Catégories
#Compréhension

Le doute et la foi, mode d'emploi

(Cliquez sur l’image pour voir le clip)

Un lecteur vient de me poser cette question sur Mais enfin ! qu’est-ce qui se passe ?

Bien qu’étant conscient depuis des années des plans d’une élite mondialiste (Georgia Guidestones, Aéroport de Denver, Livre jaune… et bien d’autres en 15 ans de recherche), Je me pose quand même une question qui trouvera sans doute sa réponse quand il sera trop tard : Le mouvement Q ne serait-il pas un mouvement de dissidence contrôlée, comme la Résistance de Goldstein, le terroriste suprême du roman 1984, qui se révèle être un personnage imaginaire avec un vrai réseau de dissidence, un vrai livre de foi qui se passe sous le manteau, mais tout cela est organisé par le parti qui crée aussi Big Brother, autre personnage tout aussi imaginaire ? On crée deux partis pour que les gens choisissent et s’opposent alors que les deux servent le même système. Cette structure rappelle d’ailleurs nos élections démocratiques avec des présidents fantoches qui servent le même système. Comprenez bien que je n’affirme rien, mais juste je pose une question, qui mérite une réponse posée et mûrie.

J’ai traité ce sujet dans les articles suivants :

Sortez le clone

Q comme Quantique

WWG1WGA

Bons baisers du Pays des Merv… mais c’est quoi, ça ?!

Ne Renoncez Jamais, Président Trump

Quand on perd confiance dans sa capacité à créer la réalité, on finit par croire que c’est la réalité qui dicte nos pensées/croyances, alors que c’est l’inverse. Ce sont nos pensées, croyances qui, associées à celles des autres, contribuent à fabriquer la réalité.

Le problème est rendu plus complexe par le fait que chaque « individu » est lui-même un collectif de plusieurs consciences, esprits, entremêlés.

Si plusieurs chevaux d’un attelage tirent le véhicule dans des directions différentes, il ira dans une direction « moyenne », qu’on appelle la résultante.

Beaucoup d’ouvrages ont été écrits sur ce sujet, mais je vous recommande Le Dictionnaire de l’impossible – L’Intégrale, de Didier Van Cauwelaert, qui traite de ces liens entre chamanisme et physique quantique, où l’auteur parle notamment du professeur Jean Charon, disciple d’Einstein :

… ce grand physicien, continuateur des travaux d’Einstein… Pour Charon, nous sommes tous constitués d’éons, cette catégorie d’électrons, porteurs de mémoire qui, ayant causé, par « besoin d’accroître l’information », les réactions chimiques nécessaires à la vie sur Terre, passent sans fin du règne ondulatoire au minéral, au végétal, à l’animal et à l’humain. Il en déduisait que notre personnalité est comparable à un orchestre composé de musiciens venus d’horizons divers, rassemblés par choix et complémentarité pour jouer ensemble la partition d’une vie.

Évidemment, la figure dominante du chef d’orchestre (le moi conscient) est là pour fédérer toutes ces individualités au service de l’œuvre choisie : la direction musicale impose un style en évitant les dissonances et les fausses notes. Ce qui n’empêche pas certains orchestres de manquer de cohésion. Ni quelques solistes de s’illustrer par leur talent et leur personnalité propre au sein de la formation. Mais tous les instrumentalistes qui nous composent sont au service d’une même partition, mobilisés ici et maintenant, quels que soient les orchestres auxquels ils appartenaient jadis. Si chacun d’eux conserve le souvenir inconscient des concerts antérieurs, cette mémoire encryptée n’est destinée qu’à contribuer à l’expérience présente.

C’est de cet ensemble multi-conscient aux pensées divergentes que naît le doute. Chez une même personne constituée de plusieurs consciences, certaines « tirent » en direction de la victoire, la loyauté, la liberté, la vie. D’autres « tirent » en direction de la trahison, l’échec, la mort.

L’être central, le SOI fondamental, veut avoir une pensée, tandis que les consciences parasites lui soufflent des pensées contraires qui sèment le doute. Ces consciences parasites peuvent être les gens autour de soi, mais aussi des esprits/éons collés à sa propre conscience.

La plupart des jeunes enfants, pas encore abîmés par la vie ou l’éducation, sont positifs, enthousiastes et pensent ce qu’ils veulent penser. Ils ne sont ni divisés ni assaillis par des doutes ou des indécisions.

Les adultes abîmés par « l’expérience » (mauvaise) et parasités par des esprits à la vitalité amoindrie (éons de basse fréquence), considèrent que l’enfant est naïf, en dehors de « la réalité ». La vérité est que l’enfant s’efforce de reprendre le contrôle de son univers pollué par les pensées des adultes.

De ce point de vue, les « arrêtistes » dont je parlais dans Le pape arrêté, exécuté, ressuscite et donne la prière… MIRACULO ! n’ont pas complètement tort, si ce n’est qu’ils s’efforcent de créer une réalité trop éloignée des croyances de la grande majorité, ce qui aboutit à générer plus de scepticisme que de foi supplémentaire.

La façon optimum de transformer une réalité non désirée en une réalité souhaitée, c’est de le faire de façon graduelle, en s’efforçant d’obtenir l’accord d’un maximum d’êtres, en évitant d’être trop en conflit avec cette illusion qu’on appelle « réalité ».

Créer une réalité divergente de la « réalité » est un art subtil. Il faut utiliser les croyances qui sont crédibles pour un groupe suffisamment important jusqu’à graduellement faire changer d’avis ceux qui pensent différemment.

Les satanistes utilisent les mêmes principes pour créer des réalités inverses (voir Quand le monde devient un rituel masqué).

La question qu’une personne en proie au doute devrait se poser, c’est « MOI, le vrai MOI, qu’est-ce que je VEUX croire ? » « Qu’est-ce que JE, le vrai JE, VEUX penser ? »

Cette pensée déterminée, la personne doit réaliser que toute pensée divergente vient d’un autre esprit qui n’est PAS le SOI fondamental.

JE n’ai aucun doute. Les très rares fois où des doutes survenaient de l’extérieur, je les ai écartés comme des pensées ennemies visant à créer la mauvaise réalité, provenant d’êtres qui n’étaient pas MOI.

C’est une GUERRE de l’information.

Il n’y a pas de réalité absolue.

N’est réel que ce à quoi la majorité adhère et qu’elle co-crée.

Penser est un acte CRÉATEUR.

La guerre de l’information est une guerre quantique, une guerre de foi, où les pensées/croyances s’affrontent pour faire basculer vers le rêve ou le cauchemar.

C’est pourquoi on trouve les meilleurs combattants parmi les croyants, religieux, gens de foi, spiritualistes. Leur conscience rebelle est entraînée à désobéir à la « triste réalité ».

L’ironie de la situation veut que les lois qui régissent la réalité s’expliquent par un mélange de physique quantique, de chamanisme primitif et un manuel métaphysique rédigé dans le style littéraire d’un conte de fées, datant d’il y a près de 2000 ans, les Évangiles.

Les humains d’il y a 2000 ans étaient enfantins, naïfs dans leur façon de penser, et pour la plupart illettrés, par conséquent, si on voulait leur inculquer un savoir sophistiqué, il fallait utiliser un langage imagé qui leur corresponde, aisément applicable dans la vie. Le type de langage qu’on emploie avec un enfant.

À celui qui demanderait : « Qu’est-ce qui est vrai, qu’est-ce qui est réel ? »

Je répondrais : « Qu’est-ce que tu voudrais qui soit réel ? »

Et s’il me répondait : « J’aimerais bien que Trump soit au service du peuple, je voudrais que les patriotes soient réels, je voudrais que Q soit réel, j’aimerais que la Terre soit libérée… J’aimerais y croire, mais je n’y arrive pas… »

Alors, je lui dirais : « Comment veux-tu changer le monde, faire que les gens se réveillent si tu ne peux te faire obéir de tes propres pensées, si tu es incapable de commander à ces esprits qui polluent ta conscience ? »

Guerre de l’information… le combat commence à l’intérieur.

14 réponses sur « Le doute et la foi, mode d'emploi »

Quand j'ai commencé à étudier ces sujets et réaliser des expériences pratiques dans le cadre d'un projet de recherche où la physique occupait une place majeure, le terme « New Age » n'existait pas. Aujourd'hui, ce mot est devenu réducteur, voire péjoratif. Ces étiquettes, comme « complotiste », rendent-elles compte de ce que nous sommes ?Les lucifériens (satanistes) ont infecté le monde avec la pensée matérialiste dite « scientifique », au point que pour beaucoup, tout ce qui n'est pas validé par les autorités scientifiques, n'est que folklore ou charlatanerie.C'est la guerre éternelle : matérialistes contre spiritualistes.Des scientifiques considèrent ces points de vue « New Age » comme une partie intégrante de l'univers, telle que le biologiste Robert Lanza, le physicien Bernard d'Espagnat ou le biochimiste et physiologue Rupert Sheldrake.Un des adversaires de Rupert Sheldrake, le biologiste et éthologiste Richard Dawkins, avec la participation de ses collègues lucifériens, a financé une campagne publicitaire, sur les bus londoniens, où il était écrit : « Dieu n'existe probablement pas. Alors, cessez de vous inquiéter et profitez de la vie. »Le matérialisme prône l'abandon des valeurs morales, éthiques, puisqu'elles ne sont ni « scientifiques » ni « rationnelles ».C'est ce qu'explique Michael Smith dans le film OUT OF SHADOWS [Sorti De l'Ombre].Beaucoup n'ont pas compris sa démarche, affichant une attitude mi-indulgente mi-condescendante pour ce que certains appelaient des « bondieuseries ».Faute de théories New Age, l'homme n'est qu'un animal, un singe doué de parole. Sans valeurs spirituelles, tuer des animaux n'est pas un crime, pas plus qu'utiliser sexuellement leurs petits ou les manger (les photos que j'ai vues il y a quelques jours). Ce n'est que de la viande mue par des processus électrochimiques.Les valeurs morales sur la sexualité sont des résidus de morale judéo-chrétienne, des concepts rétrogrades sans fondement scientifique.Dans ce cas, exterminer 15/16e de la population est acceptable.Quand on a un troupeau de bétail ou une espèce animale en surnombre, comme les visons du Danemark qu'ils ont exterminés il y a peu, il est rationnel, « scientifique », de les abattre.Avorter à 9 mois, pourquoi pas ? Un bébé avant sa naissance n'est, au mieux, qu'un légume animé.Les plantes bougent, frémissent, se nourrissent, respirent, se déplacent… on ne crie pas au meurtre quand on cueille des carottes.Dans cette guerre de l'information, il y a deux camps. Les étiquettes qu'on leur donne, suivant qu'elles valorisent ou dévalorisent, sont significatives. »New Age », « histoires de curés », « bondieuseries », « complotistes », « théories de la conspiration »…Dans tout conflit, il y a toujours eu ceux qui oscillaient entre les deux bords, doutaient, « appartenaient » à un camp, mais conservaient des points d'accord avec l'autre.Je crois que c'est ce qui a tué Kappy. Il a continué de ressentir de l'amitié pour Seth Green et Clare Grant, ses anciens « amis » qui violaient des enfants, ou pire encore, et qui n'ont pas hésité à le dénoncer à ceux qui commanditèrent son exécution. En temps de guerre, on ne tergiverse pas. On se bat, avec toutes les armes que l'on possède, et on donne tout ce qu'on a. On n'est pas « impartial » ni « objectif ».

J’aime

Pas de souci, j'ai utilisé votre commentaire comme planche d'appui pour rebondir sur un sujet litigieux qui nous concerne tous. 😉Je n'avais pas perçu d' empathie négative de votre part, mais j'en ai profité pour clarifier ce sujet délicat qui revient régulièrement sur les réseaux. 🙏🏻

J’aime

Les travaux de philippe Guillemant vont un peu dans ce sens avec la conscience collective pour créer notre futur, ou plutôt dévier vers une branche d'un futur déjà créé mais avec plusieurs possibles, d'ou sa manière de l'appeller le » foutur » ou bien le « futé »……..à nous de choisir.

J’aime

Site de Philippe Guillemant.Passionnant !Il est sur la même longueur d'onde que Rupert Sheldrake. D'aileurs, il reprend le terme « dogme » qui a valu à Sheldrake d'être banni du TED, à propos des arbitraires non scientifiques.Ces scientifiques sont à la science ce que les nouveaux réseaux indépendants libres sont aux médias.La physique de demain ! Le monde de demain !Et il critique le transhumanisme qu'on devrait plutôt appeler « inhumanisme ».Quelle bouffée d'air frais, de voir de vrais scientifiques avec une conscience et un cœur !

J’aime

Bonjour Clark, très intéressant cet article !Je me suis déjà posé la question suivante : et si Trump et Q avaient tout inventé, juste pour nuire à leurs ennemis et garder le pouvoir ?Imaginez qu'au début, pizzagate, les démocrates infiltrés par des satanistes, etc, soient juste quelque chose d'inventé, un mensonge. Puis le mensonge se propage, de plus en plus de gens y croient, cela devient pour eux une réalité, puis arrivé à un certain quota de personnes qui adhèrent à ce mensonge, notre monde bascule en quelque sorte dans un monde parallèle, dans lequel ce qui était au départ un mensonge, est devenu une réalité, dans laquelle tous les évènements passés sont réécrits pour coller à la nouvelle ligne. Par exemple, si Trump et Q disent et répètent « untel est corrompu », cet individu qui ne l'était peut être pas au départ, va effectivement le devenir dans une nouvelle réalité, si des centaines de millions de personnes y croient. Peut être que dans un autre monde qu'on a laissé de côté, les Clinton ou les Biden sont des gens très biens, mais que dans le monde dans lequel nous vivons ils ont littéralement été diabolisés (rendu diaboliques) par les pensées de millions d'individus canalisées par Trump et Q ?

J’aime

Bonsoir, Rob,C'était Stepen King qui disait qu'il trouvait toutes ses idées d'histoires à dormir debout en commençant par « Et si… »J'avais lu ça autrefois, quand j'appréciais encore de lire ses ouvrages, avant de découvrir qu'il faisait partie de la liste des pédophiles d'Hollywood.La théorie des réalités et univers parallèles est une des interprétations quantiques pour les phénomènes que les physiciens n'arrivent pas à expliquer, notamment dans l'expérience de la double fente où l'électron, qui était passé à l'état d'onde étalée, peut, après coup, être passé à l'état de particule condensée.Ce qu'on appelle la « rétroactivité temporelle ».Ils ont donc imaginé qu'il y avait une ligne temporelle où l'électron était passé à l'état de particule, et une autre ligne où il était passé à l'état de d'onde étalée.Tous les physiciens n'adhèrent pas à cette théorie du multivers, d'autres lui préfèrent la théorie que la particule est capable de voyager dans le temps, pour retourner en arrière et changer son passé.Dans ma conception personnelle, il n'y a ni univers parallèles ni voyage temporel, mais c'est trop complexe pour l'expliquer dans un commentaire. La dernière fois que j'ai publié un article sur le sujet, il faisait une trentaine de pages.Pour les « mensonges » que vous imaginez, je vous recommande d'aller dans la Table des Matières d'ARTIQLES, de faire CTRL+F avec le mot « pédo », et de lire tous les articles et voir toutes les vidéos qui traitent du sujet, et aussi dans le fichier PDF Théorie De La Conspiration Mon Q impliquant des centaines de millions de gens, avec des évènements qui remontent à des dizaines d'années bien avant Q et Trump.Reposez-moi la question quand c'est fait. 😉

J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s