Catégories
#Qanon

Né un 17

(Cliquez sur l’image pour voir la vidéo)

Des debunkers, démystificateurs, anti-Qanon, anti-complotistes et autres gens « qui ont les pîeds sur terre » ont dit sur les réseaux sociaux que nous, les anons, les anonymes de Q, étions en train de jouer à un Jeu de Rôle.

Que notre délire n’était que de la fantasy [fantastique] et le produit de notre imagination débridée.

Par une étrange synchronicité, et qui rajoute une touche romanesque à mon personnage de Digital Soldier [soldat numérique], il se trouve que contrairement aux fausses dates d’anniversaire que j’ai affichées sur mes comptes de réseaux sociaux, je suis réellement né un 17.

Je ne sais si cette statistique est réelle, mais j’ai lu un jour que le livre Le Seigneur des Anneaux avait été plus lu que la Bible. Lorsque les films sont sortis de 2001 à 2003, 25 millions d’exemplaires du livre ont été vendus.

Autre synchronicité, tandis que l’ouvrage se termine avec la chute de la Tour de Sauron, l’entité maléfique dirigeant les hordes destructrices qui déferlent sur le monde, les trois tours de Manhattan sont tombées en 2001, en plein tournage réalisé par Peter Jackson et son équipe.

Autre coïncidence, Elijah Wood, l’acteur qui incarne Frodon Sacquet, un des héros de l’œuvre, celui qui sauve la Terre du Milieu (Midgard, le monde des hommes), est l’un des rares acteurs qui a dénoncé la pédophilie à Hollywood.

Je me souviens qu’après la sortie du livre en France, beaucoup de ceux qui le lisaient furent pris d’une passion dévorante pour ce type d’univers et d’un profond sentiment de nostalgie de ne pouvoir vivre des aventures aussi extraordinaires dans ce qui paraissait être non pas une fiction, mais un ancien monde perdu dans la nuit des temps.

Le phénomène littéraire est devenu phénomène de société, si bien que des milliers d’auteurs en herbe et même des écrivains confirmés se sont mis à plagier l’œuvre, avec plus ou moins de succès, provoquant un essor de ce genre littéraire, l’heroic fantasy, qui est une déclinaison de la saga de J. R. R. Tolkien.

Derrière le merveilleux et l’imaginaire, les scénaristes du film ont estimé que J. R. R. Tolkien s’efforçait d’exorciser le spectre de la guerre (il avait fait celle de 14-18), la montée de la dictature mondialiste technocratique et la destruction de la nature.

Toujours d’après les scénaristes du film, le thème central de l’œuvre est l’espoir.

Beaucoup de gens s’abstiennent d’espérer, car ils considèrent la souffrance d’un espoir déçu comme pire que la résignation à son triste sort.

Ces derniers jours, j’ai vu de tièdes sympathisants de Trump et Qanon qui, voyant que les promesses et prédictions faites par certains ne se réalisaient pas, sombrer dans la dépression et adresser d’amers reproches à ceux qui, maudits soient-ils ! leur avaient donné de faux espoirs.

Q nous avait mis en garde, nous exhortant à ne pas faire de prédictions, et j’avais republié cet avertissement deux fois (voir Patriotes, rangez vos boules de cristal).

Quant à l’espoir, ceux qui ont suffisamment lu d’articles de ce blog connaissent ma position.

Une armée sans espoir est vaincue avant même d’aller au combat. Un soldat qui désespère est un soldat mort.

On peut perdre bataille après bataille, comme dans Le Seigneur des Anneaux, cela ne signifie pas qu’on a perdu la guerre.

Dans plusieurs articles, j’ai associé la physique dite « quantique » à l’espoir, un sujet que bien peu, hélas ! comprennent.

D’autres cultivent le doute comme « marque d’intelligence ». Ils pourront dire, une fois que les dés seront jetés et quelle que soit la façon dont ils retomberont : « Vous voyez, je n’ai pas été assez naïf pour croire aveuglément… »

Puisque l’approche quantique est trop compliquée pour certains, l’approche spirituelle, trop New Age pour d’autres, ou la foi trop naïve et qu’au fond, beaucoup n’adhèrent qu’à des valeurs matérialistes solides, concrètes, je vais servir à ceux-là la version 100 % de matière grasse…

Si Biden est irrémédiablement élu et que Trump s’avère n’être qu’un benêt charlatan qui nous a bercés d’illusions pendant 4 ans, de façon aussi cruelle qu’irresponsable, voici ce qui va se passer dans les mois et années à venir.

D’abord, Trump, sa femme, ses enfants et tous ses proches vont être éliminés d’ici quelques mois. Ils seront accusés, jugés, emprisonnés et bon nombre d’entre eux auront des accidents (voir Liste des Cadavres des Clinton (anglais) ou le nombre de morts dans l’entourage des Kennedy).

Ensuite, les États-Unis et leur armée finiront d’être démantelés. L’ordinateur de Pelosi ayant révélé que cette sorcière s’apprêtait à vendre la General Electric (dont dépend une partie de l’armement US) à la Chine, je vous laisse imaginer la suite.

Les 11 millions de réfugiés (dont beaucoup de membres de gangs) qui attendent à la frontière du Honduras vont pouvoir déferler sur l’Amérique. Le mur sera démantelé et le trafic humain, d’enfants, de jeunes filles, comme le trafic de drogues, pourra reprendre de plus belle.

La pédophilie et le pédo-satanisme connaîtront alors un essor sans précédent. Les démocrates communistes, qui viennent d’être frustrés par l’administration patriote pendant 4 ans, vont pouvoir se rattraper et mettre les bouchées triples.

La pédophilie sera très certainement légalisée d’ici peu, puis le cannibalisme.

Bonne nouvelle, pendant ce temps-là, la vaccination et la 5G provoqueront l’hécatombe tant attendue, si bien que majorité des gens mourront « du COVID-19-21-22-etc. » et peu d’Américains auront la malchance de subir ce cauchemar.

De toute façon, Trudeau, qui a déjà commencé de laisser s’entraîner des troupes chinoises sur le sol canadien, leur ouvrira les portes et ils pourront envahir les États-Unis, ce qui rendra impossible une contre-attaque nucléaire sur un territoire aussi proche. Dans la foulée, Taïwan aura aussi été envahie, ce que s’apprête à faire la Chine, si j’en juge par les rapports que je vois sur divers médias d’information militaire.

Puis ce sera le reste de l’Asie, la Russie, etc.

Évidemment, en Europe, nous ne serons pas épargnés, et comme le Deep State reprendra les choses en main, toute dissidence sera d’autant plus facilement écrasée que la dictature numérique, le fichage, puçage, j’en passe et des meilleurs, seront votre pain quotidien… je dis votre, car en tant qu’adepte de la secte terroriste Qanon, j’aurai, moi et mes amis, été arrêté et je me serai débarrassé de ce corps désormais inutile en quatrième vitesse pour regagner ma liberté.

Vous, par contre, ainsi que vos amis, familles, enfants, etc., serez vaccinés de force et pourrez continuer de désespérer tout votre saoul, tout en attrapant toutes sortes de maladies horribles, comme ces graves troubles neurologiques irréversibles que j’ai commencé de voir sur les premiers vaccinés, avant d’agoniser et mourir de façon abjecte.

Ça va, je n’ai rien oublié ?

Si, j’ai oublié plein de choses, en fait, mais ce sont des informations encore plus irréelles et que bien peu croiraient, à part les plus éveillés d’entre vous. Je vais donc attendre un peu, avant de définitivement torpiller ce blog.

Ceux qui se croient à l’abri chez eux, dans quelque trou perdu, s’apprêtant à jouer les survivalistes au milieu de l’holocauste, j’espère que vous avez de l’artillerie lourde et que vous savez vous en servir… encore que, même là, je doute que vous résistiez longtemps aux escadrons sanitaires qui viendront vous chercher, sans parler des hordes de pillards qui écumeront les villes, grandement désertées du fait de l’hécatombe, ou les campagnes, forêts, montagnes où personne ne vous entendra hurler.

Et ce ne sont que des amuse-gueules, selon d’autres informations de source militaire que je possède, si bien que les humains survivants, les 500 millions prévus par l’Agenda 21, souhaiteront vraiment être morts.

Maintenant, vous pensez vraiment que Trump, les officiers du renseignement militaire de la Q Force, et même ceux du Pentagone, n’ont pas compris ce qui les attend, eux et leurs proches, s’ils échouent ?

« Ah, bah, flûte ! alors, on n’a pas été élu, dommage, ils ont triché… tant pis, on n’a plus qu’à mourir avec les autres 6 milliards et demi, hommes, femmes et enfants, tandis que les humains restants continueront de servir de bétail pour le sexe, les sacrifices rituels et la viande. Et si on peut, on se représentera aux élections de 2024 pour la présidence de la dictature chinoise mondiale. »

C’est comme ceux que j’ai vus sur les réseaux, qui sont en train de faire des pronostics pour l’élection présidentielle française de 2022, votez pour Machin ou Bidule, ou ceux qui croient pouvoir résister à ce tsunami mondialiste avec des manifs et de la contestation politique locale. L’année prochaine, si vous voulez mon avis, il vaudra mieux que les gilets jaunes soient en Kevlar.

Alors, les sceptiques, douteux et démystificateurs, et même vous, les anti-complotistes et autres anti-Trump, pour une fois, c’est à votre tour de regarder la réalité en face…

Soit Trump, Q et Le Plan sont réels et vont impérativement remporter la victoire contre le Deep State, soit vous et tous ceux que vous aimez, vous êtes MORTS, d’ici peu de temps et je doute que ce soit d’une mort douce.

Voilà, c’était la version matérialiste, logique, réaliste…

Ce n’est pas la mienne, car comme le dit le Prince Aragorn dans la vidéo ci-dessus, je tiens ma position.

29 réponses sur « Né un 17 »

J'ai laissé un commentaire dans un de tes articles en parlant de New-Âge je voulais pas du tout que ce sois péjoratif pour toi (même si en réfléchissant c'est forcément péjoratif)Je trouve que tu fais un travail remarquable et je pense que la mort existe pas donc j'ai pas peur de la suite des événements. Mais cela m'attriste un peu pour les gens moins éveiller qu'il ne savent pas encore ce qui leur attends. Cela est il possible pour toi de faire un article sur les Illuminati les élites et leurs projets en rajoutant les résultats que ça provoquerai merci beaucoup pour ton immense travail

J’aime

Quelque chose de capital se joue actuellement.L'humanité est à une bifurcation importante de son histoire.Nos sociétés ont atteint un point de corruption assez incroyable, dominées quelles sont par le satanisme.Comment reconnaît on une société dominée par le satanisme ?C'est facile : toutes les valeurs sont inversées. Mais il semble qu'en ce moment, la roue soit en train de tourner dans le bon sens.Gageons que si tout se déroule comme prévu, et qu'une fois que les gens prendront conscience de ce à quoi ils auront échappé de peu, ils seront horrifiés…Mais ayons foi, Trust The Plan, Nothing Can Stop What Is Coming !

J’aime

Je ne te tiens aucun grief personnel de cette expression « New Age ». Tu n'as commis aucune faute, d'autant plus que tes excuses répétées montrent que tu es d'une délicatesse et d'une sensibilité rares.Mon travail n'a rien de personnel, il s'effectue sur des forces à l'échelle de la société.Ces idées réductrices sur la « spiritualité » ne sont pas entre toi et moi, des milliards de gens les ont. En France, des dizaines de millions de gens les ont aussi.J'ai vu d'autres qui pensent et disent la même chose, on le voit partout, à la télé, dans les médias, les films, les livres. Certains pensent de même, parmi les lecteurs silencieux.On le perçoit dans l'air ; le matérialisme est omniprésent, il nous contamine tous dans une proportion plus ou moindre.Quand j'écris un article, même si je comprends que tu peux avoir l'impression qu'il t'est destiné du fait de notre échange antérieur, il s'adresse à des centaines de lecteurs sur la journée, des milliers sur plusieurs semaines, et la répétition des idées contribue à nettoyer ces idées qui ont envahi l'humanité et la planète.En reparler est une façon d'exorciser ces concepts qui sont comme des taches qui partent mal au lavage, il faut frotter encore et encore.C'était une excellents chose que tu aies dit tout haut, ce que beaucoup pensent tout bas.J'utilise ces thèmes « New Age » (encore eux 😛) comme substituts, parce que c'est le langage le plus « communément accepté » pour susciter les forces dont nous avons besoin pour repousser les énergies négatives qui s'attaquent à notre monde.Ces concepts développés dans les articles ne sont même pas exprimés dans mon langage, c'est une traduction approximative, « acceptable » pour une majorité en 2020, afin d'éviter une trop grande complexité technique qui ferait fuir la plupart des lecteurs. Un physicien le dirait dans d'autres termes, illisibles pour la majorité. Cette pollution matérialiste est la raison pour laquelle certains ont du mal à maintenir le cap émotionnellement, mentalement, spirituellement, tandis que la « réalité » leur crie, par une foule d'informations, que Trump a échoué et que Qanon est une farce.Nous sommes en train de faire un bras de fer avec la réalité objective, matérielle. C'est comme de faire des pompes ou de pousser de la fonte… mentalement. Pousser contre la réalité, tandis que tout semble être contre vous et vous prouve que vous avez tort est un travail énergétique, un effort, pas juste « intellectuel ». Dans cet article, j'ai eu l'idée de m'adresser à ceux qui avaient une vision plus matérialiste, plus « réaliste », en trouvant un nouvel angle d'appui, notamment pour tous ceux qui ont peur.Ce qui est aussi l'émotion des soldats du Gondor et du Rohan, dans la vidéo, ils sont terrifiés, à juste titre.Mon émotion est absolument amicale, ni grief ni rancœur, pas la moindre trace.🙂

J’aime

L'Amérique et le monde à la croisée des chemins : soit Trump déjoue le coup d'Etat contre lui, soit le Nouvel Ordre Mondial va se manifester1) Le PDG de My Pillow, Mike Lindell, a été repéré à la Maison Blanche vendredi dernier. Lindell emportait avec lui quelques papiers et quelques notes manuscrites où il est suggéré que Trump est le meilleur moyen de déclencher la loi sur l'insurrection et l'intervention subséquente des pouvoirs d'urgence.La loi sur l'insurrection signifierait l'activation des tribunaux militaires pour juger ceux qui ont orchestré des émeutes ou d'autres actes subversifs susceptibles de compromettre l'intégrité et la stabilité de la République.Apparemment, l’entrepreneur aurait eu une courte réunion avec Trump, où il a présenté au président les meilleures options pour déclencher ces pouvoirs d’urgence, mais il n’est pas clair si Trump a pris en considération les recommandations de My Pillow CEO.Après la réunion, Lindell a déclaré qu’il n’avait été qu’un messager chargé de transmettre à Trump un message d’un avocat dont le nom n’avait pas été révélé.D’après les notes de Lindell, il y avait aussi écrit le nom de Sidney Powell, probablement parce que dans ce plan, Mme Powell aurait une mission spéciale pour mener une enquête sur la fraude électorale.Cependant, ces heures sont certainement cruciales pour l'Amérique et le monde entier.Nombreux sont ceux qui se sont demandé pourquoi Trump n’avait pas promptement agi pour faire échouer le coup d’État en cours, et nombreux sont ceux qui se demandent encore si, à ce stade, le Président est prêt à prendre la décision cruciale d’arrêter ceux qui ont tenté de le renverser par un coup d’État.L'histoire du coup d'État contre TrumpAvant de prendre en considération les scénarios possibles que Trump pourrait envisager, il est nécessaire de retracer les principales phases du coup.Tout a commencé dans la nuit du 3 novembre, lorsque le système a compris que Trump remportait facilement un second mandat.Un ordre a été envoyé et dans les États clés, tout à coup, le décompte des voix a été interrompu.À ce moment-là, des milliers de votes tardifs illégaux ont été abandonnés et chaque vote a étrangement été en faveur de Joe Biden.L'accès aux bureaux de vote a été interdit aux observateurs républicains.Seul ce fait aurait été plus que suffisant pour invalider les élections parce que les lois électorales avaient été effrontément violées, comme l'a souligné Trey Gaynor, le président de la FEC.La fraude ne s’est pas limitée à l’utilisation de bulletins de vote illégaux et de bulletins de vote tardifs.Il y a eu un niveau externe à l'opération, qui s'est déroulée en dehors des États-Unis, où une équipe de hackers a reçu la tâche de transférer des voix de Trump à Biden.Selon ce qu'a révélé un ancien agent de la CIA, Bradley Johnson, le piratage était déjà en cours à Francfort, dans la station locale de la CIA, qui héberge les serveurs de Dominion, la société liée à Soros et Clinton.À ce moment-là, un autre pays, l'Italie, est entré en scène, comme cela a déjà été expliqué dans deux articles précédents.Une fois que le groupe de hackers de Francfort a réalisé que Trump était en train de gagner malgré l'arnaque électronique, les directeurs de cette fraude ont appelé le gouvernement italien à l'aide.Selon Johnson et Maria Zack, le général italien Claudio Graziano a coordonné le recalibrage de l’attaque de piratage à l’ambassade des États-Unis à Rome, grâce à la technologie militaire de Leonardo, la société gouvernementale italienne spécialisée dans les secteurs de la défense et de l’aérospatiale.

J’aime

2) À cet égard, il est certainement intéressant de noter que les médias italiens traditionnels, tels que La Stampa, La Repubblica, et Il Giornale, ont défini une « théorie du complot » les articles rapportés par ce blog, mais ces médias n'ont pas observé que personne, sauf Graziano et Renzi, n'a nié la version de Zack et Johnson.L’ambassade des États-Unis à Rome n’a pas commenté ces très graves accusations et le gouvernement du président sortant Conte n’a rien nié non plus de cette histoire.Leonardo n'a pas dit un mot non plus et après l'explosion d'Italygate, 10 de ses managers ont été arrêtés pour corruption et corruption.Une étrange « coïncidence ».Par conséquent, l'Italie et ses institutions gouvernementales dirigées par le mondialisme auraient pu avoir un rôle fondamental dans la fraude, mais dans le contexte plus large d'une opération qui a impliqué plusieurs gouvernements internationaux qui ont participé à une attaque sans précédent contre la souveraineté des États-Unis.Les pays qui ont participé à l'attaque sont certainement la Suisse, qui possède Scytl, un logiciel défectueux lié à Dominion ; la Chine, qui a financé la société mère de Dominion ; le Canada, qui accueille le siège social de Dominion ; L'Allemagne parce qu'elle a exécuté une partie du piratage et enfin l'Italie pour son rôle précédemment mentionné.En d'autres termes, il s'agissait d'un coup d'État international contre les États-Unis et Donald Trump perpétré par des gouvernements fermement contrôlés par la puissance internationale mondialiste.À ce stade, la question est de savoir pourquoi Trump a autorisé tout cela sans prendre les contre-mesures appropriées.Le Président a certainement été informé que l'État profond tenterait de le chasser et a signé un décret en septembre 2018 pour sanctionner l'ingérence étrangère dans les élections.Cependant, l'ordre n'a jamais été déclenché jusqu'à présent en raison, très probablement, de la communauté du renseignement américain, qui a écrit le rapport sur l'ingérence étrangère, et a remis au Président une analyse contradictoire et non concluante sur cette question.Fondamentalement, le système a saboté le Président empêchant l'utilisation de cette arme jusqu'à présent.La seule façon d'activer encore ce PDG serait d'avoir de nouvelles preuves incontestables de l'ingérence étrangère dans les élections, et peut-être que quelque chose pourrait apparaître dans les prochaines heures depuis l'Italygate.Pendant ce temps, presque tous les tribunaux américains n'ont même pas examiné toutes les autres preuves présentées par les avocats de Trump.Il y avait et il y a encore des preuves, mais il était impossible de trouver un tribunal prêt à les examiner.Le faux drapeau du CapitoleLe coup d'Etat a donc continué jusqu'au 6 janvier, jour où le Congrès a illégalement certifié l'élection et, ce faisant, a commis un crime de haute trahison.Avant cet acte subversif et anticonstitutionnel, les émeutes de Capitol Hill ont eu lieu lorsque les faux partisans de Trump ont envahi le Parlement américain.La semaine dernière, des preuves irréfutables ont émergé qui ont clairement montré que ces émeutiers n'appartenaient pas aux partisans de Trump.Au contraire, les personnes arrêtées pour l'attentat sont liées à Antifà et Black Lives Matter, les groupes terroristes lourdement financés par Soros.En fait, l’attaque du Capitole n’a été qu’une fausse opération de drapeau conçue par les ennemis du Président pour l’accuser faussement d’avoir planifié l’insurrection.Il y a eu une insurrection, mais elle n'a pas été orchestrée par Trump, mais par l'État profond.Cette opération a été fondamentale pour motiver la deuxième destitution orchestrée par Nancy Pelosi.

J’aime

3) C'est la première fois dans l'histoire des États-Unis qu'un président américain subit deux tentatives de destitution.Dans la première tentative, les fausses accusations ont été fondées sur le Russiagate, qui est le canular pour accuser faussement Trump d'être un agent russe.En outre, les documents récemment non classifiés de la FISA ont définitivement prouvé que l'enquête entière contre Trump était motivée politiquement et coordonnée par l'ancien président Obama qui avait autorisé l'espionnage illégal contre Trump.Dans les deux cas, la directrice des mises en accusation était Nancy Pelosi, qui à ce moment-là a clairement violé la Constitution et pourrait également être considérée comme un élément subversif.À ce stade, Trump disposerait de toutes les preuves nécessaires pour accuser le Congrès d'avoir illégalement certifié l'élection et pourrait également considérer Pelosi coupable de haute trahison pour ses tentatives répétées d'utiliser la destitution comme une arme politique pour évincer le président.Un autre aspect qui laisse perplexe dans cette histoire est la ruée folle du système pour renverser un président « sortant ».L'argument selon lequel la destitution empêcherait la candidature de Trump en 2024 est absurde parce que Trump n'aurait de toute façon aucune chance réelle de gagner.L'État profond ne lui permettrait jamais de remporter légalement les élections, comme cela s'est passé en 2020.Les raisons semblent être différentes. Le système semble craindre, d'une certaine manière, que Trump puisse encore faire quelque chose, sinon cette précipitation est inutile.Une fois que Nancy Pelosi a commencé son acte subversif contre Trump, les médias sociaux, en même temps, ont coupé les communications du président sortant.Pour la première fois depuis la création de ces plateformes, un chef d'État a été interdit par chacune d'entre elles.L'État profond veut empêcher Trump de communiquer de quelque manière que ce soit avec son peuple.Peut-être la raison de cette décision se trouve-t-elle dans l’un des derniers tweets de Trump, où le président a écrit en lettres capitales que les Américains auront une “GIANT VOICE” à l’avenir.Giant voice (la voix géante) est le terme utilisé dans le jargon militaire pour identifier les transmissions d'émergence militaire afin d'informer la population civile d'une crise entrante.Le Président a-t-il tenté d'envoyer un message codé à son peuple concernant une possible activation de la loi martiale ou de la loi sur l'insurrection ?Une autre chose qui n’a apparemment pas d’explication logique est la militarisation de DC, qui est aujourd’hui la ville la plus protégée du monde.Il y a 25 000 membres de la garde nationale dans la ville et une clôture non extensible a été érigée autour du Capitole, que cette fois le système veut protéger efficacement contrairement au 6 janvier.Il y a aussi plusieurs points de contrôle militaires dans la rue. Tout cela pour une inauguration qui ne sera que virtuelle.La cérémonie d’investiture de Biden était prévue aujourd’hui, mais elle a été mystérieusement reportée pour des raisons de sécurité.On n’a pas dit ce que ces « préoccupations de sécurité » pourraient être dans la ville la plus surveillée au monde.Pendant ce temps, Kamala Harris n’a pas quitté son siège au Sénat et il ne reste que trois jours avant son investiture.C’est la première fois dans l’histoire des États-Unis qu’une sénatrice attend la dernière minute pour démissionner, ce qui laisse entendre qu’elle veut la laisser à la dernière minute avant de quitter son poste actuel, peut-être parce qu’elle craint que quelque chose d’inattendu puisse arriver.Cependant, il est temps de revenir à la première question de cette analyse, qui est la raison pour laquelle Trump n’a pas essayé de s’arrêter devant ce mécanisme.

J’aime

4) L'hypothèse la plus probable est que Trump a essayé jusqu'au dernier moment de trouver un moyen de résoudre pacifiquement cette crise, mais il a compris que c'est tout simplement impossible.Trump a vu que chaque partie du système est infectée.Les tribunaux sont infectés, les ministres infectés, les partis politiques infectés et même la vice-présidence est infectée parce qu'elle n'a pas protégé la Constitution et l'intégrité des élections du 6 janvier.Toutes les voies pacifiques semblent avoir échoué et dans ces heures, il y aura le test final pour savoir si Trump veut aller jusqu'au bout.Quelqu'un pense que ce scénario était prévu et que Trump savait que la situation serait venue de toute façon. Trump envisagerait, depuis le début, l'utilisation des forces armées pour drainer un système lourdement infecté et corrompu.La décision de Trump de remanier les plus hauts rangs du Pentagone en novembre et de retirer Kissinger et Albright, deux faucons mondialistes, du conseil de politique de défense serait conforme à ce scénario.Ces mesures ne ressemblent pas à celles d'un président « sortant ». Le remaniement opéré par le Pentagone semble constituer une manoeuvre visant à contrôler totalement la machine militaire, sans laquelle il est impossible d’exécuter un quelconque plan visant à renverser par la force le coup d’État en cours.Cependant, cette élection s'est avérée un fait irréfutable. Il est impossible de changer le statu quo par des moyens démocratiques parce que la démocratie n’a pas été conçue pour donner le pouvoir au peuple, mais pour assurer la domination absolue de l’élite financière mondialiste.Dans une démocratie, ceux qui ont les ressources financières pour contrôler les médias et les partis politiques sont les vrais dirigeants.Trump a brisé le faux duopole républicain/démocrate par lequel l'État profond contrôlait l'Amérique depuis des décennies parce qu'il avait les moyens de financer sa propre campagne.C'était un bogue du système que le système lui-même a essayé de supprimer désespérément depuis le début de sa campagne.Rendre à l'Amérique sa grandeur est tout simplement incompatible avec l'ordre du jour mondialiste, qui vise à instaurer une dictature mondiale depuis longtemps.Il n’y a aucun moyen de gagner par des moyens bureaucratiques pacifiques. La banque gagne toujours.Si quelqu'un veut battre la banque, il devra proposer un autre plan et arrêter ceux qui ont violé les règles et commis des crimes très graves.Dans la démocratie libérale conçue par le mondialisme, il n’y a pas d’autre moyen de le faire.Si Trump se rend, le Nouvel Ordre Mondial va certainement apparaîtreTrump a maintenant une occasion historique de le faire et s'il échoue, il livrera l'Amérique aux mains de la Chine communiste et il ouvrira la voie au Nouvel ordre mondial.Comme l'a dit John Kerry, membre de la société secrète occulte Skulls and Bones, la Grande Réinitialisation sera pratiquement imparable.Le temps passe. Une énorme responsabilité pèse sur les épaules de Trump. Ce que Trump choisira n'affectera pas seulement le sort de l'Amérique, mais celui du monde entier.Si les États-Unis devaient être à nouveau gouvernés par le mondialisme, le Nouvel ordre mondial n'aurait aucun obstacle.A ce stade, seule la Russie sera entourée par la Chine communiste et par le bloc euro-atlantique récemment recomposé.Non seulement l’inaction éventuelle de Trump favorise-t-elle la dictature mondiale, mais elle le détruira lui et sa famille.Trump n'a pas d'avenir en tant qu'homme d'affaires. La mafia mondialiste brûlera la terre autour de lui. Le procureur général de Washington cherche des moyens de l'arrêter lui et son fils.Si le mécanisme n'est pas arrêté maintenant, la Grande Réinitialisation sera activée et elle submergera tout le monde.

J’aime

5) Ce sont des heures cruciales et énormes. Peut-être Trump trouvera-t-il la réponse dans les lettres que lui a envoyées Mgr Viganò.Dans ces lettres, le Président peut comprendre pleinement ce qui est en jeu.Dans ces lettres, le Président peut trouver l'inspiration pour écraser la tête du serpent une fois pour toutes.par Cesare Sacchetti

J’aime

Derniers messages de Lin Wood :Nous sommes tous à la recherche de ceux qui donnent la vérité. Nous avons tous du mal à découvrir à qui nous pouvons faire confiance. Quelques suggestions :1. Faites confiance à Dieu2. Faites confiance au président Trump3. Faites confiance à nos militaires4. Faites confiance à ceux qui ont gagné votre confiance grâce à l’oeuvre de leur vie (sachant que nous sommes tous imparfaits)5. Faites confiance à votre bon sens6. Faites confiance à votre instinct7. Ayez confiance en vousPlus à suivre aujourd'hui sur chacun de ces éléments de confiance. Restez à l'écoute !Restez calme et stable. Dites la vérité. Soyez intrépide !Dieu vous bénisse tous.Faites confiance à des vérités simples. Les simples vérités sont de la simple vérité.La vérité est irréfutable. Ça ne change pas.La vérité l'emporte toujours en fin de compte sur les mensonges.Le bien finit toujours par l'emporter sur le mal.Nous avons compliqué nos vies de tant de façons. Tout ce que nous avions à faire était de faire simple.Quand quelque chose est compliqué, il est plus difficile de comprendre. Si quelque chose est difficile à comprendre, il est difficile de savoir quoi faire.Faites simple.Lin Wood – Telegram

J’aime

You're welcome, sir.Une info qui semble avoir échappé aux inquisiteurs qui pourchassent les complotistes : le 9 janvier dernier, le général Flynn a créé un compte Telegram où il affiche clairement son appartenance à Q. @GenflynnQ

J’aime

The Trumpist, c'était la chaîne pour Sidney Powell puis elle a ouvert son compte officiel et le nom a changé. Très bon fil très actif. Jack Posobiec est aussi extrêmement actif…

J’aime

Bonjour et merci pour tes articles toujours très intéressants. Bon je ne sais pas dans quel état vous êtes moi je suis à bout de nerfs, je ne fais que pleurer. L'avenir de l'humanité se joue, j'écrivais sur VK que si Q est vrai ce que je continue à croire demain nous serons des héros dans le cas contraire on finira interner, chasser, traquer… Quand j'étais jeune maman me disais et tu crois que tu vas changer le monde ton cul sur le canapé et bien on va le savoir d'ici peu si nous avons changé le monde.Un poste que je viens de voir encore un truc bizarreJeff Zeleny @jeffzeleny. @ JoeBiden s'envolera pour Washington aujourd'hui dans un avion privé, encore un autre changement de protocole remarquable à la veille de son investiture. Aucun mot immédiat sur la raison pour laquelle il n'a pas été offert – ou ne vole pas – dans un avion du gouvernement américain, ce qui est standard pour un président élu. 14 h 05: 19 janvier 21 ·

J’aime

L'idée m'était venue plusieurs fois à l'esprit, mais je l'avais toujours repoussée en me disant que c'était trop évident, donc, dangereux pour le mouvement.Cette « première impression » qu'on passe notre temps à refouler, nier, étouffer. 😉

J’aime

Bonjour, Florentzia,My pleasure ! [De rien] 🙏🏻Intéressant, l'info de Jeff Zeleny, encore un indice étrange. Merci pour ce post.Bien sûr que tu changes le monde et que tu as toujours changé le monde.Tu es un être exceptionnel, les gens comme toi sont les seules lumières qui éclairent cette planète, vous êtes des phares dans la nuit.S'il n'y avait des êtres comme toi, il y a des décennies que cette planète aurait fini en un nuage de poussière et de débris gravitant autour du soleil, tant la quantité de noirceur et de souffrance désespérée l'auraient submergée pour la précipiter dans l'abîme.Quoi qu'il arrive, tu es dans le vrai, tu as toujours été dans le vrai.La Vérité se moque des apparences qui la cachent, la Vérité est au-delà des illusions de ce monde tissé de mensonges.Et il faudrait bien plus que l'investiture frauduleuse d'un psychopathe pédophile pour occulter cette vérité.« Vous êtes peut-être la seule personne qui continue de croire en vous, mais c’est suffisant. La lumière d’une seule étoile arrive à percer les ténèbres d’un univers. Ne renoncez jamais. » Richelle E. Goodrich#WWG1WGA

J’aime

Coucou,Merci pour tes mots c'est adorable.Alors 17 drapeaux derrière Donald ensuite il a évoqué la pandémie de 1917 ! C’était en 1918 ! 17 = le plan se déroule comme prévu c’est sous contrôle !Contact USQuand aucun drapeau ne survole la Maison Blanche, cela signifie que le pouvoir a été transféré aux militaires. Cela signifie la loi sélective du marshall ou que le président a signé la loi sur l'insurrection.Coucou,Alors 17 drapeaux derrière Donald ensuite il a évoqué la pandémie de 1917 ! C’était en 1918 ! 17 = le plan se déroule comme prévu c’est sous contrôle !J'écoutais un militaire haut gradé à la TV US il parle de transition de pouvoir ver l'armée et il y à 26 fois plus de militaires qu »en Afganistan tout ça pour une inauguration virtuelle pas possible.Dans ses pardons il n'y à ni Assange ni Snowden pourquoi?Moi je dis que Assange est aux States depuis trois ans et travaille avec l'alliance, mes contacts me disent pareil.

J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s