Catégories
#Sexploitation

Oprah Winfrey : philanthrope et pédophile sont dans un bateau…

(Cliquez sur l’image pour voir la vidéo)

Oprah Winfrey communément appelée Oprah, est une animatrice et productrice américaine de télévision et de cinéma, actrice, critique littéraire et éditrice de magazines. Elle est surtout connue pour son talk show The Oprah Winfrey Show produit par sa propre société Harpo Productions. Son talk show a gagné plusieurs prix, il est aussi devenu le programme le plus vu dans l’histoire de la télévision jusqu’à son dernier épisode le 25 mai 2011. Oprah est également actrice, elle a été nommée aux Oscars. Elle a été classée la personnalité afro-américaine la plus riche du xxe siècle, l’Afro-américaine la plus philanthrope de tous les temps, et elle est la milliardaire noire la plus riche au monde. Selon le magazine Forbes, elle est la deuxième fortune de l’industrie du divertissement.

Dans ce court extrait d’émission, elle explique que pour un petit enfant, c’est agréable d’être abusé sexuellement.

Un abus sexuel est TOUJOURS un traumatisme qui laisse des cicatrices difficiles à effacer, même entre les mains d’un thérapeute virtuose.

Cette affirmation d’Oprah Winfrey, « c’est agréable », est un mensonge d’autant plus vicieux qu’il contient une apparence de vérité.

Que le corps réagisse indépendamment de la volonté de l’esprit, ce qui est loin d’être systématique chez un enfant, est un phénomène qui se retrouve dans certains viols, avec ou sans contrainte.

Le corps est un machine : qu’il s’agisse de douleur ou de plaisir, il aura des réactions automatiques.

On ne peut pas plus imputer la responsabilité d’un acte sexuel à un enfant dont le corps a été stimulé par un abuseur, qu’on ne peut lui imputer la responsabilité d’avoir mal quand on le frappe.

Dans le cas d’une relation aussi inappropriée que les attouchements d’un abuseur « plutôt bon », selon l’expression d’Oprah Winfrey, cela laissera l’enfant dans un état de confusion mentale où se mêleront l’incompréhension, la culpabilité et l’impression d’avoir perdu son intégrité. Il restera collé dans un sentiment de honte d’autant plus pernicieux qu’il est injustifié.

Lui n’a rien fait, c’est l’abuseur qui lui a fait quelque chose, mais il n’en est pas si sûr. La réaction de son corps semble suggérer qu’il était consentant. Pourtant son esprit est dissocié de ce sentiment.

La confusion mentale, émotionnelle et sensorielle qui en résultera le hantera toute sa vie. Il se sentira souillé, sali, dépouillé de son innocence, mais aussi responsable de cette perte de statut.

Le corps réagit, mais un être humain n’est pas seulement un corps.

Les aspects de cette confusion ne sont pas anodins.

Chez un enfant qui n’a jamais subi d’abus sexuel préalable :

1. son corps n’a pas encore été formé pour enclencher des réactions sexuelles ;

2. l’éveil de ces pulsions, qui sont l’apanage de l’adolescence, ne s’est pas non plus produit ;

3. les critères d’attirance physique liés à la beauté ou au charme d’un(e) partenaire éventuel, même dans les amourettes platoniques, sont absents chez l’enfant vis-à-vis d’un abuseur ;

4. le fait que ce soit l’adulte qui ait initié l’action est la preuve que ce n’était pas le désir de l’enfant, mais celui de l’abuseur.

Moralité, lorsque le corps est abusé, qu’il réagisse ou non, le vrai drame de ces crimes, c’est le viol de l’âme qui, lorsque son propre corps l’a trahie, n’arrive plus à se réconcilier avec elle-même.

Maintenant, il n’est que d’observer la brutalité de cette femme massive pour voir que de telles subtilités sont inaccessibles à son intellect primaire.

D’autant plus qu’en voyant la façon dont elle prononce cette phrase, « It feels good », c’est agréable, avec cette conviction jubilatoire, on pourrait se demander de quelle expérience elle tire cette certitude.

Une réponse sur « Oprah Winfrey : philanthrope et pédophile sont dans un bateau… »

J'ajoute à cet article que je suis au courant de la polémique autour des propos d'Oprah, que « non, ce n'était pas ce qu'elle voulait dire, que cette trop courte vidéo est une fake news qui, plaçant ses propos hors contexte, les déforme. »J'ai bien lu les « fact checks » (vérifications de faits) sur ce sujet et cela ne m'a pas convaincu, car contexte ou non, il y a un aspect de son discours qui ne trompe pas, c'est son langage corporel, l'émotion et l'intention qu'elle place dans cette phrase « It feels good! », c'est agréable.Quels que soient les mots, le message émotionnel, nettement perceptible, est positif. De plus, que ce soient les enfants de son amie, en présence de qui elle a visiblement tenu les mêmes propos, ou les enfants qui regarderaient cette émission, cela leur transmet le message que cette expérience est agréable, désirable.

J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s