Catégories
#Compréhension

Socialisme : vous ne posséderez rien et vous serez zéro

Histoire effrayante

Imaginez qu’à la dernière Coupe du monde de football, on ait fait une moyenne de tous les buts marqués par chaque équipe et qu’on ait attribué ce même score à tous les pays.

Suite à quoi, chaque joueur dans chaque équipe aurait reçu le même salaire moyen.

On pourrait objecter : « Ah, oui, mais ça n’a rien à voir ! Le foot est un sport. L’égalité des joueurs, ni vainqueur ni gagnant, ça ne serait plus du jeu. »

Pourtant, celui qui veut « gagner sa vie », dans tous les sens du terme, doit la gérer comme un sport : s’entraîner, travailler dur, progresser, apprendre de ses erreurs, se relever après être tombé, surmonter ses défaites, modifier ses stratégies…

À force d’échecs, ou parce qu’elles ont été confrontées à des « tricheurs », certaines personnes perdent toute envie de relever des défis ou d’affronter des épreuves.

Après quoi elles accusent la malchance ou le destin, réclament de l’aide pas forcément méritée ou prétendent que « le jeu est truqué », que seuls les tricheurs, ceux qui transgressent les règles, gagnent.

Quand elles adoptent ce point de vue, elles deviennent à leur tour malhonnêtes, essayent de s’approprier tout ce qu’elles peuvent sans rien faire pour le mériter.

Sur un stade de foot aussi, on doit affronter des joueurs déloyaux qui commettent des fautes et même l’arbitre peut être incompétent ou malhonnête.

Est-ce une raison pour abandonner la partie, quitter le terrain et aller chouiner aux vestiaires ?

Que ça nous plaise ou non, la compétition pour la survie et l’élimination des plus faibles au profit des plus capables est une loi naturelle. Une loi de l’univers.

Au mieux, tout ce que l’on peut faire pour rendre meilleur ce monde impitoyable, c’est être honnête, bienveillant et juste.

Mais il ne peut y avoir de justice sans mérite.

Karl Marx, qui était franc-maçon, a écrit : « La propriété, c’est le vol ».

Cette absurdité contredit la définition de « vol » dans le dictionnaire : Action de dérober ce qui appartient à autrui.

D’après Karl Marx, voler la propriété d’autrui est acceptable, puisque celui qui possède quelque chose est un voleur.

Pourtant, ce faux père Noël cachait derrière sa barbe un tempérament mesquin et opportuniste. Si vous en voulez la preuve, regardez ce film du dissident russe Jüri Lina, basé sur des archives du KGB :

Dans l’ombre d’Hermès, les secrets du communisme 1, par Jüri Lina

Dans l’ombre d’Hermès, les secrets du communisme 2, Nouvel Ordre Mondial, par Jüri Lina

La malhonnêteté consiste à nuire à la survie d’autrui de façon exagérée, en violation de la notion de mérite et au mépris d’un échange équitable.

Contrairement à la croyance populaire, le socialisme, le communisme ou le gauchisme ont été fabriqués par des élites criminelles pour ruiner tout désir d’ascension sociale dans la population…

Le but étant de se débarrasser des concurrents potentiels.

La Révolution française, durant laquelle sont nés les mots « droite » et « gauche », était une conspiration fomentée par des nobles renégats et des francs-maçons.

Les mensonges des livres d’histoire comme « le peuple s’est soulevé » ou « le peuple a marché sur la Bastille » passent sous silence les noms de ceux qui ont planifié, organisé et géré ces mouvements avec une logistique, des financements, des appuis politiques ou stratégiques, des ingrédients essentiels à toute révolution.

Mai 68 fut orchestré par la CIA parce que De Gaulle voulait sortir la France de l’OTAN et la soustraire au joug américain.

Lors des dernières élections, la gauche a aidé Macron à se faire réélire, sous prétexte de « faire obstacle à l’extrême-droite ».

Aujourd’hui, en France, il n’y a pas d’extrême droite, seulement des Français excédés par les dérives de l’agenda migratoire mondialiste poussé par George Soros, milliardaire sociopathe, décisionnaire du Forum Économique Mondial.

Ce même World Economic Forum qui s’efforce d’imposer au peuple français une condition sociale proche de celle des serfs du Moyen Âge.

Dans une attitude suicidaire, les gens « de gauche » soutiennent le programme mondialiste des élites richissimes, au bénéfice des étrangers que ces mêmes élites font rentrer dans le pays en masse.

Ces futurs électeurs mondialistes profiteront des logements et avantages sociaux, sans y avoir jamais contribué, au détriment des salaires ou de la retraite de ces Français socialistes (gauchistes ou communistes) qui ne se rendent pas compte que leur combat pour de meilleurs salaires, retraites, pouvoir d’achat, etc. et leur lutte « contre le racisme » sont contradictoires.

Le peuple français ne peut pas être souverain, s’il n’est pas français, et encore moins s’il n’est pas souverainiste.

Le sujet de l’immigration (amalgamé à tort avec le « racisme ») n’a rien à voir avec la droite ou la gauche, c’est un piège dans lequel tombent tous ceux qui ne comprennent pas la mondialisation.

Le but de la mondialisation étant la destruction des nations qui aboutira à la destruction des peuples.

L’objectif, à terme, est de transformer cette planète en un gigantesque camp d’esclaves privés de liberté et de propriété, nourris d’insectes ou de produits corporels humains (fœtus, cadavres servant de compost pour l’agriculture, etc.)

Un lecteur qui conclurait, à la lecture de cet article, que son auteur est un raciste d’extrême droite, devrait savoir qu’il est fils d’immigrés et qu’il pense que l’âme est tout et le corps pas grand-chose.

Le « politiquement correct » socialo-mondialiste est une dictature de la pensée où les dogmes et tabous, inculqués par les médias depuis des décennies, sont les gardiens de cette société-prison que les élites sont en train de nous construire.

En prison non plus, les détenus ne possèdent rien, à part leurs vêtements et quelques objets autorisés.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s