Catégories
#Compréhension

HOLD-UP, le film qui a fait l'objet d'un hold-up

(Cliquez sur l’image pour voir le film)

Le film documentaire HOLD-UP avait été diffusé à la sauvage, avant l’accord de ses créateurs.

Ici et là, des commentaires ont fleuri pour justifier cet acte : « parce que tu comprends, vu l’urgence, on n’en a rien à faire de l’argent, ils devraient le faire gratuitement. On fait pas un film comme ça pour le pognon… »

Respectueux des artistes et des créateurs, j’ai sagement attendu qu’il sorte à la date voulue par les responsables du projet et je viens de le télécharger sur Odysee en version intégrale.

Contrairement à ce sociopathe de Karl Marx qui disait « La propriété, c’est le vol », je crois que l’être humain a besoin d’avoir des choses qui soient à lui et rien qu’à lui, et qu’il puisse en disposer à sa guise. 

C’est un besoin vital que l’enfant exprime dès son enfance, ses jouets, sa chambre, ses vêtements… transgressez ces frontières, faites preuve d’ingérence dans ses affaires ou dépossédez-le d’une façon ou d’une autre et vous le rendrez malheureux. Faites cela assez longtemps et vous allez le ruiner psychologiquement.

La possession délimite notamment, pour un être humain, son espace, un élément encore plus vital que l’air. Raison pour laquelle on met les gens en prison pour les punir. Ils n’ont plus rien à eux, on leur prend leurs affaires et même leurs vêtements à l’entrée, il ne peuvent plus accéder aux espaces de leur choix. Privé d’espace, une torture pire que la mort.

Karl Marx, ce faux père Noël, cachait derrière sa barbe un tempérament mesquin, intéressé, avide. Si vous en voulez une preuve, regardez cet autre film, basé sur des archives du KGB :

Dans l’ombre d’Hermès, les secrets du communisme 1, par Juri Lina

Dans l’ombre d’Hermès, les secrets du communisme 2, Nouvel Ordre Mondial, par Juri Lina

L’idée que l’argent est mauvais nous a été implantée par la propagande socialo-communiste du Deep State, afin de nous déposséder au profit d’une élite gavée de privilèges et au-dessus de ces lois qui ne s’appliquent qu’au bas peuple. 

L’argent n’est qu’un outil et, en tant que tel, il peut être bien ou mal utilisé. Comme n’importe quel outil, il n’est ni bon ni mauvais. Il peut même être sacrément bon, car c’est une source d’énergie pour entreprendre des projets bénéfiques.

Dans le cas du film HOLD-UP, l’argent a permis de réaliser un film d’un tel impact émotionnel que pour la première fois, en France, une star du cinéma se fait la porte-parole de ces messages que nous nous efforçons de relayer avec nos petits moyens anonymes moulés à la louche dans le fond de la cuisine.

Je parle de Sophie Marceau et, au passage, je mets un genou à terre pour saluer cette artiste exceptionnelle. Pour ce que j’en ai vu depuis un an, elle est la première célébrité française qui a assez de courage pour parler haut et fort contre la psychose et la dictature qui se sont emparées de ce pays et du reste du monde. Rien que pour ça, elle mériterait un Oscar.

À l’époque, beaucoup plus libre, où je sillonnais Paris en roller et participais aux « randos », ces hordes montées sur roulettes qui déferlaient de nuit sur les avenues et boulevards dans un grondement de tonnerre, j’étais abonné à Roller Mag. J’y avais découvert que Sophie Marceau était une rolleuse. Ça peut paraître un détail, mais avec des rollers au pied, on vole littéralement sur le bitume, ce qui procure une sensation de liberté phénoménale, pendant que les rampants crapahutent laborieusement, prisonniers de la pesanteur. J’y vois un signe. Une amoureuse de la liberté.

Quant à l’argent, si on veut en avoir suffisamment pour vivre plutôt que survivre, il vaut mieux évitez de le détester ou de le mépriser. On ne peut pas avoir ce qu’on n’aime pas.

Les gens « réveillés » qui continuent d’adhérer aux idées communistes du Deep State sont probablement si infectés par la propagande marxiste qu’il faudra un vaccin pour les soigner.

Pour ceux qui ne le savent pas, en anglais, le verbe hold up signifie « tenez-les en l’air », en parlant des mains, pendant qu’on vous braque sous le nez une seringue arme et qu’on vous fait les poches.

Facebook de Hold-Up

2 réponses sur « HOLD-UP, le film qui a fait l'objet d'un hold-up »

Si quelqu'un ne comprend pas pouquoi je fais l'éloge de Sophie Marceau dans cet article, voilà pourquoi:[…] elle a provoqué un scandale en promouvant un film considéré comme archi-conspirationniste. C'est-à-dire qu'elle se mouille et prend des risques comme aucun acteur ou célébrité française ne l'a fait depuis un an que j'écume le Web en tant que Digital Soldier.Elle risque sa carrière, qu'on lui claque des portes au nez, des contrats perdus, un ostracisme complet de tout le gotha du cinéma français, perdre des amis, des contacts, le ridicule des autres sournois français qui doivent se moquer d'elle dans son dos.Ce qu'elle fait, personne ne l'a fait, ni les acteurs français, ni les chanteurs, tous ces hypocrites, même pas Pagny qui chante « Ma liberté de penser », reprise pour la parodie « Ma liberté de soigner », en soutien de Raoult, tous ces lâches sont restés et continuent de rester aussi silencieux que des tombes.A-t-on vraiment besoin de plus?Moi, ça me suffit largement, en ce qui la concerne.Les humoristes, pareil, rien. À part Franchon, que j'adore, mais qui est nouveau dans l'arène du One Man Show comique.C'est à ses actes, qu'on juge la qualité d'un être.Coronavirus: Sophie Marceau promeut le documentaire « Hold-Up » et provoque un tollé

J’aime

Répondre à Anonyme Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s