Catégories
#Extermination

NASA NAZIE

Le programme génocidaire de la NASA

À la fin de la Deuxième Guerre mondiale, dans le cadre de l’Opération Paperclip (Opération Trombone), 1500 nazis allemands, scientifiques mais aussi officiers SS, furent transportés aux États-Unis pour incorporer diverses administrations comme la future CIA, mais aussi la NASA.

L’opération prit le nom de Paperclip, « trombone », car les dossiers des candidats étaient signalés par un trombone, ce qui indiquait qu’il fallait en retirer toute preuve de crimes de guerre.

Parmi eux, le nazi Wernher von Braun qui devint directeur du centre de vol spatial de la NASA, après avoir contribué à la fabrication des missiles V2 qui bombardèrent notamment le Royaume-Uni et la Belgique.

Catégories
#Extermination

Autopsie des v☠ccidés : ils sont caoutchoutés !

(Cliquez sur l’image pour voir la vidéo)

Plusieurs témoins du groupe Effets Indésirables ont rapporté que leurs tentatives pour obtenir une autopsie du corps de leur parent défunt était mission impossible.

Il est stupéfiant de voir que tant de médecins sont complices d’une omerta digne de la mafia.

Par chance, il existe une faille dans la chaîne professionnelle qui dispose des corps, après que les hôpitaux ont déclaré le décès : les employés des pompes funèbres.

Catégories
#Extermination

« Je crois en la science », dit l’adepte

(Cliquez sur l’image pour voir la vidéo)

On entend ou on lit souvent cette phrase paradoxale : « Je crois en la science ».

C’était l’argument de la mère de Maddie de Garay, médecin, pour justifier le fait d’avoir fait empoisonner sa fille de 12 ans, laquelle s’est retrouvée en fauteuil roulant, souffrant le martyr et nourrie par une sonde.

« Je crois en la science » est une assertion non scientifique.

Catégories
#Extermination

L’assassin habite au 666

(Cliquez sur l’image pour voir la vidéo)

Le graphène est une forme cristalline du carbone dont l’atome contient 6 protons, 6 neutrons et 6 électrons…

+ et – sont des charges électriques

Ce qui nous donne 666, le nombre de la Bête de l’Évènement, si chère à Macron.

Catégories
#Extermination

Am stram gram, pique et pique et c’est le drame

(Cliquez sur l’image pour voir la vidéo)

J’en ai fait l’expérience durant plus de 30 années de pratique où j’ai vu ce phénomène se produire et se reproduire, encore, encore et encore, avec la constance d’une loi universelle, invariable, qui n’admet aucune exception.

Si vous deviez ne retenir qu’une seule information sur les centaines d’articles et vidéos publiés sur ce blog, ce devrait être celle-ci…

La principale cause des maladies, de TOUTES les maladies, ce sont les questions auxquelles de fausses réponses ont été apportées, ou des questions pour lesquelles aucune réponse n’a été donnée.

L’expliquer en détail nécessiterait un ouvrage de 600 pages, mais je peux en résumer les principes fondamentaux.

L’assemblage corps-esprit, cette machine complexe, comprend une part informatique et cybernétique, c’est-à-dire qui met en jeu des systèmes de communication. Dans ces systèmes, les impulsions bioélectriques (influx nerveux) commandent aux muscles et aux organes en fonction des informations (données) reçues par les capteurs sensoriels, lesquels sont ensuite traités par le processeur (conscience).

Traduction simplifiée : le psychologique (la partie « informatique », qui gère l’information) interagit fortement avec le physique. En fait, il commande au physique.

Exemple : si on vous communique une information inquiétante, les battements de votre cœur vont s’accélérer, les glandes vont secréter de l’adrénaline… Si on vous décrit un plat savoureux que vous aimez, vous saliverez, quand bien même aucun aliment ni odeur ne sont présents.

Les informations ou désordres informationnels générateurs de maladie, souvent subtils, ont à voir avec des sujets qui touchent la personne, sa personnalité, ses émotions, son sentiment de valeur personnelle ou son absence, sa confiance en soi ou son manque…

Dans le cas d’une pathologie temporaire, il peut être facile de retrouver le bug informationnel générateur de stress et de le corriger.

Lorsqu’on a affaire à une maladie chronique ou cyclique, c’est plus compliqué, car il y a une accumulation du désordre informationnel. Davantage de fausses réponses, points de vue erronés, en génèrent d’autres qui en causent d’autres à leur tour, à la façon d’un virus informatique qui provoquera plus de dégâts dans le système d’exploitation proportionnellement à la durée de temps où il n’a pas été décelé ni réparé.

Plus le temps a passé, plus la pathologie est constituée de couches multiples enchevêtrées.

J’ai aussi observé ce phénomène en communiquant avec des victimes d’effets secondaires, ces « maladies » causées par ce « vaccin ».

Tandis que je leur suggérais les solutions préconisées par des médecins ou naturopathes, glutathion, chélateurs pour éliminer les métaux lourds et le graphène, CDS (dioxyde de chlore), minéraux, vitamines, etc., je me suis aperçu que ce n’était pas leur priorité.

Ce qui, au vu de l’état physique de certaines personnes, était plutôt étrange.

Leur attention était focalisée sur un besoin de répondre aux questions qu’elles se posaient, que ce soit pour elles-mêmes ou leurs proches.

Cela m’a fait comprendre que la première toxicité de ce vaccin, c’était le désordre de réactions, sensations, phénomènes somatiques aléatoires qui poussaient la personne à s’interroger sur leur cause sans trouver les vraies réponses, en accumulant des conclusions erronées qui en produisaient d’autres selon un phénomène de réaction en chaîne.

« Qu’est-ce qui m’arrive ? »

« Pourquoi ? »

« Est-ce que c’est ci, est-ce que c’est ça ou bien plutôt autre chose, à moins que ça soit cette pathologie latente que j’avais pourtant cru guérie… ? Etc., etc. »

Catégories
#Extermination

The Vaxxing Dead

The Walking Dead [La Mort En Marche] est cette série télévisée d’horreur qui a remporté un succès phénoménal.

Résumé : un virus transforme la majeure partie de l’humanité en zombies… une poignée de rescapés bad ass [durs à cuire] s’efforce de survivre dans un monde de cauchemar.

C’est avec une image de cette série que le 9 décembre 2021, poussé par une inspiration morbide, j’ai créé ce mème qui a beaucoup de succès sur Facebook…

Quand tu sors du Vaxibus après la 8e dose…
Alors, ça vax ?

Nous regardions cette série sur DVD avec un mélange de fascination et d’horreur, jusqu’à cette scène où l’un de nos personnages préférés s’est fait exploser le crâne avec un batte de baseball entortillée de fil de fer barbelé.

Nous avons revendu la série aussi sec, ce qui en dit long sur notre façon de gérer les agressions. Comme dirait Rick, le héros de la série : « Ils s’attaquent aux mauvaises personnes. »

Mais oublions la fiction pour revenir à la réalité…

Résumé : un groupe de milliardaires, persuadés que le réchauffement climatique et l’épuisement des ressources non renouvelables causeront la fin du monde d’ici peu, utilisent leur colossale fortune pour orchestrer une fausse pandémie qui pousse la moitié de l’humanité à se faire injecter un pseudo-vaccin, lequel provoque des mutations génétiques potentiellement mortelles.

Robert Wallace Malone est un biologiste moléculaire, épidémiologiste, spécialiste des maladies infectieuses, qui a découvert que l’ARN messager pouvait pénétrer les cellules humaines et leur faire produire des protéines. Cette découverte est à l’origine des vaccins à ARN.

Cette présentation n’est pas au début de l’article afin de déjouer la censure de Facebook.

Deux choses ont retenu mon attention, dans ce message vidéo du Docteur Malone :

Premièrement, il parle en tant que père et grand-père, il supplie les parents de ne pas permettre qu’on injecte ce poison aux enfants…

Mais qu’en est-il des adultes ?

Il ne se soucie pas de ces centaines de millions de gens dans le monde qui vont mourir ou être handicapés à vie ?

Ensuite, visionnez la vidéo sur un grand écran, comme nous venons de le faire, et observez très attentivement les papiers qu’il tient dans ses mains.

D’abord, nous nous sommes dit que c’était un mouvement normal dû au fait qu’il parle, mais à mesure que la vidéo avance, on remarque que le mouvement est constant, saccadé et parfois décalé par rapport à la voix…

Il tremble.

Catégories
#Extermination

Et alors, les enfants, il en tua sept d’un coup

(Cliquez sur l’image pour voir la vidéo)

Nous avions déjà constaté l’obsession meurtrière de Kill Bill Gates vis-à-vis de l’Afrique.

J’en veux pour preuve cet interview durant lequel un journaliste l’interroge sur les enfants africains qui meurent dans les mines d’extraction de métaux pour les téléphones Microsoft-Nokia… (Le philanthrope qui va vous vacciner… rassurés ?).

Pour toute réponse, le journaliste n’obtint qu’un sourire niais, quasi moqueur et un mensonge irresponsable, « Je ne suis plus un employé de Microsoft », alors qu’il est bien plus que cela, puisqu’il est actionnaire majoritaire au conseil d’administration de Microsoft.

L’archi-milliardaire qui a soudoyé l’OMS, afin qu’elle déclare la pandémie mondiale et mette l’économie de la planète sur pause, le lendemain de son versement de plusieurs millions de dollars, serait incapable d’empêcher des gosses de mourir dans les mines de métaux qui produisent les téléphones vendus par sa compagnie ? (Fox News dénonce Bill Gates, preuves à l’appui)

Autre preuve encore, de l’acharnement du richissime hypocrite sur l’Afrique, le texte Après le Pizzagate, le Billgate renvoyait à cet autre article Révolution agricole : « La Fondation Gates mène l’Afrique à l’échec ». Appauvrissement des terres agricoles, augmentation de la famine de 31 % !

Merci qui ?

Cette obsession à détruire l’Afrique, sous couverture de philanthropie, était confirmée par un article de Charlie Hebdo (Bill n’est pas Charlie, mais charlot).

Par ailleurs, rappelons que Gates était partenaire de Monsanto pour la production et vente de cannabis « thérapeutique », lequel Monsanto a été racheté par le géant pharmaceutique et agrochimique allemand Bayer. Big Pharma et Bill Pharma, un cocktail redoutable : « Nous afons les moyens de fous fakeciner ! »

Ce même généreux bienfaiteur, lors d’une conférence TED, expliquait comment on pouvait réduire la population mondiale et enrayer le réchauffement climatique, avec un vaccin (Coronapuzzle). Ah, bah, ça, alors, quelle coïncidence !

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est 5c935-bill-gates-vaccines.webp

C’est à ses actes qu’on juge un individu, pas d’après la propagande mensongère des médias qu’il finance.

Enfin, cerise sur le gâteau empoisonné, n’oublions pas que pour Bill Gates, comme pour beaucoup d’élites, il est hors de question de faire vacciner ses enfants…

En résumé : le vaccin, comme le masque, c’est pour les gueux…

Je me demande combien de dizaines de millions de morts il va falloir, enfants inclus, avant que tous ceux qui ont un QI d’huître noyée dans le citron cessent d’employer le mot « complotiste »…

Catégories
#Extermination

Apportez vos morts !

Je rajoute ce deuxième témoignage qui est presque un copier/coller du premier. J’ai caviardé ce profil facebook, faute de joindre la personne pour lui demander sa permission d’inclure sa publication dans l’article.

Et il y a 10 minutes, je suis tombé sur ce tweet

Cela fait près de neuf mois, depuis que j’ai publié l’article Le Grand Réveil… par la douleur, que j’ai ces visions…

Partout dans notre village, on entend des cris, des lamentations, des pleurs, des hurlements qui résonnent depuis les habitations alentour, comme au temps de la peste noire.

Sauf que cette fois-ci, ce n’est plus une épidémie, mais la vilaine potion qui accomplit son œuvre funeste.

Parfois, je me raisonnais, essayant de me persuader que mon imagination extrapolait à l’excès et qu’on n’en arriverait jamais là.

Par ailleurs, j’ai beaucoup discuté avec une infirmière qui s’étonnait que sur sa trentaine de patients réguliers, pourtant âgés et atteints de pathologies courantes (diabète, arthrose, tension), tous fakecinés deux doses, aucun n’avait d’effets secondaires depuis le début de cette généreuse distribution de venin.

Elle se demandait s’ils avaient tous eu droit au placebo. Un miracle !

Mais si c’était un miracle, il semblerait que depuis la troisième dose, Dieu ait renoncé à veiller sur leur santé.

L’hécatombe commence…

Entre ses patients et ses proches, cette infirmière a pu constater : un cancer généralisé foudroyant déclaré en 15 jours, un AVC, une maladie de Parkinson doublée d’un cancer du sein et du cerveau, des reins atteints qui ne fonctionnent plus qu’à 30 %, une inflammation du cervelet entraînant une sclérose en plaques en plus d’une masse suspecte au sein, une soudaine incontinence déclarée du jour au lendemain…

On retrouve tous ces effets indésirables, le mot est faible, sur la page Ils ont testé pour vous… le fakecin !

Depuis ces neufs mois passés, j’ai aussi cette certitude profonde que la potion de la mort qui tue, l’arme fatale des mondialistes eugénistes, est un boomerang qui va leur revenir en pleine face et précipiter leur chute.

Je verrais bien les Macron, Véran, Castex et quelques complices s’enfuir en Argentine ou autre pays n’ayant pas d’accord d’extradition avec la France.

À leur place, je commencerais à parcourir l’annuaire pour y trouver les meilleurs chirurgiens esthétiques. Une opération transgenre serait le parfait déguisement.

Je sais aussi, ne me demandez pas pourquoi, que la médecine allopathique et ses médecins vont disparaître.

Par quoi seront-ils remplacés ?

Catégories
#Extermination

Entreprise de ☠déshumanisation☠

(Cliquez sur l’image pour voir la vidéo)

Le mot shoah est un terme hébreu qu’on peut traduire par catastrophe.

Le PDG de Pfizer, Albert Bourla, a affirmé qu’Israël était le « laboratoire du monde ».

Il n’a pas précisé laboratoire de quoi.

Le dictionnaire nous dit qu’un laboratoire est un local équipé et aménagé pour faire des expériences, des recherches et des préparations d’ordre scientifique ou technique.

Je suppose que les pesticides ou les rodenticides comme la mort aux rats sont aussi préparés et testés en laboratoire.

Quoi ?! Mais c’est horrible, ce que vous dites, on ne parle pas de nuisibles, là, mais d’êtres humains !

Ce n’est pas l’avis de tout le monde, jetez un œil à l’article Covid-19 : l’écoterrorisme.

J’ai été choqué de voir que des abonnés d’une chaîne YouTube pensaient que ce serait une bonne chose que l’homme disparaisse, pour sauver la planète ! Que ça serait bien fait pour lui…

Par ailleurs, il n’y a jamais eu que deux catégories pour diviser la race humaine : les humains et les inhumains.

Les « élites » ne considèrent pas qu’ils appartiennent à l’espèce humaine.

La non-appartenance est la bretelle de sortie qui conduit à l’absence d’empathie.

La plupart des gens n’ont pas d’état d’âme quand ils mangent une côtelette d’agneau ou marchent dans des chaussures en peau d’animal.

Pourtant, ils sont horrifiés par le cannibalisme ou l’idée que les médecins nazis fabriquaient des abat-jours en peau humaine ou du savon avec de la graisse humaine.

Les élites d’aujourd’hui, comme ces 3000 hyper-riches d’Europe qui organisent le génocide actuel, sont comme vous lorsque vous mangez l’une de ces volailles élevées dans des « camps de concentration » et abattues en masse ou ces porcs qui hurlent quand on les égorge et qui finissent en tranches dans votre assiette… sauf que maintenant, l’animal à abattre, c’est vous.

À une exception près : pour les élites, vous n’êtes pas comestible, mais nuisible. Quoique… Quand ils commencent à mettre des extraits de fœtus avortés dans l’alimentation et les vaccins, je m’inquiète.

Ceux qui ne mangent pas de porc, mais acceptent de se faire injecter ces abominations, devraient penser à revoir l’ordre de leurs priorités. Bref…

Vous détruisez les ressources non renouvelables de leur planète, aux élites, donc s’ils devaient vous ranger dans une catégorie d’êtres vivants, vous seriez plutôt des cafards ou des rats.

Catégories
#Extermination

Le pourquoi de tous les pourquoi

(Cliquez sur l’image pour voir la vidéo en Haute Définition
ou sur ce lien pour la version plus légère)

Je n’oublierai jamais la réflexion mi-plaintive mi-indignée de cette victime dont je sauvegardais le témoignage malgré la censure du réseau que vous savez : « Je ne vois pas pourquoi on me voudrait du mal ! »

Il est très difficile, pour une personne bienveillante qui s’efforce de vivre au mieux sans nuire à son entourage, de concevoir qu’il existe des individus animés d’intentions mauvaises, destructrices.

Et quand ces gens mal intentionnés cachent leurs réels sentiments vis-à-vis des autres – bien obligés dans notre société Bisounours – cela devient carrément mission impossible.

Nous commettons tous cette erreur, à certains moments de notre vie : juger les autres selon nos propres critères.

Sur des questions cruciales comme la santé ou la liberté, cette erreur peut s’avérer fatale.

Ce film documentaire de 2009, diffusé sur Planète+ No Limit, contient tellement de vérités explosives qu’on se demande comment il a pu passer à travers les mailles de la censure.

La réponse se trouve peut-être dans cette étiquette discriminatoire de « complotiste », tartinée tout au long du documentaire, qui présente chaque enquêteur du film.

À moins que cela n’explique pourquoi Planète+ No Limit a par la suite été avalée par la chaîne américaine A&E [Aventure & Experience], pour devenir Planète+ A&E.

Une chose est sûre, faire partie d’un troupeau sur lequel on pratique un abattage parce qu’il est en surnombre, c’est une aventure et une sacrée expérience.

Catégories
#Extermination

Vax, ça passe ou ça casse

Ce n’est pas une surprise pour les habitués du blog…

La page Ils ont testé pour vous, le fakecin ! totalise 2598 témoignages de morts et lésions, rien que pour la France et seulement les victimes qui sont à l’aise avec un ordinateur, ont un compte Facebook, ont l’énergie de témoigner et ne sont pas complètement hypnotisés par la propagande mensongère.

Soit une personne sur 10, 20, 50 ?

Regardez le pourcentage de gens qui ont remis leur masque depuis que les laveurs de cerveau en ont remis une couche avec ce nouveau variant, omicron.

Comme je disais sur la page Quoi d’neuf, doQteur ? omicron est l’anagramme de moronic, mot anglais qui veut dire « crétin », « débile ». Si bien que des internautes ont cru que les fabricants de fakecins avaient choisi cette appellation exprès, par pur cynisme.

On vous l’avait pourtant prédit, qu’ils feraient toutes les lettres de l’alphabet grec…

La page Le Grand Réveil… par la douleur – génocide en cours répertorie aussi des milliers de cas de la base de données Eudravigilance, en date du 19 juin 2021.

6 mois et demi plus tard, alors que la campagne de fakecination bat son plein, comparez les chiffres…

À l’époque, il n’y avait que 7 420 morts et 560 256 lésions suite au fakecin.

Vous pouvez aisément accéder à ces deux pages de témoignages via le Menu, en cliquant sur faites un geste pour la planète, faites-vous vaQcider.

Partagez !

Si les criminels de Facebook censurent votre post, partagez juste l’image qui devrait passer sous le radar.

Mise à jour 1 décembre 2021

On vient de m’informer que la base Eudravigilance était fermée pour l’Europe.

Catégories
#Extermination

Tenez bon – D’abord ne pas nuire

TENEZ BON – D’abord ne pas nuire

(Cliquez sur l’image pour voir la vidéo)

J’ai traduit le titre en français, à l’attention des non-anglophones.

J’ai choisi cette traduction particulière, mais l’expression est ambigüe, ce pourrait être « Attendez » ou « Attente », surtout que le trait d’union suggère qu’il s’agit d’un nom, plutôt qu’un verbe.

Primum non nocere, tout le monde connaît désormais cette expression.

Mais aussi, altérer et maquiller les mots est devenue une pratique obligée sur ces réseaux censurés, car je ne me fais pas d’illusion quant au fait que certains collabos zélés de Facebook et YouTube vont se jeter sur ce nouveau bout de liberté d’expression pour le piétiner et tenter de le faire disparaître, en prétendant que cela viole je ne sais quelles conditions générales, un règlement arbitraire qui n’est qu’un faux prétexte pour museler la vérité qui n’arrive pas à se frayer un chemin dans leur esprit étroit.

Comme si on pouvait dissimuler la mort quand elle s’abat sur le monde et qu’elle décime par centaines de milliers, par millions…

Sur cette page de recensement de ceux qui souffrent ou disparaissent dans le silence assourdissant des médias et politiques assassins, Ils ont testé pour vous, le fakecin, le nombre de témoignages continue de grossir chaque jour…

Ça, c’est le compteur, à la date du 25 novembre, depuis août 2021.

J’ai lu chacun d’entre eux, constitué un glossaire complet de la longue liste de maux que cette potion infernale provoque et je peux vous garantir que les thromboses, AVC, myocardites, péricardites, embolies, pancréatites, les plus fréquents avec le décès, ne sont qu’une petite partie de la multitude de dégradations physiques qui surviennent dans le sillage de ce crime déguisé en remède.

La nouvelle tendance, ce sont les cancers fulgurants. J’ai d’ailleurs commencé de rédiger un article sur le sujet. La « longue maladie » est devenue un sprinter, grâce à l’ARNm.

Maintenant, pour chaque témoignage que j’enregistre dans les PDF, j’envoie un conseil sur les antidotes, un message de réconfort. C’est comme passer la serpillère dans la cale d’un bateau qui coule.

Nous irons chercher tous les responsables, nous les traquerons, oui, même toi qui te crois en sécurité derrière ton ordinateur et qui va probablement supprimer ce post sur ma page Facebook, parce que tu n’as pas le courage de faire ce qu’au fond de toi, si tu n’es pas complètement dément, tu sais ce qui est juste… aider à dénoncer des crimes auxquels tu assistes jour après jour sans rien dire, sans rien faire, lâche que tu es.

Dernièrement, ma publication de cette admirable professeure d’éthique, de l’université d’Ontario, au Canada, a été supprimée deux fois !

Tous ceux qui se sont fait les complices de ces crimes, parce qu’ils suivaient les ordres, iront devant les tribunaux qui ne manqueront pas de fleurir, à la fin de cette histoire, où qu’ils soient, dans quelque pays que ce soit.

D’un point de vue juridique, c’est une complicité de meurtre.

Je vois ça d’ici, des années et des années de procès médiatisés par les nouveaux journalistes intègres qui auront remplacé les corrompus actuels.

Le Jugement Dernier… ici, sur terre, en direct live.

Catégories
#Extermination

Complotisme, maladie honteuse, mais pas mortelle

Mémorial de la rafle du Vélodrome d’Hiver, souvent appelée « rafle du Vél d’Hiv », la plus grande arrestation de Juifs réalisée en France pendant la Seconde Guerre mondiale. Entre les 16 et 17 juillet 1942, plus de 13 000 personnes, dont près d’un tiers d’enfants, sont arrêtées avant d’être détenues au vélodrome d’hiver (mais aussi dans d’autres camps), dans des conditions d’hygiène déplorables et presque sans eau ni nourriture pendant cinq jours. Ils sont ensuite envoyés par trains de la mort vers le camp d’extermination d’Auschwitz. Moins d’une centaine d’adultes en reviendront (et aucun enfant).

Ceux qui s’insurgent contre ce parallèle entre la dictature sanitaire actuelle et cet évènement d’il y a 80 ans, le trouvant déplacé, honteux, etc., devraient regarder ces deux témoignages de survivantes de l’holocauste. Elles ne trouvent pas du tout que ce parallèle soit déplacé.

Pourquoi le nazisme d’aujourd’hui est pire

Douche ou vaccin, le même refrain : c’est pour votre bien

Comme l’explique Kevin Shipp, ex-agent de la CIA, dans le documentaire TIRÉ DES TÉNÈBRES – Partie II, à – 13:58 :

« … le fait d’étiqueter les gens complotistes fut inventé par la CIA pour détourner l’attention de l’assassinat de JFK. Ils inventèrent ce mot comme moyen d’empêcher tout examen ou discréditer toute remise en question de ce qu’ils faisaient. Donc ils ont mis en route toute cette histoire. »

Lors d’un échange avec une victime d’effets indésirables, alors que je lui relayais les propos du Professeur Alexandra Henrion-Caude disant que lorsqu’un nouveau médicament était mis sur le marché, en vertu du principe de précaution, le délai de pharmacovigilance pour les effets secondaires était à l’origine de 3 ans…

Cette personne m’a répondu : « Je ne suis ni complotiste et j’ai plutôt confiance en la science. » [sic]

Je lui ai alors demandé si elle connaissait l’origine de ce mot : « complotiste ».

Elle n’a pas répondu. J’en déduis que ça ne l’intéressait pas de connaître la signification d’un mot qu’elle doit employer souvent, car sa réponse était automatique et hors de propos avec notre échange.

« Germaine, as-tu pensé à lire la notice sur les effets secondaires de ce médicament que tu viens d’avaler ?

— Nan ! Je ne suis ni complotiste et j’ai plutôt confiance en la science.

— D’accord, Germaine… préviens-moi quand il faudra appeler le 15… en espérant que tu fasses confiance à l’annuaire téléphonique. »

La linguistique aussi, c’est une science. L’étymologie, qui est une branche de cette science, présuppose que pour connaître le sens complet d’un terme et ses subtilités, il est essentiel de connaître son origine.

Le mot étymologie vient d’une racine grecque, etumos, qui signifie « vrai ». L’étymologie d’un mot est donc son vrai sens, toutes les acceptions [sens acceptés] ultérieures étant des écarts de langage qui ont été acceptés à force d’usage impropre.

Mon dictionnaire n’a pas mis d’antonyme [sens contraire] au mot complotiste, mais j’imagine qu’il pourrait, dans le futur, lui opposer : naïf, crédule, borné, sectaire, étroit d’esprit, qui a des œillères…

Un ami me racontait l’anecdote sinistre, mais authentique, d’un « lanceur d’alerte » qui, durant la Seconde Guerre mondiale, tentait de prévenir les gens d’un village sur la menace de déportation vers les camps de concentration.

Les villageois s’étaient moqués de lui… tandis que les nazis effectuaient une rafle dans le village d’à côté.

Catégories
#Extermination

Dans les coulisses d'un abattoir médical

Le témoin de cette scène ahurissante m’ayant autorisé à publier son récit pourvu que son anonymat soit respecté, j’ai caviardé son profil Facebook.

Je réécris son témoignage en citation pour y insérer des liens explicatifs de termes médicaux et faire une mise en forme.

« Bonjour à tous, dans le groupe depuis ses tout débuts !
Je n’étais là qu’en tant que témoin, mais à mon tour de témoigner :

Il y a 8 jours, j’étais aux urgences.
(Thrombus [caillot de sang] de 9 mm dans la jugulaire droite –> ce n’est pas à cause du vaccin, puisque je refuserai jusqu’à ma mort ces injections tueuses, c’est une complication du port-a-cath que j’ai d’implanté).

Au bout de plusieurs heures, on me sort de mon box pour y (faire) rentrer un homme de 40 ans. Je suis exactement à un 1,20 m du box, séparée par un rideau, donc j’entends parfaitement l’interrogatoire de l’urgentiste.

Le monsieur décrivait des symptômes de crise cardiaque imminente. Pas fumeur, pas d’antécédents, excellente santé et sportif +++.
L’urgentiste a eu juste le temps de lui demander : « Vacciné Covid récemment ? » …  et le patient de répondre : « Oui, j’ai eu ma seconde dose il y a 2 jours… »
Biiiiiiiiiiiiiiip ! (son cœur a lâché)
Pour ceux qui s’inquiètent de savoir s’il a survécu, ils l’ont récupéré, merci Seigneur… mais s’il ne s’était pas rendu à temps aux urgences ?! 😌

Deuxième témoignage :
Alors que j’attendais toujours aux urgences en dehors du box, j’ai pu observer – ils étaient dans un carré de verre – les urgentistes, après cette crise cardiaque post-vax.

Ils étaient penauds, vraisemblablement totalement habitués à en voir, et résignés. 😱😱😱

Je les regardais avec des yeux ahuris et dégoûtée, j’avais envie de leur crier dessus, de leur demander pourquoi ils acceptaient l’inacceptable (j’ai dû aller aux WC pour me retenir). Bref…

De retour à mon poste d’observation (on n’a que cela à faire lorsque l’on patiente de longues heures aux urgences), j’entends la conversation suivante, entre 2 urgentistes :

Urgentiste 1 : « Le cou (ils parlaient de moi, puisque depuis le début, je les entendais me désigner par « le cou » –> endroit où mon thrombus se situe), elle doit être le seul thrombus NATUREL que l’on ait vue depuis… *inaudible*. »
(En référence à tous les thrombus acquis post-vaccinalement et responsables de centaines de milliers de décès.)

Urgentiste 2 : « Ha ! ha ! ha ! » 😲😲😲😱😤🤯

Non seulement les docteurs savent, mais (ceux-ci, du moins) ils s’en amusent !!! 😡😡😡🤮🤮🤮

Rabelais avait écrit : « Science sans conscience n’est que ruine de l’âme. »

Il aurait pu ajouter : « … et du corps. »

Rappelons que ce poison n’est PAS un « vaccin », pas même une expérimentation génétique sur des cobayes humains non informés et, pour beaucoup, non consentants. Ce qui constitue le pire viol qui soit.

C’est une arme biologique, inoculée de façon insidieuse à un pourcentage graduel de la population afin de ne pas l’alerter.

Depuis quelques temps, je me focalise sur ce thème… non pas parce que je n’ai aucun autre sujet à traiter dans ce blog, mais parce que c’est aussi notre meilleure arme.

Je le fais par calcul stratégique. Je suis et resterai un soldat numérique [digital soldier] quoi qu’il advienne, aussi longtemps que cette guerre pour la libération de la Terre se poursuivra.

Actuellement, les 2300 témoignages collectés sur le groupe Recensement Effets Indésirables montrent une seconde vague d’effets secondaires : les cancers fulgurants.

Le cancer, dont nous avions toujours entendu parler comme d’une « longue maladie », est en train de commettre des excès de vitesse.

Ce n’est pas surprenant, puisque cette « thérapie » anéantit les lymphocytes T qui constituent une ligne de défense majeure contre les cellules malignes.

Les cancers, leucémies et effondrements immunitaires sont souvent les conséquences de la pollution radioactive. Un phénomène connu de tous ceux, physiciens ou militaires, qui ont une formation en physique nucléaire (voir PHARMARKETING).

L’organisme humain est une merveilleuse machine qui possède la capacité de s’autoréparer, même en cas de dégâts extrêmes, pour autant qu’on lui fasse confiance et qu’on ne s’acharne pas à entraver ou bouleverser ses fonctions naturelles.

Catégories
#Extermination

Je ne suis pas un cochon d'Inde, je suis un cobaye LIBRE !

(Cliquez sur l’image pour voir le clip)

La série télévisée de 1967, Le Prisonnier, raconte l’histoire d’un agent secret qui démissionne de l’agence qui l’emploie, avant d’être kidnappé puis enfermé au Village, une prison semblable à la cité fictive de Seahaven dans le Truman Show.

Les héros de ces aventures, Numéro 6 et Truman Burbank, sont tous deux manipulés, prisonniers et soumis à une expérience.

Le poster original de la série affichait le héros en train de faire ce signe, l’œil d’Horus, tandis que le choix de Numéro 6 nous renvoie au 666, le nombre de la Bête. Certaines affiches de la série comportent la devise Be seing you : Je vous vois. Croyez-vous aux coïncidences ?

Pour plus de détails sur ce symbole, l’œil d’Horus, consultez le fichier SSORCELLERIE.

En parlant d’expérience, le cobaye, ou cochon d’Inde, est ce gentil petit animal utilisé pour les expérimentations de laboratoire.

La nom MODeRNA est l’assemblage des termes anglais MODIFY [MODIFIER] et RNA [ARN].

Les cellules utilisent l’ARN ou acide ribonucléique comme support des gènes pour synthétiser les protéines dont elles ont besoin. L’ARN peut remplir d’autres fonctions comme intervenir dans des réactions chimiques du métabolisme [échanges] cellulaire.

Les gens auxquels on a inoculé l’ARNm ou ARN messager sont soumises à une altération de leur patrimoine génétique et deviennent donc des OGMs, des organismes génétiquement modifiés.

Sachant que Moderna est propriétaire des brevets de cette expérimentation génétique, je vous laisse envisager les implications juridiques à long terme dans une société où les droits de l’homme reculent sans cesse devant les impératifs de la science.

Je dis « droits de l’homme », mais d’un point de vue légal, peut-on encore considérer comme humain celui ou celle dont les codes génétiques ont été partiellement réécrits ?

L’avocat des inoculés pourra plaider « au moment de l’injection, mon client ignorait que… »

La partie adverse pourra toujours lui rétorquer : nul n’est censé ignorer la loi.

Et qu’en est-il des « vaccins » Pfizer, ARCoV (Made in China) et autres remèdes miracles du docteur Frankenstein ?

Apparemment, ces laboratoires n’ont pas été assez stupides pour intégrer dans leur marque la fonction première de leurs injections : la mutation génétique.

Une précision, le Johnson & Johnson et l’AstraZeneca ne sont pas basés sur l’ARN messager, mais sur l’inoculation d’un adénovirus transformé auquel on a ajouté des instructions génétiques d’une partie du virus responsable de la « covid-19 ».

On est toujours dans la modification génétique, mais ces produits ne sont pas des « vaccins ». Un vaccin n’étant que l’injection d’un virus affaibli pour stimuler le système immunitaire, PAS UN VIRUS TRANSFORMÉ GÉNÉTIQUEMENT pour acquérir un gain de fonction.

Cela signifie que ces virus ont été manipulés génétiquement pour acquérir de nouvelles capacités (gains de fonction), ils peuvent enseigner aux cellules à produire les si bien nommées protéines de pointe qui s’intégrent à la paroi des vaisseaux, y causant des lésions susceptibles de déclencher des coagulations intempestives. Caillots, thromboses, phlébites, embolies, AVC, inflammations, lésions des nerfs, épuisement dû au manque de fluidité sanguine…

Par conséquent, les termes et expressions « vaccin », « vacciné », « non-vacciné, « vacciné et non-vacciné » sont un abus de langage, scientifiquement erroné… de la désinformation, appelée plus familièrement fake news.

Enfin, je voudrais remercier sincèrement, sans ironie aucune, les victimes passées, présentes ou futures de cette expérimentation génétique, car c’est grâce à leur sacrifice que le scandale du siècle va pouvoir éclater, donnant lieu à un procès international à côté duquel le tribunal de Nuremberg n’aura été qu’une timide répétition.

Catégories
#Extermination

Je sauve des vies, je dis "D-dimères"

(Cliquez sur l’image pour voir la vidéo)

Qu’on cède à la propagande et aux pressions ou non, on est tous dans le même bateau, ce Radeau de la Méduse pris de folie, glissant sur un océan de doutes et de mensonges.

Pour garder le cap au milieu des informations contradictoires et des promesses trahies, il est nécessaire de s’appuyer sur des certitudes.

Concernant l’expérimentation génique (qui se rapporte aux gènes, à l’hérédité) en cours qui, rappelons-le, n’est  PAS un « vaccin », il est vital d’informer les victimes de la façon la plus simple et la plus claire possible.

Deux articles sont des bases de données de témoignages de victimes ou de leurs proches constamment mises à jour

Entre ILS ONT TESTÉ POUR VOUS, LE FAKECIN ! et GÉNOCIDE EN COURS, j’ai bien dû lire et recenser près de 3000 témoignages écrits ou vidéo.

La répétition des effets similaires ou identiques dessine un schéma récurrent : coagulations, inflammations et cancers fulgurants.

Les personnes ayant reçu l’injection et qui ont le moindre effet secondaire devraient EXIGER de leur médecin qu’il préconise une analyse des D-dimères et CRP.

Si vous lisez les témoignages dans ILS ONT TESTÉ POUR VOUS, LE FAKECIN ! vous constaterez que beaucoup de médecins ayant incité leur patient à recevoir l’injection refusent, éludent le sujet ou tentent de les persuader de ne pas procéder à ces analyses.

Dans ce cas, il faut trouver un autre médecin, honnête et consciencieux. 

Glossaire

Les D-dimères sont un produit résultant de la dégradation du sang coagulé.

 La CRP, Protéine C Réactive est un indice du taux d’inflammation (irritation) des tissus.

Une thrombose est un caillot de sang coagulé, il peut être important ou microscopique, sachant que des micro-caillots peuvent voyager dans le système sanguin pour aller se coaguler à d’autres micro-caillots pour en former de plus gros.

Une phlébite est un caillot sanguin localisé dans le système veineux profond (non superficiel) des membres inférieurs. Si le caillot se détache et vient se loger dans une artère pulmonaire, on obtient alors une embolie pulmonaire, du grec embolē qui signifie insertion.

La pneumonie est une inflammation (irritation) des poumons affectant les alvéoles, accompagnée de toux grasse ou sèche, douleurs poitrinaires, fièvre et difficultés respiratoires.

Le rhumatisme est une affection des articulations et tissus conjonctifs.

L’endothélium vasculaire est la paroi interne des vaisseaux sanguins.

Catégories
#Extermination

Combien de temps les "vaccinés" doivent-ils vivre après avoir été inoculés ?

Vous pouvez lire cet article en cliquant sur l’image ou ce lien : Magnetgate – Graphène : Combien de temps les « vaccinés » peuvent-ils vivre après avoir été inoculés ? Vous pouvez aussi télécharger l’article en PDF à ce lien, s’il venait à disparaître.

La source anglaise de cet article (Combien de temps les vaccinés doivent-ils vivre ?) contient cette mise en garde qui est absente de l’article français : Avertissement – Je ne sais pas si c’est vrai, mais dans le passé, Steven Fishman a fourni des informations d’initié crédibles.

La suppression de cet avertissement et l’altération du titre originel pour « charger la mule » n’est pas un bon indicateur de fiabilité d’information.

Quant à l’auteur source de cet article américain, Steven Fishman, je n’ai pas réussi à trouver d’autres articles qu’il aurait écrits…

S’agit-il de ce même Steven Fishman, ex-membre de la Church of Scientology, qui a fini en procès avec cette « église », avant d’être lui-même condamné à 21 ans de prison pour escroquerie, blanchiment d’argent, faux et usage de faux ?

P’têt ben qu’oui, p’têt ben qu’non, mais plus le temps passe et plus je deviens méfiant avec les sources.

Quoi qu’il en soit, la seule information que je trouve 100 % fiable, ici, c’est la question elle-même : Combien de temps les « vaccinés » doivent-ils vivre après avoir été inoculés ?

Après le tsunami de « vaccinations », suite à l’appel du 12 juillet 2021 de Macrothschild contraignant des dizaines de professions à l’injection « expérimentale », il y a eu une flambée d’effets indésirables et décès rapides.

On peut voir le pic statistique de cette première vague dans les 2050 témoignages de Ils ont testé pour vous, le fakecin !

Par contre, les effets à plus long terme comme les cancers foudroyants ne seront pas rapportés, car les médecins et injectés, qui niaient déjà tout lien de cause à effet lorsque les pathologies ou morts survenaient dans les jours ou semaines suivantes, seront encore plus persuadés qu’il s’agit de « coïncidences ».

Sans compter que la proportion d’effets indésirables et décès déclarés, par rapport au nombre réel de victimes, est de l’ordre de 1/41 : Steve Kirsch estime que les effets secondaires de la vaccination sont sous-déclarés d’un facteur 41 (France-Soir).

Rien ne résume mieux notre situation que le titre de cet article posté le 12 mars 2021 : LE GRAND RÉVEIL… PAR LA DOULEUR où la liste de morts continue de s’allonger.

Je comprends la colère des éveillés face à l’apathie et la collaboration des endormis avec la dictature : l’humanité est comme une classe d’élèves à laquelle un professeur impitoyable infligerait une punition collective.

Les bons élèves, aussi injuste que cela puisse paraître, ont l’obligation de faire monter le niveau des autres avant que la punition soit levée. Ça s’appelle la responsabilité, un remède aux maux de l’humanité qui a, je vous le concède, un très mauvais goût.

La responsabilité est difficile à comprendre, car elle est prise pour sa demi-sœur bâtarde, la culpabilité… à tort.

« Nous sommes responsables » ne veut pas dire « c’est de notre faute », mais plutôt que nous « répondons » des autres, c’est-à-dire que c’est à nous de le faire.

Pourquoi ce serait à nous de le faire, hein ! je vous le demande un peu ?

Vous voyez quelqu’un d’autre pour accomplir ce boulot ?

Vous pensiez vraiment que Le Grand Réveil, c’était seulement pour les autres ?

Il ne faut pas rêver, nous sommes tous plus ou moins endormis ou réveillés, car la nuit a été longue et le jour se lève à peine.