Catégories
#Guerre de l'information

Washington, la manifestation du 6 janvier vire à la révolution

L’ordinateur personnel de Nancy Pelosi, la Présidente du Congrès américain, alors que les employés ont fui le Capitole devant les manifestants qui ont pris le Capitole d’assaut.

Les patriotes sont à l’intérieur du bureau de Pelosi, les e-mails encore visibles sur son écran

Le journaliste de Blaze TV, Elijah Schaffer, a tweeté une photo de l’intérieur du bureau de Nancy Pelosi où des e-mails ont été laissés ouverts sur l’écran de l’ordinateur, alors que les employés se sont enfuis dans la précipitation.

Schaffer a écrit : « Je suis à l’intérieur du bureau de Nancy Pelosi avec les milliers de révolutionnaires qui ont pris le bâtiment d’assaut.

Pour vous donner une idée de la vitesse à laquelle le staff a évacué, les e-mails sont encore sur l’écran à côté d’une alerte fédérale avertissant les employés de la révolution en cours.”

(Cliquez sur l’image pour voir la vidéo)

Ici, les officiers de police tiennent les révolutionnaires à l’écart de la Chambre du Sénat. On voit aussi quelques drapeaux confédérés.

Ci-dessous, un autre tweet d’Elijah Schaffer…

DERNIÈRE MINUTE : Les supporters de Trump ont pénétré l’enceinte du Capitole, abattant 4 barrières de sécurité et essayant d’occuper le bâtiment – se battant avec la police fédérale qui est submergée.

C’est la chose la plus dingue que j’ai pu voir dans ma vie. Ils sont des milliers, la police ne peut pas les arrêter.

La journaliste de la Maison-Blanche, Alayna Treene, a tweeté à 15h00 :

Moi & plusieurs reporters étions bloqués à l’intérieur de la chambre du Sénat avec tout le corps du Sénat après 14h00. Pence a été évacué avant que nous soyons enfermés.

À 14h29 la police qui se trouvait à l’étage du Sénat a crié : « DES COUPS FEU TIRÉS. ÉLOIGNEZ-VOUS DES PORTES. »

À 14h31, tout le monde était évacué.

Gateway Pundit rapporte aussi qu’une une femme couverte de sang a été évacuée sur un brancard, elle aurait reçu une balle dans le cou.

Vous voulez une explication possible de cette révolte ?

Le jour même, le Vice Président Mike Pence a rédigé un courrier officiel avant la délibération du Collège électoral, disant qu’il ne bloquerait pas les électeurs de Biden.

Il semblerait que Lin Wood, qui l’avait appelé traître dans un tweet du 1er janvier 2021, ne s’était pas trompé.

Ou alors, c’est encore l’une de ces stratégies tordues à la Sun Tzu auxquels Trump et Q nous ont habitués depuis des années. Alexis Cossette le pense.

Autre explication, certains des soi-disant supporters de Trump sont des antifas, comme le prouvent les photos de manifestants que je viens de voir sur Facebook.

Les paris sont ouverts. En tout cas, vous ne pourrez pas vous plaindre d’un manque de suspense.

4 réponses sur « Washington, la manifestation du 6 janvier vire à la révolution »

Bonjour Clark Kent. Après une petite escapade d’une quinzaine de jours sans aucun accès à internet, j’ai la sensation de sortir de ma grotte. La réalité est tellement énorme que j’éprouve des difficultés à replonger dedans. Il est flagrant de constater à quel point l’état profond a étendu ses tentacules et que, grâce à Trump et ses fidèles, ce pouvoir de l’ombre est devenu clairement visible. Hier, en lisant cet article, j’ai eu l’impression que vous l’aviez écrit « à chaud » et j’ai cru percevoir votre déception. Peut-être a-t-il été remanié depuis ou bien c’est moi qui imagine des choses. La fatigue et la lassitude peuvent obscurcir notre vision et notre analyse, c’est la raison pour laquelle il est préférable de s’accorder un temps de réflexion. Avec le recul nécessaire et après avoir senti poindre l’ombre de la déception, je veux rester optimiste et penser que cette partie géante d’échecs nous réserve d’autres surprises. Des bonnes, de préférence. Un joueur qui laisserait aisément deviner ses prochains coups serait bien piètre. Je ne voue pas un culte à Donald Trump. J’ai bien compris que c’est un homme qui a un rôle important à jouer. La morale de cette histoire, si toutefois ce mot a encore un sens pour quelques personnes, voudrait que cette élection truquée ne bénéficie pas aux malfaisants. Et, le risque de basculement vers la guerre civile n’est pas inenvisageable, avec un peuple surarmé. Je ne critique pas ce fait, je n’ai rien contre les armes et je ne suis pas un pacifiste forcené. Lorsque le peuple est suffisamment informé et qu’il constate à quel point il a été filouté, manipulé et trahi, il peut devenir très hargneux. J’indique souvent à quelques proches de s’intéresser à l’histoire, pour en tirer une analyse sur le comportement des gens dans des situations plus ou moins similaires. Les Etats-Unis sont un très grand pays où tout peut apparaître comme démesuré. Les complotistes que nous sommes ne peuvent ignorer que la révolte gronde, y compris dans ce pays de France. Lorsque j’étais enfant, dans tous les films les méchants étaient punis à la fin…

J’aime

Bonsoir, CLX2BL,Bon retour dans la civilisat… euh… barbarie.Je n'ai pas remanié l'article, je n'en aurais d'ailleurs pas eu le temps.Les trois derniers articles n'ont pas été écrits sous le coup de la déception, mais dans la précipitation, tant les nouvelles se sont succédées rapidement en 24 heures.J'ai écrit le dernier, SON COMPTE TWITTER CENSURÉ, MAIS CONFIANT, LIN WOOD S'ADRESSE AUX PATRIOTES, parce que je percevais que certains étaient déçus ou inquiets, suite à l'annonce faites dans les médias, comme quoi Trump effectuerait une « transition ordonnée », ce qui peut s'interpréter de deux façons, ce que les médias n'ont pas compris : « transition ordonnée vers qui ? »Oui, CLXB2L, « les méchants seront punis », ils le sont toujours.Nous sommes dans un saga romanesque à suspense et, comme toujours dans ce cas, le coup de théâtre se produit in extremis.

J’aime

Bonjour Clark,Selon certains, des militaires seraient passés dans les bureaux pour « sécuriser » les ordinateurs. C'est ainsi que plusieurs ordinateurs de personnes importantes auraient été pris, dont celui de Pelosi. Et le but principal du discours de Donald Trump et la marche sur le Capitole, était de mettre la main sur ces ordinateurs ?Si mes yeux ne me trompent pas, sur la photo de votre article, le laptop de Pelosi est situé sous l'écran.Si cette information est vraie, les militaires sont ils passés peu de temps après la photo ? Qui détient ces ordinateurs en ce moment ? Pouvez vous confirmer cette information concernant les ordinateurs qui auraient été pris ?

J’aime

Répondre à Anonyme Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s