Catégories
#Extermination

Roulette coronavirusse

(Cliquez sur l’image pour voir la vidéo)

Dernièrement, après le vaccine-show de Véran qui posait torse dénudé, les réseaux sociaux ont partagé une vidéo où Castex faisait sa propre démonstration de piquouse télévisée… AstraZeneca, a-t-il dit. Le même AstraZeneca qui a provoqué récemment des invalidités et des morts par thrombose.

Des sceptiques ont prétendu que ces vaccinations médiatisées étaient faites avec une seringue à ressort, comme celle utilisée dans les films, ou alors que les politiques se faisaient injecter du sérum physiologique, une solution d’eau purifiée et de chlorure de sodium. « Sérum phy » en jargon infirmier.

Comme l’humoriste Az qui soupçonnait Macron de faire du cinéma lorsqu’il apparaissait à la télé, soi-disant malade du COVID, avec un pull à col roulé et pas un, mais DEUX drapeaux français dans sa chambre, qu’on aperçoit en arrière-plan.

Comme disait le journaliste Frédéric Taddéï : « Parier sur l’intelligence du téléspectateur est un truc en voie de disparition. »

AstraZeneca, Pfizer, Moderna, Johnson & Johnson, sérum phy, accessoire de cinéma.… quoi d’autre ?

Ajoutons à cela le fait qu’au sein d’une même marque, il y a des contenus différents, puisque certains lots sont rappelés, d’autres envoyés pour les remplacer quand un problème grave survient.

Pour l’instant, même si la liste des estropiés et des morts causés par cette thérapie génétique expérimentale continue de s’allonger, on est encore loin de la catastrophe sanitaire prédite par certains médecins et généticiens.

Cependant, un ingrédient manquant, qui avait été donné comme crucial dans l’équation génocidaire, est en train de faire son entrée en scène : la 5G.

Quel rapport avec les vaccins ?

Ces injections inoculent une dose non négligeable de nanoparticules métalliques (voir Seringue qui leurre ou serial killer ? le vaccingate).

La 5G, que les réseaux comme Orange et Free sont en train de déployer, va augmenter l’intensité du champ de micro-ondes dans lequel nous baignons déjà avec la 4G et le Wi-Fi.

On sait qu’il ne faut pas mettre d’objet métallique dans un four à micro-ondes, car les micro-ondes font bouger les électrons des objets conducteurs et peuvent aussi accumuler des charges électriques à leurs extrémités.

Autre point, cette interaction entre micro-ondes et métaux est plus importante avec l’aluminium.

Les vaccins contiennent de l’aluminium.

À quelle interaction doit-on s’attendre, entre les injections répétées et la 5G ?

Qui peut le dire ?

Je ne pense pas que l’association des deux, nanoparticules métalliques injectées et micro-ondes de 60 gigahertz (fréquence vibratoire de la 5G) ait déjà été testée sur des humains… enfin, j’espère.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s