Catégories
#Extermination

Un passe pour l’enfer

(Cliquez sur l’image pour voir la vidéo)

Le philosophe grec Diogène parcourait les rues d’Athènes avec une lanterne allumée en plein jour. Lorsqu’on lui demandait pourquoi il faisait cela, il répondait : « Je cherche un homme honnête ! »

De nos jours, Diogène pourrait arpenter les couloirs des hôpitaux et des vaccinodromes avec sa lanterne allumée et répondre : « Je cherche un médecin honnête… »

Molière, dans sa pièce Le malade imaginaire, tournait en ridicule les docteurs de son temps, mais ses pièces sont toujours d’actualité… les Monsieur Diafoirus, aussi arrogants qu’incompétents, pullulent.

Cette jeune médecin de la vidéo (allemande, d’après son accent) nous dit que dans son hôpital, elle est la seule à alerter sur les effets dévastateurs du « vaccin ».

Entre les vaccinateurs fous et les kamikazes qui accourent pour se faire détruire la santé et plus si affinités, il y a de quoi perdre son calme.

Sur le groupe Recensement effets indésirables 2 Officiel, beaucoup s’énervaient devant l’attitude suicidaire de vaccinés qui, bien qu’ayant eu d’horribles effets secondaires avec une première dose, disaient qu’ils allaient y retourner pour la suivante.

Une internaute avait d’ailleurs pris la défense d’une vaccinée qui se faisait sermonner : « La pauvre, ne la traitez pas comme ça svp. Elle a peut-être des obligations que vous ne connaissez pas. »

J’avais demandé à cette internaute : « Quelles obligations méritent de mourir ? »

On pourrait dire « aucune », mais en fait, il y en a une et de taille.

Nous avons besoin d’une hécatombe parmi ces millions de victimes sacrificielles qui se font injecter ce poison pour diverses raisons, futiles ou non.

Il nous faut beaucoup de morts et vite, afin que ce génocide programmé s’arrête… avant qu’ils commencent à s’en prendre aux enfants.

2 réponses sur « Un passe pour l’enfer »

ça fait du bien d'entendre ce médecin honnête dire ce qui se passe dans la vraie vie, la réalité, et pas sur les plateaux télé. J'ai écouté deux témoignages de deux petites jeunes piquées, et parler de leurs effets secondaires, c'était poignant. Je ne parle pas du mépris des médecins qui les ont reçues à l'hôpital,lorsqu'elles sont allées aux urgences. L'un des médecins a dit à une de cette jeune femme, vos problèmes sont dans la tête. Alors oui s'il le faut, on attend l'hécatombe car c'est peut-elle qui sauvera l'humanité de ce génocide.

J’aime

Oui, la majorité des médecins et même des urgentistes se moquent des gens qui viennent rapporter les effets secondaires, disent que c'est dans leur tête.Et quand ça touche des enfants, il y a de quoi voir rouge.Je peux dores et déjà prédire qu'à la sortie de cette IIIe Guerre mondiale, la médecine, tout comme le journalisme, vont disparaître. Ils seront remplacés par des pratiques plus individuelles, non hiérarchisées, praticiens naturels ou citoyens journalistes.Seule la chirurgie survivra, tout en se modernisant.

J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s