Catégories
#Rébellion

Liberté, liberté chérie

Le professeur Raoult est menacé de prison pour ses déclarations hérétiques, opposées à la volonté d’un gouvernement qui, vendu aux lobbies pharmaceutiques, pousse la vaccination à tout prix, de préférence le plus cher.

Arrêter quelqu’un pour avoir exprimé des idées, des paroles, quelles qu’elles puissent être, est une mesure FASCISTE.

Le YouTubeur, dont je ne citerai pas le nom parce qu’il tente de se faire oublier, qui a été convoqué au poste de police pour avoir mis en ligne une vidéo intitulée Coronavirus, hôpitaux vides, laquelle fit 700 000 vues en une semaine, a été victime de la même violation de ses Droits de l’Homme.

Toute loi transgressant, limitant ou réprimant l’article 19 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme est une loi fasciste, quel que soit le prétexte fallacieux invoqué comme « nous entravons la liberté de tels citoyens pour protéger d’autres citoyens ».

C’est un mensonge, si le gouvernement se souciait un tant soit peu de protéger les Français, il commencerait par interdire à ses CRS de tirer des flash-balls à bout portant en crevant des yeux, mutilant des visages et arrachant des mains.

Quant au mensonge repris par les médias que « c’était pour protéger les citoyens de la violence des manifestants », il est d’un cynisme révoltant, quand on voit les vidéos montrant des policiers déguisés en casseurs dans les manifestations Gilets Jaunes et commettant des actes de vandalisme pour justifier la répression.

(Cliquez sur l’image pour voir la vidéo)

Ce type d’opération, fasciste et malhonnête, montre un gouvernement qui n’est pas au service du peuple, mais qui est ennemi du peuple, tout en le cachant, ce qui est la définition même de la trahison, un ennemi qui se prétend votre allié.

Voici une autre vidéo, encore plus évidente que la première…

Preuve que des policiers jouent les casseurs

(Cliquez sur l’image pour voir la vidéo)

Les mesures de Facebook, YouTube et Twitter visant à réprimer la Liberté d’expression pour tout ce qui touche au coronavirus et aux vaccins sont des mesures fascistes.

Les organes de presse français qui se prétendent des publications de gauche, éclairées, humanistes ou libertaires, alors qu’ils ne font rien pour défendre la Liberté et, tout au contraire, qu’ils apportent leur soutien à la mise en place d’une dictature sanitaire (pour votre bien, bah voyons !) sont les collabos de la montée d’un fascisme, ce qui fait d’eux des organes de presse fascistes.

La seule différence entre le fascisme actuel et le fascisme hitlérien est la sournoiserie vicieuse, hypocrite avec laquelle il est mis en place.

N’en déplaise aux censeurs illettrés des Fact Checks [vérification de faits], ces complices hypocrites de la dictature, qui prétendent que cette citation est apocryphe, c’est bien Benjamin Franklin qui a écrit dans ses Mémoires de vie et écrits de Benjamin Franklin :

« Ceux qui peuvent abandonner une liberté essentielle pour obtenir un peu de sécurité temporaire ne méritent ni liberté ni sécurité. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s