Catégories
#Covillusion

Une bouteille de Corona à la mer

(Cliquez sur l’image pour voir la vidéo)

Message in a bottle 
Une bouteille à la mer

Just a castaway, an island lost at sea, oh
Juste un naufragé, sur une île perdue dans la mer, oh

Another lonely day, with no one here but me, oh
Un autre jour de solitude, avec personne à part moi, oh

More loneliness than any man could bear
Plus de solitude qu’aucun homme ne pourrait supporter

Rescue me before I fall into despair, oh
Sauvez-moi, avant que je sombre dans le désespoir

I’ll send an S.O.S to the world
J’envoie un SOS au monde

I’ll send an S.O.S to the world
J’envoie un SOS au monde

I hope that someone gets my
J’espère que quelqu’un recevra ma

I hope that someone gets my
J’espère que quelqu’un recevra ma

I hope that someone gets my
J’espère que quelqu’un recevra ma

Message in the bottle, yeah
Bouteille à la mer, ouais

… … …

Il y a une vingtaine de jours, l’une de nous (pas moi, je ne suis jamais malade) a attrapé une grippe carabinée : fièvres, courbatures douloureuses, toux, extrême fatigue…

Ironie du sort, c’était mon infirmière de femme qui l’a attrapée, celle qui se fait applaudir tous les soirs par le quartier, mon héroïne personnelle.

Je ne suis pas médecin, mais mon travail a cette particularité de gérer les facteurs psychosomatiques qui affectent les gens dans leur vie courante.

Je raconte cette histoire parce que c’est un parfait exemple de grippe à coronavirus et que nous avons été trois à le vivre en étant aux premières loges.

La malade a pris quelques tisanes ayurvédiques Immune support et des comprimés de vitamine C naturelle (acérola).

De mon côté, j’ai fait ce que je fais toujours, j’ai utilisé une technique de remise en communication corporelle, histoire de soulager son stress physique, après quoi je l’ai fait parler des pensées toxiques qu’elle avait eues, par inadvertance, avant que ne se déclenchent les premiers symptômes.

Deux séances d’environ une demi-heure. Chacune un jour différent.

La première fois, nous sommes passés à côté du véritable déclencheur, si bien que les symptômes grippaux n’ont réduit que légèrement.

Le lendemain, je lui ai fait passer en revue les jours précédant la grippe de façon plus précise et elle a trouvé LA pensée toxique, l’idée fausse, dévalorisante, qui avait crashé ses défenses immunitaires.

Le jour suivant, la plupart des symptômes étaient partis : elle riait, plaisantait, sa forme était revenue, elle toussait encore un tout petit peu, mais à peine.

Le surlendemain, plus rien.

Durée de l’opération, 3 jours.

Médicaments : aucun.

Comme je l’ai dit, je ne suis pas médecin et quand mes clients viennent me voir, c’est pour résoudre d’autres problèmes que leur santé physique.

Cependant, par un phénomène de ricochet, je me retrouve à les remettre sur pieds sans le faire exprès.

Explication : les grippes, angines, rhumes, bronchites dont ils sont victimes se dissipent naturellement en résolvant les situations de stress qui sont le motif de leurs visite.

Je travaille uniquement sur les « pensées toxiques », et s’il se trouve que les gens guérissent dans la foulée, ce n’est pas ma faute.

J’ai 40 ans d’expérience dans ce domaine.

Aujourd’hui, je jongle avec ces troubles physiques aussi facilement qu’un prestidigitateur avec ses cartes.

Bien entendu, je n’en fais pas la publicité. Il est illégal de promouvoir la guérison en dehors de la Sainte Église du corps médical. Hérésie ! Blasphème ! Au bûcher médiatique, et plus si affinités.

Je me contente d’utiliser ce savoir-faire en cercle très restreint.

Maintenant, comparez ce qui précède avec la psychose actuelle : les gens qui se tiennent à distance d’un mètre cinquante dans les magasins, ceux avec des masques ou des gants, l’arrêt total de l’économie mondiale, une mesure qui n’avait même pas été prise lors de l’épidémie de « grippe espagnole » de 1918, alors qu’elle avait fait entre 20 et 50 millions de mort.

Dans l’un des magasins bio où nous allons faire nos courses, le patron et les employés refusent l’argent liquide, exigent de passer du désinfectant sur les mains des clients, à l’intérieur ET sur le dessus.

L’autre soir je regardais la petite place visible depuis la fenêtre de notre cuisine : il y avait trois personnes, elles se tenaient chacune à un coin opposé de la place.

Même la plupart des Anons qui participent à ce mouvement, Q Anon, censé provoquer un « Grand Réveil », ont été infectés par cette propagande « pandémique » de l’OMS, relayée par les médias.

Le seul objectif de cette « pandémie » ratée (en réalité une opération psychologique et médiatique) était d’enrayer le boom économique des États-Unis et d’empêcher à tout prix la réélection de Trump.

Certes, j’ai posté un clip parodique sur le sujet, Kung Flu Fighting, mais son seul but était de faire rire et d’alléger l’atmosphère inutilement sinistre.

Je ne crois pas que le coronavirus d’un pauvre diable qui mangeait de la soupe de chauve-souris ait infecté la planète entière, ni qui que ce soit d’autre d’ailleurs.

Je ne crois pas non plus que les maladies rapportées par le gouvernement chinois et le bureau de propagande du parti communiste sont dues à ce virus. Je pourrais développer plus, mais ce serait trop technique pour ce billet d’humeur. Je crois plus à une immuno-déficience due à un choc psycho-traumatique causé par la politique sociale répressive de ce gouvernement. Le système de crédit social a généré une « épidémie » de fausses accusations pour des crimes non commis, ce qui est, comme j’en ai fait l’expérience des milliers de fois dans mon travail, le pire poison mental, et un réel danger pour la santé. Il n’y rien de plus toxique, de plus délétère, que d’accuser quelqu’un d’une faute dont il est innocent, ou de s’accuser soi-même à tort.

Pour l’Italie, je n’y crois pas plus. Consulter la PREUVE N°18 du document Théorie De La Conspiration Mon Q. La vidéo d’Alexis Cossette contient des avis de médecins et spécialistes qui dévoilent la supercherie.

Bref, je ne crois rien de tout cela, parce que je sais avec une certitude totale, pour l’avoir expérimenté durant des dizaines de milliers d’heures, que les maladies « virales » ou « microbiennes » sont une mauvaise interprétation des pathologies.

Je pense que notre science médicale est aussi arriérée que l’astronomie à l’époque où la terre « était plate ». Les équipements, que l’on doit au travail des ingénieurs et des physiciens, sont modernes, sophistiqués, mais la connaissance de l’humain et de l’énergie vitale est primitive, en plus d’être gangrenée par des fausses théories .

Avec Claude Bernard, et peut-être avec Pasteur qui l’aurait confessé sur son lit de mort, je pense que les microbes ne sont rien et que le terrain est tout.

Les microbes, bactéries et virus cherchent à survivre et se nourrir, à l’instar des micro-organismes et vers qui parasitent un hôte dès lors que la vie (vitalité) se retire de l’organisme, suite à un choc psychologique.

Raison pour laquelle vous trouverez des gens qui « attrapent » un virus ou un microbe, et d’autres, soumis au même environnement, qui ne l’attrapent pas.

La personne dont j’ai parlé plus haut n’a pas « transmis le virus » aux deux autres. Nous avons continué de vivre normalement en ne prenant aucune précaution : ni distance, ni gant, ni masque, utilisant les mêmes serviettes, mangeant à la même table, durant des semaines.

Je ne divulguerai jamais la méthode que j’ai utilisée pour venir à bout de cette grippe.

Quand on voit l’opposition et le harcèlement médiatique que doit affronter le professeur Didier Raoult, pour faire accepter un remède simple, basique, connu et utilisé depuis longtemps, on comprend que la vraie maladie dont souffre l’espèce humaine, la vraie pandémie, ce n’est pas la grippe.

Alors, pourquoi j’en parle ?

Que feriez-vous si vous viviez une expérience et sachiez que quoi que vous disiez, quelles que puissent être vos explications ou preuves, personne ne vous croirait jamais ?

Que feriez-vous si vous étiez seul, perdu sur une île de vérité, entouré par un océan de mensonges ?

2 réponses sur « Une bouteille de Corona à la mer »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s