Catégories
#Falsifiélection

Pour la France, la liberté est à l'ouest, mais elle viendra de l'est

Républicain – Démocrate – Fraude détectée – Votes partagés

– Carte de la Guerre de Sécession 2.0 au 12.12.2020  –

Le site EVERY LEGAL VOTE (Tous Les Votes Légaux) est une plateforme qui donnait des résultats en temps réel des élections américaines.

J’ai vu ici et là, sur Facebook, des Français disant “on n’en a rien à f… de l’Amérique”, “c’est ici que ça se passe”, “c’est à nous de nous libérer nous-mêmes”…

Beaucoup d’historiens l’ont dit et redit avant moi : “L’histoire se répète.”

Nous sommes toujours dans un pays à forte majorité de collabos, avec un noyau de résistants courageux et lucides, mais très minoritaires.

J’aurais aimé qu’il en soit autrement. Le général de Gaulle l’avait dit, si l’on en croit les propos rapportés par son fils Philippe de Gaulle : “Les Français sont des veaux.”

Philippe de Gaulle l’explique dans son livre De Gaulle, mon père (2003) :

Il l’a souvent employée [cette expression] quand il les voyait ne pas réagir ou se considérer comme battus avant même d’avoir engagé le fer. Au début de juin 1940, par exemple, à Londres, à l’hôtel Connaught, à voix basse pour ne pas être entendu des convives qui dînent à la table voisine. Il vient de stigmatiser l’armistice au micro de la BBC. Je le vois alors serrer son couteau nerveusement avant de le reposer avec délicatesse.

Puis il me souffle : “Ce sont des veaux. Ils sont bons pour le massacre. Ils n’ont que ce qu’ils méritent.”

Quand j’apprenais l’histoire de France au collège Stanislas et que je m’étonnais de telle ou telle défaite militaire que nous avions essuyée, il me disait : “Les Français sont comme ça depuis les Gaulois. Hannibal qui recrutait des légions pour battre Rome écrivait à son frère Hasdrubal, qui levait des mercenaires en Espagne et dans les pays voisins, ‘Ne prends pas trop de Gaulois. Ce sont des ivrognes. Ils sont courageux dans l’action, téméraires au combat, mais vite découragés et jamais contents’. César disait à peu près la même chose. »

Il ajoutait : “Ils sont palabreurs et n’arrivent à s’unir que face au danger. Tu vois, concluait-il, deux cents ans avant Jésus-Christ, on définissait assez bien les Français d’aujourd’hui.” De même répétait-il souvent : “La France vacharde.” Cela voulait dire qu’elle tombe dans la veulerie et qu’elle cherche à donner le coup de corne ou le coup de pied de l’animal rétif à ceux qui veulent la faire avancer.

Une autre expression lui était familière : “Les Français s’avachardissent.” Termes militaires pour signifier qu’ils s’avachissent en grognant. Dans une lettre au père Bruckberger, le 27 mai 1953, il écrivait avec néanmoins un certain optimisme : “La mollesse française est d’une extrême épaisseur. Mais même en France, elle n’a pas l’Avenir, qui est aux forts.”

Je suis français, de Gaulle était français, les résistants étaient français. Les généralités sont toujours inexactes, car elles ne tiennent pas compte des statistiques. Seules les mathématiques ont droit à ce privilège.

Et si l’on se fie aux statistiques, à moins d’informations secrètes inédites, je vois mal comment nous pourrions “nous libérer nous-mêmes”.

C’est pourquoi je suis Digital Soldier, pourquoi je préfère suivre les ordres du Général Flynn plutôt que d’emboîter le pas à Rémy Daillet-Wiedemann, malgré le respect que je lui porte pour son intégrité, sa loyauté envers le pays et les valeurs démocratiques qu’il prône.

Surtout que je ne comprends pas sa stratégie, notamment quand il a exhorté les commerçants à résister, ne pas suivre les directives du gouvernement, alors que, minoritaires comme ils le sont à ne pas applaudir la dictature sanitaire, ils n’y gagneraient que des amendes répétées et peut-être même une garde à vue ou de l’emprisonnement. Sans parler des brutalités policières. Ça m’a rappelé quand Rémy Daillet-Wiedemann incitait les jeunes à aller taguer les monuments commémoratifs de l’holocauste.

J’ai recadré un militaire français en retraite, un gradé, parce qu’il avait posté une vidéo sur son Facebook où il critiquait les manifestations et les vidéos “imbéciles” des résistants, tout en excusant les militaires français qui ne faisaient rien parce que, disait-il, “ils étaient aux ordres”. Faites-le vous-même, car nous on peut pas, on suit les ordres.

Je lui ai répondu que les soldats allemands qui tournaient la manette de gaz dans les douches des camps d’extermination, eux aussi suivaient les ordres.

En ce moment, nous voyons des lycéens qui manifestent, quitte à se faire bastonner et mutiler par la police (j’en ai vu un défiguré par un flash-ball), pour réclamer plus de dictature sanitaire dans les établissements. C’est mai 68… à l’envers !

Les Gilets jaunes sont courageux, mais quand j’ai discuté avec certains d’entre eux sur Facebook pour leur conseiller d’arrêter d’aller au massacre et de plutôt utiliser des méthodes que les manifestants de Hong-kong ont adoptées des mois plus tard avec un franc succès, comme Be Water [Soyez fluides, sans forme, comme de l’eau], ces Gilets jaunes n’étaient pas intéressés. Pour eux, Sun Tzu, c’était du chinois.

J’ai fait l’expérience de me battre sous les ordres d’un commandement crétin qui nous envoyait au casse-pipe. Mon enthousiasme pour ce type d’activité kamikaze a été revu à la baisse.

J’ai regardé des Gilets jaunes sur les vidéos, trop contents d’aller se frotter aux CRS, comme si les stratégies d’évitement les auraient privés de ce qu’il y avait de meilleur dans les manifestations. Quand l’un des leaders Gilets jaunes, lui-même mutilé, est allé parader avec Traoré, du mouvement pro-Deep State BLM, là c’était le bouquet ou plutôt la couronne de fleurs sur la tombe du mouvement.

Alors, quand je vois les discours du PDFPE [Président des Français Pas Élu, parce qu’avec les élections américaines 2020, on voit ce que valent ces élections bidon], que j’observe sur son visage ce sourire à peine réprimé et cette lueur amusée dans son regard, je comprends qu’il se retienne d’exploser de rire en pensant à la crétinerie des Français auxquels il adresse ses discours qui sonnent plus faux qu’une pièce de théâtre jouée par des enfants du cours élémentaire.

Voilà, je vous ai présenté le verre à moitié vide…

Maintenant, observons le verre à moitié plein.

Le verre à moitié plein, c’est que justement l‘histoire se répète. Les troupes que nous avons vues traverser notre pays durant le premier confinement, dans le cadre des opérations militaires américaines Defender Europe 2020 et Mousquetaire, sous le prétexte amusant de “défendre l’Europe” contre l’ennemi russe, ne feront qu’une bouchée des rares bataillons pro-dictature sanitaire de l’armée française.

Biden a promis de faire la guerre à la Russie. Sachant que Biden est l’ennemi de Trump, que concluez-vous des relations entre Trump et Poutine ? Je n’en dis pas plus, je ne vais pas relancer le Russiagate sur mon blog.

Par ailleurs, une majorité de militaires, contrairement aux policiers qui collaborent pour opprimer le peuple, en ont ras-le-képi de voir piétiner la France par les mondialistes.

Ce ne sont pas les CRS, qui n’ont déjà pas le courage d’aller affronter les banlieues hostiles à la France, qui iront se frotter aux forces de l’OTAN.

Rappelons, à ceux qui sont perdus dans la complexité de la politique internationale, que Vladimir Poutine est une ennemi du Deep State et qu’il n’a cessé de faire des bras d’honneur à la mondialisation.

Boris Johnson est plus complexe, plus secret aussi, mais son Brexit est un message plutôt clair, même s’il a noyé le poisson avec des discours pro-dictature sanitaire et pro-vaccins qui ont fait saliver Bill Gates et donné des cauchemars aux patriotes. En même temps, ce Brexit interminable et le délicat équilibre entre le poste de Premier ministre et le Parlement le contraignent à ces louvoiements apparents.

En attendant, la IIIe Guerre mondiale se joue aux États-Unis. On l’a dit, on l’a répété, redisons-le encore une fois : c’est une guerre de l’information. Celui qui contrôle les esprits contrôle le monde.

Cette guerre, qui se passait autrefois en coulisse, est devenue visible depuis 2016 : Russiagate [Fausse accusation de collusion Trump-Poutine], FISAgate [espionnage par l’administration Obama de la campagne électorale de Trump], Pizzagate [e-mails d’Hillary, son chef de campagne Podesta et Obama, témoignant de crimes pedophiles et meurtres rituels sur des enfants, dénoncés par Wikileaks], fusillades sous fausse bannière pour détourner les médias de ces révélations explosives, l’Impeachment [tentative frauduleuse de destitution de Trump, faussement accusé d’avoir proposé un marché illégal à l’Ukraine], incendies criminels planétaires [soi-disant dus au climat, la faute à Trump l’anti-écolo], lancement du “Plandémie” [COVIDEDESENS, pour crasher l’économie US en plein essor, un atout formidable de réélection pour Trump], coup monté George Floyd, émeutes BLM et antifas, et maintenant des élections truquées comme on n’en avait pas vues même dans les républiques bananières : bulletins Trump jetés, faux bulletins Biden, interdiction d’accès des observateurs de vote dans les bureaux de dépouillement, centaines de milliers de bulletins Biden apportés après la clôture du scrutin, etc., etc.

En ce moment même, un par un, jour après jour, des États comme l’Arizona sont en train d’être retirés à Biden et ce n’est qu’un début. Nous ne sommes même pas entrés dans la phase la plus amusante, l’application de la justice à ces élections outrageusement falsifiées par le clan démocrate.

Vous pouvez suivre l’évolution de ce basculement électoral sur le site EVERY LEGAL VOTE qui est très clair, où il y a peu de texte et où les graphiques et comptages évolutifs sont parlants. Je mettrai cet article à jour jusqu’à l’élection finale de Donald Trump.

(Mise à jour 23 nov. 2021 : Toutes les données comme ce tableau ont disparu du site)

Autrefois, les Français avaient la réputation d’être chauvins. Par la suite, sous l’influence de la vague idéologique gauchiste poussée par le KGB depuis l’URSS, beaucoup sont devenus anti-Américains, si ce n’est politiquement, au moins viscéralement. À l’occasion, lisez La France aux ordres d’un cadavre, de Maurice Druon qui est aussi l’auteur de Les Rois maudits.

Je vois encore des traces de cette allergie à l’Amérique sur les pages Facebook.

N’est-ce pas ingrat, de la part d’une nation où les soldats américains sont venus risquer ou sacrifier leur vie, afin de redonner la liberté à ceux qui s’étaient si peu ou si mal battus pour la conserver ? Sans parler des nombreux Français qui ont soutenu le régime de Vichy.

Si vous voulez vous faire une idée du pourcentage de collabos français en 39-45, sortez dans la rue ou allez chez les commerçants sans masque, et comptez le pourcentage de gens qui vous lancent des regards noirs, vous apostrophent ou vous injurient. Ajoutez-y les forces de “l’ordre”.

C’est parce que les peuples ont la mémoire courte que l’histoire se répète… incapables d’apprendre, ils recommencent les mêmes erreurs.

Qu’importe ! Nous, les résistants, n’avons pas oublié.

6 réponses sur « Pour la France, la liberté est à l'ouest, mais elle viendra de l'est »

Bien noté que tu ne comprennes pas la stratégie de Rémy Diallet-Wiedemann. C’est normal, il ne l’a pas précisée. Pour continuer le comparatif avec les Etats-Unis, on ne se souvient pas de comment c’était en 2015-2016 pendant la 1ère campagne de Trump… il n’avait pas encore fait ses preuves…RDW n'est pas parfait, c'est vrai. Nous non plus, nous ne le sommes pas. Parfois je ne te comprends pas non plus. Bon. Cela ne m'empêche pas de continuer à t'accorder ma confiance ! Je regarde le tout et ça pèse plus d’un côté que d’un autre :-)En tout cas, RDW a raison sur le fait que les français sont les champions des constatations mais que pour agir, il n'y a pas grand monde… et on est d'accord que ce peuple est assez divisé aussi. Est-ce mieux ailleurs, je n'en sais rien. Pour avoir vécu dans plusieurs pays, je n'en suis pas convaincue.Je suis d'accord que nous ne connaissons pas la stratégie de RDW. Après, tu évoques les Américains, les Russes, donc d'après toi quelle va être la stratégie pour sauver la France ? Est-ce que quelqu'un SAIT ce qu'il va se passer ?Je suis aussi d'accord que si l'on voit les choses de manière quantique, de ce que l'on observe, plus le temps passe, plus on a l'impression que le momentum passe et que les chances que son coup se fasse diminuent. Quand je regarde la situation, je vois une multitude de forces en présence et pas de mouvement fort et puissant. En tout cas, c’est ce que je vois avec mon niveau d’information.Néanmoins, en ce qui concerne RDW, je préfère penser que quelque chose de positif en résultera. Et si le positif vient d'ailleurs, eh bien ce sera bien aussi. (Maintenant sa vision est la plus ambitieuse pour l'instant.. mais je suis ouverte à d'autres bonnes surprises :-))Je trouve qu’il a aussi qu’il a une approche nouvelle et assez révolutionnaire. Les autres protagonistes proposent des solutions plus classiques et qui ont déjà échoué. Donc les chances de réussite et de vrai changement me paraissent moindres et moins enthousiasmantes.Pour finir, le peuple français a aussi beaucoup de qualités. Je trouve dommage de ne dresser qu’un portrait négatif. Les démocrates parlent de leur pays de cette façon aussi. Les Etats-Unis sont comme ci, comme ça, mauvais blablabla…Et Trump, lui, montre à quel point ils peuvent être fiers d'être américains. Nous aussi nous avons des raisons d'être fiers d'être français.Non, nous ne sommes pas forts dans tous les domaines mais nous avons de nombreuses qualités et ça ne ferait pas de mal de le marteler tout comme Trump le fait. Contrairement à ce que disent ses détracteurs, je le trouve bon en communication !J’espère qu’un jour, la France et les français rayonneront véritablement. Chaque peuple mérite de rayonner pour ce qu’il fait et est de mieux.

J’aime

LOL, j'y ai pensé mais non. Un équivalent plus jeune et célibataire, ça pourrait être intéressant lol.Sa vision est vraiment belle et plus ambitieuse que celle des autres. Oui, j'admire et ça me fait rêver. En fait, c'est surtout que je préfèrerai qu'on lui laisse 100 % de chance. C'est-à-dire, aucune pensées négatives. Rien n'est joué, tout est possible. Peut-être que c'est lui qui nous sauvera (dans le sens de déclencheur, après c'est au peuple de faire), peut-être que ce sera d'autres personnes, d'autres façons. Le principal est de se sortir de ce cauchemar et de reconstruire ce pays.#MakeFranceGreatAgaain

J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s