Catégories
#Guerre de l'information

Être ou ne pas être loyal

Grima « Langue de serpent » susurrant ses conseils perfides au roi Théoden
dans Le Seigneur des Anneaux

L’article et la vidéo La Bête de l’Évènement est là… et elle a soif ont suscité plusieurs phénomènes que je n’avais pas anticipés : une montée de stats vertigineuse, des réactions très majoritairement positives sur les réseaux sociaux où je sévis et quelques réactions antagonistes, voire hostiles.

Pour ceux qui ne l’auraient pas compris, alors que c’est pourtant d’une clarté limpide, tant sur le blog que les autres plateformes, je suis un Digital Soldier, selon l’expression du Général Michael Flynn, un soldat numérique.

J’ai « pris les armes » dans le cadre de la Guerre de l’Information qui fait rage actuellement et dont l’issue déterminera si nous finirons tous, hommes, femmes et enfants, comme du bétail esclave, corvéable ou consommable à merci, ou si nous redeviendrons des êtres libres.

Quiconque aurait du mal à intégrer ces concepts, soldat et guerre, devrait regarder leur définition. Dans le Larousse, il faut prendre le quatrième sens, littéraire, du mot soldat ; et le deuxième sens du mot guerre.

Je pourrais aussi employer l’autre expression du Général Michael Flynn, « citoyen journaliste », mais dans ce cas, il s’agirait plutôt d’un correspondant de guerre.

Dans ce contexte guerrier, il serait contre-productif d’utiliser ce blog ou mes autres comptes de réseaux sociaux pour véhiculer de la propagande ennemie, anti-Trump, antipatriotique, pro-Gates, pro-vaccin ou opposée/hostile à mes propres publications, que cette hostilité soit ouverte, affichée, ou couverte, déguisée sous l’apparence « amicale » d’un scepticisme « bienveillant ».

L’une des raisons pour lesquelles je garde le moral tandis que le monde s’effondre, c’est que j’ai appris à repérer les individus souriants qui me tendent une main amicale tout en dissimulant un couteau aiguisé dans leur dos.

25 réponses sur « Être ou ne pas être loyal »

Cet article étant un peu abstrait, je précise ce qui a motivé son écriture.Suite à l'article LA BÊTE DE L'ÉVÈNEMENT EST LÀ… ET ELLE A SOIF, alors que les retours ont été à 99,99 % positifs, deux patriotes, qui se considèrent « éveillés » alors qu'ils dorment encore, ont critiqué la vidéo sur une autre page Web.Après quoi, deux visiteurs ont posté des commentaires condescendants sur ce blog, sur le mode « les extraterrestres et les voyages spatiaux n'existent pas, ce sont les lucifériens qui construisent de faux vaisseaux aliens et créent des clones de faux extraterrestres pour nous faire croire que leurs plans machiavéliques sont réalisés par des ETs », sur le ton de « mon pauvre andouille de Clark Kent, t'as vraiment rien compris au film ».Enfin, sur ma chaîne YouTube, des fans de Bill Gates sont venus cracher un venin presque aussi toxique que le vaccin COVIRULENT à venir.Il y a une règle connue de tous les habitués d'Internet : IL NE FAUT PAS NOURRIR LES TROLLS.Voici la définition qu'en donne Wikipédia :En argot Internet, un troll caractérise un individu ou un comportement qui vise à générer des polémiques. Il peut s'agir d'un message (par exemple sur un forum), d'un débat conflictuel dans son ensemble ou plus couramment de la personne qui en est à l'origine. Ainsi, on désigne sous le néologisme « troller » le fait de créer artificiellement une controverse qui focalise l'attention, aux dépens des échanges et de l'équilibre habituel de la communauté.En résumé : polémique ? conflictuel ? controverse ? Troll droit devant ! Ne pas nourrir la bête, tirer à vue… avec du gros calibre, car l'animal a le cuir épais.

J’aime

C'est peut-être une part du problème : ils lisent, mais c'est comme s'ils ne comprenaient pas ce qu'ils lisaient.Ou si ça se trouve, ils commentent sans même vraiment lire, après avoir vaguement survolé.D'ailleurs l'un des deux qui ont critiqué la vidéo me l'a dit : « Il faut que je relise. »Pourquoi n'a-t-il pas relu avant de critiquer ? Mystère…

J’aime

“Si tu penses comme moi, tu es mon frère. Si tu ne penses pas comme moi, tu es deux fois mon frère, car tu m'ouvres un autre monde”Amadou Hampâté Ba, écrivain et ethnologue malien, mort à l'âge de 91 ans.

J’aime

La grande fraternité des républicains et des démocrates, des complotistes et des moutons, des communistes et des nazis, des esprits ouverts et des sceptiques compulsifs, des pédophiles et de ceux qui pensent qu'on ne devrait pas sexualiser les enfants, des intégristes et des hérétiques…

J’aime

Nous sommes d'une part dans un monde dualiste, et d'autre part en plein changement de paradigme. Sachant cela, il faut être indulgent avec ceux qui ont du mal à concevoir des informations qui sont complètement en dehors de leurs cadres de pensée, et qui sont donc perturbantes ou inacceptables pour eux.La vidéo et l'article sur la bête de l'évènement sont intéressants et peuvent amener certains à creuser et reconsidérer le sujet, et c'est une bonne chose.En tout cas, on y voit clairement que nous ne devons pas être béats devant ces visiteurs, car certains ne viennent pas avec de bonnes intentions.Je me rappelle d'un document (de la CIA me semble t'il) que j'avais trouvé sur internet, répertoriant et classants les diverses entités avec lesquelles les Terriens ont pris contacts : extra terrestres, êtres trans-dimensionnels, etc…Certaines rencontres se sont bien passées, et certaines ne se sont pas bien passées du tout, et il y a eu des morts. Je n'arrive pas a remettre la main sur ce document. Était il réel, ou était ce un fake , je ne saurait dire. Quelqu'un à t'il connaissance de ce document ?

J’aime

« La grande fraternité des républicains et des démocrates, des complotistes et des moutons, des communistes et des nazis, des esprits ouverts et des sceptiques compulsifs, des pédophiles et de ceux qui pensent qu'on ne devrait pas sexualiser les enfants, des intégristes et des hérétiques… »Ah l'interprétation! Je vous remercie de m'avoir partagé la vôtre.La focalisation! Voilà bien le problème du genre humain! L'esprit perçoit ce qu'on veut bien lui faire voir. Je crains que le matériel me manque vu que d'ici avec tous ces « foutus écrans » je conçois qu'on en prenne tous pour notre grade! La question que je me pose! Que fait-on en pratique pour enrayer tout cela!? Posez-vous la question? A quoi sert tout cela? Ces « révélations » servent quel but? Pour Quoi? Pour Qui? Qui? « Je »…mon Q. Que Dieu s'occupe de son business! Occupons-nous de nos fesses. Au Diable! Le Diable.

J’aime

Cette planète était en train de mourir, parce que tout le monde est « indulgent ».Nous vivons une dictature et risquons un génocide de 6,5 milliards d'humains parce que la majorité d'entre nous sont indulgents.Indulgents avec ceux qui portent des masques.Indulgents avec ceux qui sont pro-vaccins et pro-tests PCR qui endommagent la paroi encéphalique.Indulgents avec ceux qui sont pour faire porter un masque à des enfants de 6 ans qui en pleurent, ont des troubles respiratoires ou émotionnels et une scolarité ruinée, tandis que leurs parents se désespèrent, comme je l'ai vu sur Facebook.Indulgents avec les pédophiles « qui sont des gens qui ont été faits différemment par la nature », les pauvres, comme je l'ai vu plaider à une conférence du TED.Des commerçants sont ruinés, certains se suicident, parce que les « éveillés » sont indulgents avec les pro-masques, pro-vaccins, pro-Mac_on, pro-Gates, pro-plandémie.Le monde va survivre parce que des gens comme Donald Trump, Michael Flynn, Mike Pompeo ou Sidney Powell, ou encore Vladimir Poutine ne sont PAS indulgents.C'est d'ailleurs la principale chose que leur reprochent leurs ennemis, ce qui leur vaut des qualificatifs de fasciste ou dictateur.Je ne suis pas indulgent et ne veux pas l'être.Digital soldier, soldat numérique, même si ce n'est que dans ce cadre de la guerre de l'information. Un soldat indulgent est un soldat mort.Et si nous arrivons à changer de paradigme, en dépit de l'inertie de la multitude qui bénéficie de l'indulgence d'une majorité silencieuse, c'est grâce à la petite minorité de ceux qui ne sont PAS indulgents, mais se battent pour réveiller les autres en dépit de leur refus de concevoir des informations « qui sortent de leur cadre de pensée étriqué ». Les collabos des nazis avaient, eux aussi, du mal à concevoir des informations qui sortaient de leur cadre de pensée.Les guerres n'ont jamais été gagnées par des pacifistes qui fuyaient les conflits, elles n'ont jamais été gagnées par des gens indulgents.Dictionnaire : indulgent, du latin indulgens, qui est complaisant, du verbe indulgere, être complaisant, du latin complacere, plaire.Plaire à ceux qui sont dans l'erreur n'est pas un service à leur rendre.C'est à cause des indulgents que cette planète est dans cet état lamentable.Ça me rappelle ce vers d'une magnifique chanson de Chris Rea, The Road To Hell [La Route vers l'Enfer] : And the perverted fear of violenceChalks a smile on every face…Et la peur pervertie de la violencedessine un sourire sur chaque visage…

J’aime

Je l'ai dit sur le mode humoristique, mais j'aurais dû l'exprimer au premier degré.Les relations humaines obéissent à ces trois facteurs :1 l'amour, amitié, émotion positive ou non, sachant que lorsque l'émotion chute, l'amour devient antagonisme, colère, haine ;2 l'accord, les points de vue ou réalités que l'on partage ;3 l'échange, la communication, le dialogue ou la perception de l'autre.C'est l'assemblage des trois qui permet de se comprendre.Il y a des désaccords (facteur 2) intéressants, qui permettent de réfléchir et de regarder les choses sous un autre angle. D'autres, pas.Gallimard a publié, dans les années 90, « Mémoires d'un pédophile ». Cet autre point de vue est-il enrichissant ?Ce que des gens prennent pour leur « point de vue » est parfois la résultante d'une pathologie mentale qu'ils justifient avec leurs « idées ».Les internautes dont je parle dans cet article ne sont pas de gens « qui ont un désaccord » (facteur 2), mais des gens dont l'émotion est négative (facteur 1), elle contient un antagonisme sous-jacent, affirmé ou caché.Les nuances de l'amitié à l'hostilité sont perceptibles sur Internet : elles suintent entre les mots et on les ressent télépathiquement.

J’aime

Je suis une personne indulgente ! Votre commentaire me touche. D'ailleurs on pourrait me définir ainsi: « Trop bon ! Trop con. » J'ai le cœur un peu « couillon. »… Ceci dit je change. Encore une fois vous portez un regard juste et je vous comprends tout à fait ! Quand on sert une cause plus grande que « soi » ! Il n'y a plus d'indulgence qui soit permise ! On est responsable et investi du courage des braves ! On est de ceux qui défendent bec et ongle la veuve et l'orphelin comme on dit ! De mon côté ce qui est frustrant ! C'est les actes qui manquent ! Car des idées nous en avons plein et elles nous font tourner en rond. « Et la peur pervertie de la violencedessine un sourire sur chaque visage… »Très jolie et absolument effroyable! Merci.

J’aime

Cela va peut-être vous surprendre, mais autrefois, dans un passé si lointain qu'il me semble dater d'une autre vie, j'ai été « indulgent ».À l'époque, comme je l'expliquais récemment à une amie, j'étais ballotté par les remous de la vie comme une brindille dans un torrent. Combien de fois j'ai bu la tasse, combien de fois je me suis noyé.Par un hasard miraculeux, ou peut-être que des dieux veillaient sur moi, un courant capricieux m'a entraîné dans une voie professionnelle qui m'a transformé, faisant du mouton que j'étais le lion que je suis devenu.Raconter la quête initiatique qui a opéré cette métamorphose serait trop long et l'anonymat auquel je suis contraint sur Internet m'empêche d'en révéler les tenants et aboutissants.Mais quand je pense à l'enfer dont je suis revenu et le paradis qu'est devenue mon existence, je ressens une bouffée de profonde gratitude.Enfin, je dois dire que je suis impressionné, admiratif, devant votre sincérité et votre intelligence, sans parler de la qualité de votre écriture.Les Anglais disent : you make my day, « vous ensoleillez ma journée ».Dans ce cas-ci, c'est la nuit qui inonde la pièce à travers la fenêtre, et que peine à repousser ma lampe, que vous éclairez de votre extrême lucidité.

J’aime

« Dans ce cas-ci, c'est la nuit qui inonde la pièce à travers la fenêtre, et que peine à repousser ma lampe, que vous éclairez de votre extrême lucidité. »Je ressens là comme un air de poésie mystique et ça me parle de « l'intérieur » …

J’aime

Mon mérite est relatif et ma « victoire » confine à la tricherie, car j'avais pris beaucoup d'avance. Près de 50 ans d'expérience, théorique et pratique, dans le sujet.Et je vais vous faire une confidence : nos échanges m'ont encore plus ouvert les yeux qu'ils ne l'étaient déjà, au point d'en être écarquillés. 👀Ça fait ça, des fois, on prend conscience des choses à mesure qu'on les écrit. Cela m'évoque des souvenirs d'escrime, au temps jadis, où l'on ne faisait des progrès que si l'on ferraillait avec un excellent bretteur.“Si tu penses comme moi, tu es mon frère.Si tu ne penses pas comme moi,Tu n'est certes pas mon frère, Mais si tu es sincère,Tu peux être mon maître.”Amadou Hampâté Ba, écrivain et ethnologue malien, revenu de l'au-delà pour rédiger un errata.🙏🏻

J’aime

Je reposte votre commentaire avec les liens cliquables. J'ai aussi enregistré la vidéo, au cas où elle disparaîtrait. Par compte, je n'ai pas encore trouvé le moyen de télécharger le PDF.Ce qui m'interpelle, dans cette vidéo, c'est la voix de British Scholar [érudit britannique] du commentateur, fluide, rôdée à l'enseignenemt et connaissant son sujet sur le bout des doigts.Je n'ai pas trouvé le bon lien ! C'est quelque chose avec « book » et c'est russe (KGB) il me semble ! Evidemment tout cela est a vérifier…Alien Races KGB bookSinon il y a ce bon PDF !Introduction To The Alien Races Book

J’aime

« Raconter la quête initiatique qui a opéré cette métamorphose serait trop long »J'espère qu'un jour, en des temps meilleurs, vous ôterez le masque et nous raconterez.. en toute liberté!Merci en attendant, pour vos précieux partages:-)C'est grâce à des soldats comme vous en ce moment qu'on avance, et qu'on reste vivants, plus que jamais, au milieu des zombies pour qui on prie aussi.. Que Dieu vous garde!

J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s