Catégories
#Covillusion

L’inventeur de l’e-mail, biologiste multi-diplômé du MIT, explique le covid-19

(Cliquez sur l’image pour voir la vidéo)

En 1978, un adolescent de 14 ans, nommé V. A. Shiva Ayyadurai [Vellayappa Ayyadurai Shiva] développa un programme informatique qui reproduisait les caractéristiques d’interoffice, un système de courrier sur papier inter-organisationnel. Il baptisa son programme « EMAIL ». Shiva remplit une candidature pour protéger le copyright de son invention et en 1982, l’United States Copyright Office lui remit un Certificat de dépôt N°. TXu-111-775, pour le programme.

Premier Copyright US pour « EMAIL, programme informatique pour un Système de Courrier Électronique », publié au nom de V.A. Shiva Ayyadurai.

Comme requis par les Règlements du Copyright Office, il déposa des portions du code source original en même temps que le programme. Le mot « EMAIL », qu’il donna au programme, est inséré bien en évidence dans le code. Il reçut un second Certificat de Dépôt, N°. TXu-108-715, pour le « Manuel d’Utilisateur d’EMAIL », qu’il avait préparé pour accompagner le programme et qui enseignait aux usagers non avertis comment utiliser EMAIL.

Une controverse persiste, sur la parternité de cette invention… Fut-il le premier ? D’autres ont-ils déposé des brevets similaires ? En même temps, avant, après ?

Qu’importe, même s’il n’est pas le seul, il a bien inventé l’e-mail, certificats faisant foi.

Plus tard, ce petit génie a décroché bon nombre de diplômes au MIT, dont un en biologie systémique, une nouvelle discipline qui considère un organisme biologique comme un ensemble où les différents processus interagissent, plutôt que la vieille approche où l’on voit chaque discipline, biologie, biochimie, comme des entités indépendantes.

Notez que la démarche pharmaceutique, avec ses vaccins qui ciblent la biologie indépendamment de la biochimie (d’où la longue liste d’adjuvants toxiques), ou les médicaments qui ciblent la biochimie sans tenir compte de biologie, d’où les résultats au petit bonheur la chance suivant les patients, constitue la « vieille » approche.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s