Catégories
#Covillusion

Qu'est-ce que c'est que cette mascarade ?

La vidéo Mesures du taux d’oxygène avec ou sans masque a suscité un débat mettant en jeu 5 personnes contre le masque et 3 en faveur du masque.

Le premier contradicteur a posté ceci :

Le test est défectueux. Il ne vérifie le taux d’oxygène qu’à certains endroits à l’intérieur du masque… ça ne détermine PAS l’absorption d’oxygène. Il vous faut une machine comme celle-ci pour déterminer l’absorption réelle d’oxygène avec et sans masque.

Cette remarque contient un argument très correct : le test ne vérifie le taux qu’à certains endroits à l’intérieur du masque.

Effectivement, le technicien de la vidéo aurait dû placer un double embout à hauteur des narines, car on inhale couramment l’oxygène par le nez, alors qu’on expire le gaz carbonique par la bouche.

Mais ça signifie aussi que la machine dans la vidéo sur le cardio-training est inadéquate pour ce test, car elle mesure aussi bien l’air inspiré qu’expiré, en faisant une moyenne des deux.

Cet argument utilise cet impressionnant appareil de mesure pour le cardio-training afin de passer un point de vue qui n’en reste pas moins illogique.

Quand on veut être scientifique, on doit être rigoureux et ne pas jouer sur le visuel ou l’émotionnel.

L’autre contradicteur s’appuyait sur la vidéo du premier, en y ajoutant des termes ronflants, à caractère scientifique, comme VO2 ou Mécanique des fluides, sans les définir, de façon imprécise et hors de propos, si bien que c’était plus de l’esbroufe qu’un raisonnement logique.

Cette imprécision se retrouvait dans le fait qu’il comparait le masque sanitaire avec un tuba de plongée. Ces deux ustensiles sont peut-être similaires, on respire à travers, mais certainement pas identiques.

L’erreur la plus classique en logique, c’est de considérer comme identiques des éléments qui ne sont que similaires.

Pour finir, la seule personne qui m’ait contredit de façon simple, honnête et intelligente, a dit ceci :

Et qu’en est il alors des chirurgiens anesthésistes et infirmiers qui le portent continuellement en bloc opératoire?? N’importe quoi !!

Effectivement, c’est un argument de poids, qui se vérifie dans la pratique sur une longue période de temps.

Alors, j’ai décidé de poursuivre mes recherches pour en avoir le cœur net.

Voici pour commencer des extraits traduits du site World Health Organization [Organisation Mondiale de la Santé], Conseils au public sur la maladie à Coronavirus [COVID-19] : briser les mythes (sauvegardé ici en PDF) :

Est-ce que les gens peuvent porter un masque en faisant de l’exercice ?

Les gens ne devraient PAS porter de masque en faisant de l’exercice, car les masques peuvent réduire la capacité à respirer confortablement.

La sueur peut faire que le masque s’humidifie plus rapidement, ce qui entrave la respiration et favorise la prolifération des micro-organismes. La règle importante, durant l’exercice, est de maintenir une distance physique d’au moins un mètre, les uns avec les autres.

L’usage prolongé de masques médicaux, quand ils sont portés correctement, NE CAUSE PAS d’intoxication au CO2 ni de déficience d’oxygène.

L’usage prolongé des masques médicaux* peut être inconfortable. Cependant, ils ne provoquent pas d’intoxication de CO2 ni de déficience d’oxygène. Lorsque vous portez un masque médical, assurez-vous qu’il soit correctement ajusté et suffisamment serré pour vous permettre de respirer normalement. Ne réutilisez pas un masque jetable et changez-le dès qu’il devient humide.

* Les masques médicaux (aussi appelés masques chirurgicaux) sont plats ou plissés ; il sont fixés à la tête avec des lanières ou des attaches d’oreille.

Maintenant, en lisant ce qui précède, vous avez deux attitudes possibles : soit vous faites partie de ceux, dociles, qui s’en remettent aux « autorités », soit vous êtes plutôt un libre-penseur, un esprit indépendant qui ne s’en remet pas à d’autres pour penser à sa place.

Après tout, il s’agit de l’OMS, un organisme financé par Bill Gates, dont la présentation n’est plus à faire, et dirigée par un obscur ex-dictateur africain qui n’est pas médecin.

Rappelons que l’OMS est une succursale de l’ONU, organisation où la corruption règne en maître (voir Les violeurs de l’ONU).

Je vous propose donc un petit exercice de logique avec les informations dispensées par l’OMS

Les gens ne devraient PAS porter de masque en faisant de l’exercice, car les masques peuvent réduire la capacité à respirer confortablement.

QUESTION 1 : Que signifie ce « peuvent réduire », ils réduisent la capacité à respirer ou ils ne le font pas ?

QUESTION 2 : S’ils ne réduisent pas la capacité à respirer, pourquoi les déconseiller de façon aussi ferme pour faire de l’exercice ? (les gens ne devraient PAS porter de masque en faisant de l’exercice)

QUESTION 3 : S’ils réduisent la capacité à respirer, pourquoi ne le font-ils pas lors d’activités courantes, comme la marche, les efforts que l’on fait au travail, des activités domestiques ?

La sueur peut faire que le masque s’humidifie plus rapidement, ce qui entrave la respiration et favorise la prolifération des micro-organismes.

QUESTION 4 : Elle le fait où elle ne le fait pas ? La sueur, c’est de l’eau, donc, l’eau de la sueur va-t-elle oui non humidifier le masque ?

QUESTION 5 : Si un masque humide entrave la respiration, sachant que l’expiration contient de la vapeur d’eau, combien de temps doit s’écouler avant de considérer que le masque a été « humidifié » ?

QUESTION 6 : Porter un masque, lorsqu’il fait doux ou chaud, fait transpirer la partie couverte du visage, cette humidité ne se rajoute-t-elle pas à la vapeur d’eau expirée pour « humidifier » davantage le masque ?

QUESTION 7 : Puisqu’un masque humide favorise la prolifération des micro-organismes, et sachant que le dictionnaire nous donne cette définition de micro-organisme, être vivant microscopique, peut-on ranger les bactéries et virus dans la définition de « micro-organisme » ?

L’usage prolongé des masques médicaux peut être inconfortable.

QUESTION 8 : Pourquoi l’usage prolongé des masques médicaux serait-il inconfortable ? Parce que, comme dit précédemment, ils peuvent réduire la capacité à respirer confortablement ?

QUESTION 9 : L’usage prolongé des masques médicaux serait-il inconfortable parce qu’une fois humidifié par la vapeur d’eau expirée, ce qui prend quelques minutes, ils favorisent la prolifération des micro-organismes ?

QUESTION 10 : Si les masques empêchent effectivement de respirer, au point de les déconseiller pendant l’exercice, comment peut-on dire que leur « usage prolongé ne cause pas de déficience d’oxygène », n’est-ce pas contradictoire ?

QUESTION 11 : Si la télé, les médias et des experts financés par des lobbies vous affirment avec autorité que NON, les masques ne réduisent pas l’apport en oxygène, mais que vous ressentez l’inverse, en qui aurez-vous le plus confiance, eux ou vous ?

QUESTION 12 : Combien de contradictions pouvez-vous relever dans ces deux courts extraits du site de l’OMS ?

Ayant toujours à l’esprit la remarque pertinente de l’internaute sur les chirurgiens, j’ai poursuivi mon enquête et trouvé une source qui a le mérite d’être une étude neutre, hors de la polémique « coronavirus », effectuée dans l’environnement hospitalier : une étude sur les répercussions sanitaires du port de masque chirurgical, par les chirurgiens.

Le très officiel PubMed.gov dont je vous traduis l’article ci-dessous.

Rapport préliminaire sur l’hypoxie induite par les masques chirurgicaux durant les opérations chirurgicales majeures

(Sauvegardé ici en PDF)

Résumé

Objectifs : Cette étude a été entreprise pour déterminer si la saturation en oxygène de l’hémoglobine des chirurgiens était affectée par les masques chirurgicaux durant les opérations majeures.

Méthode : Des mesures répétées, dans le cadre d’une étude longitudinale et prédictive ont été effectuées sur 53 chirurgiens en utilisant un oxymètre à pulsations, avant et après les opérations.

Résultats : Notre étude a révélé une baisse de la saturation d’oxygène des pulsations artérielles (SpO2) et une légère augmentation du pouls, comparées aux valeurs obtenues avant les opérations dans tous les groupes de chirurgiens. La baisse fut plus importante chez les chirurgiens âgés de plus de 35 ans.

Conclusion : D’après nos découvertes, le pouls augmente et le SpO2 baisse après la première heure. Ce changement précoce dans le SpO2 peut être dû au masque facial ou au stress opérationnel. Comme une très petite baisse de saturation à ce niveau reflète une importante baisse de PaO2**, nos découvertes peuvent avoir une valeur clinique pour la santé des travailleurs et des chirurgiens.

[* Sp02 – La fraction d’hémoglobine saturée en oxygène relative comparée à la totalité de l’hémoglobine non saturée dans le sang.

** PaO2 – pression partielle de l’oxygène au niveau de la mer (160 mmHg, dans l’atmosphère, 21 % de la pression atmosphérique de 760 mmHg) dans le sang artériel, ce qui correspond entre 75 mmHg et 100 mmHg.]

Nous avons donc une faible baisse de saturation de l’oxygène dans l’hémoglobine, ce qui se traduit par une importante baisse de pression d’oxygène dans le sang artériel. Regardez les 21 % cités sur la page PaO2* de Wikipédia, ce sont les 21 % mesurés par l’appareil du technicien de la vidéo Mesures du taux d’oxygène avec ou sans masque.

Bien sûr, il y a plus simple : utiliser son sens de l’observation… pour ceux qui ont en un.

Mais le premier prix de ce débat revient au dernier contradicteur, Sonlamhan, qui vient de poster ceci :

Encore une magnifique fake news probablement répandue ici par un groupe américain anti confinement qui y voit une atteinte à sa liberté… https://factuel.afp.com/non-lutilisation-du-masque-de-protection-nentraine-pas-un-manque-doxygene

Le lien dirige ver une article de l’AFP. au design de tabloïd de supermarché, avec des photos chocs et un énorme FAUX rouge vif.

L’AFP est financée par l’État.

Il y a encore des Français qui font confiance au gouvernement, comme source d’informations fiables ?!

Quelqu’un croit une seconde que l’AFP va contredire le gouvernement, mordre la main qui les nourrit ?

Comment ne pas voir dans un confinement arbitraire une atteinte à la liberté ?

Le dictionnaire nous donne ces synonymes de confinement : isolement, enfermement, incarcération, internement, détention, captivité, séquestration, emprisonnement, prison, réclusion, emmurement, encagement.

Mais qui, de nos jours, ouvre encore un dictionnaire pour vérifier le sens des mots qu’il utilise ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s