Catégories
#Invasion

L’éternelle vigilance est le prix de la liberté

(Cliquez sur l’image pour voir la vidéo)

Si un agresseur potentiel, qui a un long palmarès d’agressions à son actif, pointe une arme sur vous, avez-vous le droit de l’attaquer en invoquant la légitime défense ou bien devez-vous attendre de prendre une balle ?

Sachant que cette balle est un missile équipé d’une tête nucléaire…

Poutine donne sa version du conflit ukrainien et de sa première motivation : sécurité et indépendance de la Russie.

La situation est plus complexe sur le plan international.

Vladimir Poutine fait partie, avec Donald Trump et Jair Bolsonaro, des rares chefs d’État qui s’opposent au Nouvel Ordre Mondial.

Difficile de savoir de quel côté se place Boris Johnson, entre le Frexit et la dictature sanitaire menés conjointement.

Xi Jinping est encore plus énigmatique, car l’opacité médiatique chinoise empêche de savoir quelle part du mal commis revient au chef d’État ou au Parti Communiste, comme le génocide ouïghour, les tortures et emprisonnements infligés aux membres du Falun Gong ou la dictature numérique.

Notons que ces crimes perpétrés depuis des années contre les Ouïghours et le Falun Gong, les défenseurs de l’Ukraine ne s’y intéressent pas plus qu’aux bombardements qui ont lieu actuellement en Syrie, au Yémen et en Somalie.

Ce manque d’intérêt pour les autres conflits prouve que cette partisânerie ukrainienne est le fruit d’une manipulation.

Les apparences sont trompeuses. La Russie n’attaque pas « l’Ukraine », mais la dictature mondialiste, cette pieuvre dont fait partie le IVe Reich européen qui opprime les Français et rogne sans cesse leurs libertés, en attendant de pouvoir les écraser définitivement sous sa botte.

Deux ans que les « complotistes » avertissent la population du resserrement continuel de ce collier étrangleur :

Ces mesures pseudo-sanitaires sont une première étape vers la dictature planifiée par les nazis mondialistes.

Si rien n’est fait pour arrêter cette montée d’un réel fascisme, d’autres restrictions plus méchantes suivront :

– disparition totale de la liberté d’expression (comme en Chine) ;

– passeport sanitaire numérique européen incluant le statut vaccinal, nécessaire pour voyager, puis comme carte d’identité ;

– impossibilité d’ouvrir ou d’accéder à un compte bancaire sans présentation de ce passeport (à jour) ;

– crédit social à la chinoise où la moindre dissidence ou désobéissance sera punie par des privations de droits, de propriété et finalement l’incarcération (mauvais traitements et tortures en bonus) ;

– caméras, reconnaissance faciale et surveillance numériques omniprésentes, tant dans les espaces publics que privés qui deviendront, de ce fait, publics ;

– interdiction de circuler en voiture dans les grandes puis moyennes villes, puis interdiction de circuler tout court sans autorisation expresse pour raisons impératives ou professionnelle ;

– abolition de la propriété privée « non-écologique »…

On pourrait rallonger cette liste de mesures liberticides dont certaines sont déjà en préparation.

Ce qu’il faut retenir, c’est que des leaders conservateurs comme Trump et Poutine se battent pour protéger un mode de vie traditionnel tandis que les « libéraux » liberticides mondialistes s’efforcent d’établir une dictature qui donnerait des cauchemars à Aldous Huxley (Le Meilleur des Mondes) et George Orwell (1984).

Tout en instaurant ce nazisme planétaire, les « libéraux » liberticides, qui sont la seule vraie extrême droite, sèment la confusion dans les esprits en accusant des leaders, mouvements ou partis pro-liberté d’être « d’extrême droite » : le mouvement Qanon, Trump, Zemmour, Le Pen, Philippot et même le Convoi de la Liberté.

Les illettrés qui ignorent le sens des mots « droite » et « gauche » tombent dans le panneau.

Le 11 septembre 1789, les nobles et le clergé se sont placés à droite du roi, la place d’honneur, dans l’Assemblée constituante.

Naturellement, le tiers état, les représentants du peuple, se sont placés de l’autre côté, à gauche.

Aujourd’hui, la droite, c’est l’élite, les privilégiés, l’oligarchie.

La gauche, c’est le peuple, les « non-privilégiés ».

Actuellement, il n’existe qu’une seule droite, Macron et la clique d’archi-privilégiés mondialistes qui veulent réduire la population en esclavage.

Si l’on tient compte des répressions, privations de liberté, viols répétés de la démocratie lors du vote abusif des lois, l’état d’urgence injustifié, les mutilations et meurtres de Gilets Jaunes, LREM est un parti d’extrême droite.

Histoire de mieux embrouiller ceux qui se croient de gauche tout en attaquant d’autres mouvements populaires, donc de gauche, qu’ils appellent « extrême droite », l’épouvantail du racisme est constamment agité sous leur nez.

L’immigration n’a rien à voir avec la droite ou la gauche, elle est devenue un problème à cause de l’agenda mondialiste de George Soros et des guerres provoquées par les élites pour détruire les pays récalcitrants au Nouvel Ordre Mondial.

La stratégie mondialiste est de provoquer des déplacements massifs de population pour détruire les nations, les cultures, les liens sociaux, ce qui fait perdre aux peuples leurs repères, les appauvrit et les empêchent de s’unir contre leur gouvernement oppressif, lequel gouvernement oppressif est la seule extrême droite.

Cette stratégie contribue à détruire aussi bien le pays d’origine du flux migratoire que le pays d’accueil.

Ceux qui s’abstiennent de voter pour les adversaires d’une dictature parce que ce sont des « fachos d’extrême droite »… sont les alliés de cette dictature.

Le lavage de cerveau médiatique est tel que si Hitler se présentait aux élections avec l’étiquette « centre » en prétendant être un défenseur de la liberté, les gens voteraient pour lui.

La plupart des ukrainistes (descendants des covidistes) ignorent que le fer de lance de la défense ukrainienne, le régiment Azov et le bataillon Aïdar, financés et armés par les occidentaux, est composé de néo-nazis qui massacrent les Ukrainiens du Donbass depuis des années.

Or, la majorité des gens « de gauche » et « libéraux » soutiennent l’Ukraine contre la Russie.

De qui se moque-t-on ?

Vous voulez vous y retrouver dans cette confusion de mensonges, contre-vérités, fake news ?

J’ai un tuyau pour vous… une règle infaillible.

DÉS QUE LES MÉDIAS OFFICIELS S’ACCORDENT SUR UN POINT DE VUE, UN NARRATIF [RÉCIT], OU QU’ILS PRENNENT PARTI POUR UNE CAUSE, QUELLE QUE SOIT LE SUJET, C’EST UNE MANIPULATION MENSONGÈRE ET CE QU’ILS RACONTENT EST FAUX ET ARCHI-FAUX.

4 réponses sur « L’éternelle vigilance est le prix de la liberté »

Je ne m’étais déjà pas fait des amis en disant la vérité sur le Covid, mais là avec l’Ukraine, c’est le bouquet. Même les gens contre la dictature sanitaire imposée par Macron n’admettent pas pour la majorité, que la presse puisse leur mentir à ce point-là sur ce qui se passe en Ukraine ! Je me demande ce qui pourrait ouvrir les yeux aux gens.

Aimé par 1 personne

Répondre à Clark Kent Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s