Catégories
#Rébellion

La Guerre des bouchons

Alors que le Convoi de la Liberté se met en branle, le gouvernement a déployé un dispositif de police et gendarmerie pour le bloquer

On pourrait dire que les forces de l’ordre sont venues prêter main force à la résistance en créant plus de bouchons, devenant ainsi les forces du désordre.

Avec le Convoi de la Liberté et les contre-mesures gouvernementales, nous avons une situation amusante.

En appliquant les ordres de poster des barrages et bloquer l’entrée dans Paris, les policiers et gendarmes démontrent la stupidité de ces ordres et l’incompétence de leur hiérarchie.

Ils doivent aussi arrêter les véhicules, les fouiller pour repérer ceux qui transportent des drapeaux ou des signes distinctifs du Convoi de la Liberté.

La police a donc pour consigne d’arrêter les automobilistes manifestants au milieu des embouteillages ! Autant chercher des aiguilles dans une meule de foin.

Ces opérations ont commencé de ralentir ou/et bloquer la circulation, créant des bouchons tout en gênant les conducteurs qui ne participent pas au convoi.

De foute façon, les manifestants malins vont s’abstenir de transporter ces signes de ralliement et se fondre dans la masse anonyme des automobilistes, si bien que ces arrestations et fouilles créent plus de désordre.

La France est un petit pays, comparé au Canada et ses grands espaces. Il n’y a pas grand-chose à faire pour bloquer le trafic routier qui a déjà atteint un point de saturation critique sur une bonne portion de son réseau.

Par ailleurs, les limitations de vitesse de ces dernières années ont ralenti la circulation : les gens mettent plus de temps pour aller au travail ou en revenir.

Ces ralentissements imposés du trafic contribuent à engorger davantage les routes.

Le rétrécissement des voies routières de la capitale au profit d’aménagements favorisant les bus, cyclistes et piétons n’ont pas aidé.

Si l’on en juge par la démesure du dispositif mis en place pour empêcher le Convoi de la Liberté, barrages, blindés, tracteurs, etc., il semblerait que le gouvernement appréhende ce Convoi de la Liberté plus que tout.

(Cliquez sur l’image pour voir la vidéo)

Des barrages de police ne sont pas faits pour fluidifier le trafic, bien au contraire.

La police a toujours eu pour fonction d’arrêter les gens, les véhicules, les actions, le mouvement.

Alors, utiliser la police pour arrêter des véhicules qui s’apprêtent à stopper la circulation, c’est un peu comme d’utiliser du ciment pour déboucher de la tuyauterie.

Ce gouvernement ne le sait pas encore, mais il a déjà perdu la Guerre de bouchons.

Ou peut-être le sait-il ?

D’où sa frénésie à vouloir empêcher ce convoi à tout prix par un dispositif militaire digne d’une dictature (blindés contre des civils) et des déclarations contradictoires qui se succèdent, entre l’appel au calme de Macron et les menaces de Castex et Lallement.

En France, ce Convoi de la Liberté a la capacité de paralyser le pays plus qu’au Canada.

Un pays paralysé, ce n’est pas une bonne campagne électorale et je doute que les 25 000 affiches électorales que les Jam (Jeunes avec Macron) vont placarder ce week-end le fassent monter dans les sondages, aussi truqués soient-ils.

D’autant plus qu’à peine postée sur Internet, cette affiche bizarre au message érotique à peine voilé a déjà été détournée…

Voilà ce qui s’appelle tendre le bâton (merdeux) pour se faire battre.

8 réponses sur « La Guerre des bouchons »

Il y a deux indicateurs qui montrent que le gouvernement a vraiment peur de ce Convoi de la Liberté :

1. l’importance du dispositif policier pour l’empêcher ;

2. les groupes FB dédiés au convoi sont infestés de trolls avec des faux comptes Facebook vides, sans publication, qui postent des commentaires anti-convoi pour essayer de le décrédibiliser, ridiculiser, etc. Je n’en ai jamais vu autant.

Solution : partout où vous les voyez, conseillez au internautes d’aller sur la page du troll, de cliquer sur les 3 points verticaux en haut à droite de la page, puis faire Bloquer.

Si tout le monde fait ça, plutôt que de discuter avec ces sociopathes, ils disparaîtront des comptes Facebook.

J’aime

ERRATA – CORRECTIF

Je publie cet ajout en commentaire, car si je le mets en bas d’article, il risque de passer inaperçu.

La répression sauvage, cruelle, on peut même dire sadique, et illégale que bon nombre de psychopathes ont exercé sur les manifestants fut en complet décalage avec l’attitude pacifique de cette manifestation.

Vous avez probablement vu les images comme je les ai vues. Elles sont d’une rare violence et témoignent d’une réelle malveillance de forces qu’il est impossible d’appeler « forces de l’ordre », car elles travaillaient visiblement à générer chaos et provocations.

Le ton des voix qu’on entend sur les vidéos, cet espèce d’aboiement grave, typique des racailles, montre que le recrutement de la police se fait de plus en plus dans les bas-fonds.

Il y avait même des individus en uniforme, je ne sais pas ce qu’ils sont, en fait, qui ne parlaient pas français.

Je me demande ce que les vrais policiers et gendarmes, s’il en reste, ainsi que l’armée comptent faire face à cette invasion de leurs propres compagnies par des sociopathes ennemis de la France.

Certains pensent qu’il n’y a plus de vrais policiers, qu’ils se sont tous suicidés.

Je ne sais pas, mais ce qui est sûr, c’est que laisser leur corps de métier se dégrader à ce point, c’est un suicide professionnel.

J’aime

Nous avons tous été très choqués par le comportement voyou des soi-disants policiers face à des manifestants pacifiques. Les gens vont-ils enfin commencer à ouvrir les yeux face à la barbarie du gouvernement? Ils ne l’ont pas fait avec les Gilets Jaunes. Vont-ils le faire maintenant? Merci encore pour tous vos articles et les informations, on y puise de la force pour continuer à résister, car on se sent parfois seul.

J’aime

🙏🏻

Après réflexion, je pense que retenter la stratégie canadienne à l’identique, sans les camions, dans un contexte différent, et en prévenant à l’avance de ce qui allait être fait, était une erreur tactique.

La surprise est un élément crucial pour gagner une bataille lorsqu’on est en infériorité logistique.

Même aller à Bruxelles est une erreur.

Je viens de voir un blindé, encore plus gros que les blindés français, rouler sur l’autoroute en direction de Bruxelles.

Les manifestations du Bois de la Cambre (C’était au temps où Bruxelles tapait…) ont montré que le maire socialiste de Bruxelles, Philippe Close, était un nazi de la pire espèce.

De plus, notre mouvement français est très affaibli par une maladie politique incurable, la guéguerre menée par ceux qui se croient encore de gauche, dont une majorité de Gilets Jaunes, contre les patriotes de Philippot. Soi-disant qu’ils seraient « d’extrême-droite ».

Notre meilleure arme reste l’injection ARNm avec ses effets indésirables.

Depuis août 2020, les seuls que j’ai vu se réveiller ont perdu des proches ou ont eux-mêmes été rendus malades ou handicapés par le poison.

Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s