Catégories
#Compréhension

Ne Renoncez Jamais, Président Trump

(Cliquez sur l’image pour voir la vidéo)

Certaines personnes trouvent que Dieu n’a pas sa place dans le mouvement Qanon…

Ce concept de Dieu les met mal à l’aise ou les agace.

On ne peut être d’accord avec ce qu’on ne comprend pas. La meilleure façon de ne pas comprendre quelqu’un ou quelque chose, c’est de ne pas comprendre les mots qui en parlent.

Einstein avait fait cette célèbre remarque : « Définissez-moi Dieu et je vous dirai si j’y crois. »

Si j’en crois plusieurs autres de ses citations, je dirais qu’à sa manière, Einstein croyait en Dieu.

Comme cette réflexion adressée au physicien Niels Bohr, à propos de leur désaccord sur les équations probabilistes de la physique quantique : « Dieu ne joue pas aux dés. »

Ou encore : « Dieu est subtil, mais il n’est pas malveillant. » Cette phrase prend la défense de Dieu face aux accusations des athées qui reprochent au Créateur les maux terrestres, avant de conclure qu’il n’existe pas.

Les matérialistes ont interprété ces citations d’Einstein avec diverses contorsions intellectuelles pour rejeter l’idée que ce savant, icône de l’intelligence humaine, ait pu croire en quelque chose qu’eux-mêmes rejettent, ce qui tendrait à suggérer qu’ils sont stupides.

Les lucifériens, satanistes et autres matérialistes bizarres vont jusqu’à imaginer qu’étant donné l’état des lieux, le diable est le propriétaire de la boutique, ce qui les autorise à commettre les horreurs que nous savons : pédophilie, sacrifices d’enfants, cannibalisme et plus si affinités.

Quant à « définir Dieu », c’est là que ça se complique…

Je suis le seul adepte de ma propre religion que j’ai moulée à la louche dans le fond de ma cuisine. Comme il est dit dans la vidéo ci-dessus : Je savoure la chance d’être un marginal. Je ne souhaite pas gâcher ma béate solitude en permettant que ma chapelle soit envahie par de nouveaux fidèles, mais tandis que les bougies se consument autour de la crèche installée devant la cheminée, à quelque distance du sapin aux décorations celtiques, je me sens d’humeur pieuse, alors permettez-moi de vous exposer, comme on raconte une bonne histoire au coin du feu, les grandes lignes de mon Credo.

Je crois, à l’instar d’Einstein, que Dieu est d’une subtilité qui nous dépasse.

Pour commencer, le mot Dieu est issu d’une racine indo-européenne, ce langage qui remonte à la nuit des temps, dei, laquelle signifie « briller » ou « illuminer ».

La Lumière est une bonne analogie pour la Conscience, car la Lumière est ce qui permet de voir, percevoir, ce qui fait naître les choses du néant nocturne. Partant de ce principe, on pourrait dire que la Lumière, comme la Conscience, est Créatrice ou Créateur.

Cette vision se retrouve dans les théories quantiques qui considèrent la solide matière et la fluide énergie comme des créations de la Conscience. Une chose n’est observable que s’il y a un observateur conscient pour la percevoir, que cet observateur soit humain, animal, végétal ou minéral. Les animistes, du latin anima, âme, voient des esprits, de la Conscience, partout.

Tout comme les animistes, je crois que les animaux et les objets sont « habités » par des âmes, mais qu’une âme ne se situe pas dans l’espace matériel. C’est plutôt l’environnement qui se trouve « à l’intérieur » de l’esprit, lequel crée la réalité à la façon d’un écran 3D générant son propre film.

Comme disait le poète soufi Djalâl ad-Dîn Rûmî : « Ne vous sentez pas seul, l’univers tout entier est en vous. »

Chaque conscience, âme, esprit, étant une goutte de l’océan divin, chaque goutte, en communication consciente ou non avec les autres gouttes de l’océan, reflète un fragment de cette illusion collective que nous appelons « réalité », créée, imaginée, rêvée par les âmes, les consciences.

Ceux qui cherchent l’esprit dans la matière ne sont pas près de le trouver. L’esprit, la conscience, n’est pas ce qui est perçu, mais ce qui perçoit.

Paradoxalement, un esprit se suffit à lui-même. Il n’est pas une « portion » amputée de la conscience collective. Il n’a pas besoin de se « ressouder », fusionner, aux autres esprits pour redevenir « Un ». Cette conception, qu’on trouve dans certaines philosophies, est un amalgame avec la matière dont les substances peuvent être divisées, recollées, comme de la pâte. La conscience, les esprits, les âmes, qui ne sont pas matériels et ne sont pas de l’énergie « matérielle », ne suivent pas les lois de la physique.

Un esprit, une âme, se rapproche de sa nature divine à partir du moment où il ou elle monte en « vibration » (je n’ai pas de meilleur mot), en s’éloignant des émotions basses pour d’autres plus élevées, plus légères, plus positives. Ce que les mystiques appellent l’Amour avec un grand « A ». Cette « élévation vibratoire » lui permet de communiquer avec davantage d’êtres, choses, espaces. On l’observe dans la vie quotidienne : plus un être conscient aime, plus il communique avec davantage d’êtres, de choses, d’espaces.

J’aime beaucoup le mot enthousiasme qui signifie « avoir Dieu en soi », du grec enthousiasmos, « inspiration divine ». Une personne enthousiaste aime les êtres, les choses qui l’entourent, bien plus que celles qui sont grincheuses, colériques, sarcastiques, effrayées, tristes ou apathiques.

En se basant sur cette « équation », on pourrait dire que plus un être conscient, un esprit, s’élève sur le plan émotionnel, plus il se rapproche de Dieu.

Trump a un tempérament très enthousiaste. Trump croit en Dieu, communique avec Dieu… la prière.

Croyez-vous aux coïncidences ?

Where We God One We God All

10 réponses sur « Ne Renoncez Jamais, Président Trump »

Magnifique article ! Probablement un de mes préférés :-)Namasté Clark!P.S. : « enthousiasme » est un de mes mots préférés. Namasté aussi. Je trouve l'image sublime. Saluer le divin chez l'autre. Un très beau geste qui exprime un profond respect. Ces mots sont sacrés quelque part. Sacré (Larousse) : Qu'elle dérive étymologiquement de l'adjectif latin sacer (« ce qui ne peut être touché sans être souillé, ou sans souiller »), ou du verbe sancire (« délimiter, prescrire »), la notion de sacré s'enfonce dans les profondeurs du passé humain, où prennent naissance la magie, les mythes et les religions. »

J’aime

Oui, j'aime aussi beaucoup « Namasté », le divin en moi salue le divin qui est en toi.J'apprécie l'ouverture d'esprit des hindous vis-à-vis de la religion. Je me souviens d'un ami qui, revenu d'Inde, me racontait comment, assis dans un bus, il s'était retrouvé à parler de Dieu avec son voisin d'en face, un parfait étranger. »Vous vous rendez compte ? » disait-il, « Les gens parlent de Dieu, comme ça, tout naturellement, dans un bus ! »Merci pour la définition de sacré.Juste après avoir écrit l'article, j'ai repensé à cette métaphore de Lumière pour appréhender [comprendre] Dieu.Dieu est traduit dans des langues différentes suivant les pays, les cultures, les peuples, les races, les régions de la Terre et probablement hors de cette planète. Dei, Deus en latin, Théos en grec, Dieu en français, God en anglais, Gott en allemand, Dios dans les langues hispaniques, Allah dans la culture islamiste, Yahvé pour la culture juive, Tao pour les taoïstes, Ku pour les bouddhistes zen (« Vide » ou non-matérialité), Grand Esprit, Père le Ciel, Maître de la Vie, Grand Mystère ou Grand Manitou chez les Amérindiens, Brahman chez les hindous, l'Univers ou le Grant Tout des mouvements New Age et tant d'autres traductions de ce concept d'Esprit ou Conscience Suprême… Ces métamorphoses de Dieu [au sens large pour ne pas dire infini] me font encore penser à la lumière, suivant qu'elle pénètre un milieu ou un autre, l'air, les nuages, l'eau… changeant de teinte, épousant les formes, dessinant des ombres changeantes, faisant ressortir une féérie de couleurs différentes.Les petites idées humaines sont de peu d'importance, car Dieu est trop grand pour tenir dans des mots. Même la séparation « un seul Dieu » versus « plusieurs dieux » est une illusion pour Celui qui serait capable de prendre toutes les formes, tous les visages, afin de mieux parler aux hommes dans chaque recoin du monde. Les musulmans disent « Allah est grand », les chrétiens disent « Dieu est infini ». Comment les animaux, les oiseaux, poissons, insectes, arbres et végétaux appellent-ils Dieu dans leur propre langage, ces « bêtes » douées de cette intuition que l'homme appelle « instinct » ?Sous cet éclairage, le matérialisme, le luciférianisme, le satanisme et tous les « cultes » qui rejettent Dieu ou nient son existence seraient les ombres et la nuit de la Lumière spirituelle. Alors que nous entamons le combat final, il est temps que tous les fidèles de Dieu, quel que soit le nom qu'ils Lui donnent, quelle que soit leur façon de s'adresser à Lui, leurs us, coutumes, rituels, règles, prières, quels que soient les reflets dessinés par la Lumière divine lorsqu’elle épouse leur culture, il est temps, dis-je, que les fidèles de Dieu s'unissent pour repousser les ténèbres qui s'abattent sur le monde.Même la division entre « religion » et « spiritualité » est sans importance. Le mot latin religare signifie « relier à Dieu ou aux dieux ». Tous les groupes spirituels, mouvements religieux, religions, ordres, cultes, etc. ont été infiltrés et détruits de l'intérieur par la Cabale, depuis longtemps. Quelle meilleure façon de détruire un mouvement voué à la Lumière que de lui faire commettre des actions mauvaises ?Q a dit : « Ils voulaient nous diviser. »Parce que lorsque nous sommes unis, nous sommes plus forts.#WWG1WGA, #WhereWeGoOneWeGoAllQue Dieu, ou quel que soit le nom que vous lui donnez, vous bénisse !

J’aime

Amen Clark et merci pour les partages philosophiques ! Je suis aussi convaincue que sans l'état profond, nous pouvons vivre ensemble en paix avec différentes croyances. Il y aura toujours des chamailleries mais sûrement pas de l'ampleur de ce que l'on a pu voir et vivre. Comme disent les Suisses : tout de bon pour toi et ta famille !Et aussi à tous les chercheurs et amoureux de vérité lecteurs du blog 🙂

J’aime

Magnifique ce discours de Trump ! Et , Dieu qu'il me fait penser à un autre, cher à mon coeur, vivant il n'y a encore pas si longtemps !Le texte de Clark qui l'accompagne, est aussi d'une grande profondeur si on y regarde de près.Alors, la meilleure année qui puisse être pour 2021, pour Trump, pour Qanon, pour toi, Clark et pour toutes les personnes de bonne volonté. Que Dieu les bénisse et les protège.

J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s