Catégories
#Extermination

Vaccination forcée imparable, le moustique seringue

Des scientifiques irresponsables, savants fous tout droit sortis d’un roman de Michael Crichton, comptent lâcher des moustiques génétiquement modifiés sur les îles de Floride appelées les Keys.

Mon attention a été attirée sur ce sujet parce qu’on vient de m’envoyer un article qui date un peu, mais dont le sujet reste brûlant d’actualité. La militante qui se battait pour faire interdire ce projet de libérer des millions de moustiques génétiquement modifiés sur les îles Keys a été retrouvée morte dans une piscine, face tournée vers le fond, à l’hôtel Washington D.C. Convention Center, en avril 2018.

« Parfois, vous devez juste faire ce qui est nécessaire », avait-elle posté sur sa page Facebook. « L’EPA ferait bien de s’y préparer. »

Ils semblerait qu’ils aient pris son conseil un peu trop littéralement, si vous voyez ce que je veux dire.

Sa mort a eu lieu le 8 avril 2018. C’était il y a un peu plus de deux ans. Elle était agent immobilier, donc influente dans la région avec de nombreux contacts, toujours prête à aider, et possédait la propriété de Southernmost.

À Washington, elle s’apprêtait à rencontrer des sénateurs et des représentants politiques.

Mila de Mier avait 45 ans, elle était mère de trois enfants.

Si vous voulez honorer sa mémoire, partagez cet article.

En date du 20 août 2020, ce projet dément, promu pour soi-disant combattre la maladie est toujours sur sa lancée.

Maintenant, avec ce que nous savons aujourd’hui (voir les dernières vidéos sur le vaccin génocidaire), ça ne demande pas une grande intelligence pour additionner 1 + 1 et comprendre ce qu’on peut faire avec des moustiques OGM censés « lutter contre la maladie ».

Vous vous faites piquer ? Ça y est vous êtes vaccinés, nanoparticules et hydrogel LUCIFERASE injectés tout en un.

Il y aura bien sûr un problème, avec ces moustiques vaccinateurs, c’est que vous pourrez vous faire piquer une fois, deux fois, trois fois… dans la même journée.

Parce que d’ici que les moustiques arrivent à lire votre carnet de vaccination numérique implanté sous la  peau et qu’ils comprennent que vous n’avez pas besoin d’une dose supplémentaire, ça va demander quelques ajustages, ou pas. Après tout, ce projet a peut-être pour objectif de « combattre la maladie », mais pour ces eugénistes obsédés par la surpopulation, la maladie, c’est vous, et le vaccin, le remède.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s