Catégories
#Collaboration

Collaborer ou résister, telle est la question

En Marche

Comme déjà dit dans Mais enfin ! qu’est-ce qui se passe ? nous vivons actuellement la Troisième Guerre mondiale.  Ça n’est pas évident parce que la guerre actuelle est un écho affaibli de la Seconde Guerre mondiale.

De la guerre de 39-45, il nous reste cependant :

– la dictature ;

– le couvre-feu ;

– les résistants ;

– les collabos ;

– des médecins au service du mal, trahissant leur serment « ne pas nuire » ;

– la propagande fasciste ;

– les restrictions ;

– l’appauvrissement de la population ;

– la privation des libertés ;

– des crimes contre l’humanité ;

– une intention génocidaire niée par la propagande et les collabos ;

– l’armée française qui faillit à sa mission de défendre le peuple ;

– une police qui collabore avec l’ennemi, contre le peuple ;

– un gouvernement détenant le pouvoir contre la volonté de la majorité.

Il n’y a pas de bombardements, seulement une « guerre » bactériologique imaginaire utilisée pour soumettre la population et anéantir la démocratie.

Comme durant la Seconde Guerre mondiale, la libération viendra d’au-delà de nos frontières.

Amérique ? Russie ?

Cette fois-ci, il ne faudra pas compter sur l’Angleterre, car elle est trop occupée à se libérer de ce IVe  Reich camouflé en alliance démocratique, l’Europe.

Étonnamment, un nouveau champion de la liberté se lève, juste à nos portes : l’Allemagne où un peuple intelligent, assisté de nombreux médecins et avocats, lutte courageusement contre la dictature pseudo-sanitaire.

À l’inverse du peuple français, le peuple allemand a appris de ses erreurs, il ne se laissera plus entraîner au son des bottes qui claquent sur le pavé.

Le tribunal de Nuremberg, la cour internationale qui a jugé et condamné les responsables des crimes contre l’humanité commis entre 1939-1945, sera réinstauré pour juger les responsables de crimes commis entre 2019 et 2021.

Comme la dernière fois, les collabos devront vivre le reste de leur existence dans la honte d’avoir été des traîtres envers la liberté, traîtres envers la démocratie, traîtres envers la France.

Mais contrairement à jadis, il ne pourront plus invoquer l’argument « on ne savait pas », car nous les résistants, nous les partisans de la liberté, n’avons cessé de les prévenir.

Une réponse sur « Collaborer ou résister, telle est la question »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s