Catégories
#Guerre de l'information

Manifestations pacifiques : le pouvoir de la légèreté

(Cliquez sur l’image pour voir la vidéo)

Certaines personnes pensent que les manifestations pacifiques sont inutiles.

Il y a trois jours, alors que nous défilions au milieu de l’un de ces cortèges, plusieurs évidences me sautèrent aux yeux.

1. Tandis qu’il y a encore quelques semaines, un pourcentage non négligeable de manifestants venaient masqués, cette fois-ci, j’avais beau regarder autour de moi, il n’y en avait pratiquement plus.

2. La présence de tous ces gens serrés les uns contre les autres place Dauphine, dans les avenues ou place du Trocadéro, se côtoyant sans masque, en se fichant éperdument de la « distanciation sociale », montrait à chacun dans le cortège et à ses abords que le radotage anxiogène des médias perdait de son emprise.

3. Après que les premiers manifestants eurent atteint la place du Trocadéro, il s’est écoulé près d’une heure avant que la fin de la manifestation ne les rejoigne. Là encore, tandis que les médias annoncent à la baisse le nombre de manifestants ou falsifient les chiffres, des milliers de gens qui voient passer le cortège peuvent remarquer que ces médias mentent.

4. La presse présente souvent les résistants comme des extrémistes d’extrême-droite, mais les gens voient une foule amicale, festive, bon enfant, joyeuse, ce qui prouve que les journalistes mentent.

5. Les nombreuses personnes qui voient passer le cortège peuvent observer que vaccinée ou non, avec ou sans pass, cette foule immense se rassemble au mépris des règles sanitaires, sans aucune conséquence d’un point de vue « épidémique », et que cette histoire de contagion du Covid-19, c’est du flan.

7. Cette manifestation du 11 septembre 2021 était la 43e, depuis les toutes premières qui ne comptaient que quelques dizaines de manifestants. Cette persistance montre que quoi qu’il advienne, qu’il pleuve, qu’il neige, qu’il vente, les partisans de la Liberté ne lâchent rien.

8. Chaque semaine voit d’ailleurs grossir ce cortège qui comporte une sono diffusant de la musique dans le véhicule de tête, et une autre sono à l’arrivée pour les discours des intervenants : pompiers, médecins, enseignants, soignants, restaurateurs, invités de province ou d’outre-mer, Maître Di Vizio, Florian Philippot, etc. La musique, les slogans de liberté, les discours d’appel à la résistance résonnent dans les rues et sur les places, donnant tort aux médias dont les incitations à la panique s’essoufflent ou sont contredites par ce carnaval qui fait de l’ombre au coronacircus.

9. Autant, il y a trois semaines, le contenu et le ton des discours étaient modérés au sujet des vaccins, autant cette fois-ci, le message était plus radical, libertaire, anti-fakecin et anti-dictature sanitaire. On pouvait voir, aux réactions dans la foule, que des manifestants découvraient des informations inédites auxquelles ils n’avaient pas eu accès dans les médias, à la télé.

10. Les messages anti-Macron, anti-dictature sanitaire et pro-Liberté résonnent dans les rues sur des kilomètres, semaine après semaine. Ces messages s’impriment dans l’esprit des manifestants et des spectateurs aux abords du cortège, qu’ils en soient conscients ou non. Des centaines de milliers de gens.

11. Étonnamment, les manifestations françaises sont regardées par le monde entier. Elles ont un impact sur la résistance d’autres pays comme les États-Unis, le Canada ou l’Australie.

Certes, on ne renverse pas le gouvernement. On ne monte pas sur la Bastille ou l’Élysée. 

Néanmoins, semaine après semaine, insidieusement, progressivement, on érode, fissure, sape, affaiblit, l’emprise des médias.

Ces manifestations pacifiques ne constituent pas une révolution, elles sont une campagne de publicité pour la Liberté, une contre-offensive médiatique.

Cela a été dit et redit, cette dictature repose sur la collaboration de ceux qui croient les mensonges des  journalistes criminels.

Contrôlez les idées, vous contrôlez le monde.

Notre cible n’est pas le gouvernement ni les forces de l’ordre.

Notre cible, c’est le peuple qui donne du pouvoir au gouvernement et à son principal outil de contrôle, les médias.

Lorsque nous défilons, manifestons, c’est au peuple que nous nous adressons.

Est-ce que cette stratégie fonctionne ?

Si l’on passe en revue les discours des marchands de vaccins du gouvernement, on s’aperçoit qu’ils sont de plus en plus frénétiques, avec des visages de plus en plus défaits sous le plâtre fissuré de leur épais maquillage de clown blanc. Dans un récent discours, le sinistre Castex était au bord de l’apoplexie.

La IIIème Guerre Mondiale est une guerre de l’information.

Les manifestants français n’ont ni la discipline, ni l’unité, ni l’ingéniosité des manifestants hongkongais. Le fait qu’il y ait quatre manifestations dans une seule ville, Paris, en est la preuve. Pour mettre ce gouvernement échec et mat, ils ne doivent pas penser « renversement », mais « enlisement ».

Lentement, mais sûrement, ce gouvernement va se noyer dans les sables mouvants d’une désobéissance civile grandissante, produite par sa gestion psychotique du pays.

De plus, avec 300 000 soignants non vaccinés, le système de santé va imploser. Surtout que les témoignages d’effets indésirables, qui continuent d’affluer sur ILS ONT TESTÉ POUR VOUS, LE FAKECIN ! montrent un pourcentage croissant de gens qui, suite à leurs injections désastreuses, prennent conscience de l’escroquerie dont ils sont victimes.

Vous ne pouvez pas arrêter une idée, pas même avec une compagnie de CRS et ses camions blindés, et encore moins quand cette idée a pour nom Liberté.

2 réponses sur « Manifestations pacifiques : le pouvoir de la légèreté »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s