Catégories
#Qanon

WWG1WGA

Comme le World Wide Web, la Toile mondiale, la Vie est « connectée ».

Je travaille sur un long reportage, d’où mon silence momentané, mais je profite d’une idée qui m’a été soufflée par l’un de vous, chers lecteurs, chères lectrices, pour poster ce court article.

Un anon a posté ce commentaire :

Les gens sont pas tout à fait réveillés, ça me désole.

J’ai répondu ceci :

Je comprends. Je réponds dans un article, ce jour, 10 septembre 2020 : WWG1WGA.

Quand ce sentiment devient trop pesant, vous pouvez lire (ou relire) l’article Q comme Quantique et pratiquer l’exercice régulièrement en suivant les conseils d’utilisation comme vous feriez avec le manuel d’une machine.

En fait, c’est une machine… une machine virtuelle, c’est-à-dire qu’elle n’est pas constituée de métal, de plastique ou de pièces électroniques, mais de pièces énergétiques, d’ondes, ce que sont les pensées, comme le wi-fi ou les micro-ondes de votre téléphone.

J’ai écrit Q comme Quantique moitié par jeu, moitié en sachant que l’idée reposait sur un projet de recherche auquel j’ai consacré des dizaines d’années. Dans les jours qui ont suivi la publication de l’article, il y a eu les rassemblements à Berlin et à Londres.

Une portion de mon esprit a pensé : « coïncidence ».

Une autre, plus discrète, s’est dit : « Et si… »

J’ai l’intime conviction que si nous sommes suffisamment nombreux à pratiquer cet exercice, les flocons de neige deviendront un boule de neige qui en produira d’autres, jusqu’à déclencher une avalanche. Les flocons ne sont pas conscients qu’ils emportent des villages, les molécules d’air ne sont pas conscientes de former un cyclone qui emporte des granges, des tracteurs et des maisons. Les gouttes d’eau d’un tsunami ne sont pas conscientes qu’elles soulèvent des navires, ravagent des côtes et balayent des villes.

WWG1WGA, Where We Go One We Go All [Là Où l’Un de Nous Va, Nous Allons Tous], c’est le sens profond de cette formule, une équation dont la portée va au-delà d’un cri de ralliement pour se donner du courage.

C’est la loi d’intrication quantique, « règle d’entremêlement des énergies », appliquée aux êtres humains.

Le champ de conscience de chacun d’entre nous est entremêlé, on pourrait dire « dilué », dans le champ de conscience de chaque autre. Que ça nous plaise ou non, nous sommes tous connectés.

Vu sous cet angle votre éveil est dilué, entremêlé, dans le sommeil des huit milliards d’êtres humains  en état de transe hypnotique induite par les médias anxiogènes.

On pourrait se sentir ridicule de se livrer à cet exercice de « pensée positive », mais nos ennemis, eux, ne se sentent pas ridicules quand ils torturent ou sacrifient des enfants en invoquant Moloch ou Baal, avant de boire leur sang… pour noyer le monde sous des vagues de peur, des ondes d’une terreur contagieuse qui constitue la seule vraie pandémie.

Ils ne se sentent pas non plus ridicules quand ils ordonnent à leurs adeptes de l’OMS ou des gouvernements d’imposer le rituel du masque, symbole de soumission et de silence.

Cette guerre ressemble alors à un combat fantastique entre leur « magie noire » et notre « magie blanche » que certains préféreront appeler « prière ».

On se croirait revenu au Moyen Âge ou à l’Antiquité… mais comme disait l’écrivain Stefan Wul :

« La magie n’est qu’une science qui n’a pas encore été mise en équations. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s