Catégories
#Covillusion

Non-assistance à hôpitaux en danger

Julie, 16 ans, morte coronavirus

« On n’aura jamais de réponse » : Julie, 16 ans, morte du coronavirus en France.

Vous pouvez la télécharger ici

Quant à la photo, j’ai juste rajouté un gros plan du visage de « Julie, 16 ans » !

Ce qui ne veut pas dire qu’une jeune fille n’est pas décédée dans un hôpital, ce qui est bien sûr très triste…

Mais tapez dans un moteur de recherche : Julie coronavirus « on n’aura jamais de réponse »

Ces mots exacts, avec les guillemets.

Vous allez voir défiler par dizaines le même talking point dans tous les journaux, de Libération à Ouest-France en passant par le journal La Croix.

C’est quoi, un talking point ?

C’est du jargon de journaliste et de responsable marketing [publicité] et ça se définit ainsi :

(arguments de discours) souvent au pluriel, talking points, sont des messages ou formules préétablies, utilisés dans la communication politique, communication de vente, commerciale ou la publicité. Le message est coordonné à l’avance pour rester invariable quel que soit le média qui transmet le message. De telles déclarations peuvent être indépendantes ou en réponse aux talking points de l’opposition et sont souvent utilisés en relations publiques, dans les débats politiques ou le marketing.

Puisque tous ces médias ont repris en chœur la phrase de la maman de Julie, « On n’aura jamais de réponse », on peut conclure que c’était l’explication fournie par les médecins pour cette tragédie inexplicable.

Dans ce cas, puisqu’ils n’avaient pas de réponse, comment les journaux peuvent-ils dire que la cause du décès de cette jeune fille de 16 ans, à l’hôpital Necker pour enfants, est bien la grippe ?

Comme expliqué dans cette vidéo de Radio Québec, COVID-19, hécatombe en Italie ? le Conseiller Italien pour la Santé a rapporté que la majorité des cas décédés en Italie étaient atteints d’une ou plusieurs AUTRES pathologies.

En fin de compte, la réponse, n’est-ce pas Julie elle-même qui l’a donnée, avant de quitter son corps : « J’ai mal à mon cœur ! »

Et si la vraie cause du décès de Julie était une erreur de diagnostic, commise par des médecins surmenés, débordés, dans un service de soins gravement handicapé par la réduction d’effectifs et de financement… mais aussi, des médecins influencés, perturbés dans leur travail par une campagne de presse abusive.

2 réponses sur « Non-assistance à hôpitaux en danger »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s