans son livre Des Virus et des Hommes, le professeur Luc Montagnier indique que cette maladie n’a aucun symptôme spécifique constant.

… … …

Le diagnostic de l’infection par le VIH fait appel à la détection dans le sang des patients des anticorps dirigés contre le VIH. C’est la recherche de séropositivité au VIH, qui est un signe de l’infection ; mais l’absence de séropositivité au VIH ne veut pas dire qu’il n’y a pas eu une contamination (ce qui peut être le cas au tout début de l’infection).

En résumé, si l’on détecte que votre corps fabrique des anticorps contre un virus qu’on n’a pas localisé, mais qu’on suppose être présent, vous êtes déclaré séropositif. Sans compter que si vous n’êtes pas séropositif, ça ne veut pas dire que vous n’êtes pas malade.

Pile, t’as perdu, face, tu perdras quand même.

Lisez l’article Wikipédia, Syndrome d’immunodéficience acquise, section HISTOIRE, les paragraphes Reconnaissance d’une épidémie et Contestation du lien entre VIH et sida, ils sont édifiants.

Vous trouverez aussi un article sur la Contestation de la responsabilité du VIH dans le SIDA.

Regardez aussi cet autre article, Origine de l’immunodéficience humaine, vous y apprendrez que les premiers cas infectés par le SIDA remontent à 1959 !

Vous y lirez aussi que les scientifiques ne sont pas d’accord sur l’origine de cette infection. Ils ont proposé divers scénarios hypothétiques intitulés Théorie du chasseur de viande de brousse ou Théorie du vaccin anti-polio ou encore Autres voies de passage, ces dernières allant d’expériences médicales sur le paludisme aux relations sexuelles d’un homme de Los Angeles avec un chimpanzé, son « animal de compagnie ».

Devant tant d’incertitudes et d’ignorance camouflée sous des termes incompréhensibles pour le public, on peut aussi bien avancer la Théorie d’une erreur de diagnostic officialisée par les médias, permettant d’œuvrer pour la dépopulation, tout en faisant un profit pharmaceutique non négligeable.

Lisez aussi, dans ce même article de Wikipédia, la partie intitulée RÔLE DES MÉDIAS.

Facteurs cachés de l’immunodéficience

Il y a d’autres facteurs, non viraux, pour la baisse des défenses immunitaire :

1. la pollution radioactive (tapez radiation et immune system dans un moteur de recherche, ou consultez un livre de vulgarisation sur la physique nucléaire) ;

2. le THC [TétraHydroCannabinnol], substance psychoactive du cannabis.

Notez que ces deux facteurs sont en augmentation constante dans notre société, ce dernier étant promu par les médias et les libéraux.

Certains articles prétendent que les défenses immunitaires ne sont affectées qu’en cas d’exposition importante à des radiations, ce qui témoigne d’une ignorance des bases de la physique nucléaire, puisque l’exposition par contamination est un processus cumulatif dans les tissus. Une irradiation faible, mais permanente, comme celle que provoque un environnement pollué par les fuites non divulguées des centrales et l’absence d’éthique dans la gestion des déchets nucléaires aura des conséquences évidentes sur l’immunodéficience et les statistiques de cancer. Les deux pathologies étant en augmentation croissante.

Ajoutez à cela les carences vitaminiques, propres à notre alimentation moderne, notamment l’absence quasi systématique de vitamine C dans nos fruits et légumes.

Nous avons appris que la Chine a fait importer des tonnes de vitamine C à la suite de l’épidémie « liée au coronavirus ».

COVID-19 Made in China, approuvé par l’OMS

Le « coronavirus », cette généralité approximative, désigne en fait le SARS-CoV-2, définit ainsi par Wikipédia :

Le coronavirus du syndrome aigu respiratoire sévère 2, en abrégé SARS-CoV-2, est le coronavirus à l’origine de l’épidémie de coronavirus de 2019-2020 de la forme de pneumonie dénommée maladie à coronavirus 2019 (COVID-19), déclarée urgence de santé publique de portée internationale par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) le 30 janvier 2020.

Dans cet article sur l’Organisation mondiale de la santé (OMS), je vous suggère de lire attentivement le passage intitulé Collusion ou conflit d’intérêt avec l’AIEA, concernant les pratiques louches de l’OMS, en relation avec l’Agence Internationale de l’Énergie Atomique.

Des critiques ont notamment visé l’OMS pour sa gestion non transparente de l’information :

Collusion ou conflit d’intérêts avec l’AIEA

Ses détracteurs reprochent à cet accord (avec l’AIEA) … d’imposer la confidentialité sur des « renseignements spéciaux » et certains sujets (à la discrétion de l’AIEA pour ce qui concerne le secteur du nucléaire), ceci afin de « sauvegarder le caractère confidentiel de renseignements qui leur auront été fournis ».

À votre avis, quelles informations sur la santé et le nucléaire l’OMS peut-elle bien dissimuler pour faire plaisir à l’Agence Internationale de l’Énergie Atomique ?

Sur la même page, on trouve aussi :

Entente avec les laboratoires pharmaceutiques

L’OMS a également été critiquée pour sa gestion de la crise du virus H1N1. Selon un rapport de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, « De graves lacunes ont été identifiées en ce qui concerne la transparence des processus de décision liés à la pandémie, ce qui soulève des préoccupations sur l’éventuelle influence que l’industrie pharmaceutique aurait pu exercer aux égards des principales décisions relatives à la pandémie. »

L’OMS, c’est l’antenne médicale de l’ONU, ils ont d’ailleurs presque le même logo.

Quant à l’ONU, elle a eu comme Secrétaire Général l’ex-nazi Kurt Waldheim, puis élu Faisal Trad, l’ambassadeur de Riyad (Arabie Saoudite) comme représentant du Conseil des droits de l’homme, juste au moment ou ce pays prévoyait notamment d’exécuter et de crucifier un jeune opposant chiite de 21 ans. Et si vous n’êtes toujours pas convaincu de la nature corrompue de cette organisation, tapez ONU et Agenda dans un moteur de recherche.L’ONU et l’OMS, c’est bonnet blanc et blanc bonnet, le serpent en plus… un symbole qui ne nous rassure pas forcément.

Et c’est cette Organisation Mondialiste Mondiale de la Santé, qui nous sort le SARS-CoV-2 de 2019 ?Peut-on valider la fiabilité diagnostique d’une telle organisation qui poste des criminels à sa tête ?

Quant à l’article sur le SARS-CoV-2, voici ce qu’il nous dit, à propos de ce virus :

« … il a été séquencé pour la première fois le 5 janvier 2020 par une équipe de l’université Fudan de Shanghai (Chine) ».

On parle bien de la même Chine où la presse et l’Internet sont muselés, où les citoyens commettant des infractions ridicules comme traverser en dehors des clous perdent des points de crédit social jusqu’à se voir interdire la sortie du pays ou les transports ? Aux dernières nouvelles, en 2018, 23 millions de Chinois étaient interdits de transports : trains ou avions.

Combien en 2019 ? J’ai cherché sur Internet, mais je n’ai pas trouvé… ils ont dû arrêter de compter, il y en avait trop, ou envoyé les responsables de fuites d’informations en camp de rééducation.

Dans un pays où le gouvernement s’efforce de contrôler tous les faits et gestes et paroles de chaque citoyen, lesquels ont des applis sur leurs smartphones pour dénoncer les infractions du voisin, quelle impartialité d’information peut-on attendre des autorités scientifiques chinoises ?

Une chose est sûre, qu’il s’agisse de « réchauffement climatique », où les climatologistes n’arrivent pas à accorder leurs chiffres, ou de « virus » si microscopiques que des équipes de chercheurs peinent à les isoler dans la soupe sanguine, lymphatique ou tissulaire, malgré des années de recherche, les menaces mondiales sont un fonds de commerce rentable, car les combattre exige des financements de la part des gouvernements et des Organisations Non Gouvernementales.

De l’OMS à l’ONU, en passant par les fondations « écologistes » qui mettent le feu aux forêts pour « sensibiliser les gens à la cause climatique », fondation Clinton, Croix-Rouge, pédo-fondation mère Teresa, envois de vivres et matériel « égarés » dans des entrepôts pour décrédibiliser Trump, ou récupérés par les gouvernements des pays sinistrés pour les revendre, etc., nous en apprenons chaque jour un peu plus sur les dessous sordides de ces ONG OFG… Organisations de Foutage de Gueule. Excusez mon français.

Marchand de chaos, l’entreprise qui ne craint pas la crise.

Recherchons chercheurs, non tenus en laisse par le profit

Dans la Grèce Antique, arpentant les rues d’Athènes avec une lanterne allumée en plein jour, le philosophe Diogène « cherchait un homme honnête ».

Ce qui laisse à penser que la corruption généralisée ne date pas d’hier.

La recherche est soumise aux financements, les financements sont soumis aux dures lois du commerce.

Les campagnes « humanitaires » ont pour but de récolter notre argent pour le profit de financiers qui sont rarement des philanthropes.

On me racontait récemment qu’un responsable de laboratoire expliquait à un inventeur, lequel avait trouvé un remède peu coûteux et efficace contre le cancer, qu’il n’était pas intéressé, car il était plus rentable de combattre la maladie plutôt que de la guérir.

Je me souviens aussi de cette entrevue professionnelle avec un pharmacien :

« Prenez-vous des drogues ou des médicaments ? lui demandai-je.

— Ça va pas, je suis pharmacien, me répondit-il avec un sourire goguenard.

— Comment cela ? m’étonnai-je.

— Bah, vous savez, dans la pharmacie, 40 %, c’est du toxique, et 60 %, c’est du placebo… »

Je restais interloqué, tandis qu’il ajoutait, comme pour lui-même :

« Oh, d’ailleurs, même dans le placebo, il y a du toxique. »

Physique quantique versus microbiologie

Pour la plupart des lecteurs, la physique, c’est du chinois, alors j’en donnerai une traduction extrêmement simple.

Quantique, comme « quantité », désigne les plus petites quantités de matière connues des physiciens, les quanta.

Physique, du grec phûsis, la nature, est l’étude de la nature, de l’environnement.

Des expériences de physique ont prouvé que la conscience, le regard d’un observateur, agissait sur les microparticules atomiques et les ondes (vagues d’énergie non solide comme votre wi-fi ou four à micro-ondes).

Qu’est-ce que la physique a à voir avec les virus ?

Un virus est l’organisme vivant le plus proche (en taille) des microparticules.

La physique quantique, inconnue de la plupart des médecins et biologistes, nous apprend que la conscience influe sur la matière, particulièrement dans le domaine de l’infiniment petit, comme les électrons, particules d’électricité.

Si on étend ce principe à la microbiologie, il n’est pas interdit de penser que la conscience d’un sujet interagisse avec les virus, lesquels font en général moins de 250 nanomètres, moins d’1/4 de millième de millimètre. Un virus étant composé d’une ou plusieurs molécules d’ADN ou ARN, protégées par une capsule, une coque.

Si cette quatrième loi de la physique quantique, l’observation influe sur le système observé, est transposable à ces molécules vivantes, les virus, alors plus il y aura de gens qui adhèrent à la coronaviréalité, plus celle-ci deviendra « réalité », tandis qu’un plus un grand nombre de gens développeront des symptômes que les médecins étiquetteront grippes « coronavirus », en prenant un air grave et docte.

La spécialisation à outrance des disciplines scientifiques a produit des « savants » qui sont ignorants des domaines scientifiques échappant à leur spécialité.

Évitez d’avoir peur, ça rend malade

Grippe, les gens s’habituent, donc ce n’est plus très vendeur. Alors, de temps à autre, il faut refaire le packaging : H1N1, grippe porcine, grippe aviaire, COVID-19…

Ça me rappelle cette vidéo de Kate Cooper, Les secrets du marketing alimentaire

« Je vais vous donner quelques secrets sur la façon dont nous vous faisons acheter ce que nous voulons que vous achetiez.
En tant que responsable marketing, quand je lance un nouveau produit, en quoi consiste mon travail ?
Eh bien, mon travail est de faire en sorte que vous le vouliez, le désiriez, que vous en ayez absolument besoin.
Que vous pensiez que c’est la meilleure innovation alimentaire depuis le pain tranché.
Mais comment fait-on au juste ?
Eh bien, je vais vous présenter un exemple édifiant d’ici peu, que je vais analyser pour vous…
Mais commençons d’abord par regarder quelques petites anecdotes amusantes.
Nous avons ici des « Shreddies » [gauffres], un vieux produit très apprécié depuis des années, très populaire au Royaume-Uni et au Canada.
Sans rien changer à ce produit, ils ont modifié l’emballage et l’identité visuelle et l’ont présenté comme un nouveau produit, les « Shreddies Diamant ». Du génie marketing à l’œuvre. … »

Bien entendu, si vous voulez vendre du médical, il ne s’agit pas de donner envie ni de stimuler l’appétit, mais plutôt de faire peur.

L’hystérie collective suscitée par la peur est le premier vecteur de propagation de ces épidémies que les médias nous vendent depuis des décennies, et que la majorité d’entre nous achètent sans se poser de questions.

Le plus effrayant, dans cette histoire, ce n’est pas ce « virus » qui passera comme sont passées les paniques précédentes, mais la naïveté des milliards de gens qui, année après année, continuent d’obéir aux suggestions hypnotiques des médias.

« Regardez l’écran… focalisez votre attention sur les images… Maintenant, vous allez vous sentir malade… vous vous sentez malade… de plus en plus malade… vous êtes malade, très malade… »

Rappelez-vous cet extrait du premier article de Wikipédia sur la grippe [ordinaire], tout au début de ce texte :

[La grippe] Elle est toujours consécutive à l’infection d’un sujet fragilisé.

La peur et l’anxiété ne sont-ils pas des facteurs fragilisants ?

Catégories
#Qanon

Qanon, en quête de vérité

(Cliquez sur l’image pour voir la vidéo)

Q, 17e lettre de l’alphabet, est aussi l’autorisation de sécurité du Departement Of Energy [DOE] nécessaire pour avoir accès à des Données Confidentielles Top Secrètes, ainsi que des données relatives à la Sécurité Nationale, de même qu’à des Données d’Accès Restreint. Les Données à Accès Restreint [RD] sont définies par la loi relative à l’énergie atomique de 1954, et cela inclut les armes nucléaires et les informations reliées.

Qui est Q ?

Ce pourrait être une seule personne ou plusieurs.

Q Anons, les anonymes de Q, citoyens journalistes, cyber-soldats, les flocons de la boule de neige…

Écoutez le grondement de l’avalanche.

Catégories
#Sexploitation

Ricky Gervais met le feu à Hollywood, juste avant la fin du monde

(Cliquez sur l’image pour voir la vidéo)

Le 7 janvier 2020, la 77e cérémonie du Golden Globes Awards [Récompenses des Globes d’Or] a été présidée par l’humoriste, acteur, chanteur, réalisateur et producteur britannique Ricky Gervais.

Comme vous pouvez le voir sur la vidéo, tout le gratin d’Hollywood était présent ou presque, comme en témoigne la centaine de prix décernés sur cette page Wikipedia : 77e cérémonie du Golden Globes.

Cependant, avec son sketch d’introduction politiquement et sexuellement incorrect, Ricky Gervais a lancé un pavé dans la mare le marais.

Des versions censurées de cette présentation ont été diffusées sur les médias grand public, à la télé, sur des pages Internet et YouTube. Ici, vous avez la version 100 % de matière grasse.

Comme ce sketch fait allusion à des artistes, films ou personnages particuliers, je vous ai mis un glossaire détaillé (voir Pour mieux comprendre).

En regardant cette vidéo, rappelez-vous que le mouvement QAnon [agences du renseignement militaire  + Trump] est aussi une guerre contre la pédophilie et le trafic d’êtres humains, lesquels sont devenus une pandémie mondiale qui touche les élites artistiques, médiatiques, politiques, ainsi que les sphères religieuses (catholicisme et islam) et pédagogiques.

Bon spectacle !

Pour mieux comprendre

NBC : National Broadcast Company [Compagnie de diffusion nationale] : chaîne télévisée qui diffuse la cérémonie des Golden Globes Awards.

5 fois (avec un geste vers son visage) : Ricky fut l’animateur attitré de la cérémonie des Golden Globes Awards cinq fois consécutives. « Regardez, 5 fois que vous voyez ma tête », preuve que NBC non plus n’en a plus rien à battre.

Kevin Hart : Wikipedia dit qu’il a renoncé à la présentation de la 91e cérémonie des Oscars après que des internautes ont fait ressurgir ses tweets homophobes. Ricky Gervais, visiblement plus au courant des potins d’Hollywood, dit qu’il s’est « fait virer ».

Hollywood Foreign Press : Association de Presse étrangère d’Hollywood, club privé fermé qui parraine le Golden Globes Awards.

On va tous bientôt mourir : allusion aux gros titres de presse parus depuis le 3 janvier 2020, suite à l’assassinat du général iranien Qassem Soleimani par l’armée américaine, prophétisant la 3e Guerre mondiale.

y aura aucune suite : suite de film ou série télévisé.

5 fois (deuxième version du gag) : Ricky Gervais, un blanc, est choisi 5 fois de suite pour présenter cette cérémonie.

Netflix : production et plateforme de film en téléchargement [streaming].

binger : référence au binge watching ou gavage télévisuel, visionnage compulsif, visionnage excessif, visionnage effréné, visionnage en rafale.

After Life : Après la Vie.

Spoiler alert : attention divulgation qui gâche le suspens [divulgâcheur].

Felicity Huffman : le 12 mars 2019, la star d’Hollywood est inculpée dans une affaire judiciaire relative à la falsification de dossiers scolaires. Elle est accusée d’avoir versé des pots-de-vin à des intermédiaires pour obtenir des places dans de prestigieuses universités pour ses enfants. Trente-trois autres parents, dont l’actrice Lori Loughlin sont accusés d’avoir utilisé les services de William Singer. Début avril, elle annonce avoir décidé de plaider coupable et reconnaît avoir payé 15 000 $ à William Singer en décembre 2017 pour qu’il falsifie les résultats des tests d’entrée à l’université de sa fille. Malgré ses excuses publiques, elle encourt 20 ans de prison et 250 000 $ d’amende. L’annonce de la sentence est prévue pour mai 2019.
Le 13 septembre 2019, l’actrice est condamnée par le juge à 14 jours d’emprisonnement ferme, une amende de 30 000 $ et une année de mise à l’épreuve comprenant 250 heures de travail d’intérêt général, soit une peine réduite par rapport aux précédentes audiences, et ce, malgré de nouvelles excuses publiques.
Le 15 octobre 2019, elle commence à purger sa peine d’emprisonnement. Le 25 octobre 2019, elle est libérée après avoir passé onze jours dans une prison de San Francisco.
Le gag sur la plaque d’immatriculation au nom de l’actrice suggère qu’elle dispose d’appuis influents qui la mettent à l’abri des peines judiciaires ou amendes.

et son père a joué dans Bande de sauvages : que son père joue dans ce navet était déjà très embarrassant.

Al Pacino

Robert de Niro

Joe Pesci : allusion à la petite taille de l’acteur.

Ronan Farrow : journaliste qui a fait éclater les scandales de pédophilie du producteur Harvey Weinstein et de traffic sexuel pédophile du milliardaire Jeffrey Epstein.

Il arrive pour vous, il arrive pour vous : (gros plan de caméra sur l’expression très embarrassée de Steven Spielberg). Spielperg et son ami Tom Hanks ont été pointés du doigt par Q Anon, quant à de fortes suspicions de pédophilie.

Surviving R. Kelly : documentaire sur le scandale d’abus sexuels aux USA dans les milieux gymnastes, rapportés au début de septembre 2016. Ce scandale concerne l’abus sexuel de jeunes athlètes mineures, étalé sur deux décennies depuis 1990. Plus de 368 personnes affirmèrent avoir été sexuellement agressées par des propriétaires de gymnastes, coachs et du personnel travaillant sur les programmes de gymnastique dans tout le pays.

eaving Neverland : documentaire sur les scandales de pédophilie touchant Michael Jackson.

Les deux papes : allusion aux scandales de pédophilie ayant touché l’Église catholique, ayant donné lieu aux excuses publiques du pape François en Irlande où 14 500 personnes se sont déclarées victimes d’abus sexuels pédophiles.

tout comme Jeffrey Epstein : Le milliardaire pédophile Jeffrey Epstein a été retrouvé mort dans sa cellule. Tandis que les médias ont affirmé qu’il s’était suicidé, l’autopsie a révélé qu’il avait été étranglé avec un fil de fer, son cou présentant des entailles profondes, impossibles à réaliser avec un drap. Depuis cet évènement, le slogan Epstein didn’t kill himself [Epstein ne s’est pas suicidé] est devenu un slogan visible partout sur Internet et même affiché à certains endroits aux USA.

vous avez dû venir par vos propres moyens, dans votre propre avion, par votre moyen ? : le milliardaire Jeffrey Epstein organisait des parties pour des VIPs à bord de son Boeing 727-200 privé, le Lolita Express, avec des jeunes filles mineures, jusqu’à son île privée où le même type de trafics sexuels étaient organisés et filmés par la CIA et le MOSSAD.

Le choix de Sophie : film adapté du roman éponyme où l’héroïne Sophie (incarnée par Meryl Streep), en couple avec Nathan, noue une relation avec Stingo, un écrivain, leur voisin du dessous récemment emménagé.

HBO

award : récompense.

Martin Scorsese était l’une des célébrités d’Hollywood qui ont fait une pétition pour libérer le metteur en scène Roman Polanski, après sa condamnation pour viol d’enfant et pédophilie, tout comme le producteur pédophile Harvey Weinstein.

Marvel

franchise : droit d’exploitation commerciale vendu à une personne ou compagnie, et par extension, compagnie ou ligne de produits détenant ce droit.

il est pas assez grand pour faire les manèges : Martin Scorsese est de petite taille.

The Irishman : L’Irlandais, film de Martin Scorsese.

Once Upon A Time In Hollywood : Il était une fois à Hollywood.

Leonardo Di Caprio a un long passé de petites amies plus jeunes que lui. Âgé de 47 ans au moment de la cérémonie, la moyenne d’âge de ses petites amies (plus d’une vingtaine) est de 23 ans.

Prince Andrew : fils de la reine d’Angleterre, ami d’Epstein le délinquant sexuel pédophile, et lui-même épinglé par les médias concernant de fortes suspicions et témoignages de pédophilie.

James Corden : en 2019, il a joué dans le film fantastique musical Cats, de Tom Hooper, inspiré de la célèbre comédie musicale du même nom.

Le monde a pu voir James Corden en « gros matou » [fat pussy] : référence à une polémique entre cet humoriste bien enveloppé et un autre humoriste américain, Bill Maher, au sujet du fat shaming [littéralement « foutre la honte aux gros »]. En argot anglais, fat pussy se traduit par « mauviette », « fiotte ». Donc, le gag fait référence à son attitude geignarde, peu combative, dans la querelle qui l’a opposé à Bill Maher.

Il était aussi dans le film Cats, mais personne ne l’a vu : les acteurs grimés en chats sont difficilement reconnaissables.

Judi Dench: appelée « Dame » Judi Dench, car décorée par la Royal Art Society.

Dogs :  fim Les Chiens Fous.

woke : éveillé sur les questions d’éthique de la société, l’environnement, le monde.

Jennifer Aniston

Reese Witherspoon

Knives Out [À Couteaux Tirés]

Zoë Kravitz

Jason Momoa

Texte complet de la présentation de Ricky Gervais du Golden Globes 2020

Hello and welcome to the 77th annual Golden Globe Awards, live from the Beverly Hilton Hotel here in Los Angeles. I’m Ricky Gervais, thank you.

Hello, et bienvenue au 77e Golden Globes Awards annuel, en direct du Beverly Hilton Hotel, ici, à Los Angeles. Mon est Ricky Gervais, merci.

You’ll be pleased to know this is the last time I’m hosting these awards, so I don’t care anymore. I’m joking. I never did. I’m joking, I never did. NBC clearly don’t care either — fifth time. I mean, Kevin Hart was fired from the Oscars for some offensive tweets — hello?!

Vous serez tous heureux d’apprendre que c’est la dernière fois que je présente ces récompenses, donc, j’en ai plus rien à battre. Hum, je plaisante, j’en ai jamais rien eu à battre. Hum, NBC, c’est clair, s’en fout aussi… cinq fois, alors… Je veux dire, Kevin Hart s’est fait virer des Oscars à cause de ses tweets insultants… hello?!

Lucky for me, the Hollywood Foreign Press can barely speak English and they’ve no idea what Twitter is, so I got offered this gig by fax. So, let’s go out with a bang, let’s have a laugh at your expense. Remember, they’re just jokes. We’re all gonna die soon and there’s no sequel, so remember that.

Chance pour moi, les gens d’Hollywood Foreign Press savent à peine parler anglais et ils n’ont aucune idée de ce qu’est Twitter, donc, on m’a proposé ce job par fax. Alors, allons-y à fond, amusons-nous… à vos dépens, d’accord? Rappelez-vous, ce ne sont que des blagues. On va tous mourir bientôt, et il n’y aura pas d’autre épisode, donc… ouais, souvenez-vous-en.

But you all look lovely all dolled up. You came here in your limos. I came here in a limo tonight and the license plate was made by Felicity Huffman. No, shush. It’s her daughter I feel sorry for. OK? That must be the most embarrassing thing that’s ever happened to her. And her dad was in Wild Hogs.

Hum… mais vous avez tous l’air mignons, tout pomponnés. Vous êtes venus ici dans vos limousines. Je suis venu en limousine, ce soir, et la plaque d’immatriculation a été faite par Felicity Huffman. Alors… Non, chut! C’est pour sa fille que suis désolé. Okay? Ça doit être la chose la plus embarrassante qui lui soit jamais arrivée. Et pourtant, son père a joué dans Bande de Sauvages.

Lots of big celebrities here tonight. Legends. Icons. This table alone — Al Pacino, Robert DeNiro … Baby Yoda. Oh, that’s Joe Pesci, sorry. I love you man. Don’t have me whacked. But tonight isn’t just about the people in front of the camera. In this room are some of the most important TV and film executives in the world. People from every background. They all have one thing in common: They’re all terrified of Ronan Farrow. He’s coming for ya. Talking of all you perverts, it was a big year for pedophile movies. Surviving R. Kelly, Leaving Neverland, Two Popes. Shut up. Shut up. I don’t care. I don’t care.

Beaucoup d’importantes célébrités sont ici ce soir. Je veux dire, des légendes. Des icônes. Ouais… Rien qu’à cette table… Al Pacino, Robert de Niro… bébé Yoda. Ah! Oh, non, c’est Joe Pesci, pardon. Je t’aime beaucoup, mec, ne me frappe pas. Mais ce soir, il ne s’agit pas juste des gens devant la caméra. Dans cette pièce, se trouvent certains des plus grands directeurs de TV ou du cinéma au monde. Des gens de tous les horizons. Mais ils ont tous une chose en commun. Il sont tous terrifiés par Ronan Farrow. Il vient vous chercher. Il vient vous chercher. Puisqu’on parle de vous tous, les pervers, ce fut une grande année… ce fut une grande année pour les films sur la pédophilie. Surviving R. Kelly, Leaving Neverland, Deux papes. Fermez-la. Fermez-la. Je m’en fous. Je m’en fous.

Many talented people of color were snubbed in major categories. Unfortunately, there’s nothing we can do about that. Hollywood Foreign Press are all very racist. Fifth time. So. We were going to do an In Memoriam this year, but when I saw the list of people who died, it wasn’t diverse enough. No, it was mostly white people and I thought, nah, not on my watch. Maybe next year. Let’s see what happens.

Beaucoup de personnes talentueuses de couleur ont été snobées dans les catégories majeures, hum, malheureusement, on peut pas y faire grand-chose. Les gens d’Hollywood Foreign Press sont tous très très racistes. Cinq fois! Tant pis. On devait rendre un hommage aux décédés, cette année, mais quand j’ai vu la quantité de gens qui sont morts, il n’y avait pas assez de diversité. Il n’y avait… Non, la plupart étaient des personnes de race blanche, et je me suis dit, nan, pas sous ma supervision. Peut-être l’année prochaine. On verra bien ce qui se passe.

No one cares about movies anymore. No one goes to cinema, no one really watches network TV. Everyone is watching Netflix. This show should just be me coming out, going, « Well done, Netflix. You win everything. Good night. » But no, we got to drag it out for three hours. You could binge-watch the entire first season of Afterlife instead of watching this show. That’s a show about a man who wants to kill himself ’cause his wife dies of cancer and it’s still more fun than this. Spoiler alert, season 2 is on the way, so in the end he obviously didn’t kill himself. Just like Jeffrey Epstein. Shut up. I know he’s your friend but I don’t care.

Plus personne n’en a rien à battre des films. Personne ne va au cinéma, personne ne regarde vraiment les chaînes de TV. Tout le monde regarde Netflix. Cette cérémonie, ça devrait juste être moi qui me pointe pour dire: « Bien joué, Netflix. Tu as tout gagné. Bonne nuit. » Mais non, non, on doit faire durer ça pendant trois heures. Vous pourriez visionner d’une traite toute la première saison d’Afterlife au lieu d’assister à ce show. C’est… c’est l’histoire d’un homme qui veut se suicider parce que sa femme est morte d’un cancer, et c’est encore plus drôle que ce qui se passe ici. Attention, spoiler! Hum! ils vont sortir la Saison 2… donc, visiblement, à la fin, il ne s’est pas suicidé. Tout comme Jeffrey Epstein. Fermez-la. Je sais qu’il est votre ami, mais je m’en fous.

You had to make your own way here, in your own plane, didn’you? Right. But, seriously, most films are awful. Lazy. Remakes, sequels. I’ve heard a rumor there might be a sequel to Sophie’s Choice. I mean, that would just be Meryl Streep just going, « Well, it’s gotta be this one then. » All the best actors have jumped to Netflix, HBO. And the actors who just do Hollywood movies now do fantasy-adventure nonsense. They wear masks and capes and really tight costumes. Their job isn’t acting anymore. It’s going to the gym twice a day and taking steroids, really. Have we got an award for most ripped junky? No point, we’d know who’d win that.

Vous avez dû venir ici par vos propres moyens, dans votre propre avion, pas vrai? Bien. Mais, sérieusement, la plupart des films sont horribles, peu soignés. Des remakes. Suites… J’ai entendu une rumeur disant qu’il pourrait y avoir une suite au Choix de Sophie. Je veux dire… Ça serait juste Meryl Streep qui dirait, « Bon, bah, ça sera celui-là, alors. » Tous les meilleurs acteurs se sont précipités chez Netflix et HBO, vous savez. Et les acteurs qui font des films hollywoodiens jouent dans de stupides films d’aventures fantastiques. Ils portent des masques, des capes et des costumes moulants très serrés. Leur job, ce n’est plus de jouer. C’est d’aller à la gym deux fois par jour et de prendre des stéroïdes, vraiment. Est-ce qu’on a… est-ce qu’on a une récompense pour le junky le plus défoncé? Non… Sans intérêt, on sait déjà qui la remporterait.

Martin Scorsese made the news for his controversial comments about the Marvel franchise. He said they’re not real cinema and they remind him about theme parks. I agree. Although I don’t know what he’s doing hanging around theme parks. He’s not big enough to go on the rides. He’s tiny. The Irishman was amazing. It was amazing. It was great. Long, but amazing. It wasn’t the only epic movie. Once Upon a Time in Hollywood, nearly three hours long. Leonardo DiCaprio attended the premiere and by the end his date was too old for him. Even Prince Andrew was like, « Come on, Leo, mate.You’re nearly 50-something. »

Martin Scorsese, le plus grand directeur actuel, a fait la une avec ses commentaires controversés sur la franchise Marvel. Il a dit que ce n’est pas du vrai cinéma, et que ça lui rappelle les parcs d’attractions. Je suis d’accord. Même si je sais pas ce qu’il fait à traîner dans les parcs d’attractions. Il n’est pas assez grand pour monter sur les manèges. Il est minuscule. Bien… The Irishman était stupéfiant. C’était stupéfiant. indéniablement, Martin est super. Hum… Long, mais stupéfiant. Ce ne fut pas le seul film épique. Il Était Une Fois À Hollywood, presque trois heures. Leonardo DiCaprio a assisté à la première, et à la fin, son rencard était trop vieille pour lui. Même le Prince Andrew avait l’air de dire « Enfin, quoi! Leo, mon pote! » Vous savez… « T’as presque 50 ans, fils… »

Hum! … The world got to see James Corden as a fat pussy. He was also in the movie Cats. No one saw that. And the reviews, shocking. I saw one that said, « This is the worst thing to happen to cats since dogs. » But Dame Judi Dench defended the film saying it was the film she was born to play because she loves nothing better than plunking herself down on the carpet, lifting her leg and licking her ass. (Coughs.) Furball, furball. She’s old-school.

Hum! … Le monde a vu James Corden en gros matou. Il était aussi dans le film Cats, mais personne ne l’a vu. Hum… Et les critiques, oh! choquant. J’en ai vu une qui disait: « C’est la pire chose qui soit arrivée à Cats depuis Dogs. » Pas vrai? Mais Dame Judi Dench a défendu le film en disant qu’elle était née pour jouer ce rôle, parce qu’il… je peux pas faire cette blague suivante… parce qu’il n’y a rien qu’elle aime tant que de se laisser tomber sur le tapis, lever la jambe et se lécher le…. (Toux) Boule de poils, boule de poils. Elle est de la vieille école.

It’s the last time, who cares? Apple roared into the TV game with The Morning Show, a superb drama about the importance of dignity and doing the right thing, made by a company that runs sweatshops in China. Well, you say you’re woke but the companies you work for… I mean — unbelievable. Apple, Amazon, Disney. If ISIS started a streaming service you’d call your agent, wouldn’t you?

C’est la dernière fois, qu’est-ce qu’on en a à faire? Oh! Apple s’est jeté dans la course aux séries TV avec The Morning Show, un drame magnifique, ouais… un drame magnifique sur l’importance de la dignité et faire ce qui est juste, réalisé par une compagnie qui possède des ateliers en Chine où la main d’œuvre est exploitée. Bah, vous prétendez être « woke », mais les compagnies pour lesquelles vous travaillez… je veux dire… incroyable! Apple, Amazon, Disney. Si ISIS montait un service de films en téléchargement, vous contacteriez votre agent, pas vrai?

So if you do win an award tonight, don’t use it as a platform to make a political speech. You’re in no position to lecture the public about anything. You know nothing about the real world. Most of you spent less time in school than Greta Thunberg.

Alors, si vous gagnez un prix, ce soir, ne vous en servez pas comme plateforme merci de ne pas faire un speech politique, d’accord? Vous êtes mal placés pour faire la leçon au public sur quoi que ce soit. Vous ne savez rien du monde réel. La plupart d’entre vous a passé moins de temps à l’école que Greta Thunberg.

So if you win, come up, accept your little award, thank your agent, and your god and fuck off, OK?

Alors, si vous gagnez, venez, acceptez votre petite récompense, remerciez votre agent, et votre dieu, et foutez le camp, d’accord?

So, it’s already 3 hours long… right, let’s do the first award, the first award…

Donc… Ça fait déjà trois heures… bien, commençons par le premier prix… le premier prix?!

The first award is for best actor in a television series, Musical or Comedy.

La première récompense est pour le meilleur acteur de série télévisée, film musical ou comédie.

To present the Award, are a couple of actors of the telly, what can I say?

Pour présenter la récompense, on a plusieurs acteurs de télé, que puis-je dire?

Jennifer Aniston and Reese Witherspoon.

Jennifer Aniston et Reese Witherspoon.

In a little while, we’re gonna see a short clip from the Irishman, it’s 88 minutes long.

Dans un instant, nous allons voir un bref clip de The Irishman, il dure 88 minutes. Mais…

Welcome back, still having a good time. As you know, the meal tonight, was all vegetables, as are the members of the Hollywood Foreign Press.

Content de vous revoir, vous vous amusez toujours? Bien. Comme vous le savez, dans le repas de ce soir, il n’y avait que des légumes, comme les membres d’Hollywood Foreign Press.

Please, welcome their president, Lorenzo Soria.

Veuillez accueillir leur président, Lorenzo Soria.

Hello, we’re back, Knives Out has three nominations tonight, yeah.

Hello, nous voilà de retour. Hum… Knives Out a reçu trois nominations… ce soir, ouais.

See what can happen if you don’t dress up people as cats. It’s that easy.

Vous voyez ce qui se passe quand vous ne déguisez pas les gens en chats. C’est aussi facile que ça.

Hello, welcome back, and I’ve got nothing negative to say about these next two presenters, because the big one could snap me in half,

Hello, content de vous retrouver, hum… je n’ai rien à dire de négatif sur les deux présentateurs suivants, car le plus grand pourrait me casser en deux.

So, please welcome Zoe Kravitz and Jason Momoa (Music). (Applause)

Alors, veuillez accueillir Zoë Kravitz et Jason Momoa. (Musique) (Applaudissement)

Amazing, Uh, a lot of controversy about our next category, no female directors were nominated this year, not one.

Stupéfiant! Hum… Beaucoup de controverses concernant notre catégorie suivante, aucune femme directrice n’a été nominée, cette année, pas une seule.

I mean, that… that’s bad. I have genuine… I have had a word with the Hollywood Foreign Press and they’ve guaranteed that would never happen again.

Je veux dire… c’est… c’est moche. Hum… J’ai eu une vraie… j’ai eu une conversation avec Hollywood Foreign Press et ils m’ont promis que ça n’arriverait plus jamais.

Because working with all the major studios, they’d agreed to go back the way things were a few years ago when they didn’t even hire women directors, and that will solve the problem. You’re welcome.

Hum… Non, parce qu’en accord avec plusieurs grands studios, ils ont convenu de revenir à la situation d’il y a quelques années, quand ils n’embauchaient même pas de femmes directrices et ça résoudra le problème. De rien.

Kill me, we’re nearly done. Jesus! Three, it’s already… right, uh, last one, last one, come on boys.

Je suis mort, on a presque fini. Seigneur! Trois heures, déjà, hum, c’est la dernière, la dernière, allez, courage, les gars.

Our next presenter starred in Nextflix’s bird box. A movie where people survive by acting like they don’t see a thing.

Notre présentateur suivant fut l’une des vedettes de l’écurie Netflix. Un film où des gens survivent en faisant comme s’ils ne voyaient rien.

Sort of like working for Harvey Weinstein… you did it, I didn’t, you did it. Please welcome Sandra Bullock (Music).

C’est comme travailler pour Harvey Weinstein… vous l’avez fait, pas moi, vous l’avez fait. Veuillez accueillir Sandra Bullock. (Musique)

That’s it, good night, thank you, please donate to Australia, have a great time, get drunk, take your drugs (Music) (Applause).

C’est fini, bonsoir, merci. S’il vous plaît, faites des donations pour l’Australie. Amusez-vous, soûlez-vous, prenez vos drogues. (Musique) (Applaudissements)

Catégories
#Trump

Everybody Hurts – Tout Le Monde Souffre

(Cliquez sur l’image pour voir la vidéo)

Vous apprécierez mieux cette vidéo si vous comprenez la chanson du groupe REM, qu’on entend en fond sonore. Je vous ai donc mis les paroles avec leur traduction française plus bas.

REM signifie Rapid Eyes Movement, Mouvement Occulaire Rapide, lequel se produit durant les phases de sommeil paradoxal, ce cycle de sommeil où l’on fait les rêves dont on se souvient.

Cet documentaire, court mais fort en émotion, nous plonge au cœur du Congrès américain et donne un aperçu réaliste de la quantité d’hostilité, de rancœur et de sournoiserie à laquelle Donald Trump doit constamment faire face dans son entourage politique, et comment il la gère avec brio, humour et bienveillance.

Observez l’extraordinaire vigilance des deux gardes du corps au premier plan, leur détermination est palpable.

Je vous laisse deviner qui sont les démocrates qu’on voit sur les gros plans, tous de célèbres protagonistes de la guerre sans merci livrée par le parti démocrate pour destituer un Président élu à une majorité indiscutable.

La liste complète de ces personnages clefs de la Guerre de l’Information, avec des liens et définitions quant à leur identité, CV, etc. se trouve dans le fichier PDF Théorie de la conspiration mon Q.

Musique…

Everybodyt hurts – Tout le monde souffre

When your day is long and the night,
Quand ta journée est longue et la nuit,
The night is yours alone,
La nuit n’appartient qu’à toi
When you’re sure you’ve had enough of this life,
Quand tu es sûr d’en avoir eu assez de cette vie,
Well hang on.
Eh bien, accroche-toi,
Don’t let yourself go,
Ne te laisse pas aller,
Everybody cries and everybody hurts sometimes.
Tout le monde pleure et tout le monde souffre parfois.

Sometimes everything is wrong.
Parfois tout va mal.
Now it’s time to sing along.
C’est le moment d’avancer en chantant.
When your day is night alone,
Quand ta journée n’est plus qu’une nuit de solitude,
Hold on (bis)
Accroche-toi (bis)
If you feel like letting go,
Quand tu as envie de baisser les bras,
Hold on
Accroche-toi
When you think you’ve had too much of this life, well hang on.
Quand tu penses en avoir eu trop de cette vie, eh bien, accroche-toi.

Everybody hurts.
Tout le monde souffre.
Take comfort in your friends.
Trouve du réconfort auprès de tes amis.
Everybody hurts.
Tout le monde souffre.
Don’t throw your hand.
Ne lâche pas ta main.
Oh, no, don’t throw your hand.
Oh, non, ne lâche pas ta main
If you feel like you’re alone,
Si tu as l’impression d’être seul,
No, no, no, you are not alone
Non, non, non, tu n’es pas seul

If you’re on your own in this life,
Si tu es seul dans la vie,
The days and nights are long,
Les journées et les nuits sont longues,
When you think you’ve had too much of this life to hang on.
Quand tu penses en avoir eu trop de cette vie pour t’accrocher
Well, everybody hurts sometimes, everybody cries
Eh bien, tout le monde souffre parfois, tout le monde pleure
And everybody hurts sometimes (bis)
Et tout le monde souffre parfois (bis)

So, hold on (repeat until fade)
Donc, accroche-toi (répété jusqu’à la fin)

Catégories
#Trump

Tout ce que vous avez besoin de savoir sur Trump…

Crossing the Swamp (La Traversée du Marais), par John McNaughton

De gauche à droite : Nikki Haley, James Mattis, Ben Carson, President Trump, Jeff Sessions, Mike Pence, Melania Trump, Mike Pompeo, Sarah Sanders, Ivanka Trump, John Bolton, Kellyanne Conway, John Kelly.

Mc Naughton a baptisé  son bateau The Boat of Freedom [Le Bateau de la Liberté].

Cette peinture est une reproduction humoristique du célèbre Washington Crossing the Delaware (Washington traversant le fleuve Delaware) de l’artiste germano-américain, Emanuel Leutze.

Quand le tableau de John McNaughton est apparu sur Internet, il a fait scandale chez les anti-patriotes, démocrates et mondialistes divers qui, je ne sais pas comment, arrivent à se persuader qu’ils ont encore des valeurs nationalistes, tandis qu’ils s’acharnent à détruire leur propre pays au profit de la dictature mondialiste.

Aux États-Unis, ils appellent ça « se tirer une balle dans le pied », ici on dit « scier la branche sur laquelle on est assis ».

Le niveau d’illogisme de ces gens ne cessera jamais de m’étonner.

L’article que ce tableau illustre a déjà été posté sur d’autres pages, blogs, Facebook, etc.

C’est une analyse lucide et intelligente de la politique de Donald Trump, par Sylvain Laforest.

J’ai révisé la traduction française, en incorporant des notes de bas de pages et des liens pour certains mots et noms clefs.

Le lien renvoie à un fichier PDF que vous pouvez télécharger, envoyer par e-mail, ou vous pouvez copier le lien et le coller sur Facebook.

Tout ce que vous avez besoin de savoir sur Trump (mais aviez peur d’admettre que vous vous posiez la question), par Sylvain LaForest.

Catégories
#Qonspiration

Opération "Destruction de la France"

Même si personne n’ose se le dire, la France est devenue une dictature.

Certains la qualifient de dictature « douce », mais je dirais plutôt que c’est un collier étrangleur, plus on tire dessus pour se libérer, plus on s’étouffe.

Alors, les gilets jaunes et grévistes feraient bien de se réveiller, car leur combat « à l’ancienne », grèves, manifestations, mouvements sociaux traditionnels, etc., ne les mènera nulle part.

Je dis cela alors que j’ai une réelle sympathie pour leur mouvement, mais ce n’est plus comme si les hommes de main mondialistes se souciaient du pays, de son économie ou de la destruction du niveau de vie des français.

Cela avait été annoncé par Zbigniew Brzeziński à l’une des réunions de la Commission Trilatérale, le but EST la destruction des nations, et la France ne fait pas exception.

Il faut que les responsables de mouvements réalisent que les mondialistes n’en ont rien à faire de leurs grèves et manifestations. Pire, ils en rigolent.

Nous ne faisons pas seulement face à des individus qui ont perdu toute notion de ce qui est juste ou injuste, de ce qui est bien ou mal.

Derrière ces actions, tout en en haut de la pyramide, il y a des individus qui vouent un réel culte au mal, des criminels qui n’hésitent pas à commanditer l’incendie de Notre-Dame en signe d’allégeance à une secte sataniste, ou ces étranges incendies criminels d’usines et forêts de par le monde, lesquels visent à déclencher d’importantes émissions de carbone qui prouveront que les hystéro-climatistes ont raison (je suis pour l’écologie).

Dans notre pays, nos dirigeants font à peine l’effort de dissimuler la haine que le peuple français et sa culture leur inspirent, alors qu’ils essayent de les faire disparaître sous l’immigration et l’islamisation. Observez attentivement la photo ci-dessus, elle résume parfaitement la situation.

Ce n’est pas de la générosité pour les migrants, c’est une stratégie de destruction d’un pays qui croule déjà sous la surpopulation, l’endettement et n’arrive plus à fourrnir du travail à ses propres habitants, sans parler d’une retraite décente après une vie de labeur et de lourdes cotisations.

On pourra faire grève aussi longtemps qu’on veut, mettre le pays en faillite jusqu’au point où la France sera encore plus ruinée qu’elle ne l’est.

Le moment venu, ils mettront les banques en faillite, et appliqueront la loi de 2016 qui permet de les renflouer en volant l’argent des clients.

La seule chose qui leur importe, ce sont LEURS possessions, LEUR personne, LEURS maisons et voitures luxueuses, LEUR vie dépravée.

Recherchez sur Internet : pédophilie élites. Et regardez les horreurs et informations choquantes qui s’affichent.

Quand on est capable de telles actions, pensez-vous qu’on se soucie une seconde du peuple qui manifeste ou fait grève ?

Le gouvernement a envoyé des centaines d’officiers s’entraîner en Algérie et Israël pour être formés aux combats en milieu urbain.

Les gilets jaunes vont devoir réfléchir avant d’agir.

Je le dis avec respect pour leurs efforts et leur engagement, mais leur approche du problème et leurs méthodes sont totalement obsolètes.

Ils ne doivent pas mettre la pression sur la France ni les travailleurs ou l’économie dont nous dépendons tous, mais la mettre directement sur les responsables de l’oppression.

Les actions collectives posent un problème, car elles infligent une « punition collective » dont pâtissent des citoyens qui ne la méritent pas. C’est une forme d’injustice sociale qui s’ajoute aux injustices déjà présentes et qui divise le mouvement, l’affaiblit.

Les dictatures ont toujours utilisé la force, c’est leur terrain de prédilection.

Aujourd’hui, un peuple qui désire regagner sa liberté ne doit plus utiliser la force, mais l’organisation et l’intelligence.

Cette dictature est une dictature de gauche. De façon étrange et paradoxale, mais pas si étonnant à une époque où les valeurs s’inversent, la liberté est en train de se réfugier à droite.

Les discours « anti-extrême-droite » ou « anti-fascistes » sont une propagande de manipulation pour briser la contestation et inciter les naïfs à soutenir la dictature mondialiste.

Hitler aussi s’était présenté comme « libérateur » de l’Allemagne.

Le mot « nazi » signifiait « national socialisme », sauf qu’Hitler a détruit l’Allemagne en s’efforçant de construire un « empire européen » (le Troisième Reich), dans un premier temps, puis mondial.

Ça ne vous rappelle rien ?

Changeons notre façon de penser.

Oublions les clichés politiques d’antan, ils n’ont plus cours aujourd’hui.

Droite et gauche ne signifient plus rien.

Il ne reste que ceux qui œuvrent pour la liberté, l’indépendance, contre ceux qui travaillent à nous réduire en esclavage.

Catégories
#Invasion

OVNIs – Lorsqu'il n'y a plus rien à prouver

Photo NASA AS12-49-7319HR

Dans cet article, j’utilise le mot OVNI et non le terme PAN, Phénomène Aérospatiaux Non identifiés. Je trouve cette pudibonderie linguistique, appliquée aux 150 000 000 de témoignages recensés par l’ONU depuis 1947, d’autant plus inutile qu’elle fait l’impasse sur les véhicules observés sur terre et sous l’eau, par des civils ou des militaires.

Je viens de relire un livre intrigant sur la Lune, lequel affirme que c’est un satellite artificiel, creux, habité, pourvu d’eau (tardivement confirmé par la NASA) et d’une atmosphère superficielle. Puis, j’ai cherché ces photos que l’auteur évoque dans son livre, recherche d’autant plus difficile qu’Internet est très pollué sur le sujet des ovnis. Photos et vidéos truquées abondent : mal faites, assorties de musiques inquiétantes à l’ambiance X-Files, commentées par une voix déformée pour créer un effet dramatique.

En parlant de X-Files, cette série télévisée a fait plus de tort à l’ufologie que tous les autres séries et films de science-fiction réunis. Comment discréditer un sujet en 10 leçons, filmée façon kitch, avec des thèmes outranciers et des trucages peu réalistes. Je dis en 10 leçons, mais c’est plutôt en 208 épisodes, de 1993 à 2016 !

Financer une série pareille pendant 23 ans ! Qui a pu faire ça ? Des aliens souhaitant rester incognito ?

J’ai appris que les producteurs avaient donné le rôle du croyant (I want to believe!), Mulder, à l’acteur le plus sceptique, et inversement, le rôle de la sceptique Scully à l’actrice qui aurait été plus convaincante dans un rôle qui s’accorde avec ses convictions. La vérité est ailleurs ! mais pas dans cette série télévisée.

Sur Internet, debunkers (démystificateurs), plaisantins, ufologues et dénonciateurs peu exigeants contribuent à discréditer le sujet, en postant des photos et vidéos qui sont autant de preuves que ceux qui croient à la présence d’ovnis et d’extraterrestres, dans le ciel ou sur terre, sont des naïfs faciles à berner.

Je ne vous ai toujours pas donné le titre du livre, dont j’ai lu la version anglaise, format liseuse Kindle : PENETRATION, THE QUESTION OF TERRESTRIAL AND HUMAN TELEPATHY (Pénétration, la question de la télépathie extraterrestre et humaine), par Ingo Swann. Pénétration, car il s’agit de « pénétrer », percer à jour, les mensonges des gouvernements, des militaires, de la NASA, des autorités scientifiques et des médias.

Il y a quelques années, j’avais lu la version française, PÉNÉTRATION aux Éditions du Sphinx, mais pour ceux qui possèdent une liseuse électronique et un anglais suffisant, je recommande la version originale.

À force de rechercher les documents cités dans ce livre, censés témoigner d’une présence extraterrestre dans notre système solaire, j’ai ressenti le besoin d’effectuer un travail de documentation approfondi, méticuleux.

J’ai un esprit bizarre, pour un auteur de fictions… un esprit cartésien. Même dans un roman de SF ou de fantasy, je tiens à la cohérence et à la vraisemblance de l’histoire. Je me souviens d’une discussion, à ce sujet, avec le directeur d’une maison d’édition.

— La fantasy n’as pas besoin de justification, me disait-il, critiquant le fait que mon histoire commençait dans le monde réel, avant d’aller se perdre dans un autre.

Beaucoup d’excellents romans de fantasy ou fantastiques commencent dans le monde réel (Les neufs princes d’Ambre, La tapisserie de Fionavar, Harry Potter…)

L’écriture imaginaire n’a pas besoin de justification, mais elle ne peut se passer de vérité. Les personnages, les lieux, les situations doivent paraître réels, authentiques, « vrais ». Les univers doivent être cohérents. Sinon, ce n’est plus de la fantasy, mais de la « fantaisie ».

Comme disait Stephen King dans son livre Écriture : « Mentir est en revanche la grande faute impardonnable. »

Autrefois, j’étais fan de SF et fantasy, mais aujourd’hui, je trouve rarement un roman qui me passionne, car depuis des décennies, les auteurs sont poussés à écrire des histoires « originales » par des éditeurs qui veulent du nouveau, nécessité commerciale oblige. Résultat, c’est à qui écrira les histoires les plus invraisemblables.

C’est un paradoxe, mais j’ai besoin qu’une fiction soit réaliste, cohérente, plausible, pour pouvoir m’y plonger.

Dans la préface de son roman Le treizième guerrier, Michael Crichton raconte qu’il avait fait des recherches en bibliothèque sur un manuscrit, jusqu’à ce qu’il se rappelle que ce manuscrit n’existait pas, qu’il l’avait imaginé dans son roman. Voilà un auteur qui mettait de la sincérité dans ce qu’il écrivait.

Si j’ai besoin qu’une fiction soit réelle, autant dire qu’en matière d’ufologie, je n’accorde de crédit qu’à des témoignages très plausibles.

Conspiration ou confidentiel ?

L’ufologie n’est pas seulement polluée par un journalisme bâclé, mais par l’odeur sulfureuse d’une conspiration gouvernementale. Le terme conspiration (comme son synonyme complot) est un abus de langage.

S’entendre à plusieurs, dans le dos de ceux qui ne sont pas « dans la combine », est une activité humaine courante. Tout le monde le fait, de l’école jusqu’à la tombe où l’on emporte ses secrets : secrets de famille, rétention d’informations en entreprise, scandales politiques étouffés durant des années, procès faisant intervenir de nombreux témoins, mais jamais élucidés, évènements historiques aux interprétations contradictoires ou douteuses, etc.

À l’ère de l’information, tandis que l’outil médiatique est devenu l’instrument de pouvoir par excellence, il n’est pas étonnant que la manipulation de ladite information soit au centre des intérêts privés.

Cependant, crier au loup ou à la conspiration sans s’appuyer sur des informations fiables revient à discréditer la cause même qu’on prétend défendre.

D’un autre côté, derrière le debunker (démystificateur) de conspirations se cache souvent, non pas un sceptique, mais un Bisounours qui a placé sa confiance dans les médias, les institutions, les idéaux démocratiques, et qui s’est construit une conception rassurante de la réalité. Si bien qu’il rejette tout ce qui peut ébranler cette vision. Les journalistes des médias officiels aussi ont intérêt à discréditer toute idée de conspiration, car elle braque les projecteurs sur le fait qu’ils ont mal fait leur travail et qu’ils devraient enquêter sur ces lobbies pyramidaux qui financent leur propre organe de presse, autant dire mordre la main qui les nourrit, à leurs risques et périls.

Du mensonge à la conspiration, ce n’est qu’une question de degré. Quelle est l’importance du mensonge, sa gravité ? Combien de personnes sont dans le secret ? Est-ce qu’il constitue une infraction légale ? Est-ce un mensonge par commission ou omission ? Quels moyens sont utilisés pour imposer l’omerta ? Est-ce que ce sont des moyens légaux ou des pressions abusives, comme celles exercées par la mafia ou les terroristes ? Et si ces moyens sont « légaux », ne constituent-ils pas un détournement de l’appareil juridique à des fins anticonstitutionnelles ? Dans un pays où l’on pratique la torture en cas d’atteinte à la sécurité nationale, que devient la « légalité » ?

« Tout le monde ment », chantaient Bertignac et les Visiteurs. Pas tout le monde, et pas toujours, mais certainement les services secrets, puisque c’est leur métier, et tous ceux qui collaborent avec eux dans les gouvernements et l’armée. Et comme il existe des sociétés militaires privées, autant dire des armées qui n’ont aucun compte à rendre à l’administration gouvernementale, ça ouvre des perspectives de confidentialité peu rassurantes.

Il faudrait faire preuve d’aveuglement pour croire que les mensonges d’État n’existent pas. L’histoire en est remplie. Il y a un mois, j’ai été voir une pièce de théâtre, intelligente et très bien jouée : Trois quarts d’heure avant l’armistice. J’y ai appris un fait troublant, survenu à la fin de la guerre de 14-18.

« L’État-major connaît depuis la veille l’heure exacte de la fin des hostilités : 11 h. Mais parce que les ordres sont d’attaquer l’ennemi jusqu’à la dernière minute de la guerre, des soldats tomberont dans la nuit précédente et la matinée. Qu’à cela ne tienne : on écartera les témoins, on ira jusqu’à déplacer un régiment sur le front d’Orient, on inscrira la date du 10 novembre sur les tombes des derniers fauchés… »

Le 11 septembre 2016, j’avais posté un article sur un autre mensonge d’État qui suscite encore de nombreux débats. L’article, intitulé Heureux les simples d’esprit, car ils n’y verront que du feu, traitait du film de Massimo Mazzucco.

J’avais aussi réalisé un glossaire du film, car les circonstances de cet évènement sont complexes par leur technicité. Difficile de faire preuve d’intelligence dans un domaine sans connaître le langage spécialisé qui le définit. C’est peut-être la raison pour laquelle les personnes ayant posé des questions pertinentes sur le 11 septembre sont des pilotes et des ingénieurs, tandis que ceux ayant soutenu des thèses incohérentes sont des politiciens et des journalistes.

Sans vouloir faire un mauvais jeu de mots, on pourrait qualifier les avions, impliqués dans cette catastrophe, d’objets volants non identifiés, tant les témoignages sont contradictoires. Par exemple, celui qui s’est enfoncé dans la façade ouest du Pentagone, laquelle venait juste d’être refaite et blindée, aurait pu être piloté à distance, d’après certains pilotes.

Mais revenons à nos autres moutons. Est-il possible que les agences spatiales comme la NASA ou les gouvernements en charge d’un programme spatial nous mentent ?

Jetons un œil sur cet extrait d’article de Wikipédia : Informations classées secrètes.

Secret d’État

L’objectif d’un classement secret est de protéger l’information contre un emploi susceptible de nuire à la sécurité nationale.

Niveaux de secret

Bien que les systèmes diffèrent d’un pays à l’autre, la plupart d’entre eux ont des niveaux correspondants à ceux définis ci-dessous (les termes anglais correspondants sont en italiques). Les niveaux sont classés du plus fort au plus faible.

  • Extrêmement secret – Extremely Secret : Le plus haut niveau de secret de l’information. La divulgation publique d’une information pourrait nuire très gravement et de manière irréversible à la sécurité mondiale.
  • Très secret – Top secret : La divulgation publique de cette information pourrait causer un dommage grave pour la sécurité nationale.
  • Secret – Secret : La divulgation publique d’une information classée secret pourrait nuire sérieusement à la sécurité nationale.
  • Confidentiel – Confidential : La publication d’une information classée confidentielle peut nuire ou être préjudiciable à la sécurité nationale.
  • Restreint – Restricted : La divulgation publique d’une information classée restreinte pourrait causer des effets indésirables. Tous les pays n’utilisent pas cette classe.
  • Non protégé – Unclassified : Ce niveau est utilisé pour les documents gouvernementaux dont le niveau de sensibilité ne correspond pas à une des classes ci-dessus. Leur lecture ne nécessite pas d’habilitation spécifique.

Ces niveaux de classement génériques n’offrant pas la finesse nécessaire à la protection des informations les plus sensibles, ils sont complétés par un système de « protection spéciale », multi-niveaux, composé de « compartiments ».

Peut-on appliquer les idéaux démocratiques et respecter la constitution dans un gouvernement qui décrète toute information qu’il désire dissimuler confidentielle ou très secrète, pour raisons de « sécurité nationale », et peut la protéger par des sentences d’emprisonnement, d’une durée de trente ans, dans une prison militaire ?

L’expression « programme spatial civil » est relative. D’abord parce que l’armée américaine emploie des sous-traitants civils, ce qui inclut la NASA. Ensuite, sachant que l’espace est la position stratégique dominante sur la surface du globe, la coopération entre les agences, NASA, armée, CIA, NSA, est obligatoire, qu’il s’agisse des technologies, comme les satellites de communication, ou des photos.

Qui dit armée dit stratégie. Qui dit stratégie dit secret. Qui dit secret dit mensonge.

Y a pas photo

Ingo Swann évoque des ressources fiables, concernant la présence extraterrestre sur la Lune, et donne des numéros de référence NASA dans son livre. Mais ces photos, tirées de l’ouvrage de George Leonard, Somebody Else Is On The Moon (Il y a quelqu’un d’autre sur la Lune), sont de très mauvaise qualité en impression papier.

Même si on constate qu’il y a, ici et là, une excroissance ou une structure anormale, vu la faible résolution du cliché, ce ne sont pas des preuves. Comme cette photo prise lors de la mission Apollo 14, montrant une tour s’élevant au-dessus du sol lunaire.

Nasa 71-H-781

Ce cliché est référencé dans le livre sous l’intitulé Super Rig 1971 (Super Derrick 1971). La structure est à peine visible (à gauche), mais elle n’est guère plus parlante avec un grossissement (à droite).

Ce qui est étonnant, c’est que la photo originale NASA 71-H-781 ait disparu d’Internet, et que plus personne n’arrive à la retrouver.

Autre contradiction, si vous allez sur l’Apollo Image Gallery, vous ne trouverez aucune des photos mentionnées dans le livre de Swann, tirées du livre de George Leonard, Somebody Else Is On The Moon.

Pourquoi ces rares photos NASA qui traînent sur Internet, supposées montrer des structures sur la Lune, sont-elles d’aussi mauvaise qualité, comparées à celles disponibles sur l’Apollo Image Gallery ?

NASA AS14-66-9250-54

(Cliquez sur l’image pour l’agrandir)

 Par ailleurs, je suis tombé sur cette photo de l’agence spatiale chinoise, prise au cours d’une mission en 2013.

(Cliquez sur l’image pour l’agrandir)

Que sont ces deux points lumineux dans le ciel lunaire, à droite du module ? Des étoiles ? Dans un ciel entièrement noir ?

Je n’ai jamais aperçu d’ovni, mais j’ai connu quelqu’un qui en avait vu un, stationné dans un champ. La machine, un disque typique, a décollé avec une accélération si brutale que n’importe engin conventionnel, s’il avait fait un départ aussi instantané, se serait démantelé, tuant les pilotes ou passagers.

Ce témoignage, observation d’un ovni à moins de 150 mètres, ce qui constitue une Rencontre Rapprochée du 1er type (RR1) dans la classification de Hynek, m’a paru d’autant plus crédible que son auteur, un sceptique endurci, n’aurait jamais raconté cette histoire si sa femme n’avait insisté pour lui faire avouer ce dont il avait été témoin, chose qu’il fit avec un certain embarras.

L’auteur de Pénétration nous livre son propre témoignage de Rencontre Rapprochée du 1er type. Je ne m’étendrai pas sur cette partie du livre pour ne pas spoiler (gâcher) le suspens. Les aventures de cet homme, embauché tour à tour par l’Institut de Recherche de l’Université de Stanford, la CIA, puis un groupe encore plus occulte que cette dernière, en vue d’effectuer un repérage sur la face cachée de la Lune avec sa technique de Remote Viewing (vision à distance), se lisent comme un roman d’espionnage.

Prouver la présence d’extraterrestres, sur la Lune ou sur Terre, n’est pas l’objet du livre de Swann. Son propos est plus subtil. C’est ce que j’ai le plus apprécié chez l’auteur, sa finesse d’esprit, et sa capacité à soulever des questions inattendues, étayées par des raisonnements cohérents.

Par exemple, la NASA a transporté sur la Lune des hommes, du matériel, des véhicules. Puisqu’il y a de l’eau sur cette planète (sauvegardé ici en PDF), pourquoi ne pas installer des bases lunaires ? Sachant que l’eau, en plus d’être source d’alimentation (culture de végétaux sous serre), permet la production d’oxygène et d’hydrogène, ce qui rendrait les modules habitables sur de longues périodes. Sans oublier que l’hydrogène et l’oxygène sont des carburants.

À l’époque où Swann a écrit son livre, les campagnes médiatiques du gouvernement américain invoquaient comme prétextes le refus du Congrès, le désaccord des contribuables, la baisse d’intérêt du public pour le programme lunaire.

Pourtant, le programme spatial qui a succédé au programme lunaire, sondes et vaisseaux envoyés vers Mars, est plus coûteux que son prédécesseur. De plus, le programme d’exploration lunaire russe (sauvegardé ici en PDF) n’a pas été abandonné. Pas plus que le programme d’exploration lunaire chinois.

Quant à l’intérêt du public… comme disait une directrice en marketing dans Les secrets du marketing alimentaire :

« Je vais vous révéler certains secrets, sur la façon dont nous vous faisons acheter ce que nous voulons que vous achetiez. En tant que responsable marketing, quand je lance un nouveau produit, en quoi consiste mon travail ? Eh bien, mon travail est de faire en sorte que vous le vouliez, le désiriez, que vous en ayez absolument besoin. »

Les chargés de marketing ne réalisent pas que des campagnes publicitaires pour le pain tranché ou autres biscottes. Quand ils sont employés par les gouvernements, on les appelle « chargés de communication ».

« Le programme lunaire américain a été interrompu pour des questions de budget et de baisse d’intérêt du public. »

Vous achetez ?

On a balayé sur la Lune

Ingo Swann conseille de se procurer un télescope puissant, plus de 600 X, pour observer soi-même la surface lunaire. Bon nombre d’anomalies lunaires, comme une légère couronne atmosphérique à ras de la surface, des lumières, des structures apparaissant et disparaissant, ayant été rapportées par des astronomes utilisant de puissants télescopes, et ce depuis le XIXe siècle.

Alors que je cherchais des informations sur la puissance des télescopes actuels (le livre de Swann date de 1998), j’ai découvert que plusieurs astronomes amateurs avaient mis ce conseil en application, avec des résultats étranges.

L’un deux, Crrrow777 (Corrrbeau777), a filmé une espèce de couverture optique, qu’il appelle Lunar Wave (vague lunaire). Ce phénomène a été filmé par d’autres astronomes amateurs.

La vidéo est en anglais, mais les images, d’une bonne définition, parlent d’elles-mêmes. Dans cette vidéo, Crrrow777 explique qu’il a fait appel à des ingénieurs et graphistes pour comprendre cette ligne optique qui balaye la Lune, selon un modèle sphérique, légèrement gonflé au centre, indiquant que le phénomène recouvre bien la surface de la planète et ne déborde pas de la sphère. Selon ces spécialistes, cette déformation optique n’est pas due à la caméra.

(Cliquez sur l’image pour voir la vidéo)

Les prises de vue des vidéos de Crrrow777 sont excellentes. Dans ses clips, l’astronome amateur explique que ce qu’il dit n’est pas « la vérité », mais seulement ses opinions ou conjectures. Mais c’est là où le bât blesse, car il affirme quantité de déductions non prouvées, comme « la Lune est une illusion », « toutes les photos NASA sont truquées » et « la station spatiale ISS n’existe pas ». Dommage d’utiliser un travail de prise de vue aussi pointu pour aboutir à des conclusions infondées.

La question ovnis-extraterrestres devrait être traitée avec de la logique, pas des opinions, sous peine d’apporter de l’eau au moulin de ses détracteurs. Les « mauvaises preuves » agissent comme une critique à l’encontre du sujet, génèrent de la confusion mentale, même dans l’esprit des personnes ayant l’esprit ouvert.

La solution à cette avalanche de fausses informations, désinformation, canulars sur le sujet de l’ufologie, c’est de concentrer de l’information de qualité dans un même endroit.

Seul, le soufre est sans grand effet. Tout comme le salpêtre et le charbon de bois. Mélangés dans les bonnes proportions, ils peuvent faire décoller un projectile : balle, boulet de canon, fusée.

C’est l’objectif de cet article que j’enrichirai à mesure que je trouverai des informations convaincantes sur le sujet.

Toc ! toc ! la Lune sonne creux

Les bizarreries de notre « satellite » ont aussi été pointées du doigt par des scientifiques.

La densité de la terre est 5,5 g/cm3, tandis que la densité lunaire n’est que 3,34 g/cm3.

En 1962, le docteur Gordon Mac Donald, scientifique à la NASA, affirmait :

Si l’on résume les données astronomiques, on s’aperçoit que l’intérieur de la Lune est creux, et non une sphère homogène.

Le prix Nobel de chimie Dr Harold Urey a suggéré que la densité réduite de la Lune est due à de vastes cavités à l’intérieur de la Lune.

Le Dr Sean C. Solomon, du MIT, a écrit :

Les analyses du Lunar Orbiter ont grandement amélioré notre connaissance du champ gravitationnel de la Lune… indiquant la possibilité effrayante que l’intérieur de la Lune puisse être creux.

Considérant la taille de la Terre et son champ magnétique, un satellite de la Terre devrait être d’une taille inférieure. Par exemple, les deux lunes de Mars, Phobos et Deimos ont des diamètres respectifs de 21 km et 22,5 km. Pourtant, la Lune a un diamètre d’environ 3476 km !

Un satellite creux, d’une taille 100 fois trop grande pour la planète dont il est soi-disant issu, peut-il être naturel ?

Essai français, botté en touche

Le GEIPAN, Groupe d’Études et d’Informations sur les Phénomènes Aérospatiaux Non Identifiés, affilié au CNES, Centre National d’Études Spatiales, avait remis, en 1999, le rapport COMETA (COMité d’ÉTudes Approfondies) au Premier ministre Lionel Jospin : Rapport Cometa – Les OVNIs et la défense : À quoi doit-on se préparer ?

Témoignages de pilotes, militaires, rapports de gendarmerie, en France et à l’étranger, avec un avant-propos qui suggère discrètement le manque de transparence de l’administration américaine sur la question des ovnis.

Il est possible que les États-Unis en sachent beaucoup plus que nous, et qu’ils aient effectivement récupéré une épave (à Roswell ?), voire des cadavres. Leur politique de secret, voire de désinformation sur les OVNI peuvent avoir diverses causes, mais la plus importante est probablement leur désir de conserver pour eux le bénéfice technologique des recherches sur le sujet.

On trouve ce rapport au format PDF téléchargeable ici. On le trouve aussi en librairie chez J’ai Lu et aux Éditions du Rocher, vendu sur Amazon en format papier, ainsi qu’au format électronique, publié par Thriller Editions.

Ce qui est étonnant, dans ce rapport, c’est le flop médiatique, signe du peu de crédit accordé à ces pilotes qui ont vu des engins les prendre en chasse, tourner autour de leur avion, adopter des comportements tactiques, puis disparaître à des vitesses hypersoniques sans le moindre bang ni bruit de réacteur. Des témoignages évoquant des machines volantes dont la technologie surpasse haut la main les modèles dernier cri utilisés par l’armée la mieux équipée de cette planète.

Malgré la sévérité appliquée à la vérification des cas rapportés, la communauté médiatique officielle s’est comportée comme si ces témoins n’avaient pas vu ce qu’ils avaient vu, accueillant le rapport COMETA par des railleries ou de l’indifférence.

Enfin, comme vous le verrez dans la vidéo intitulée AU CŒUR DE L’ÉTRANGE, même le GEIPAN pratique la langue de bois en étouffant et en altérant des témoignages d’observateurs de bonne foi. Ils ont d’ailleurs revu à la baisse le pourcentage de PAN (Phénomènes Aérospatiaux Non identifiés) de type D, pour lesquels aucune explication n’a été trouvée.

Même si l’on peut louer le courage de ceux qui sont à l’initiative de ce rapport, le département ufologue du CNES apparaît trop soumis au « qu’en-dira-t-on » officiel et au « médiatiquement correct », s’il n’a pas été placé sous une autorité de censure, dans une optique « d’objectivité scientifique ».

Dans son livre, Ingo Swann décrit la manipulation mentale effectuée par les trois pouvoirs en place : militaire, scientifique et médiatique. Ce qui s’est passé avec le rapport COMETA lui donne raison.

Rangez les éprouvettes, lâchez les pitbulls

Il y a trois approches possibles du sujet ovni.

La première est « scientifique », si tant est qu’on puisse qualifier de science une étude qui se contente de rapporter des observations de véhicules aériens, sans technologie disponible pour l’étude, sans axiome, sans principes vérifiables, sans expérience reproductible en laboratoire. Tout sujet dont l’intitulé se termine par -logie n’est pas une science. Les véhicules entraperçus ne restent pas suffisamment en place pour qu’on puisse les étudier.

La seconde est journalistique, la plus courante, car la plus facile, celle qui demande le moins de rigueur. À l’exception de quelques journalistes, la majeure partie de la presse rédige des articles qui font plus appel aux émotions qu’à la logique, en mettant les rieurs de leur côté, en accord avec la politique éditoriale de leur journal. Un journaliste n’est pas supposé écrire ce qu’il sait, ou ce qu’il observe, mais plutôt ce qu’on lui demande.

Les journalistes des organes de presse majeurs ne sont pas libres, ils obéissent aux ordres du rédacteur en chef, qui reçoit ses instructions de la direction du journal, laquelle direction du journal est subordonnée à des groupes financiers et des lobbies.

Prenez un magazine culturel comme Science & Vie, et regardez dans cet article de Wikipédia qui le finance :

Mondadori France (précédemment EMAP France) est un éditeur de presse française, filiale du groupe italien Arnoldo Mondadori Editore (dont la maison mère est Fininvest) Avec plus de 30 publications, c’est le troisième éditeur de magazines en France.

Donc, Science & Vie appartient à Mondadori qui appartient au holding Fininvest.

Si on regarde la définition de holding, on lit ceci :

… la société holding est une société mère. Elle permet à une personne ou à un groupe de personnes de détenir et/ou de contrôler une multitude de sociétés nationales et internationales sans avoir besoin d’apparaître en tant que dirigeante de toutes les sociétés « filles ».

Qui détient et/ou contrôle Fininvest qui détient et/ou contrôle Arnoldo Mondadori Editore qui détient et/ou contrôle Mondadori France qui détient et/ou contrôle la politique éditoriale de Science & Vie ?

La troisième approche des enquêtes sur les ovnis est juridique. L’attitude de certaines autorités laisse transparaître des violations constitutionnelles, des dissimulations d’informations, de faux témoignages, comme on le voit dans des vidéos en fin d’article, malgré le recours à des avocats pour obtenir des documents, grâce au Freedom of Information Act, de l’US Air Force, de la CIA ou la NSA, lesquelles agences cèdent avec réticence, quand elles les cèdent, des pages tellement caviardées que ce sont des aveux de dissimulation de preuves.

À quand, une observation d’ovni appuyée par constat d’huissier ?

Les témoignages, bien qu’appartenant à la catégorie des « preuves imparfaites », seraient recevables dans le droit civil français.

Un enquêteur sur les phénomènes aérospatiaux devrait être tenace, dépourvu de complaisance face à l’hypocrisie des autorités ou de la presse, rigoureux dans ses enquêtes, et écarter de sa méthodologie toute présomption qui ne serait pas recevable devant une cour de justice.

Tout est relatif, même l’impossible

Une autre tendance s’est dessinée, depuis des années, la thèse selon laquelle des ovnis (soucoupes, triangles, cigares, etc.) pourraient être des projets de vaisseaux ultra-secrets, américains, russes ou autres, construits par rétro-ingénierie de vaisseaux extraterrestres, avec des moteurs antigravitationnels. Vous prenez un vaisseau extraterrestre qui s’est crashé, vous le démontez, puis vous essayez d’y comprendre quelque chose pour en construire de semblables. Ou alors, vous recevez un coup de main des extraterrestres supposément infiltrés dans la population humaine ou travaillant dans des bases secrètes.

Toujours dans le but d’étayer ma documentation, je me suis procuré un livre qui traite ce thème. La couverture évoque un film de SF des années 60. Le titre est Programmes spatiaux secrets et alliances extraterrestres, de Michael E. Salla. Ce livre est bien noté sur Amazon. Je n’en suis qu’au premier tiers, mais il se pourrait que je fasse un article sur cet ouvrage quand je l’aurai fini.

Les informations contenues dans ce livre ramènent le livre d’Ingo Swann à un témoignage terre à terre. Il y est question d’engins à la technologie ultra-avancée, dotés de moteurs à antigravitation, capables d’atteindre des vitesses de Mach 12 en quelques secondes, utilisant la magnétohydrodynamique, ainsi que d’autres technologies encore plus exotiques, fabriqués secrètement par des compagnies aérospatiales connues. Les témoins seraient d’ex-membres du personnel, embauchés avec des contrats d’une durée de 20 ans, puis renvoyés dans le passé avec régression d’âge (l’employé est « renvoyé »… à l’âge de l’adolescence) et effacement de leur mémoire. Dans ce livre, notre monde apparaît comme un vaste Truman Show orchestré par un complexe militaro-industriel surpuissant, ayant ses ramifications dans tout le système solaire et au-delà.

Plus une affirmation est invraisemblable, plus elle devrait être étayée par des preuves solides. Des témoignages de personnes connues, qui s’avancent courageusement et s’expriment en leur nom, sont recevables par une cour de justice. Pas des témoignages d’inconnus ou de gens désignés par des pseudonymes, ni des »preuves » par ouï-dire, Machin a dit à Bidule que Truc lui avait rapporté… sachant qu’aujourd’hui Truc est décédé.

Sans compter les paradoxes engendrés par le voyage temporel. Pas seulement les contradictions habituelles qu’on trouve dans les romans de SF, du style « si je vais dans le passé pour tuer ma grand-mère, je ne serai jamais né et n’écrirai donc pas cet article. » Non, le problème, c’est l’interférence entre champ de conscience et matière, telle qu’elle apparaît dans la physique quantique (voir l’article Cantique des quantiques : un coup de pied dans les particules). Un voyage temporel présuppose que ladite conscience se scinderait en deux, à vivre une réalité sur une ligne temporelle 1, tout en vivant une seconde réalité sur la ligne temporelle 2.

Le livre Programmes spatiaux secrets et alliances extraterrestres se lit comme un thriller, mais sa crédibilité est entachée de lacunes et d’incohérences.

La réalité, en accord avec les lois quantiques, est probabiliste. Les probabilités sont affaire de pourcentage. Quelles sont les probabilités pour que le scénario dépeint par Programmes spatiaux secrets et alliances extraterrestres soit vrai ? Étant donné le nombre de témoignages, recoupements, informations cohérentes, indices, nombres de témoins impliqués appartenant à des sources et époques distinctes, preuves circonstancielles (et non directes), je dirais pas plus de 20 %. Mais je n’en suis qu’au premier tiers de l’ouvrage, donc histoire à suivre…

De plus, quand deux faits paraissent contraires, ce qui est la définition même d’incohérence, il reste la possibilité qu’un troisième fait survienne, qui les réconcilie.

Exemple :

1. La Terre est ronde.

2. Impossible, les gens dans l’hémisphère sud marcheraient la tête en bas.

3. Le bas et le haut ne sont pas des notions absolues, mais relatives. La force gravitationnelle, exercée depuis la surface vers le centre de la Terre, est parallèle à la direction « haut/bas » en tous points de la sphère terrestre.

Ou pour le dire plus simplement : qui sait de quoi demain sera fait ?


(Mise à jour le 7 janvier 2018)

Je viens de finir le livre de Michael E. Salla, Programmes spatiaux secrets et alliances extraterrestres, et plutôt que d’écrire un article à son sujet, je vous mets le commentaire que j’ai posté sur Amazon. Je n’écrirai pas d’article, car pour valider les « preuves circonstancielles » présentées dans cet ouvrage, je devrais faire un travail d’investigation et de vérification des liens et ressources qui me demanderaient des mois de travail, peut-être plus.

Je viens de voyager dans l’espace… et au-delà

Cinq étoiles, non pas parce que je suis persuadé que tout ce qui est dit dans ce livre est parole d’évangile, mais parce qu’il est bien écrit et constitue un travail d’investigation colossal, très bien référencé, avec des centaines, si ce n’est des milliers de liens et ressources.

D’autre part, que tout ce qui est rapporté par l’auteur soit vrai ou non, ces témoignages de quatre dénonciateurs (avec celui de la postface) sont passionnants et laissent entrevoir des horizons extraordinaires. Je pourrais donner des raisons, des pourquoi et des comment, pour justifier ces appréciations, mais cela m’obligerait à « spoiler » des éléments clefs du livre, or une grande partie de mon plaisir de lecture a reposé sur le suspens, la surprise et la découverte de choses dont je n’avais même pas idée.

Certaines certitudes étaient déjà acquises, témoignages d’observation de vaisseaux, présences de spatiaux dans notre système solaire. Surtout que je lisais ce livre en même temps que je rédigeais un article sur les observations d’ovnis, après avoir lu le tout aussi passionnant « Pénétrations » d’Ingo Swann (la version originale anglaise), donc j’étais déjà dans l’ambiance. Mais avec le livre de Michael E. Salla, je dois dire que ma mâchoire s’est décrochée et mes yeux ont jailli de leurs orbites.

Je reste dubitatif (je ne dirais pas sceptique, car face au sujet ovnis et ETs, c’est presque synonyme de fermeture d’esprit) sur trois aspects : les incroyables avancées technologiques nazies dès les années 30, la thérapie génétique de rajeunissement, et surtout, le voyage temporel, lequel heurte ma compréhension de la physique quantique. En effet, si une même personne se retrouve à vivre deux lignes temporelles parallèles conjointes, que devient son « champ de conscience » ? Il se scinde en deux moitiés réduites ? Il se dédouble en deux parts égales ? Dans ce cas, les deux consciences ne sont-elles pas intriquées (entremêlées) ? Donc, en communication l’une avec l’autre.

De plus, ces voyages dans le temps conduisent à toutes ces joyeusetés qu’on voit dans la SF, où chacun intervient sur la ligne temporelle pour détourner le cours de l’histoire (par exemple, étouffer bébé Adolph Hitler dans son berceau) et on se retrouve avec une patrouille du temps qui fait la police pour empêcher les intervenants maladroits de « déchirer la trame spatio-temporelle », comme dans les romans de Poul Anderson

Mais comme disait le physicien Richard Feynman :  » Je crois pouvoir dire sans risque de me tromper que personne ne comprend la mécanique quantique. » Alors, quant à prétendre avoir une idée cohérente de ses implications spatio-temporelles… Et tandis que je me pose ces questions, une petite voix me souffle : « Qu’est-ce que la réalité ? »

Ne serait-ce qu’un détail significatif, ces fameuses « plaques de verre intelligentes » mentionnées par le dénonciateur Corey Goode… si on y réfléchit bien : c’est quoi, un smartphone, une liseuse ou une tablette, à part de vieux modèles 1.0 des susdites plaques de verre ?

Ce qui est sûr, c’est que le futur est déjà là, en train de frapper à notre porte, et cet excellent livre de Michael E. Salla, contribue à ouvrir quelques verrous.


Des pépites dans le bazar

Cela m’a pris des heures de recherche, avant de constater qu’il existait, noyées au milieu des « preuves » non fondées et des canulars, des ressources cohérentes sur le sujet de la Lune et la présence extraterrestre dans notre système solaire.

J’ai retenu ces reportages vidéo que j’ai regroupés en un best of . Si j’en trouve d’autres, je les rajouterai au fur et à mesure.

On s’aperçoit, en visionnant ces témoignages non seulement crédibles, mais évidents, que le mur qui entoure le sujet ovnis et extraterrestres est en train de se fissurer un peu partout dans le monde, que ce soit dans les sphères militaires, du renseignement, ou de certains gouvernements.

Les derniers informés de ce changement de tendance semblent être nos journaux et médias officiels. Ce n’est pas un scoop. De tout temps, les nouvelles idées ont dû se frayer un chemin dans le goulet étroit du retard culturel.

Témoignages sur les technologies extraterrestres

Sujets traités :

  • Témoignages de pilotes, militaires ou civils.
  • Vagues d’observations aux USA en 1952.
  • Opération Blue Book de l’armée américaine, visant à discréditer le sujet des ovnis et les témoignages.
  • Investigation du professeur d’astronomie Allan Hynek (l’homme qui a donné son nom à la classification des types de rencontres d’ovni).
  • Point de vue des scientifiques sur la vie ailleurs dans l’univers.
  • Centre SETI de recherche d’intelligence ET.
  • L’incident de Roswell.
  • Témoignages d’abductions.
  • Points de vue scientifiques sur le voyage intersidéral.
  • Peter Davenport et l’UFO National Reporting Center.

(Cliquez sur l’image pour voir la vidéo)

OVNIS – Lorsqu’il n’y a plus rien à prouver

Sujets traités :

  • Témoignages de pilotes, militaires ou civils.
  • Intervention de Jacques Patenet, Directeur du GEIPAN.
  • Interventions d’Yves Sillard, ancien Directeur général du CNES.
  • Intervention de Claude Poher, Directeur en astronomie-astrophysique.
  • Interventions de Jean-Luc Bruneau, conseiller scientifique du Général de Gaulle.
  • Témoignage de Jean-Charles Duboc, Commandant de bord d’Air France.
  • Interview d’opérateurs radar.
  • Rapport COMETA.
  • Intervention du Général Letty, général de division de l’armée de l’air.
  • Lumières d’Hessdalen et analyses des échos radar.
  • Observations radar de 1952 aux USA.
  • Allocution du Major General John A. Samford.
  • Explication de la « poche d’air chaud » pour des ovnis faisant des pointes de vitesse de 200 km/h à 12 000 km/h.
  • Croquis effectués par des militaires américains.
  • Annonce officielle des USA « qu’ils arrêtaient d’enquêter sur les ovnis. »
  • Peter Gersten, avocat américain, obtient des documents CIA, US Air Force et NSA.
  • Rapports du NARCAP (National Aviation Reporting Center on Anomalous Phenomena, Centre de signalisation aérienne des phénomènes anormaux).
  • Harcèlement moral contre Emma Baroud, ancienne adjointe au maire de Phoenix, Arizona, et faux témoignage de l’US Air Force.
  • Aveux du gouverneur de l’Arizona quant à son faux témoignage.

(Cliquez sur l’image pour voir la vidéo)

OVNIS – Les nouveaux dossiers secrets

Sujets traités :

  • Drones repérés au-dessus de centrales nucléaires.
  • Témoignages de militaires, personnages politiques, scientifiques et ex-agents de services secrets.
  • L’ovni de Kumburgaz, en Turquie.
  • Vidéos d’ovnis du monde entier.
  • L’ovni du volcan Popocatepetl, au Mexique.
  • Photo NASA d’Apollo 15, d’un être humanoïde photographié sur la Lune.
  • L’ovni de Santa Monica, en Californie.
  • Le GEIPAN, Groupe d’Étude et d’Information sur les Phénomènes Aérospatiaux Non identifiés.
  • Points de vue scientifiques sur le voyage intersidéral.
  • Témoignage sur l’ovni survolant la centrale nucléaire de Golfech, dans le Tarn-et-Garonne, le 6 octobre 2010.
  • Le GEIPAN étouffe le témoignage de la centrale de Golfech avec un mensonge, puis rouvre l’enquête, trois ans plus tard.
  • Ovnis repérés au-dessus de 15 centrales nucléaires françaises.
  • Témoignage du Lieutenant Colonel Robert Salas, neutralisation des missiles nucléaires sur la base de Malmstrom, Montana.
  • Témoignages d’Haravilliers, Val-d’Oise, 10 janvier 1998.
  • 300 témoignages annuels en France, jamais reconnus par le GEIPAN.
  • 21 septembre 1987, allusion de Reagan devant l’ONU.
  • 7 décembre 2012, le Premier ministre russe, Dimitri Medvedev, dévoile l’existence du dossier secret remis au président russe, concernant les extraterrestres présents sur la Terre.
  • Conférence de Washington, en mai 2013, 40 militaires et ex-agents secrets révèlent ce qu’ils savent sur le sujet ovnis et extraterrestres.
  • Témoignage du lieutenant-colonel Richard French sur sa mission Blue Book, visant à discréditer le sujet ovnis.
  • Divulgation des rapports concernant la révélation de Richard French, par l’armée de l’air US.
  • Découverte de la planète Kepler 186F par la NASA.

(Cliquez sur l’image pour voir la vidéo)

Témoignage de Donna Hare, prestataire de la NASA, sur les dissimulations de photos classifiées

Sujets traités :

  • Falsification de photos prises sur la Lune.
  • Menaces et sanctions à l’encontre de ceux qui ne respectaient pas les consignes de secret.
  • Projection de simulation et suivi en temps réel des déplacements d’un vaisseau extraterrestre dans le centre de contrôle de la NASA.

(Le texte, anglais et traduit en français, de cette vidéo est téléchargeable à ce lien.)

(Cliquez sur l’image pour voir la vidéo)

Un sergent de l’Air Force témoigne sur les bases lunaires extraterrestres

Sujets traités :

  • Historique de carrière du Sgt Karl Wolfe.
  • Niveau de sécurité top secret crypto, accréditation d’accès à des informations top secret cryptographiées, nécessitant un stockage et un traitement particuliers.
  • Description de la nature du travail effectué dans le laboratoire de la NSA et révélations concernant une base lunaire.

(Cliquez sur l’image pour voir la vidéo)

(Cliquez sur l’icône paramètres de la vidéo


pour activer les sous-titres en français.)

Catégories
#Trump

Mais qui est vraiment Donald Trump ?

Vidéo en français du discours de Donald Trump

(Cliquez sur l’image pour voir la vidéo)

Au-delà des rumeurs… au-delà des calomnies… au-delà des idées et des partis qui ne nous ont jamais aidés.

Regardez l’état du monde… l’état de notre pays… de notre économie.

Regardez autour de vous.

Au-delà des préjugés… au-delà des apparences, trop souvent trompeuses.

Voyez par vous-même, écoutez les accents de vérité du discours de cet homme qui, quoi qu’on en dise, quoi qu’on en pense, a été choisi par un groupe de patriotes, des gens loyaux, fidèles, qui aiment leur pays, pour se dresser contre la tyrannie.

Écoutez avec votre cœur…

Glossaire anglais/français des gros titres

Establishment : Ensemble des gens puissants en place, attachés à leurs privilèges et au maintien de l’ordre établi.

billion : mille milliards, 1000 000 000 000.

TTIP : Transatlantic Trade and Investment Partnership, Partenariat de Commerce et d’Investissement Transatlantique.

TPP : Trans-Pacific Partnership, Accord de Partenariat Trans-Pacifique.

TISA : Trade In Services Agreement, Accord sur le Commerce des Services.

WALL ST. GOES MAD! : WALL STREET S’EMBALLE !

CLOSED – GOING OUT OF BUSINESS : FERMÉ – CESSATION D’ACTIVITÉ

Private interests welcome : Bienvenue aux intérêts privés

Corporations Welcome : Bienvenue aux corporations

Open 24/7 : Ouvert 7/7 jours 24/24 heures

Yes We’re open  Oui, nous sommes ouverts

Clinton Global Initiative : Initiative Mondiale Clinton

Julian Assange – Editor In Chief Wikileaks : Julian Assange, Éditeur en Chef de Wikileaks

CNN Tonight – RACE FOR THE WHITE HOUSE – CLINTON: HALF OF THE SUPPORTERS OF TRUMP ARE IN « BASKET OF DEPLORABLES »  Ce soir sur CNN – COURSE À LA MAISON-BLANCHE – CLINTON : LA MOITIÉ DES ÉLECTEURS DE TRUMP SONT À METTRE DANS LA CATÉGORIE « DÉPLORABLES »

Breaking News – HILLARY CLINTON DIAGNOSED WITH PNEUMONIA – Clinton appeared wobbly, stumbled as she left a 9/11 event : Dernières nouvelles – UNE PNEUMONIE A ÉTÉ DIAGNOSTIQUÉE À HILLARY CLINTON – Clinton apparut chancelante et trébucha alors qu’elle quittait la cérémonie du 11 septembre

SECY [secretary] CLINTON: ONCE THE ASSAULT OCCURRED OUR IMMEDIATE CONCERN WAS SAFETY OF PERSONNEL : SECRÉTAIRE CLINTON: DÈS QUE L’ASSAUT S’EST PRODUIT NOTRE PRÉOCCUPATION IMMÉDIATE A ÉTÉ LA SÉCURITÉ DU PERSONNEL

CLINTON CASH : L’ARGENT DES CLINTON

DEPARTMENT OF STATE : DÉPARTEMENT D’ÉTAT

Breaking News – WASHINGTON POST: NEW TRUMP ACCUSER SURFACES – Trump camp: Woman « looking to get some free publicity… totally ridiculous » Dernières nouvelles – WASHINGTON POST: UN NOUVEL ACCUSATEUR CONTRE TRUMP FAIT SURFACE – Le camp Trump: une femme qui recherche de la publicité gratuite: totalement ridicule

FINAL PRESIDENTIAL DEBATE – 5 DAYS –LIVE ON CNN WEDNESDAY : DÉBAT PRÉSIDENTIEL FINAL – 5 JOURS – EN DIRECT SUR CNN MERCREDI

UNDER FIRE – TRUMP MOCKS REPORTER DISABILITY : SOUS LE FEU – TRUMP TOURNE EN RIDICULE LE HANDICAP D’UN JOURNALISTE

TRUMP ATTACKS PHYSICALLY TELEPROMTER – SAYS HE’S BETTER OFF WITHOUT IT : TRUMP AGRESSE PHYSIQUEMENT UN TÉLÉPROMPTEUR – DISANT QU’IL PEUT S’EN PASSER

November 8th : 8 novembre

Catégories
#Guerre de l'information

Faut arrêter de nous prendre pour des complotistes

Panurge

Bravo, vous êtes intuitifs, conscients, vous êtes dotés d’une capacité à percevoir supérieure à la moyenne, la majorité des habitants de cette planète qui a plutôt la tête dans le… journal, ou l’écran de télé.

Vous faites donc partie des rares individus capables de sentir quand on leur ment, même s’ils ne disposent pas de preuves évidentes pour justifier ce sentiment.

Ça ne fait pas de vous un monstre de foire ni un médium de spectacle, ça veut juste dire que vous êtes éveillés, vivants, dans un monde de gens endormis, hypnotisés par la télévision et les gros titres… une transe renforcée par la consommation croissante de drogues, alcool et médicaments. Pourquoi donc croyez-vous que Microsoft s’est entendu avec Monsanto pour vendre du cannabis  ? Cette drogue est connue pour ses propriétés hypnogènes (Wikipédia, Cannabis, Effets recherchés).

Aussi, certains d’entre vous ont peut-être l’expérience des intrigues et jeux de pouvoir qu’on rencontre dans toutes les hiérarchies, et vous êtes assez intelligents pour ne pas accorder votre confiance à des journalistes payés pour écrire ce que leur dicte le rédacteur en chef, lui-même payé par l’éditeur qui impose la « ligne éditoriale » du journal, lequel appartient à une filiale d’un groupe de presse à laquelle le directeur du journal rend des comptes, tandis que ce groupe appartient à une maison mère, un holding qui appartient à … … … [Veuillez remplir les pointillés].

Quand on considère cette chaîne de contrôle de l’information, le mot « liberté de la presse » perd tout son sens.

Ayant compris cela, vous ne faites pas partie des moutons qui bêlent avec le troupeau. Dans votre âme, souffle le vent de la liberté, laquelle est impossible sans liberté de penser.

Maintenant, cette liberté de penser va faire de vous une personne différente, hors-norme, pas ce hors-norme en toc, bling-bling, paillettes et creux, qui nous est vendu par les amédias depuis des décennies, et qu’aujourd’hui la vaste majorité approuve.

Ici, on parle d’une VRAIE différence.

Vous allez reconnaître cette différence parce qu’elle va vous valoir les critiques et le rejet de la majorité.

Essayez donc de proclamer votre attachement à des valeurs traditionnelles, et observez les réactions de l’entourage.

Dites que vous êtes de droite parce que la gauche d’aujourd’hui est une dictature déguisée, maquillée de façon outrancière pour mieux racoler sa clientèle électorale. Déjà, quand vous dites « droite », la majorité vous rajoutera le préfixe « extrême- » systématiquement.

Dites que sous prétexte de XYZ-phobie, on censure la liberté d’expression, et que ce « respect » imposé est une manipulation visant à détruire les fondements de notre société : morale, famille, religion, éducation.

Dites que le soi-disant attentat du 11 septembre à New York était une opération montée par la CIA et les services secrets israéliens, et que non  ! ça ne veut pas dire que vous êtes antisémite.

Dites que vous préférez Trump à Macron, et que non  ! ça ne veut pas dire que vous êtes « facho » ou d’extrême droite, bien au contraire, mais que cette fois-ci, la dictature et le fascisme, déguisés sournoisement en « centrisme », sont de ce côté de l’Atlantique.

Dites que vous êtes contre toutes les dictatures, de droite comme de gauche, mais que celle qui sévit en Europe aujourd’hui est une dictature de gauche, à commencer par la dictature française.

Dites que l’Europe est un IVe Reich camouflé en « soyons tous des frères et supprimons les frontières », visant à détruire la culture et les valeurs de chaque pays, pour mieux les contrôler économiquement.

Dites que ces campagnes pour « le climat » sont de la manipulation médiatique qui prône le ralentissement économique des pays occidentaux et sanctionne leur productivité, tandis que les ultra-riches qui poussent ce mouvement, soi-disant « écologique », ont placé leurs intérêts en Chine dont le gouvernement se fout des émissions de CO2 comme de sa première révolution. Ces mêmes ultra-riches ont exporté une majeure partie de nos industries, ce qui a grandement contribué à appauvrir la France, agrandir la dette, augmenter le chômage, mettre nos entreprises en faillite… Faites-leur remarquer que tout ce qu’ils achètent est made in China, tandis que les zones urbaines chinoises étouffent sous une pollution catastrophique.

Dites que vous en avez assez qu’on vous prenne pour des complotistes alors que vous ne faites que pointer du doigt des évidences, à savoir que le monde des affaires est pourri par le trafic d’influence et les lobbies, comme le monde de la politique est pourri par les ententes scellées lors de réunions, « cocktails » et « parties » qui permettent d’exercer du chantage pour scandale de mœurs, pédophilie et plus si affinité (affaire Epstein, Podesta, Clinton, Obama…)

Dites toutes ces choses, en vertu da la Déclaration Universelle des Droites de l’Homme qui affirme…

Article 19

Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considération de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit.

Quand vous aurez usé de ce droit légitime, ne soyez pas surpris(e) si vos « amis », parents, collègues, proches ou moins proches poussent de hauts cris, vous traitent de facho ou réactionnaire.

Certains vous tourneront le dos, cesseront de vous parler ou de vous fréquenter.

Dans le meilleur des cas, on vous collera l’étiquette « conspirationniste » ou « complotiste », et on vous prendra pour un illuminé.

À vous de juger ce qu’est un vrai ami et en quoi consiste « l’amour » familial. J’ai ma propre définition de ces mots qui n’est pas forcément la vôtre.

Cela dit, ce n’est pas une raison pour que vous cessiez d’aimer ces personnes.

Soyez tolérants même s’ils ne le sont pas. Après tout, vous êtes de ceux qui sont VRAIMENT du côté de la liberté.

Ces gens ont, eux aussi, le droit d’exprimer leurs opinions. Les mots n’ont jamais tué personne et c’est à ses actes, pas ses paroles, qu’on juge la valeur d’une personne.

En revanche, ce n’est pas parce que vous les aimez, ce qui est tout à votre honneur, qu’ils ont forcément inventé l’eau chaude.

J’adore mon chat, mais ça ne me viendrait pas à l’esprit de tenir compte de son avis en matière de politique.

Enfin, si vous exprimez ces idées en marge du troupeau, permettez-moi de vous donner quelques conseils.

1. Ne criez pas, murmurez. Les gens tendront l’oreille pour mieux vous entendre. C’est la raison pour laquelle il est préférable d’utiliser des arguments doux, légers, des termes euphémiques, ils confèrent une image de rationalité à celui qui s’exprime. Si vous tenez un blog ou un site, ne lui donnez pas une allure tapageuse, avec des images criardes ou des photos chocs. Un design sobre permettra aux internautes de rester plus longtemps sur vos pages et les incitera à communiquer vos liens à leur entourage sans craindre de passer pour des complotistes. Oui, pour ce blog-ci, c’est raté. 😉

2. Évitez les amalgames. Ne ciblez jamais des groupes, qu’ils soient raciaux, religieux, politiques, ni même des nations. Vous perdrez du public. Les gens appartiennent à des groupes pour des raisons familiales, affectives, d’éducation, de milieu, le hasard des rencontres ou des bouleversements personnels. Des raisons pas forcément logiques, mais qui constituent le tissu de leur existence. Cela ne veut pas dire que ce sont de mauvaises personnes ou des imbéciles. Certains d’entre eux pourraient, si vous ne les rejetiez pas en bloc, être sensibles à vos arguments, pour peu que vous leur exposiez avec délicatesse. Partez du principe que la plupart des êtres humains, sans distinction de race ni de religion, sont des gens qui ne demandent qu’à vivre en paix, et qu’il n’existe qu’une petite fraction de sociopathes qui utilisent la pagaille générale et la faiblesse de certains pour nous monter les uns contre les autres et générer le chaos.

3. Suscitez l’accord, pas le rejet. Communiquez sur des thèmes où la majorité des gens seront d’accord avec vous. Et s’il s’agit de sujets trop éloignés de la réalité quotidienne comme les OVNIs, les aliens, les programmes spatiaux secrets, exprimez-vous de la façon la plus mesurée qui soit. Faites preuve de retenue. En gardant à l’esprit que faute de preuves tangibles, témoignages crédibles ou raisonnement à toute épreuve, votre communication vous décrédibilise plus qu’elle ne fait passer votre message. Et pour le plaisir de parler d’un sujet incroyable qui vous passionne, comme les armes climatiques, vous vous grillez auprès de la personne en tant que source fiable pour des sujets plus terre-à-terre, mais plus urgents, comme l’érosion de la démocratie, l’accroissement des conflits ethniques ou la dégradation des mœurs.

4. Pénétrez graduellement. C’est la stratégie utilisée pour réduire peu à peu les libertés. Petit à petit, on a fait accepter n’importe quelle idée aux gens, n’importe quelle loi, même les plus liberticides. De la même façon, on peut obtenir qu’une personne prenne conscience du « lavage de cerveau » que les médias lui ont fait subir, en prenant tout son temps.

5. Vérifiez l’information. Je reçois souvent des messages affolés sur tel virus informatique, telle demande d’aide urgente par mail ou telle catastrophe imminente pour m’apercevoir, avec un peu de recherche, que ce sont des canulars ou des escroqueries. Il en va de même pour toute information de seconde main, relayée par d’autres. Vérifiez auprès de plusieurs sources, comparez-les.

6. Soyez patients. Dites-vous que vous avez affaire à des gens qui ont été soumis à des années de désinformation et de propagande habile. Votre tâche s’apparente plus à la pédagogie qu’au militantisme. Posez des questions, plutôt que de proférer des affirmations, afin de faire ressortir les mensonges et les contradictions, laissez la personne « accoucher » elle-même de ses propres réponses.

Ne croyez pas qu’il s’agit uniquement d’idées, et que si vous leur expliquez les vôtres, ils vont bien voir ce que vous voyez.

Ce n’est pas si simple. Il ne s’agit pas juste d’idées ou d’informations, c’est une question de niveau de conscience.

Souvenez-vous, de ce que j’ai dit au début de cet article, « vous êtes intuitifs, conscients, perceptifs », pas eux.

Certains disent que nous sommes à l’aube du Grand Éveil… je le souhaite de tout cœur, mais que cet Éveil général de la population se réalise ou pas, mettez-vous à la place de ceux qui dorment, comment aimeriez-vous être réveillé, au son du clairon, avec un seau d’eau froide ou en étant jeté au bas du lit   ?

Ou préféreriez-vous qu’on vous murmure de douces et agréables paroles   ?

« Debout… il est l’heure de se réveiller… Radio Qanon a annoncé un temps magnifique. »

Maintenant, si en lisant mes conseils, quelqu’un s’insurge : « Hé  ! mais c’est de la manipulation  ! »

Je lui répondrai : « Mais vous croyez qu’on apprend quoi, dans les écoles de journalisme ? »

Catégories
#Qonspiration

Heureux les simples d'esprit, car ils n'y verront que du feu

Le film de Massimo Mazzucco, de façon modérée et rationnelle, soulève des incohérences, relève des mensonges, pointe en direction de dissimulations d’informations, signale des indices et pose des questions.

Regarder ce film en consultant les termes et expressions dans le glossaire ci-dessous vous donnera une compréhension inégalée de ces évènements tragiques.

De plus, cela vous donnera 10 longueurs d’avance face à n’importe quel contradicteur ou debunker [démystificateur].

Dans ce reportage, la majorité des personnes qui affirment que la version officielle d’un attentat terroriste est impossible sont des ingénieurs et des pilotes, civils ou militaires, tandis que ceux qui défendent la version officielle sont des politiciens et des journalistes : deux catégories de menteurs professionnels.

(Cliquer sur l’image pour voir la vidéo)

(Cliquer sur l’image pour voir la vidéo)

(Cliquer sur l’image pour voir la vidéo)

Pour plus d’informations, visitez ces pages :

11 septembre 2001 : le nouveau Pearl Harbor

Reopen911.info

Glossaire alphabétique du 11 septembre

10′ X 30″ : 10 pieds X 30 pouces = 3 mètres X 80 centimètres (diamètre et profondeur d’une piscine de jardin).

3D View : vue en 3 dimensions.

9/11 : 9e mois, 11e jour, selon la datation inversée de la langue anglaise. À noter qu’aux États-Unis, 911 est le numéro des urgences.

9/11: Explosive Evidence – Experts Speak Out : 11/9 : Preuve d’explosion – Des experts parlent.

AA 11 : avion du vol American Airlines 11, que la Commission sur le 11/9 a désigné comme celui ayant percuté la tour nord du World Trade Center.

AA 77 : avion du vol American Airlines 77, que la Commission sur le 11/9 a désigné comme celui ayant percuté la façade du Pentagone.

ABC : American Broadcasting Company, réseau de télévision américain.

Air resistance not considered in example : résistance de l’air non prise en compte dans l’exemple.

AON : compagnie d’assurance dont les bureaux étaient situés dans la tour sud.

appel d’offres : procédure consistant proposer un travail ou service à diverses entreprises, en les mettant en concurrence, en vue de choisir celle qui sera la plus à même de réaliser les travaux, tant pour la qualité de prestation que le coût.

Approx 1 fps : Approximately 1 frame per second, approximativement 1 image par seconde.

Axis of Evil : « l’axe du mal », slogan de l’administration du président George W. Bush désignant les pays souhaitant acquérir des armes de destruction massive et soutenant le terrorisme.

Ben Sliney : Directeur des opérations pour la FAA [Federal Aviation Administration] à l’échelon national. Venait d’être posté depuis à peine 24 heures, le matin du 11 septembre.

Beyond 9/11 : Au-delà du 11/9.

Boolean subtraction : soustraction booléenne.

booléenne : qui utilise l’algébre de Boole, basée sur les variables à deux propositions possibles, soit vraie soit fausse. Dans le cas de la soustraction booléenne des images pour les deux caméras du vol A 77, si l’avion se trouve à un point P1, dans le parking du Pentagone, il ne peut être en même temps à un autre point P2 de ce même parking.

B.S.  : (degré universitaire) Bachelor of Science, licencié ès sciences.

Building on Ground Zero : littéralement, « Building sur le sol zéro ». Le Ground Zero correspondant au point d’impact central d’une explosion au sol.

C : Celsius ou Centigrade, unité de température utilisée en France.

C-SPAN : abréviation de Cable-Satellite Public Affairs Network [Réseau d’affaires par satellite et câble] est un réseau télévisé américain, diffusé par câble et satellite.

ca. : circa, environ.

ca. 100 FRAMES : circa 100 frames, environ 100 images.

CAM-1 : caméra 1 (Pentagone).

CAM-2 : caméra 2 (Pentagone).

Capitole (Le) : bâtiment qui sert de siège au Congrès. Il se trouve à Washington, DC (District of Columbia), la capitale des États-Unis .

CBS News Live Coverage : reportage en direct de CBS News : « Un avion s’écrase dans le World Trade Center« .

CCTV : Closed-Circuit TeleVision, littéralement « télévision en circuit fermé », vidéo surveillance (caméras du Pentagone). 24 HOUR CCTV RECORDING IN OPERATION, 24 heures d’enregistrement continu de vidéo surveillance.

CGI – Reenactment : Computer Generated Imagery [Imagerie créée par ordinateur] – Reconstitution.

Charles Leidig (capitaine) : posté la veille comme remplaçant du chef du NMCC.

Chuck Yeager : Charles Elwood « Chuck » Yeager (né le 13 février 1923) est un aviateur américain et le premier pilote à franchir le mur du son, sur un avion expérimental, le Bell X-1, le 14 octobre 1947.

CICAP : Comitato Italiano per il Controllo delle Affermazioni sulle Pseudoscienze, Comité Italien pour l’Investigation des Affirmations sur les Pseudosciences. Ce groupe de debunkers a été fondé par journaliste Piero Angela, en association avec un groupe de scientifiques.

Civil Engineer : ingénieur civil.

CNN : Cable News Network [réseau d’informations par télégraphe], chaîne d’information en continu américaine.

cockpit voice recorder : enregistreur de voix du cockpit (boîte noire).

Condoleeza Rice : conseillère nationale à la sécurité, promue à l’échelon de secrétaire d’État durant la deuxième administration Bush.

Congrès :

Cordell Hull : secrétaire d’État du président Franklin Delano Roosevelt de mars 1933 à novembre 1944.

CORE COLUMNS : colonnes du noyau central.

CORE STRUCTURE : structure du noyau central.

Dale Watson : chef du département anti-terrorisme au FBI.

David Ray Griffin : né le 8 août 1939, est un professeur retraité de philosophie et de théologie de l’Université de Claremont, aux États-Unis. En 2004, il a écrit un ouvrage, Le Nouveau Pearl Harbor, démontrant que les attentats du 11 septembre 2001 étaient le fruit d’un complot intérne. Plus tard, il a publié un second ouvrage critiquant le contenu, la méthodologie et le rapport de la Commission d’enquête Kean. Dans un livre plus récent, 11 Septembre, la Faillite des médias, une conspiration du silence (2007), il a dénoncé les différentes tentatives des médias dominants, comme Popular Mechanics (magazine de science et technologie), pour contrer les arguments de ceux qui remettent en question la version officielle des attentats. Il fait partie du mouvement Scholars for 9/11 Truth & Justice [Érudits pour la vérité & la justice sur le 11/9].

debunker : démystificateur. De l’anglais bunk, foutaise, nonsense. Et du préfixe de-, issu du latin dis qui indique l’action contraire (décommander, défaire, démonter). Par conséquent, on pourrait traduire le terme debunker par « défoutaiseur », ou démonteur de foutaises.

DEFORMATION : déformation.

Dick Cheney : vice-président de George W. Bush.

Dick Clarke : Richard « Dick » Clarke, coordinateur de la sécurité nationale, la protection des infrastructures et l’anti-terrorisme pour les États-Unis.

DIVIDED WE STAND : « Divisés, nous sommes », titre du livre d’Eric Darton, sur les tours jumelles du World Trade Center.

Donald Rumsfeld : secrétaire de la défense des États-Unis de 2001 à 2006.

DOD : Department Of Defense, département de la défense.

Donald Rumsfeld : secrétaire de la défense.

DPS : Department of Public Safety, Département de la sécurité publique.

drive : allée, cour de forme rectangulaire.

emitter : émetteur.

Exit hole : trou de sortie.

EXTERNAL STRUCTURE : structure externe.

Eyewitness, 1/2 mile from crash : témoin oculaire, à 1/2 mile (805 mètres) du crash.

F : Farenheit, unité de température utilisée aux États-Unis. 1530 degré Celsius, point de fusion de l’acier, équivalent à 2800 degrés Farenheit.

F-16 : modèle d’avion de combat.

FAA : Federal Aviation Administration, Administration fédérale de l’aviation.

FDR : Franklin Delano Roosevelt.

Federal Building and Fire Safety investigation of the World Trade Center Disaster : Enquête fédérale sur la sécurité bâtiment et incendie dans la catastrophe du World Trade Center.

FEMA : Federal Emergency Management Agency, Agence fédérale de gestion des urgences.

Figure 1-8. Photograph of insulated WTC trusses : Image 1-8. Photographie des treillis ignifugés du WTC.

Figure 6-37. Direction of simulated fire movement on floor 94 and 97 of WTC : Image 6-37 Direction du mouvement d’incendie simulé à l’étage 94 et 97 du WTC 1.

Final Report on the Collapse of the World Trade Center Towers : Rapport final sur l’effondrement des tours du World Trade Center.

Firefighter : pompier.

Fligh77 info : Flight 77 info, info sur le vol 77.

Flight data recorder : enregistreur de données de vol (boîte noire).

Flight tracker on plane disabled (rest of flight estimated) : pisteur de vol (transpondeur) de l’avion désactivé (reste du vol estimé).

FLIR : Forward-Looking InfraRed, vision infra-rouge.

Floor : étage (sol, plancher).

FOIA : Freedom of Information Act, Loi pour la liberté d’information.

« Fuel in Elevator Shafts » Theory : Théorie du carburant dans les cages d’ascenseur.
PROBLÉMES
1. Aucun ascenseur public ne reliait directement le sous-sol au niveau supérieur des tours.
2. Le personnel n’a pas été carbonisé par la « boule de feu ».
3. La théorie du carburant dans les cages d’ascenseur ne prend pas en considération les volumes concernés.

frame : coup monté. La phrase de l’hôtesse de l’air Ceecee Lyles, « It’s a frame« , se traduit exactement par « C’est un coup monté ».

FREEFALL : chute libre.

Fresh Kills : terrain situé dans le quartier de Staten Island, à New-York, servant pour l’enfouissement des déchets. Après les attaques du 11 septembre, le parc fut utilisé comme centre de tri des gravats du World Trade Center.

FULL SEQUENCE : séquence entière.

G : unité mesurant la pression exercée sur un pilote, des passagers ou la structure d’un avion. Cette pression est due à la vitesse de l’engin. 5 G, 6 G, 7 G, correspondent à une presion équivalente à 5, 6 ou 7 fois la pesanteur terrestre.

gash : entaille.

GNN : Global News Network [Réseau global d’information]

Gordon Wilson (capitaine) : ingénieur en aéronautique de Vancouver, Canada.

GTA : compagnie de téléphones de bord (airphones).

Gulfstream jets : Les jets Gulfstream sont des petits avions d’affaires privés, fabriqués par la division Gulfstream Aerospacede General Dynamics cette dernière étant une société de conception et de fabrication d’avions militaires travaillant principalement pour le compte du gouvernement américain..

handoff system : système de transfert ou l’antenne d’un réseau de téléphonie mobile passe le relais à la suivante. Du verbe anglais to hand off, transférer.

HBO : Home Box Office [Grands Succès à domicile], chaîne de télévision payante américaine.

Henry Shelton (général) : président des chefs de l’état major, absent de son poste le 11 septembre.

highjacking : détournement d’avion.

High Rise Architect : architecte de tours (d’habitation).

History Channel : chaîne de télévision américaine consacrée à l’Histoire, créée en 1995, qui appartient au groupe de médias A&E Television Networks [Réseaux de télévision A&E], groupe de média américain, coentreprise de Hearst Corporation et The Walt Disney Company au travers de Disney-ABC Television Group. National Broadcasting Company [NBC] en détenait 12,5 % de parts jusqu’en 2012. Dans la partie 2 du film, il y a un extrait d’émission d’History Channel intitulé The 9/11 Conspiracies [Les Conspirations du 11/9] où un debunker explique comment un avion, réduit à l’état de masse liquide, boule de feu, avalanche de débris, arrive à percer des cloisons en béton.

Infocon : (abréviation d’Information Operations Condition) est un système de niveau de menace utilisé aux USA. Ce système de défense est premièrement basé sur le statut des systèmes d’information et c’est une méthode utilisé par l’armée pour se protéger des attaques sur les réseaux informatiques.

incohérent : qui manque d’unité, de logique.

INTERESTING FACTS : FAITS INTÉRESSANTS
1. Rénovation des ascenseurs principaux.
2. Des manutentions d’équipement lourd sur les planchers d’étages supposés vides ont été entendus dans les semaines juste avant le 11 septembre.
3. Chiens renifleurs d’explosifs retirés.
4. Coupure de courant sans précédent durant le week-end du 8 au 9 septembre.

Jeff Hill : chercheur sur le 11/9.

Jérôme Quirant : debunker français, auteur du livre 11 septembre et Théories du complot.

Knuckle : jointure, articulation.

Langley Air Force Base : base de l’US Air Force située près de la ville de Hampton en Virginie.

Larry Arnold (général) : commandant de la première force aérienne du NORAD pour le continent US. Il était en pleine réunion au moment des attaques, ne pouvait être joint par téléphone.

LAW OF MOMENTUM CONSERVATION : loi de conservation de l’impulsion.

Lead Engineer : ingénieur en chef.

LEAD INVESTIGATOR : enquêteur en chef.

Lear Jet : Learjet est un constructeur aéronautique spécialisé dans la construction de petits avions d’affaires.

Let’s roll : Allons-y, partons.

LOCAL HEADLINES : ‘(Presse) TITRES LOCAUX.

Lockerbie : ville écossaise devenue célèbre suite à l’attentat du 21 décembre 1988, où un Boeing 747 de la Pan Am explosa au-dessus de la ville.

lobby : hall, entrée. The big lobby explosion in the north tower, « l’explosion du grand hall dans la tour nord ».

Loose Change : Loose Change [Petite monnaie] est une série d’émissions américaines qui remettent en question la version officielle concernant la tragédie du 11 septembre 2001.

MAIN EVENTS TIMELINE : Tableau chronologique des évènements principaux.
8 h 30 explosion avant l’impact du premier avion.
8 h 46, premier impact contre la tour nord.
9 h 03 second impact contre la tour sud.
9 h 59 effondrement de la tour sud.
10 h 28 effondrement de la tour nord.
17 h 20 effondrement du bâtiment 7.

Mainstream : grand public.

Maintenance Worker : Ouvrier de maintenance.

Main truss : treillis principal.

Mark Dayton : sénateur américain du Minnesota.

Max. Fluctuation : maximum de décalage.

Mayor : maire.

Mechanical Engineer : Ingénieur mécanicien.

Mechanical room : salle des machines.

Metal deck : support métallique.

Michael McCormick : contrôleur du trafic aérien pour la FAA.

MELTING : fusion.

Mike Canavan (général) : coordinateur en cas de détournement aérien, était à Porto Rico, absent de son poste le 11 septembre 2001 sans avoir désigné de remplaçant.

Montague Winfeld (général) : à la tête du NMCC. A demandé au capitaine Charles Leidig, la veille du 11 septembre, de prendre sa place le lendemain.

Monte Belger : coordinateur pour les détournements d’avion de la FAA, responsable de contacter l’armée en cas de détournement.

mph : miles per hour, équivalent anglais des kilomètres/heure.

M.S. : (degré universitaire) Master of Science, maîtrise en science.

multiplexeur : dispositif permettant de sélectionner les signaux entrés par plusieurs appareils et de les regrouper sur une seule ligne de sortie. Ces appareils émétteurs peuvent être des ordinateurs, téléphones, caméras, etc. Le muliplexeur est aussi appelé TLR, Time Lapse Recorder [enregistreur à intervalles de temps].

Nafeez Ahmed : directeur exécutif de l’Institute for Policy Research & Development [institut pour la recherche et le développement des politiques administratives], auteur de The War on Freedom [La Guerre contre la liberté].

NEADS : North East Air Defense Sector [Secteur nord-est de défense aérienne]. Le Eastern Air Defense Sector est une unité de commandement de la force aérienne US assignée à la direction des opérations de défense aérospatiale de l’Amérique du Nord.

Nelson Garabito : agent secret chargé de protéger l’epace aérien de la Maison-Blanche .

Neo-Cons : néo-conservateurs.

NCSTAR : National Construction Safety Team Act Report, rapport d’après la loi concernant le groupe de sécurité pour la construction nationale.

NIST : National Institute of Standards and Technology, Institut national des standards et de la technologie.

NIST Lead Investigator : Enquêteur en chef du NIST.

NBC : La National Broadcasting Company [Compagnie de diffusion nationale] est un groupe audiovisuel américain, qui s’est constitué après le réseau NBC Television.

NMCC : National Military Command Center [Centre de commandement national des armées] est un centre de commandement du Pentagone et des communications pour le président des États-Unis et le secrétaire de la défense. Le NMCC est responsable d’envoyer des messages d’action urgence aux centres de contrôle de décollage [Launch Control Centers], sous-marins nucléaires, avions de reconnaissance et commandants d’armée.

NORAD : North American Aerospace Defense Command, appelé depuis mars 1981 North American Air Defense Command commandement de la défense aérienne de l’Amérique du Nord, est un ensemble d’organisations des États-Unis et du Canada qui lance des alertes aériennes, effectue un contrôle de l’espace aérien et une défense de l’Amérique du Nord.

Norman Mineta : ministre des transports.

No service currently available : aucun service actuellement disponible.

NOVA : série télévisée américaine populaire qui traite de sujets scientifiques. Elle est diffusée aux États-Unis, mais aussi dans plus de 100 autres pays. Elle est la propriété de WGBH Educational Foundation [Fondation pédagogique WGBH] n’inclut pas seulement une station de télévision, mais aussi un réseau d’émissions publiques par radio et internet, avec des programmes et des ressources éducatives. GBH signifie Great Blue Hill, Grande Colline Bleue. Le W vient d’un système d’appellation des stations de radio selon lequel une station localisée à l’ouest du Mississipi portera la lettre K et une station située à l’est du Mississipi sera désignée par la lettre W. Pour plus d’informations sur la réglementation et les signes attribués aux stations émettrices, voir l’article Radioamateur.

NOVA PBS : NOVA appartenant au réseau Public Broadcasting Service [Service de Diffusion Publique].

NTSB : National Transport Safety Board, comité de sécurité pour les transports nationaux.

OFFICIAL EXPLANATION #1 : Explication officielle N°1.

OFFICIAL EXPLANATION: DOES NOT EXIST : explication officielle : aucune.

Original WTC Chief Electrical Design Engineer : Ingénieur électricien en chef pour la conception du WTC.

Paolo Attivissimo : debunker italien, journaliste, écrivain, présentateur de radio et traducteur.

PanAm 103 : vol 103 de la compagnie aérienne Pan Am, qui s’est écrasée à Lockerbie, en Écosse.

Pancake Theory : « théorie des crêpes », expression utilisée pour suggérer que les planchers des tours se sont empilés les uns sur les autres comme des crêpes dans une assiette. Dans le film, le traducteur a traduit Pancake Theory par « théorie de la pile d’assiettes », afin d’exprimer l’empilement de multiples surfaces, un concept qui est absent dans la traduction du debunker Jérôme Quirant : « Théorie du pancake ».

P.E. : Professional Engineer, ingénieur professionnel.

PEOC : President’s Emergency Operations Center, Centre des opérations d’urgence du président.

Pentagon Building Performance Report : Rapport de performances du bâtiment du Pentagone.

PHANTOM : fantôme. Phantom AA 11, avion American Airlines 11 fantôme.

Popular Mechanics : magazine américain de science et technologie dont le titre peut se traduire par « Mécanique en vogue ».

punch pout : découper à l’emporte-pièce.

PUNTO DI IMPATTO : point d’impact.

Ralph Eberhart (général) : commandant du NORAD.

Ralph « Rotten » Kolstad : commandant ayant 23 000 heures de vol à son actif sur B 757 et B 767, 20 ans capitaine dans l’US Navy. Membre de Pilots for 9/11 Truth [Pilotes pour la vérité sur le 11 septembre.

redundancy : redondance, répétition, multiplication d’un même élément en plusieurs exemplaires. La redondance structurelle, en architecture, consiste à reproduire un même élément de construction plusieurs fois dans le but d’accroître la solidité.

Reopen911 : se traduit littéralement par « Réouvrons (l’enquête du) 11 septembre ». Ce groupe d’enquêteurs bénévoles se définit comme une « Association citoyenne à but non lucratif, laïque, et indépendante de toute organisation politique ».

RESPONSE BY THE DEBUNKERS TO ARCHITECTS & ENGINEERS: NONE : Réponse des debunkers à Architectes & Ingénieurs : AUCUNE.

Richard Myers (général) : adjoint du général Henry B. Shelton,

Robert Marr (colonel) : directeur du centre d’opératon du NEADS.

Ross « Rusty » Aimer : commandant ayant 30 000 heures de vol à son actif sur B 757 et B 767, 20 ans capitaine dans l’US Navy. Membre de Pilots for 9/11 Truth [Pilotes pour la vérité sur le 11 septembre].

rogue network : [littéralement « réseau voyou »] réseau criminel.

Roosevelt : Franklin Delano Roosevelt (1882-1945), 32e président des États-Unis.

Russ Wittemburg : pilote ayant volé sur les deux avions UA 175 et UA 93.

sagging trusses : [littéralement « armatures s’affaissant »] affaissement des armatures, affaissement des renforts.

secrétaire d’État : équivalent américain d’un ministre des Affaires étrangères.

Senior Database Administrator : (informatique) Administrateur en chef de bases de données.

Shanksville : ville dans l’état de Pennsylvannie.

skylobby : un sky lobby [littéralement, couloir de gratte-ciel] est un étage intermédiaire permettant d’aller d’un ascenseur express qui ne s’arrête qu’au sky lobby jusqu’à un ascenseur qui s’arrête à chaque étage dans une section du building.

Slice temp : tranches de températures.

squawk : transmettre un code assigné via un transpondeur. Du verbe to squawk, « pousser un cri ».

SOFTENING : ramollisszement.

South Tower Survivor : survivant de la tour sud.

squib : [pétard] dispositif explosif ayant la taille d’un minuscule bâton de dynamite, utilisé dans un large éventail de métiers : effets spéciaux de cinéma, démolition contrôlée des bâtiments, applications militaires.

Stanley Hilton : Stanley G. Hilton ou Stanley Hilton, est un avocat américain, ancien conseiller du sénateur républicain Robert Dole, candidat à l’élection présidentielle de 1996 contre Bill Clinton. Avec son cabinet d’avocats, il a représenté 400 familles des vitimes du 11 septembre 2001, demandant 7 milliards de dollars au gouvernement américain, dans le cadre d’une plainte contre George Bush et plusieurs hauts responsables de son administration pour haute trahison et meurtre de masse sur sa propre population.

State of Tennessee On Alert – Highway Patrol On Standby : L’état du Tennessee en alerte – La patrouille d’autoroute sur le qui-vive.

STEEL PROPERTIES : propriétés de l’acier.

Structural Engineer : Ingénieur en structure.

Structure collapsed during September 11, 2001 attacks : la structure s’est effondrée durant les attaques du 11 septembre 2001 (concernant le World Trade Center Building 7).

Straps : bandes.

Technical Services : Services techniques.

TERRORISM HITS AMERICA : Le terrorisme frappe l’Amérique.

TERRORISTS CRASH PLANES INTO WORLD TRADE CTR & PENTAGON : Des terroristes font s’écraser des avions dans le World Trade Center & le Pentagone.

Test done in 2011 : test (téléphonique) accompli en 2011.

THE COMPLETE COLLAPSE : L’effondrement complet.

The DoD Video Analysis & Fake Test Procedure : Analyse de la vidéo du Département de la défense & test de détection d’un trucage.

THE INITIAL FAILURE : L’échec initial.

THERMAL EXPANSION : expansion thermique.

THE « SAGGING TRUSSES » THEORY : THÉORIE DE « L’AFFAISSEMENT DES TREILLIS »
PROBLÊMES
1. – Aucune preuve que les matériaux d’isolation aient été « en grande partie défaits ».
– Plutôt des preuves du contraire  des photos posées sur un bureau ne sont même pas tombées.
2. – Aucune preuve de température au-dessus de 250° C.
– Plutôt des preuves contraires :
A. 16 personnes sont descendues par l’escalier.
B. Images thermographiques FLIR [Forward-Looking Infra-Red, vision avant infrarouge]
3. Pourquoi les treillis se plieraient-ils vers l’intérieur ?

The Ultimate Goal : l’objectif final.

THE TWIN TOWERS AND FREE FALL : Les tours jumelles et la chute libre.

Tony Rooke : Tony Rooke est un réalisateur anglais qui a été poursuivi par la BBC devant les tribunaux pour refus de paiement de la redevance audiovisuelle. Il fut cependant acquitté. L’argument de Tony Rooke était que la BBC avait annoncé l’effondrement de la tour 7 du World Trade Center 20 minutes avant que celui-ci ne se produise. Le World Trade Center 7, ce gratte-ciel de 47 étages, n’ayant été frappé par aucun avion, personne ne pouvait prévoir son effondrement.

TOTAL ENERGY : énergie totale.

TRADING FLOOR : étage des transactions.

transpondeur : appareil qui émet un signal d’identification en réponse à un signal radar.

triangulation (téléphonie mobile) : calcul géométrique consistant à localiser la position d’un téléphone émettant un signal, en utilisant trois antennes réceptrices, puisqu’il émet dans un espace à trois dimensions (longueur, largeur, profondeur). La force du signal reçu par chaque antenne donne une approximation de la distance depuis laquelle ce téléphone émet son appel.

truss(es) : renfort(s), armature(s), treillis.

TRU TV : télévision par câble et satellite possédée par la division Turner Broadcasting System de Time Warner. Dans la partie 2 du film, TRU TV diffuse une émission intitulée Conspiracy Theory [Théorie du complot].

TWA FLIGHT 800 : vol 800 de la TWA.

UA 93 : avion du vol 93 de l’United Airlines, que la version officielle a désigné comme celui s’étant écrasé près de Shanksville, en Pennsylvanie, proche de l’État de New-York.

UA 175 : avion du vol 175 de l’United Airlines, que la version officielle a désigné comme celui ayant percuté la tour sud du World Trade Center.

UNKNOWN TARGET FROM WEST : cible inconnue venant de l’ouest.

VELOCITY : vélocité, vitesse.

VMO : Velocity Maximum Operating, vitesse maximale d’un avion en vol. Vitesse d’un avion en vol ne devant pas être dépassée, quel que soit le type de vol (montée, descente, croisière).

Webster Griffin Tarpley : historien, journaliste, conférencier, auteur du livre 9/11 Synthetic Terror: Made in USA – Myth of the 21st Century [11/9 La Terreur fabriquée : Made in USA – Le mythe du 21e siècle].

wingspan : envergure des ailes.

Witness : témoin.

WTC : World Trade Center (centre commercial mondial) de New-York, ensemble d’immeubles destinés aux affaires, situé dans le quartier de Manhattan.

Catégories
#Guerre de l'information

Aimer les peuples, aimer la Terre

Issu d’une famille d’immigrés et d’un mariage entre deux personnes de races et cultures différentes, je n’ai jamais eu de problème avec la mixité.

Aussi, ma croyance en la réincarnation fait que le corps, la race, les gènes, me paraissent illusoires.

Je crois, comme les bouddhistes, mais aussi les anciens chrétiens avant le deuxième concile de Constantinople, que j’ai vécu d’autres vies où j’ai été tour à tour noir, blanc, jaune, rouge… et que j’ai vécu au sein de nombreuses cultures et religions. Je n’ai pas de preuves, c’est juste une intuition.

Cette Terre, avec ses nombreuses races et cultures, est un joyau de diversités. Tout comme la faune et la flore de cette planète que la mondialisation commerciale détruit.

J’aime les gens de toute race, culture ou religion, quand ils sont honnêtes et bienveillants.

Par contre, faire disparaître cette diversité, en noyant toutes les cultures les unes dans les autres, à une échelle massive et accélérée, ce n’est pas de la tolérance, mais de la démence.

Ce qui se passe aujourd’hui dans le monde entier n’est pas une immigration naturelle, progressive, mais un exode généralisé qui, déguisé en fausse tolérance des cultures et de la diversités, détruit les cultures et la diversité.

Catégories
#Qonspiration

Médianipulation

(Cliquez sur l’image pour voir la vidéo)

Quand vous lisez un article dans un journal, écoutez les informations à la radio ou la télévision, ou que vous regardez une émission « informative », est-ce que vous demandez des preuves ?

Comment pouvez-vous être sûr que ces informations sont vraies ?

Qui finance la presse et les chaînes de télévision ?

Vous leur faites confiance ?

Catégories
#Qanon

Le Plan pour sauver le monde

(Cliquez sur l’image pour voir la vidéo)

Les choses ne sont pas ce qu’elles paraissent…

Ça vous surprend ?

Nous sommes des centaines de milliers à faire confiance au Plan pour sauver le monde.… demain, nous serons des millions.

Voulez-vous faire partie de ceux qui avaient compris avant les autres ?