Catégories
#Extermination

Les milliardaires rêvent-ils de moutons électriques ?

Je réponds ici à un commentaire très intéressant d’une lectrice sur l’article 5Gtouffe :

Je suis électrosensible depuis longtemps et me rappelle avoir fait des recherches dès les années 2011-2012, il y avait des expériences sur les souris de laboratoire et des fourmis, même avec les ondes actuelles (micro-ondes, wifi, etc.) des chercheurs avaient identifié que l’hémoglobine s’agglutinait et que par conséquent elle présentait moins de surface pour transporter les molécules d’oxygène dans le sang. Par ailleurs les fourmis couraient partout désorientées et les souris avaient l’air dépressives (ou ne s’alimentaient plus, je ne me rappelle plus) !

Cela m’a rappelé que j’ai installé une appli sur mon téléphone qui s’appelle ELECTROSMART.

Elle est gratuite, en téléchargement sur Google Play Store.

Sur l’interface, une barre de mesure de 0 à 100 est divisée en 3 tiers :

– 0 à 42 (vert)

– 42 à 70 (jaune)

– 70 à 100 (rouge)

Plus d’infos techniques ici.

En ce moment, mon voyant d’Electrosmart affiche 42, dans le jaune, avec la recommandation suivante : Cette exposition est raisonnable et adaptée à la plupart des personnes.

Ma box est éteinte (j’ai câblé mon réseau en filaire, car je suis aussi électrosensible).

Maintenant, j’allume ma box wi-fi : la barre de mesure est passée à 58.

Tous les réseaux wi-fi environnants ainsi que ma box s’affichent, chacun avec son propre niveau d’intensité, en fonction de la distance.

Mon réseau wi-fi est celui qui affiche la plus haute intensité par rapport aux wi-fi des autres usagers environnants.

Si en activant ma box, je suis passé de 42 à 58, soit 16  % en plus, je me demande ce que ferait une antenne 5G activée à proximité.

Ils ont voulu en installer une à 600 mètres d’ici, les habitants du quartier on fait une pétition pour la refuser. Je ne sais pas s’ils ont eu gain de cause, c’est juste à côté d’une école et d’une crèche.

Les mesures de champs électromagnétiques « faible », « modérée » et « forte », correspondent à moins de 0,01 Volt/mètre, entre 0,01 et 0,03 Volt/mètre et plus de 0,03 Volt/mètre.

Pour faire simple et donner une idée concrète, sachez que 1 Volt par mètre déploie une force électrique capable de déplacer un poids de 1 kg en lui conférant une accélération de 1 mètre par seconde au carré (à chaque seconde, la force « s’automultiplie »).

Donc, on pourrait se dire que des centièmes de volt/mètre ne représentent pas une énergie électrique importante, si ce n’est qu’elle s’exerce sur chaque électron et donc chaque échange chimique de vos cellules ou votre sang.

Le seuil de 0,03 V/m correspond aux recommandations européennes en matière de pollution électromagnétique, comme expliqué sur le site d’Electrosmart.

Une onde électromagnétique d’antenne de réseau téléphonique exerce un champ électrique ET un champ magnétique, deux énergies complémentaires.

Dans Enjeux sanitaires des champs électromagnétiques…, il est dit à la page 6 :

Nos globules rouges ont des propriétés ferromagnétiques via l’hémoglobine dont ils sont remplis et qui est une protéine chargée de fer.

Les méridiens d’acupuncture utilisés depuis plus de 2000 ans pour le soin des malades correspondent à des zones d’impédances* électriques particulières de la peau. [* résistance, capacité à freiner le passage d’un courant électrique].

Notre condition bioélectrique nous prédispose donc à être affectés par les champs électromagnétiques auxquels nous sommes soumis quotidiennement.

Dans les temps anciens, quand on voulait empoisonner un rival sans éveiller les soupçons, on mettait des doses infimes de poison dans ses aliments. Peu à peu, sa santé déclinante faisait croire à une maladie.

On peut ainsi soumettre quelqu’un à une pollution électromagnétique faible, mais continue, qui va peu à peu affecter sa santé sans qu’on puisse déceler la source véritable du mal, ce qui permet de lui attribuer une autre cause invisible, comme par exemple un virus.

L’infiniment petit des énergies quantiques (électrons, champs électromagnétiques) ou de la microbiologie (virus) permet toutes les supercheries, puisqu’on est dans des domaines invisibles à l’œil nu.

Rajoutez à cela des épandages de soufre ou d’aluminium dans la haute atmosphère, comme ce qu’on a senti le jour du déconfinement, et vous obtiendrez plus de pathologies respiratoires dues à l’augmentation de pollution atmosphérique. L’odeur d’anhydride sulfureux (œuf pourri) a été signalée du Canada à l’Oural, les deux tiers de l’hémisphère nord.

Sans parler du masque ! Je viens de me coltiner cette punition une bonne part de la journée pour faire la queue dans des magasins de sport. C’est officiel, et mon infirmière de femme me l’a confirmé, cet instrument de torture réduit la quantité d’oxygène inspirée tout en nous faisant respirer notre propre gaz carbonique. Je vous laisse imaginer les conséquences sur la santé à long terme, notamment pour les citadins qui respirent déjà un air pollué, faible en oxygène.

Notez que Bill Gates finance généreusement les épandages chimiques (sauvegardé ici en PDF) pour « lutter contre le réchauffement », mais aussi les vaccins chargés en nanoparticules métalliques, tandis qu’Elon Musk nous envoie des milliers de satellites dans la stratosphère pour nous offrir une couverture de réseau surmultipliée où la pollution électromagnétique pourra rivaliser avec celle des déchets satellitaires.

Comme disait Rabelais : « Science sans conscience n’est que ruine de l’âme. »

Une chose est sûre, il y a de l’électricité dans l’air. La bonne nouvelle, c’est qu’on peut la mesurer.

Les radiations électromagnétiques, c’est encore un ennemi invisible de votre santé, mais à la différence du coronavirus, cette fois-ci, vous pourrez faire le test vous-même.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s