Catégories
#Collaboration

Indochine, putain de stade : 30 secondes de bruit et 3 heures de silence

Indochine au Stade de France, un pot-pourri de messages

Beaucoup se sont interrogés sur les messages du groupe Indochine, diffusés sur un panneau circulaire du Stade de France, comme cette citation d’Alexandre Soljenitsyne, modifiée pour cibler Poutine.

« Nous savons qu’ils mentent, ils savent que nous savons qu’ils mentent, nous savons qu’ils savent que nous savons qu’ils mentent, et ils continuent à nous mentir. »

Catégories
#Collaboration

Collaboration, mode d’emploi

(Cliquez sur l’image pour voir la vidéo)

Voici une séquence du film I… comme Icare, d’Henri Verneuil, qui met en scène Yves Montand (procureur Volney) et Roger Planchon (professeur Nagarra).

Cette explication brillante n’est pas sans évoquer la situation actuelle où nous avons une cohorte de responsables qui exécutent leur tâche de petit tyran.

Responsable, le politicien qui vote les lois conduisant à un désastre sanitaire.

Responsable, le journaliste, présentateur ou « médecin » de plateau télé qui affirme que le produit est non seulement sans danger, mais nécessaire et, comble du cynisme, qu’il peut sauver des vies !

Responsable, le fact-checker [vérificateur de faits, en réalité, propagandiste payé], modérateur des réseaux « sociaux », censeur de la liberté d’expression, qui bloque la publication ou le compte d’un lanceur d’alerte s’efforçant désespérément de sauver des vies en faisant un travail bénévole de citoyen journaliste pour lequel il n’est ni formé ni payé.

Responsables, les CRS, policiers et gendarmes, BRAV, casseurs infiltrés dans les manifestations, qui commettent du vandalisme ou des violences malveillantes sur des citoyens manifestant simplement leur droit de vivre décemment et librement, sans excès ni abus.

Responsables, les députés qui votent des lois fascistes, dans un hémicycle d’Assemblée nationale ou Sénat souvent désert, ou qui se contentent d’être absents pour ne pas se dresser sur le chemin de la dictature en marche.

Responsables, tous ceux qui promeuvent, de quelque façon que ce soit, des poisons qui font actuellement des centaines de milliers de morts et encore plus d’handicapés ou malades sous traitement à vie.

Responsables, tous ceux qui s’en prennent aux résistants opposés à cette montée d’un néo-nazisme sournois, mais ô combien réel, en se moquant d’eux, les ridiculisant ou les appelant « complotistes ».

Responsables, les « médecins » qui ont signé des clauses de non-divulgation et d’exonération de responsabilité pour les laboratoires et membres du gouvernement, et qui pratiquent une omerta, une loi du silence digne de la mafia, et qui, lorsque les victimes d’effets désastreux viennent à eux pour de l’aide, les envoient promener, les culpabilisent en leur faisant croire que « tout ça c’est dans leur tête » ou les congédient avec une prescription absurde de Doliprane ou d’Aspirine, alors que ces malheureux sont atteints de graves troubles iatrogènes qui ne feront qu’empirer.

Responsables, tous responsables… et au regard de la quantité de désespoir, de souffrance et de morts causée par ces actes d’une irresponsabilité criminelle, COUPABLES.

Catégories
#Collaboration

La pire chose qu'on puisse faire, c'est de ne rien faire

Dans la nuit du 10 au 11 mai 2021, l’Assemblée Nationale mondialiste a voté pour le pass sanitaire l’ausweis après une séance nocturne de 3 heures avec une majorité de députés absents, comme en témoigne cette vidéo de Nicolas Dupont-Aignan : L’Assemblée vote le pass sanitaire et acte la discrimination sur la base de l’état de santé.

Et puis, cet après-midi, retournement de situation,  cette mesure a finalement été rejetée : Coup de théâtre, les députés votent contre le Pass Sanitaire.

Pour ceux de votre entourage qui ont besoin qu’on leur fasse un dessin, ce pass sanitaire, c’est Bienvenue dans le IIIe Reich.

La cause de ce revirement nous échappe. Ce pourrait être une stratégie poudre aux yeux pour faire croire à une illusion de démocratie, avant que cette violation de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme soit à nouveau adoptée avec quelques variations.

Ou alors, certains députés commencent à sentir le vent tourner depuis que des milliers de militaires ont fait entendre leur voix indignée.

Le journal VALEURS ACTUELLES a publié cet avertissement poli de l’armée française aux destructeurs de la France qui se font appeler « gouvernement », un terme qui relève de la publicité mensongère.

[exclusif] Signez la nouvelle tribune des militaires

Monsieur le Président de la République,

Mesdames et Messieurs les ministres, parlementaires, officiers généraux, en vos grades et qualités,

On ne chante plus le septième couplet de la Marseillaise, dit « couplet des enfants ». Il est pourtant riche d’enseignements. Laissons-lui le soin de nous les prodiguer :

« Nous entrerons dans la carrière quand nos aînés n’y seront plus. Nous y trouverons leur poussière, et la trace de leurs vertus. Bien moins jaloux de leur survivre que de partager leur cercueil, nous aurons le sublime orgueil de les venger ou de les suivre »

Nos aînés, ce sont des combattants qui ont mérité qu’on les respecte. Ce sont par exemple les vieux soldats dont vous avez piétiné l’honneur ces dernières semaines. Ce sont ces milliers de serviteurs de la France, signataires d’une tribune de simple bon sens, des soldats qui ont donné leurs plus belles années pour défendre notre liberté, obéissant à vos ordres, pour faire vos guerres ou mettre en œuvre vos restrictions budgétaires, que vous avez salis alors que le peuple de France les soutenait.

Ces gens qui ont lutté contre tous les ennemis de la France, vous les avez traités de factieux alors que leur seul tort est d’aimer leur pays et de pleurer sa visible déchéance.

Dans ces conditions, c’est à nous, qui sommes récemment entrés dans la carrière, d’entrer dans l’arène pour avoir simplement l’honneur d’y dire la vérité.

Nous sommes de ce que les journaux ont nommé « la génération du feu ». Hommes et femmes, militaires en activité, de toutes les armées et de tous les grades, de toutes les sensibilités, nous aimons notre pays. Ce sont nos seuls titres de gloire. Et si nous ne pouvons pas, réglementairement, nous exprimer à visage découvert, il nous est tout aussi impossible de nous taire.

Afghanistan, Mali, Centrafrique ou ailleurs, un certain nombre d’entre nous ont connu le feu ennemi. Certains y ont laissé des camarades. Ils ont offert leur peau pour détruire l’islamisme auquel vous faites des concessions sur notre sol.

Presque tous, nous avons connu l’opération Sentinelle. Nous y avons vu de nos yeux les banlieues abandonnées, les accommodements avec la délinquance. Nous avons subi les tentatives d’instrumentalisation de plusieurs communautés religieuses, pour qui la France ne signifie rien – rien qu’un objet de sarcasmes, de mépris voire de haine.

Nous avons défilé le 14 juillet. Et cette foule bienveillante et diverse, qui nous acclamait parce que nous en sommes l’émanation, on nous a demandé de nous en méfier pendant des mois, en nous interdisant de circuler en uniforme, en faisant de nous des victimes en puissance, sur un sol que nous sommes pourtant capables de défendre.

Oui, nos aînés ont raison sur le fond de leur texte, dans sa totalité. Nous voyons la violence dans nos villes et villages. Nous voyons le communautarisme s’installer dans l’espace public, dans le débat public. Nous voyons la haine de la France et de son histoire devenir la norme.

Ce n’est peut-être pas à des militaires de dire cela, arguerez-vous. Bien au contraire : parce que nous sommes apolitiques dans nos appréciations de situation, c’est un constat professionnel que nous livrons. Car cette déchéance, nous l’avons vue dans bien des pays en crise. Elle précède l’effondrement. Elle annonce le chaos et la violence, et contrairement à ce que vous affirmez ici où là, ce chaos et cette violence ne viendront pas d’un « pronunciamento militaire » mais d’une insurrection civile.

Pour ergoter sur la forme de la tribune de nos aînés au lieu de reconnaître l’évidence de leurs constats, il faut être bien lâche. Pour invoquer un devoir de réserve mal interprété dans le but de faire taire des citoyens français, il faut être bien fourbe. Pour encourager les cadres dirigeants de l’armée à prendre position et à s’exposer, avant de les sanctionner rageusement dès qu’ils écrivent autre chose que des récits de batailles, il faut être bien pervers.

Lâcheté, fourberie, perversion : telle n’est pas notre vision de la hiérarchie. L’armée est au contraire, par excellence, le lieu où l’on se parle vrai parce que l’on engage sa vie. C’est cette confiance en l’institution militaire que nous appelons de nos vœux.

Oui, si une guerre civile éclate, l’armée maintiendra l’ordre sur son propre sol, parce qu’on le lui demandera. C’est même la définition de la guerre civile. Personne ne peut vouloir une situation aussi terrible, nos aînés pas plus que nous, mais oui, de nouveau, la guerre civile couve en France et vous le savez parfaitement.

Le cri d’alarme de nos Anciens renvoie enfin à de plus lointains échos. Nos aînés, ce sont les résistants de 1940, que, bien souvent, des gens comme vous traitaient de factieux, et qui ont continué le combat pendant que les légalistes, transis de peur, misaient déjà sur les concessions avec le mal pour limiter les dégâts ; ce sont les poilus de 14, qui mouraient pour quelques mètres de terre, alors que vous abandonnez, sans réagir, des quartiers entiers de notre pays à la loi du plus fort ; ce sont tous les morts, célèbres ou anonymes, tombés au front ou après une vie de service.

Tous nos aînés, ceux qui ont fait de notre pays ce qu’il est, qui ont dessiné son territoire, défendu sa culture, donné ou reçu des ordres dans sa langue, ont-ils combattu pour que vous laissiez la France devenir un État failli, qui remplace son impuissance régalienne de plus en plus patente par une tyrannie brutale contre ceux de ses serviteurs qui veulent encore l’avertir ?

Agissez, Mesdames et Messieurs. Il ne s’agit pas, cette fois, d’émotion sur commande, de formules toutes faites ou de médiatisation. Il ne s’agit pas de prolonger vos mandats ou d’en conquérir d’autres. Il s’agit de la survie de notre pays, de votre pays.

Dans l’ensemble, cette prise de position de nos soldats a été bien accueillie par les patriotes et soldats numériques, même si j’ai vu quelques commentaires chagrins de ceux qui ont été irrémédiablement infectés par des décennies d’intox gauchiste mondialiste Made in ChInA.

À l’heure où nous vivons sous l’oppression d’une dictature néo-nazie qui foule aux pieds les libertés démocratiques les plus fondamentales, tandis qu’un génocide est orchestré juste sous notre nez, faire la fine bouche à cause de divergences politiques est contre-productif.

L’ennemi de notre ennemi n’est peut-être pas forcément notre ami, mais il est certainement notre allié.

L’attitude de ces militaires est, quoi qu’en disent les gens trop politisés pour être éveillés, bien plus digne de respect que celle de la police dont on attend toujours, excuse my French, qu’elle se sorte les doigts du c…l !

Catégories
#Collaboration

C'était au temps où Bruxelles tapait…

(Cliquez sur l’image pour voir la vidéo)

Le 1er mai 2021, une manifestation pour la liberté a eu lieu au Bois de la Cambre, à Bruxelles.

Sous prétexte que cette manifestation (5000 personnes d’après un policier sur place) fut perturbée par une poignée de fauteurs de trouble, le bourgmestre socialiste de Bruxelles, Philippe Close, a envoyé un déploiement important de forces de l’ordre pour y exercer une répression brutale.

On se demande qui a infiltré ces provocateurs dans une manifestation pacifique, bon enfant et familiale, mais interdite par le bourgmestre… il faudrait interroger les Gilets Jaunes qui ont de l’expérience avec les briseurs de manifestations, casseurs et vandales habillés en civil, mais qui portent des rangers.

Mettriez-vous des chaussures pareilles pour marcher pendant des kilomètres ?

La justification du bourgmestre bruxellois pour cette répression ? D’après lui, cette « Boum 2 » était un repère de complotistes, fêtards et milieux d’extrême-droite.

Apparemment, pour ce politicien, le mot « boum » n’a pas la signification festive qu’on pourrait croire.

Maintenant, jetons un œil sur ces méchants fêtards complotistes d’extrême droite…

Qui de ces deux personnages, la femme ou l’homme, affiche une attitude menaçante ?

Ces enfants sont-ils fêtards, complotistes ou d’extrême-droite ?

Les forces en présence, de part et d’autre, vous semblent-elles équilibrées ?

Une petite fêtarde et sa maman complotiste d’extrême droite.

Comme dit dans la vidéo, il y avait aussi des personnes âgées, des enfants, des invalides…

Vous semble-t-il que ces manifestants, avec une rose blanche et un drapeau blanc sur lequel est écrit JUSTICE, ont « envie d’en découdre ? »

Invité par RTL-TVI, Philippe Close, le bourgmestre est revenu sur les évènements. Après avoir rapidement écarté la possibilité de fermer le Bois de la Cambre, au vu de son étendue, le socialiste a remercié les services de l’ordre et toutes les personnes qui ne se sont pas rendues à la manifestation. « Il y avait environ 700 personnes », a assuré Philippe Close. « C’était une boum qui avait décidé d’en découdre. La police est intervenue quand il y a eu des bagarres entre manifestants. La responsabilité d’un bourgmestre, c’est aussi de faire respecter l’ordre. »

On pourrait se demander pourquoi ces manifestants sont venus participer à ce rassemblement interdit… La réponse se trouve peut-être sur la banderole de cette mère soucieuse du bien-être de son enfant :

MAMAN, J’EN AI MARRE…
SEULE SOLUTION MANIF SAUVAGE

Suite à cette démonstration de brutalités policières, Philippe Close était très content de lui.

« On peut se féliciter parce que la plupart des manifestations se sont bien passées, il y a juste eu ce qui s’est passé au Bois de la Cambre. Beaucoup de personnes ont entendu notre appel de ne pas s’y rendre. On avait quelques centaines de personnes, beaucoup moins que pour la Boum 1. Malheureusement, ça a dégénéré à un moment donné et on a dû intervenir. Mais sur la dizaine d’évènements qui avaient lieu aujourd’hui, dans la grande majorité tout s’est bien passé », assure le socialiste.

Les manifestants qui ont assisté à la scène suivante ne sont pas de cet avis…

Alexandre Guazzo a partagé sa première publication (Twitter)
Il y a 4 heures
Bonjour, malheureusement pas d’image,
Nous nous sommes présentés devant la police les mains en l’air et avons demandé si on pouvait récupérer une veste importante perdue dans la fuite de leur charge
Réponse : coup de gaz à bout portant sur mon frère, il s’est retourné pour fuir et ils lui ont tapé dans les mollets
Avec en prime « t’es venu, t’assumes »
Si quelqu’un nous a filmés, je veux bien la vidéo svp
Il y a eu plusieurs témoins qui sont venus voir si mon frère allait bien par la suite et ont proposé de l’eau physio
(Je dis « mon frère », car j’ai bien compris que le lien familial est éphémère et que sa famille on se la construit)

Voici un autre témoignage de Kéanu Van den Bergh…

J’ai été arrêté alors que je tenais pacifiquement une bannière, jeté à terre, poussé dans un bus, puis enfermé dans une cellule sale où j’ai dû rester assis avec 20 autres personnes au milieu de la pisse et de la merde, car on ne nous a pas autorisés à aller aux toilettes. Est-ce même légal ? Je ne pouvais même pas appeler mon père pour dire que tout était okay. Laverie. À 12:00 on s’est tous arrêté là dans un bus et on nous a nourris au square Shuman et on nous a laissés là (durant le couvre-feu).

Les gens qu’on entasse comme du bétail en les laissant se faire dessus sans leur offrir une hygiène élémentaire, cela rappelle les pratiques nazies de la dernière guerre (voir Douche ou vaccin, le même refrain : c’est pour votre bien).

Ce n’est pas la première fois que la police belge se fait remarquer pour son tempérament violent et abusif.

Lorsqu’on fait le bilan du reportage vidéo ci-dessus et des images et récits qui suivent, il apparaît clairement que la police belge se livre à des débordements de violence gratuite et des actes malveillants sur sa population qui n’ont absolument rien de professionnel.

Comme disait un manifestant à un policier, au Bois de la Cambre : « Monsieur, monsieur… vous avez perdu votre dignité. »

Catégories
#Collaboration

Je sauve des vies, j'enlève mon masque

(Cliques sur l’image pour voir  la vidéo)

– Dictionnaire – 

RESPONSABILITÉ : (nom féminin) Capacité de prendre une décision sans être obligé d’en référer préalablement à une autorité supérieure.

Obéir bêtement à des directives sans les comprendre, simplement parce que, comme le hurlait une caissière de Naturalia sur un ton hystérique : « MACRON L’A DIT ! MACRON L’A DIT ! MACRON L’A DIT ! » C’est irresponsable.

Écouter la télé ou lire les médias et croire ce que disent ces « autorités » sans faire ses propres recherches en croisant les sources, en réfléchissant, en remettant en question ce qui est dit ou écrit dès lors que ces informations présentent des illogismes évidents, des incohérences absurdes… c’est irresponsable.

Traiter de « complotiste », sans connaître l’origine de ce mot qui fut inventé par la CIA, agence criminelle notoire, celui qui doute, réfléchit, se pose des questions, soumet des hypothèses, fait preuve de scepticisme, plutôt que d’accepter docilement la version officielle de gouvernements et médias qui ont montré maintes fois par le passé qu’ils étaient uniquement motivés par l’argent et le pouvoir… c’est irresponsable.

Se soumettre à des directives liberticides qui transgressent les droits constitutionnels pour lesquels nos ancêtres ont combattu et versé leur sang, par peur, par lâcheté, par paresse, par apathie… c’est irresponsable.

Pour toutes ces raisons, porter un masque quand on n’y est pas contraint par les mesures répressives ou, encore pire, le faire porter à des enfants, se passer les mains au gel corrosif et se faire vacciner ou faire vacciner ses proches avec une thérapie génique décriée par de nombreux médecins, généticiens, biologistes, en prétextant l’argument mensonger de se protéger et de protéger les autres, tout cela parce qu’on est resté des heures avachi devant un poste de télé sans même faire l’effort de réfléchir intelligemment, sans faire preuve de courage, d’indépendance, d’autodétermination, de responsabilité… c’est irresponsable.

Prétexter qu’on n’a ni le temps ni l’envie de faire des recherches ou de « se plonger dans tout ça », comme je l’ai entendu dire, afin d’aller au-delà de l’image fallacieuse qu’en donnent les médias, pour découvrir ce qui se passe réellement dans les hôpitaux ou dans les coulisses de cette « pandémie » qui détruit le monde sur le plan économique, social, culturel, humain, et ce depuis plus d’un an, à l’ère d’Internet ! C’est irresponsable.

Et sachant les conséquences catastrophiques de cette irresponsabilité sur nos vies, celles de nos proches et compatriotes qu’elle condamne à perdre leur travail, leur logement, ruiner leurs études, les faire sombrer dans la dépression ou les pousser au suicide, ruiner leur santé et les laisse mourir dans des hôpitaux artificiellement surchargés où les aînés isolés « pour leur bien » meurent de chagrin, tandis qu’on supprime des lits, des services et des crédits depuis des années, alors que le gouvernement, depuis 2020, a investi près de 400 millions d’euros pour financer la police et acheter des drones de surveillance… sachant tout cela, on peut dire que cette irresponsabilité est criminelle.

Catégories
#Collaboration

Jean-Marie Bigard : "Ceux qui ne sont pas des complotistes, pour moi, sont des collabos !"

Jean-Marie Bigard est l’un de ces artistes rarissimes qui défendent la liberté d’expression et, en fait, la Liberté tout court.

Un homme droit dans ses bottes, au discours lucide.

Ici, on le voit sur ce plateau télé, entouré de Bisounours affligés d’un déni pathologique.

Un lion face à une meute de roquets faux-jetons et de, n’ayons pas peur de le répéter, collabos conformistes au cerveau lavé par le discours médiatique officiel.

Jean-Marie Bigard, un complotiste face aux cons tout court.

Certains pourraient reprocher à cet humoriste la même chose qu’à ce blog, les tournures rhétoriques se substituant à un discours posé, l’apparence irrationnelle d’un coup de gueule, les jeux de mots superficiels plutôt que les phrases soi-disant profondes, mais hélàs ! derrière l’humour et la verve se cache une triste réalité que l’on découvre lorsqu’on fait des recherches approfondies, au lieu de se contenter de la superficialité mensongère, faussement rationnelle, des médias et des politiques vendus aux lobbies.

Ceux qui ne l’ont pas déjà fait, regardez les vidéos listées sur faites un geste pour la planète, faites-vous vaQcider, en portant une attention toute particulière à deux éléments essentiels dans tout raisonnement logique : les coïncidences et les incohérences.

À la lumière de vraies recherches sur la soi-disant pandémie, on s’aperçoit que l’humoriste Bigard possède, en plus de son humour particulier qui peut plaire ou non, suivant les goûts, une intelligence qui ne peut être qu’appréciée par toute personne qui en est elle-même dotée d’un minimum.


Jean-Marie Bigard Page officielle

Catégories
#Collaboration

Les artistes français sont-ils des collabos de la dictature ?

(Cliquez sur l’image pour voir la vidéo)

Après Sophie Marceau, Jean-Marie Bigard et un chanteur des Forbans qui avait diffusé une vidéo coup-de-gueule du fond de son garage, Francis Lalanne est l’un des très rares artistes à avoir le courage de parler au nom de la liberté.

Tous les autres hypocrites se sont enrichis honteusement en jouant les rebelles libertaires durant des décennies, alors qu’actuellement, tout ce qu’on entend de leur part, c’est un silence assourdissant.

Ce ne sont pas les propos de Francis Lalanne sur l’irresponsabilité du gouvernement pour « gérer la crise sanitaire » qui m’interpellent, étant donné que comme l’affirme le Docteur Roger Hodkinson, éminent virologue et pathologiste, cette histoire de pandémie est un canular (voir La grippe qui cause la fin du monde… peut s’arrêter demain).

Là n’est pas l’important, car même durant la grippe espagnole de 1918, aucun gouvernement n’avait utilisé ce qui était pourtant une vraie pandémie comme prétexte pour opprimer sa population, la priver de ses droits ou arrêter l’économie. Pourtant, selon différentes sources, cette grippe aurait fait entre 20 et 100 millions de morts dans le monde.

Quant au « coronavirus », alias « COVID-19′, il n’y a qu’à regarder Moins de morts en 2020 qu’en 2017… Alors, elle est où la pandémie ?! de l’OMS, auxquels on peut rajouter les « cas contact », « tests PCR », « malades asymptomatiques » et autres jargons ronflants et creux, les pots-de-vin aux services hospitaliers pour les décès étiquetés COVID-19 à tort, les politiques grassement payés par les labos, les médias payés par des lobbies, comme Le Monde financé par Bill Gates, ou l’AFP maintenue sous respirateur artificiel financier par le gouvernement. Bref…

Ce que je trouve choquant, c’est que les centaines d’artistes que j’ai dans ma discothèque ou DVDthèque, et que je n’arrive plus ni à écouter ni à regarder à l’écran, sont pour l’écrasante majorité des menteurs et les messages véhiculés par leurs œuvres, comme dit Mike Smith dans le film Tiré des ténèbres, de l’illusion.

Les chanteurs, par exemple. Pour un Francis Lalanne honnête, droit dans ses bottes, combien de Florent Pagny ? Lui qui a eu le culot de chanter Ma Liberté de Penser, tandis que c’est une autre artiste, Ingrid Courrèges, qui a utilisé cette chanson pour lancer un appel à la liberté : Sa liberté de soigner.

La prochaine fois que vous croiserez une célébrité, ne lui demandez pas un autographe, lancez-lui plutôt votre regard le plus méprisant.

Catégories
#Collaboration

La Résistance, d'hier et d'aujourd'hui

(Cliquez sur l’image pour voir la vidéo)

Écoutez ce témoignage de Stéphane Hessel, diplomate, résistant, écrivain et militant politique, un an avant sa mort en 2013.

Le Régime de Vichy, dirigé par le Maréchal Pétain, a duré de juillet 1940 jusqu’à la Libération, le 20 août 1944, quand les forces alliées pénétrèrent dans Paris.

Cet article de Wikipédia confirme les paroles de cet authentique résistant : Collaboration d’État, Collaboration économique, Collaboration policière, Collaboration militaire. La pratique de la collaboration des gouvernements de Vichy.

Quatre ans, pendant lesquelles la grande majorité des Français furent collaborationnistes, « collabos », voire pro-nazis.

Aujourd’hui encore, l’État français collabore avec les forces mondialistes, impérialistes, qui asservissent notre pays. La presse collabore, la police collabore, l’armée collabore, la population, à l’exception d’une petite minorité, collabore.

« Complotistes », partisans de Qanon, Gilets Jaunes et tous les rebelles au fascisme sanitaire, nous sommes la Résistance.

Nous sommes, comme le dit si bien Stéphane Hessel, le levain qui fait monter la pâte.

Catégories
#Collaboration

Collaborer ou résister, telle est la question

En Marche

Comme déjà dit dans Mais enfin ! qu’est-ce qui se passe ? nous vivons actuellement la Troisième Guerre mondiale.  Ça n’est pas évident parce que la guerre actuelle est un écho affaibli de la Seconde Guerre mondiale.

De la guerre de 39-45, il nous reste cependant :

– la dictature ;

– le couvre-feu ;

– les résistants ;

– les collabos ;

– des médecins au service du mal, trahissant leur serment « ne pas nuire » ;

– la propagande fasciste ;

– les restrictions ;

– l’appauvrissement de la population ;

– la privation des libertés ;

– des crimes contre l’humanité ;

– une intention génocidaire niée par la propagande et les collabos ;

– l’armée française qui faillit à sa mission de défendre le peuple ;

– une police qui collabore avec l’ennemi, contre le peuple ;

– un gouvernement détenant le pouvoir contre la volonté de la majorité.

Il n’y a pas de bombardements, seulement une « guerre » bactériologique imaginaire utilisée pour soumettre la population et anéantir la démocratie.

Comme durant la Seconde Guerre mondiale, la libération viendra d’au-delà de nos frontières.

Amérique ? Russie ?

Cette fois-ci, il ne faudra pas compter sur l’Angleterre, car elle est trop occupée à se libérer de ce IVe  Reich camouflé en alliance démocratique, l’Europe.

Étonnamment, un nouveau champion de la liberté se lève, juste à nos portes : l’Allemagne où un peuple intelligent, assisté de nombreux médecins et avocats, lutte courageusement contre la dictature pseudo-sanitaire.

À l’inverse du peuple français, le peuple allemand a appris de ses erreurs, il ne se laissera plus entraîner au son des bottes qui claquent sur le pavé.

Le tribunal de Nuremberg, la cour internationale qui a jugé et condamné les responsables des crimes contre l’humanité commis entre 1939-1945, sera réinstauré pour juger les responsables de crimes commis entre 2019 et 2021.

Comme la dernière fois, les collabos devront vivre le reste de leur existence dans la honte d’avoir été des traîtres envers la liberté, traîtres envers la démocratie, traîtres envers la France.

Mais contrairement à jadis, il ne pourront plus invoquer l’argument « on ne savait pas », car nous les résistants, nous les partisans de la liberté, n’avons cessé de les prévenir.

Catégories
#Collaboration

Pendant que l'État nazi intensifie sa répression, le peuple se réveille

Armés de fusils mitrailleurs, ces « gardiens de la paix » veillent sur votre santé

J’avais posté un témoignage de visite chez le médecin, mais les incohérences signalées par Maître Carlo Alberto Brusa ont fait ressortir que même si cette histoire était agréable à lire, ce n’était finalement que ça… une histoire.

Je l’ai dit à propos de la soi-disant citation d’Hitler (voir au bas de cette page), il ne faut jamais, jamais, jamais essayer de convaincre avec des mensonges.

Par contre, je peux vous garantir l’authenticité de ce qui suit, et pour cause…

Ma femme entre dans un ascenseur.

Juste derrière elle, un homme, carrure de déménageur, type maghrébin, se faufile dans la cabine à sa suite.

Je précise le profil de cette personne pour que vous compreniez bien que nous n’avons pas affaire au conspirationniste type tel qu’on pourrait se l’imaginer, ou en tout cas tel que moi, je me le représente : trop souvent collé à son ordinateur, tempérament rebelle, quelque peu New Age ou marginal…

Très respectueusement, l’homme lui dit, en s’apprêtant à mettre son masque :

« Je vous préviens, c’est pour vous que je le mets, par respect, parce que si c’était moi…

— Oh ! Alors, surtout pas, parce que moi, je ne le mettrai pas ! s’exclame-t-elle.

En confiance, l’homme se détend et ajoute :

— De toute façon, tout ça, c’est des mensonges, ils veulent tous nous tuer… ce sont des satanistes. »

Catégories
#Collaboration

Journaliste de grand média, le métier de la honte

(Cliquez sur l’image pour voir la vidéo)

Complicité de corruption et de crimes contre l’humanité, les médias des grands groupes de presse ou TV font partie de cette mafia dont l’omerta dissimule tous les crimes et fléaux qui s’abattent sur le monde.

Cette vidéo dénonce la corruption des grands médias américains, mais nous avons les mêmes en France.

Sachez-le, journalistes des grands médias, vous les cyniques qui vous moquez du monde, le monde ne vous oubliera pas.

Les lobbies qui vous financent vont tomber.

Vos grands groupes de presse vont tomber.

Ce n’est que l’affaire d’un an et demi à deux ans.

Et ce monde que vous avez participé à ruiner, exploiter, détruire, ne vous oubliera pas.

Nous ne vous oublierons pas.

Au prochain tribunal de Nuremberg qui, croyez-le ou non, sera réactivé, vous devrez rendre des comptes pour complicité dans ces crimes dont vous avez eu connaissance et que vous avez sciemment passés sous silence.

Entrave à la saisine de la justice, non-dénonciation de crimes, article 434-1 du Code pénal, la justice saura trouver votre responsabilité.

Vous ne perdez rien pour attendre, nous sommes patients, persévérants.

Catégories
#Collaboration

Cet homme est un complotiste

Il n’adhère pas au discours officiel.

Il rejette la propagande publiée par les médias de son pays.

Il pense différemment de ses compatriotes.

Il ne collabore pas avec les autorités.

Il est minoritaire.

Catégories
#Collaboration

La prophétie d'Aldous Huxley

L’écrivain a prédit les évènements actuels il y a 59 ans.

La science-fiction d’hier est devenue la réalité présente.

Aldous Huxley était-il conspirationniste ?

En anglais, le roman d’Aldous Huxley, Le Meilleur des Mondes, s’intitulait Brave New World : Brave Nouveau Monde.

Ce sarcasme souligne le fossé séparant ceux qui luttent aujourd’hui pour l’indépendance et la dignité et ceux qui se complaisent dans une condition d’esclave consentant : le courage.

Dans la guerre de l’information qui fait rage sur la Toile, les esclavagistes et leurs collaborateurs ont l’avantage du nombre.

En revanche, les partisans de l’indépendance sont dotés d’un courage et d’une énergie qui font défaut aux ennemis de la Liberté.

Les maîtres et leurs esclaves sont motivés par la peur.

C’est la volonté d’être libre qui nous guide.