Catégories
#Extermination

« Je crois en la science », dit l’adepte

(Cliquez sur l’image pour voir la vidéo)

On entend ou on lit souvent cette phrase paradoxale : « Je crois en la science ».

C’était l’argument de la mère de Maddie de Garay, médecin, pour justifier le fait d’avoir fait empoisonner sa fille de 12 ans, laquelle s’est retrouvée en fauteuil roulant, souffrant le martyr et nourrie par une sonde.

« Je crois en la science » est une assertion non scientifique.

Un scientifique ne croit en rien, il vérifie, s’interroge, observe, change d’avis, refait ses calculs, met en doute ses résultats et ne valide le fruit de ses recherches que lorsque les conclusions auxquelles il a abouti se vérifient dans la pratique de façon répétée, systématique et invariable.

Et même alors, il reste humble, car il sait que la science d’aujourd’hui peut être contredite ou dépassée par les découvertes futures.

La vaccination avait été malmenée dans La fin de la vaccsuperstition, mais cette jeune maman, étudiante en droit, dotée d’une intelligence hors pair et d’un réel esprit scientifique, a rendu un verdict sans appel.

Cette pratique primitive, vestige de la médecine du XIXe siècle, est devenue, à force de dérives sectaires, une escroquerie en bande organisée.

Être pro-vaxx n’a rien à voir avec la science, c’est le syndrome de Stockolm dont sont atteints les adeptes de l’Église de Pharmacologie après des décennies de manipulation mentale.

2 réponses sur « « Je crois en la science », dit l’adepte »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s