Catégories
#Extermination

Dans les coulisses d'un abattoir médical

Le témoin de cette scène ahurissante m’ayant autorisé à publier son récit pourvu que son anonymat soit respecté, j’ai caviardé son profil Facebook.

Je réécris son témoignage en citation pour y insérer des liens explicatifs de termes médicaux et faire une mise en forme.

« Bonjour à tous, dans le groupe depuis ses tout débuts !
Je n’étais là qu’en tant que témoin, mais à mon tour de témoigner :

Il y a 8 jours, j’étais aux urgences.
(Thrombus [caillot de sang] de 9 mm dans la jugulaire droite –> ce n’est pas à cause du vaccin, puisque je refuserai jusqu’à ma mort ces injections tueuses, c’est une complication du port-a-cath que j’ai d’implanté).

Au bout de plusieurs heures, on me sort de mon box pour y (faire) rentrer un homme de 40 ans. Je suis exactement à un 1,20 m du box, séparée par un rideau, donc j’entends parfaitement l’interrogatoire de l’urgentiste.

Le monsieur décrivait des symptômes de crise cardiaque imminente. Pas fumeur, pas d’antécédents, excellente santé et sportif +++.
L’urgentiste a eu juste le temps de lui demander : « Vacciné Covid récemment ? » …  et le patient de répondre : « Oui, j’ai eu ma seconde dose il y a 2 jours… »
Biiiiiiiiiiiiiiip ! (son cœur a lâché)
Pour ceux qui s’inquiètent de savoir s’il a survécu, ils l’ont récupéré, merci Seigneur… mais s’il ne s’était pas rendu à temps aux urgences ?! 😌

Deuxième témoignage :
Alors que j’attendais toujours aux urgences en dehors du box, j’ai pu observer – ils étaient dans un carré de verre – les urgentistes, après cette crise cardiaque post-vax.

Ils étaient penauds, vraisemblablement totalement habitués à en voir, et résignés. 😱😱😱

Je les regardais avec des yeux ahuris et dégoûtée, j’avais envie de leur crier dessus, de leur demander pourquoi ils acceptaient l’inacceptable (j’ai dû aller aux WC pour me retenir). Bref…

De retour à mon poste d’observation (on n’a que cela à faire lorsque l’on patiente de longues heures aux urgences), j’entends la conversation suivante, entre 2 urgentistes :

Urgentiste 1 : « Le cou (ils parlaient de moi, puisque depuis le début, je les entendais me désigner par « le cou » –> endroit où mon thrombus se situe), elle doit être le seul thrombus NATUREL que l’on ait vue depuis… *inaudible*. »
(En référence à tous les thrombus acquis post-vaccinalement et responsables de centaines de milliers de décès.)

Urgentiste 2 : « Ha ! ha ! ha ! » 😲😲😲😱😤🤯

Non seulement les docteurs savent, mais (ceux-ci, du moins) ils s’en amusent !!! 😡😡😡🤮🤮🤮

Rabelais avait écrit : « Science sans conscience n’est que ruine de l’âme. »

Il aurait pu ajouter : « … et du corps. »

Rappelons que ce poison n’est PAS un « vaccin », pas même une expérimentation génétique sur des cobayes humains non informés et, pour beaucoup, non consentants. Ce qui constitue le pire viol qui soit.

C’est une arme biologique, inoculée de façon insidieuse à un pourcentage graduel de la population afin de ne pas l’alerter.

Depuis quelques temps, je me focalise sur ce thème… non pas parce que je n’ai aucun autre sujet à traiter dans ce blog, mais parce que c’est aussi notre meilleure arme.

Je le fais par calcul stratégique. Je suis et resterai un soldat numérique [digital soldier] quoi qu’il advienne, aussi longtemps que cette guerre pour la libération de la Terre se poursuivra.

Actuellement, les 2300 témoignages collectés sur le groupe Recensement Effets Indésirables montrent une seconde vague d’effets secondaires : les cancers fulgurants.

Le cancer, dont nous avions toujours entendu parler comme d’une « longue maladie », est en train de commettre des excès de vitesse.

Ce n’est pas surprenant, puisque cette « thérapie » anéantit les lymphocytes T qui constituent une ligne de défense majeure contre les cellules malignes.

Les cancers, leucémies et effondrements immunitaires sont souvent les conséquences de la pollution radioactive. Un phénomène connu de tous ceux, physiciens ou militaires, qui ont une formation en physique nucléaire (voir PHARMARKETING).

L’organisme humain est une merveilleuse machine qui possède la capacité de s’autoréparer, même en cas de dégâts extrêmes, pour autant qu’on lui fasse confiance et qu’on ne s’acharne pas à entraver ou bouleverser ses fonctions naturelles.

23 réponses sur « Dans les coulisses d'un abattoir médical »

La réaction est déroutante pour nous, mais je suppose que de voir ceci tous les jours explique ce détachement je suppose. Surtout que les personnels soignants qui alertent sont confrontés au silence en retour…

J’aime

Nous avons une infirmière à la maison, avec des dizaines d'années de pratique.Je ne l'ai jamais entendue parler d'un patient en l'appelant « le cou », « l'intestin » ou « la tumeur ».Déjà, le simple fait qu'un praticien ose s'adresser à un patient, le toucher, l'ausculter ou pénétrer son intimité physique avec des examens, des appareils ou des substances, sans faire preuve de la politesse élémentaire de se présenter et lui demander son nom… montre le manque total de respect et d'attitude civilisée qui devrait être la première chose enseignée à ces crétins arrogants et cyniques en blouse blanche.

J’aime

C'est ça, voire l'omerta inhospitalière.Curieux, je viens de regarder le mot omerta dans le dictionnaire :[nom féminin] Règle du silence, selon laquelle toute personne qui a des informations sur les activités criminelles de la Mafia doit garder le silence, sous peine de représailles. Briser l’omerta.Par EXTENSION – Silence qu’un milieu donné s’impose pour protéger ses intérêts. Une véritable omerta règne dans cette organisation.Ite, missa est : Allez, la messe est dite.

J’aime

***INFORMATION TECHNIQUE*** (corrigée)Comme les vidéos hébergées sur Odysee rament de plus en plus, au point d'être souvent inaccessibles, et que les vidéos encore hébergées sur YouTube risquent de disparaître si la chaîne venait à être fermée (YouTube vient encore de m'envoyer un autre avis de censure), je suis en train de remplacer toutes ces vidéos en les mettant sur pCloud qui est sûr, fluide et totalement sous contrôle.D'ailleurs, je corrige ce post pour vous annoncer que je viens de remplacer toutes les vidéos sur Odysee. Vous allez pouvoir enfin les regarder sans tambouriner des doigts pendant que ce sablier stupide n'en finit plus d'onduler comme s'il était pris de constipation, ce qui est probablement le cas, pour le serveur [ordinateur hébergeur] d'Odysee.C'est un gros travail, j'y ai déjà passé une journée complète, une partie de la nuit et je vais probablement encore y consacrer un à deux jours supplémentaires.Après ça, il n'y aura plus de risque qu'une vidéo disparaisse, rame ou soit inaccessible.Aussi, je profite de la déception ambiante qui s'est abattue comme une chape de plomb sur bon nombre d'entre nous pour réfléchir, prendre du recul et publier un article pertinent, mais surtout utile.Certes, ces promesses répétées du retour de Trump nous ont laissés, telle sœur Anne, ne voyant rien venir, que le soleil qui poudroie, la vérité qui disparoit, calamitas ! et les vaccinés qui mouroient.C'est la plus grande guerre que cette planète ait jamais connue, mais pour une raison que je pressens et dont j'ignore les détails, quelqu'un impose aux deux camps, avec un poigne d'acier et une autorité sans faille, de n'user dans ce conflit d'aucune arme réelle susceptible de verser le sang.Une guerre de l'information, une guerre d'idées, certains diraient « guerre spirituelle », ce qui en fait aussi une « guerre des nerfs »…La ténacité est une arme. Inversement, lorsqu'on se décourage, on expose son flanc aux ennemis. Ne leur faisons pas ce plaisir.

J’aime

À propos de la chaîne vidéo Odysee…Odysee possède un système génial, mais qui présente un bémol.Lorsque vous avez déjà une chaîne YouTube, Odysee vous propose et vous permet, comme elle l'a fait pour moi, de télécharger toute votre chaîne YouTube avec ses vidéos déjà publiées et de les publier aussitôt sur Odysee. Génial, me direz-vous…Eh bien, au risque de faire mon complotiste, si nous y réfléchissons une minute, pas si génial que ça.Parce que bien entendu, avec la foule de YouTubeurs qui ont migré de YouTube vers Odysee, cela a dû représenter, vu la censure croissante de YouTube, des dizaines de millions de dollars perdus pour YouTube.Attendez, avant de sauter de joie.Si j'étais YouTube, devant une perte pareille, j'adopterais des contre-mesures, piratage, déni de service ou même, soyons fou, je paierais grassement quelques milliers de dollars par mois un employé sous clause de confidentialité pour travailler chez Odysee et y commettre quelques bourdes, mettre le bazar, donner de mauvais conseils et autres sabotages.Peut-être je suis paranoïaque, mais de nos jours, ce sont ceux qui survivent le mieux.Alexis Cossette de Radio Québec avait migré chez Odysee, avant d'être fâché par les multiples plantages, ramages et autres engorgements qui pourrissaient sa chaîne.Pour finir, il a migré chez Rumble qui fournit un bon service pour une somme modique.Je dis ça, je dis rien, mais si je me fiais à mon expérience professionnelle, je dirais que tous les groupes à large diffusion sont probablement infiltrés d'une façon ou d'une autre.

J’aime

Bonjour.J'ai été invitée « ici » et je suis absolument effarée de ce que je lis…Je savais déjà que nous vivons une enfer depuis des mois mais là ça dépasse largement l'imaginable.J'aimerais cependant vous raconter mon histoire.Je travaille dans le médical et une fois l'annonce du conseil constitutionnel je me devais de me faire vacciner. Pfiz… donc à mon retour de vacances. Chute de tension immédiate et 2 jours plus tard apparition de violentes migraines qui ont duré des semaines associé à des malaises. Je sentais mon corps lutter intérieurement, c'était terrible.J'ai rapidement consulté mon médecin et malgré ce qu'on conseille ici, les D Dimères, les marqueurs inflammatoires et la NFS étaient normaux. J'ai refait ces mêmes analyses à J15, normales également de même qu'un bilan de coagulation sanguine.Par la suite j'ai été amenée à voir un neurologue et j'ai fais divers examens : Scanner cérébral, scanner thoracique avec injection, IRM cérébrale récemment. Tout est absoument normal !En résumé, personne n'explique ce que j'ai comme symptomes (à savoir qu'ils sont toujours présents à plus de 2 mois mais moins forts).Donc, en raison de cela, je n'ai pas eu de certification de contre indication. Or mon patron exige la 2e dose sinon je ne peux plus travailler !!!Je suis absolument désemparée… on me demande de choirir entre mon travail (ma famille a grand besoin de mon salaire) et ma santé !J'ajoute que j'ai de mon côté lutté seule, totalement abandonnée par la médecine conventionnelle (j'en ai consulté 3 différents).Mon passé dans le domaine de la cardiologie m'a fait penser à essayer l'aspirine car je savais son action sur la fluidité du sang. J'avais enfin trouvé un remède plus efficace que les antalgiques classiques DOLIPRANE/IBUPROFENE.Je me suis beaucoup documentée et avec l'aide de mains tendues j'ai débuté la détox à base de Vitamine C, D, ZINC et surtout GLUTATHION et NAC. Ces compléments alimentaires m'ont rapidement débarassé des malaises et des chutes de tension. Cependant les migraines sont toujours là. L'injection remonte à 2 mois et 6 jours aujourd'hui.J'ajoute que j'ai un système immunitaire efficace, que je fais partie de la génération d'enfants qui a eu toutes les maladies infantiles et plus tard jusqu'à la Toxoplasmose et la Mononucléose. Je passe des hivers entiers sans jamais être malade. Mon corps a fait un rejet total de cette injection.Autour de moi il y a beaucoup de vaccinés de la première heure et tout le monde se porte bien. Il n'y a que moi, pour l'avoir fait tardivement, qui souffre. Je me dis donc que ces personnes ont eu des placébos. Je ne vois que cela. Surtout quand je vois le cas de mon neveu épileptique de naissance qui n'a eu absolument aucun symptome !J'espère pour finir que mon témoignage pourra aider d'autres personnes à vaincre les effets secondaires.Prenez soin de vous et si vous pouvez rejetez fermement l'idée de la 2e injection !

J’aime

Bonsoir, Véronique68,Merci beaucoup pour votre témoignage. Bravo pour votre réactivité et avoir appliqué tous les antidotes préconisés.J'ai une question, concernant vos migraines : sont-elles diffuses ? C'est-à-dire des migraines de pression s'exerçant sur tout le volume de la tête ?Ou bien sont-elles aiguës, avec des « pointes », des douleurs nettes à certains endroits à l'intérieur du crâne, bien localisées ?Avez-vous aussi, comme d'autres personnes vaccinées, des impressions de « détachement », de « distanciation », comme de « ne pas être là » ? Merci pour vos réponses.

J’aime

Bonjour Clark, bonjour à tous,Merci pour votre mail.Pour décrire mes migraines je dirai que dans le temps elles sont variables.Au tout début il s’agissait en effet d’une oppression sur l’ensemble de la tête avec l’impression également qu’elle allait jusqu’à l’arrière de la tête au niveau des cervicales. Il m’était d’ailleurs impossible à un moment donné de maitriser le maintien de ma tête droite avec comme des mini-secousses que je ne parvenais pas à maîtriser.Au bout d’environ 3-4 semaines l’épicentre de la douleur s’est progressivement déplacé. Il était au début temporal et ensuite plutôt au dessus de la zone auditive avec l’impression d’oreilles bouchées comme si j’étais en montagne. Je suis maintenant à 9 semaines de l’injection et les douleurs sont devenues différentes. Je ressens à présent des impressions que je pourrai décrire de la sorte : comme si on me labourait le cerveau avec des moments où j’ai effectivement ces fameux pics. Ce symptôme est particulièrement présent à gauche. A la pression d’ailleurs, je trouve clairement l’endroit précis du point central de la douleur.Quand j’étais vraiment mal il y a des jours où je n’arrivais pas à me lever. Je passais ma journée allongée avec les jambes relevées pour éviter les chutes de tension. J’ai souvent également présenté une fatigue tellement intense que je ne parvenais même plus à garder mes yeux ouverts, ou encore parler.J’ai toujours eu une excellente mémoire et cette dernière me fait défaut aujourd’hui. Me concentrer sur une lecture me demande un effort considérable.Quand à votre dernière question je peux répondre NON. Je me bats seule contre ces effets depuis le début n’ayant trouvé des remèdes et conseils qu’auprès de personnes qui m’ont contacté suite à mes témoignages un peu partout sur les groupes. D’ailleurs je continue à essayer de trouver des solutions.Selon mon médecin traitant actuel le diagnostic plaide en faveur d’une encéphalite clairement causée par le vaccin. Cependant, à mon grand regret, aucun examen médical que j’ai fait ne peut le prouver.Voilà pour répondre à vos interrogations.Bien cordialement.

J’aime

Bonjour, Véronique68,Merci infiniment pour le soin que vous avez pris à répondre précisément à mes questions.Je vous suis d'autant plus reconnaissant que vous avez le courage de témoigner en commentaire, afin que tous ceux qui ont besoin d'informations pour se sortir d'effets similaires puissent en profiter.Vos réponses m'ont permis d'éliminer une cause potentielle (les perturbations d'influx nerveux à cause des propriétés électromagnétiques de l'oxyde de graphène).Le déplacement des douleurs et leur variation suggèrent la présence de corps/substances endogènes (micro-thromboses) ou exogènes (graphène, en tant que substance obstructive), ou même, comme l'ont dit certains, de polypes vivants « qui seraient présents dans le sang de certains vaccinés ». Je n'ai pas pris le temps de vérifier cette informations, digne d'un film de S.-F.Cela dit, une des témoins, sur le groupe Recensement Effets Indésirables a rapporté : « Depuis j'ai des douleurs dans ma jambe droite… Doppler veineux début août RAS, prise de sang cette semaine RAS, écho-musculaire RAS et ici je viens de faire un Doppler artériel RAS. J'ai souffert, j'avais la nausée, j'ai cru que j'allais tomber dans les pommes, je dois encore faire un Doppler veineux. Depuis deux semaines, impossible de rester debout longtemps, de marcher longtemps, (je marche comme un caneton). J'ai l'impression que quelque chose bouge dans ma jambe, j'ai aussi l'impression d'être totalement folle… Je ne supporte pas les jeans, j'ai l'impression qu'il est collé à ma jambe droite… »

J’aime

S'il y avait des organismes vivants (aucune piste n'est à négliger, car nous sommes livrés à nous-mêmes face à cette expérimentation démente), je vous suggérerais de suivre le piste MMS-DMSO, ces produits étant une arme de destruction massive contre toute forme de parasite.Si vous lisez l'anglais, vous trouverez ici un ouvrage complet sur ces produits, leur efficacité et comment les préparer : MMS Health Recovery Guide Book (Je viens de le rajouter sur la page BOOQs du blog). Dans le cas contraire, allez sur cette page du naturopathe Michel Dogna sur le MMS.Le mot encéphalite signifie « inflammation de l'encéphale », sans expliquer la cause. Dans cet article Wikipédia, qu'il faut prendre avec des pincettes, car pro-Big Pharma et pro-conformiste, voir le paragraphe Encéphalite vaccinale. Je vais créer un article qui sera un point de rencontre pour ceux qui se battent contre ces effets indésirables, en collectant et regroupant les témoignages des succès contre cet empoisonnement.Jusqu'à présent, après avoir lu plus de 2150 témoignages, et échangé avec plusieurs « vaccinés », en considérant la valeur empirique de leur expérience, ce qui a fonctionné pour certains, ce sont :– boire et transpirer le plus possible (certains ont eu la chance que leur métabolisme réagisse par une « élimination automatique du poison », transpirant abondamment durant plusieurs jours et nuits jusqu'à très forte réduction des symptômes) ;– tout produit naturel aidant à la chélation (élimination des métaux lourds ou toxiques, plomb, mercure, graphène, etc.) ; – marche et exercice physique (là encore, « forcer » la circulation sanguine et lympathique, même si l'épuisement entrave la mobilité) ;– techniques naturelles de massage et d'acupression (ces pratiques, comme la technique Nadeau et les points de Knapp, stimulent la circulation sanguine et lympathique, responsables de l'élimination des déchets, toxines, etc.).Ces succès indiquent que nous n'avons pas affaire à des « maladies », mais un empoisonnement, par les métaux ou par des agents pathogènes organiques, si cette information des « polypes » venait à être confirmé (j'ai besoin de temps pour creuser cette piste, avant de la confirmer ou l'infirmer).Si vous avez de nouvelles informations ou questions, n'hésitez pas.

J’aime

Nota Bene sur l'information publiée sur la page du naturopathe Michel Dogna, selon laquelle le docteur Judy Miskovits aurait préconisé la suramine (contenue dans les aiguilles de pin) comme antidote au graphène.Judy Miskovits a affirmé, dans une vidéo, qu'elle n'avait jamais préconisé ce remède.Ce qui ne prouve rien quant à l'efficacité ou l'inefficacité de la suramine contre cet empoisonnement.Je connais une personne qui prend ce produit régulièrement, car elle est en contact permanent, pour raisons professionnelles, avec des patients vaccinés.Quant aux deux autres produits sanchlor et dioxyde de chlore, vous les trouverez sur des plateformes de produits naturels comme Apoticaria (chlorite de sodium & sanchlor). Je n'ai pas d'actions dans ce magasin, mais j'y achète personnellement des produits de temps à autre. 😉Je viens de mettre en ligne sur la page BOOQs du blog, un PDF, extrait du livre Santé Interdite, qui contient les protocoles du Docteur Andreas Kalcker, pour l'utilisation du MMS (Miracle Mineral Supplement), CDS (Chlorite de Sodium) et DMSO (DyMéthylSulfOxyde).

J’aime

J’ai lu avec intérêt votre réponse et j’aimerais vous remercier pour votre travail.J’avais déjà eu l’information sur le dioxyde de chlore et le protocole d’Andreas Kalcker. Mais méfiante j’ai fait qlqs recherches et finalement ce qu’il propose est lokn d’être anodin. Il y a déjà eu des morts dans plusieurs pays dont des enfants (sin protocole est censé enrayer l’autisme).

J’aime

Je vous remercie pour votre réponse. Je connais le protocole d’Andreas Kalcker mais personnellement je ne me risquerai pas à l’essayer. J’ai fait des recherches et il y a déjà eu des morts notamment des enfants (il prétend soigner l’autisme).Quand aux aiguilles de pin j’en ai pris en infusion et en teinture mère sans effet.

J’aime

Oui, j'imagine qu'on trouve de tout sur le web concernant ces remèdes.Notre problème, c'est que nous ne sommes pas juste dans un contexte de santé, mais au milieu d'une guerre entre les laboratoires et les partisans des remèdes naturels, ou chacun s'efforce d'apporter de l'eau à son moulin, à tort ou raison, avec plus ou moins d'objectivité ou d'honnêteté.Je passe mon temps, sur ce blog, a corriger et re-corriger des informations issues de sources diverses, travail d'autant plus difficile qu'il est impossible de tout vérifier. Quant aux remèdes, je ne peux bien sûr les tester moi-même.Je connais quelqu'un qui ne jure que par le MMS et le DMSO et l'a utilisé pour guérir son amie du SIDA, avec succès. Ayant appris (sources fiables à l'appui) que le SIDA était une fraude au diagnostic, je dirais qu'elle a plutôt guéri d'une hépatite B ou autre effondrement immunitaire, typiques des consommateurs de drogues.Si j'étais dans cette situation, vacciné avec ce produit sûrement toxique, et face à ce remède éventuel décrié par certains et loué par d'autres, sans preuve ni autorité honnête pour trancher en toute objectivité, voici ce que je ferais…Je testerais ledit produit, à dose infinitésimale, puis augmenterais peu à peu, en observant soigneusement ce qui se passe et en faisant confiance à mon propre ressenti corporel.D'un côté, un produit qui court dans mon sang dont je sais avec certitude qu'il est toxique. Je n'ai pas besoin de médias pour le vérifier, je le vis, l'expérimente.De l'autre, un produit sur lequel je n'ai que des rumeurs et des on-dit, qui pourrait me rendre malade ou, d'après certains, m'achever, ou s'avérer être la solution à mon empoisonnement.Dans un monde de mensonges, de confusions, de gens qui se leurrent ou leurrent les autres, où il devient impossible de se fier à qui que ce soit, que ce soit les médias, les médecins, les politiques, je réalise chaque jour davantage qu'au bout du compte, nous devons arrêter de nous fier aveuglement aux avis des autres et apprendre à observer, penser et décider… par nous-mêmes.Suivre son instinct, son intuition, ses perceptions. Je ne parle pas seulement de réflexion, car dépendante des informations externes, la plus rigoureuse des logiques aboutira à des conclusions erronées, si elle se base sur des prémisses incorrects.C'est peut-être la leçon que nous devons retenir de cette épreuve que nous traversons tous.Si je regarde tout ce que j'ai publié sur ce blog, depuis deux ans, je m'aperçois que je me suis beaucoup trop reposé sur les autres, pour savoir ce qui était vrai ou non. Je m'efforce de corriger cette tendance qui nous affecte tous, plus ou moins… je me soigne. 😉

J’aime

Je comprends.Merci pour l'information sur les aiguilles de pin.C'est important d'avoir des retours concrets par ceux qui font vraiment l'expérience de ces produits.Dès que vous aurez un changement positif sur les effets secondaires persistants, merci de nous en faire part, avec un avis sur ce qui, selon vous, a opéré cette modification.

J’aime

Je peux vous parler de mon expérience de hier soir. J'ai glané ici et là des informations sur des compléments qui pourraient m'aider à aller mieux.C'est ainsi que je me suis vue conseillée de tester la poudre de ZEOLITHE. Voici ce que m'a dit cette personne :Je vous en prie ! Il y a également la zéolithe qui est une pierre volcanique, lorsqu'elle est activée par tribomécanique, c'est-à-dire réduite à de fines particules de quelques microns, permet d'absorber les substances nocives du corps, même les nanoparticules, puisque la structure moléculaire de la zéolithe comporte de sortes de « cages » mesurant quelques nanomètres. La zélolithe permet également de restaurer non seulement les niveaux de glutathion mais également des autres enzymes antioxydantes que sécrètent le foie, comme la superoxyde dismutase. J'ai rajouté aussi la QUERCETINE, qui a de nombreuses vertus anti oxydantes et anti inflammatoires.J'ai pris ces 2 nouveaux traitements au cours du dîner hier soir. Environ 1h 30 à 2 h plus tard j'ai commencé à me sentir « bizarre » avec le besoin de m'allonger. Je précise que je suis ultra sensible à ce qui se passe dans mon corps. J'ai bien senti qu'un certain travail intérieur se faisait. Les muscles de mes cuisses tremblaient, mon coeur était plus rapide. Cela s'est calmé au bout d'environ une demi heure.J'avoue que les résulats sont là, je n'ai pas eu à prendre d'anti-douleur ce jour. J'attends encore la livraison d'un produit prometteur : l'ASTRAXANTINE. Ce complément agit sur le cerveau, voici ses indications : améliore les fonctions cognitives, prévient la détérioration des fonctions cognitives liées à l'âge comme la démence, lutte contre la fatigue mentale et la confusion. Le soutien du système immunitaire et la réduction des dommages causés à l'ADN.Après avoir fait un historique daté approximatif de mon évolution je peux dire que pour moi la pire journée était à J10 et à J20 de l'injection. Il est clairement établi qu'à partir du moment où j'ai commencé le GLUTATHION les choses se sont améliorées.Je vous tiens informés de la suite des choses.En espérant que mon témoignage pourra aider d'autres victimes.

J’aime

Merci Véro68, pour cet excellent article.Je remets votre lien en mode cliquable pour faciliter son accès.Le Docteur Zalewski découvre une forme de vie dans le vaccin Cominarty de PfizerJ'avais posté plus haut une partie du témoignage d'une « vaccinée » qui disait sentir quelque chose qui se déplaçait dans sa jambe, je n'avais pas imaginé que c'était aussi votre cas, et maintenant que j'y pense, je crois avoir vu passer un ou deux autres témoignages allant dans ce sens.Ma première pensée, raisonnable, avait été : « Oh, ça doit être le graphène, on a tous vu les molécules se déplacer et constituer des structures mobiles… ou alors, ce sont tout bêtement des caillots qui se déplacent, se coagulent avec d'autres pour en former de plus gros, etc. »Mais mes suppositions, aussi « raisonnables » soient-elles, peuvent difficilement rivaliser avec des examens au microscope.Ce n'est pas une bonne nouvelle, car cela tend à suggérer que ceux qui sont derrière cette stratégie de type militaire (ça, je le sais avec certitude) sont passés à la vitesse supérieure et prennent de moins en moins de gants pour rester furtifs.Maintenant, les questions essentielles sont celles-ci : 1. Est-ce qu'on peut les tuer ?2. Comment ?Je rappelle à tous que l'article ANTIDOTE donne des antidotes aux parasites.Si j'avais un parasite qui ressemble à Alien qui me courait à l'intérieur du corps, je ne lésinerais pas sur les moyens.

J’aime

J'ai visionné ce matin un témoignage d'une biologiste américaine qui a analysé au microscope le vaccin Pfizer et Moderna.Elle dit qu'elle a pleuré comme jamais après sa découverte et se doit de divulguer au grand public sa découverte.Elle également parle d'une modification de l'échantillon sous la lame du microscope à partir du moment où elle met la lumière blanche. Des couleurs lumineuses apparaissent tout d'un coup et se déplacent sur le bord de la lame. Ainsi que cette fameuse « chose » avec des tentacules qui se déplace et semble être de nature « intelligence artificielle ». Je vais travailler à essayer de remettre la main dessus et vous le partage. C'est absolument terrifiant. J'en déduis : le but n'est-il pas d'anéantir notre conscience et de prendre possession de nos cerveaux et à terme nous contrôler ?

J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s